Souriez, vous êtes pollués!

C'est marrant. L'hiver, quand on nous annonce de la neige, les collectivités anticipent. Depuis qu'elle se sont fait souffler dans les bronches il y a un ou deux ans, elles ont même plutôt tendance à être alarmistes. Bref.

Là ça fait des semaines qu'on nous dit qu'on va en chier cette semaine avec la pollution et les autorités attendent le dernier moment, que le pic soit très piquant, pour mettre en place les transports gratuits quasiment partout jusqu'à dimanche.

Tout ça pour inciter les relous de pollueurs qui sont pas capables de lâcher leur bagnole pour 30 bornes, de prendre les transports en commun.
Tu parles Charles.
 

Je suis actuellement dans mon bon vieux RER, j'ai pas l'impression qu'il soit plus bondé que d'habitude. Et pourtant il y aurait de quoi quand on voit ce que je vois depuis ma fenêtre en gare de Val Pompadour / Créteil.


Et sinon? Moi? On va me donner une récompense pour n'avoir jamais pris une seule fois ma caisse pour aller bosser?
Après tout, on pourrait me rembourser ces 3 jours de gratuité non?
Moi qui bosse porte d'Aubervilliers, à 200 mètres du périf et qui, comme l'a très bien démontré Politeeks hier, se retrouve exposée à une pollution supérieure à celle de l'ambassade US à Pékin.

谢谢 (prononcer "xièxie").

Alors évidemment je n'y vis pas. Mais crois-moi que ce matin à Yerres, c'était un peu comme si on avait lâché des fumigènes dans la rue.
 
Résultat: 
  • Je me racle la gorge comme si j'avais une portée de 6 chats dans la trachée.
  • Je pleure dès que je mets le nez dehors. Je ne me maquille plus car sinon, quand je débarque au boulot, on dirait Cruella qui cherche les 101 Dalmatiens.
  • Je t'épargnerai l'état de mon pif qui est plus ou moins dans le même état que si j'avais assisté à une rave party avec des fumigènes tout en fumant 2 paquets de clopes.
Bon appétit bien sûr.
Et comble de l'horreur: ça fait 4 nuit que je ronfle.
 
Et ce, malgré :
  • 1 Aérius le matin
  • 1 Singular le soir
  • 2 bouffée matin et soir d'Innovair
Traitement que je suis maintenant depuis 4 ans. Relativement efficace d'ailleurs puisque j'ai désormais réussi à me passer de Ventoline.
Sauf que là, je te cache pas que je m'en enverrai bien une bouffée derrière le gosier.

Bref. Donc comme je suis bête et disciplinée, j'aère tous les matins entre 6h et 7h, le soir après 22h. Je ne fais pas de footing. Ce qui ne me manque pas puisque j'en n'ai jamais fait.

Mais je regrette que le Gouvernement et les collectivités aient réagi en mode diesel sur ce coup-là.

Pourvu qu'une rafale de vent purifie tout ça sinon ils vont être obligés de mettre en place la circulation alternée.

Horreur malheureux! Comment va faire le relou pollueur incapable de lâcher sa bagnole pour 30 bornes?

À lire:

Chez Politeeks, Pollution : le gouvernement déjà en retard, 

Chez Jégoun, Gratuité ponctuelle des transports en commun: la fausse bonne idée!
Billet pollué depuis un iPhone

Vous aimerez aussi

10 commentaires

  1. c'est pas que les bagnoles , Yerres dans sa forêt est protégé du périph

    Plusieurs raisons à ce phénomène assez fréquent à cette époque de l'année. La première est une météo stable sans vent au sol, qui empêche la dispersion des polluants. La deuxième est l'arrivée en masse de particules venues des pays de l'est et du nord, notamment de l'Allemagne et des Pays-Bas, explique le directeur d'Atmo Auvergne, Serge Pellier. Un phénomène issu en particulier des activités agricoles et notamment des épandages d'engrais. Une pollution qui peut être conséquente et s'étendre sur des centaines de kilomètres selon les vents. Cet épisode touche d'ailleurs les deux tiers de la France. Il suffit de prendre un peu de hauteur pour s'en apercevoir. La présence dans l'air de particules fines en grande quantité se remarque par un aspect trouble mais incolore dans le ciel, l'oxyde de soufre ou d'azote se manifeste par un voile jaunâtre, alors que l'ozone est invisible.

    Une situation qui pourrait durer au moins jusqu'à samedi d'après les prévisions météorologiques.

    RépondreSupprimer
  2. "Comment va faire le relou pollueur incapable de lâcher sa bagnole pour 30 bornes?" Oui, en effet, comment va t-il faire en Bretagne touchée également par ce phénomène ? Une seule solution : que les patrons disent à leurs salariés de rester à la maison ! Mais les profits n'ont que faire de la pollution !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut aussi trouver une solution pour aller bosser dans de bonnes conditions.

      Supprimer
  3. Je suis une reloue pollueuse qui ne sait pas faire 20 km à vélo pour aller bosser. Honte sur moi.

    RépondreSupprimer
  4. Euh... Il ne vous aura pas échappé que je parlais de mon petit quotidien egocentré de banlieusarde parisienne, hein?

    RépondreSupprimer
  5. J'espère au moins que tu te sens V.I.P et honorée d'être aussi polluée qu'u n ambassadeur, Ton Excellence ? ... sinon c'est à désespérer de tout .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens, appelle moi "Excellence" j'adore! :-(

      Supprimer
  6. J'ai fait Paris-Rennes en bagnole vendredi après-midi, c'était pollué tout le long du trajet, on aurait cru que dieu avait posé un filtre Instagram sur le ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait interdire instagram à Dieu... C'est pas humain.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise