Nicolas Dupont-Aignan, mon héros punk

Dupont-Aignan régionales
Heureusement que le ridicule ne tue pas. Parce que si c'était le cas, alors j'en déduirais que Nicolas Dupont-Aignan est un chat.
Ce qui n'est pas le cas, tout le monde sait ça.
Et l'avantage de persévérer dans le ridicule, c'est qu'on peut en rire.
Et force est de constater que depuis quelques semaines, le petit Nicolas met du cœur à l'ouvrage. Reconnaissons-lui au moins ce mérite.

[Update]
Juillet 2015
Nicolas Dupont-Aignan, déjà Maire, Député, Président le la Communauté d'Agglomération  du Val d'Yerres et Président de Parti, est désormais candidat aux élections régionales. Ne reculant devant aucun coup de com' foireux, il enverra un ULM sillonner la côte atlantique et polluer le ciel bleu des vacanciers pour les exhorter à voter Debout la France en décembre prochain. Mais l'histoire ne dit pas si le pilote de l'ULM sera le même que celui auquel il avait fait appel en 2014 pour les Européennes, à savoir David Van Hemelryck, celui-là même qui a soutenu la Manif Pour Tous, le Printemps Français, les Bonnets Rouges, et qui faisait partie des abrutis qui ont sifflé François Hollande le 11 novembre 2013. Affaire à suivre donc. Toujours est-il que pour décoller de 7 à 8% d'intentions de vote, tous les moyens sont bons apparement.
Juin 2015 
Nicolas Dupont-Aignan envahit littéralement le RER D avec une horde de journalistes pour dénoncer les conditions de transports déplorables des Franciliens. Louable intention. Sauf que... Ce jour-là, le RER est loin d'être engorgé, il y a pléthore de places assises et le seul responsable à l'instant T des mauvaises conditions de transport, et bien c'est lui. Lui qui a convoqué toute la presse et tous les médias, lui qui se trimballe avec son staff de campagne et qui empêche les voyageurs de se mouvoir dans la rame. Bien joué Nico. Et pour couronner le tout, lui l'usager quotidien du RER, lui qui a l'habitude de faire la navette Yerres-Assemblée nationale en train, lui l'expert en Passe Navigo, il se plante de côté pour sortir du RER. Et comme il n'en est pas à une ânerie près, il clôt cet épique épisode en se comparant à Barack Obama. 
Tranquille.
Mai 2015
Nicolas Dupont-Aignan investit le péage de Saint-Arnoult pour manifester contre le "racket autoroutier" (pour le maire d'une ville parmi les plus imposées de France, on appréciera l'allusion au racket, mais passons...). 
"Venez, venez, gentils automobilistes, aujourd'hui, c'est gratuit! Debout la France est là pour vous sauver. Nicolas Dupont-Aignan, en surhomme qu'il est, va soulever à la force de ses petits bras, les vilaines barrières du péage."
Sauf que... Pas d'bol, notre cher édile s'est placé du côté des entrées, donc du côté des tickets, donc du mauvais côté puisque ce n'est pas à l'entrée qu'on paie mais à la sortie. En revanche, j'imagine assez bien la tronche des gens qui sont passés sans ticket et qui ont du payer plein pot à la sortie...

Et pour mémoire, parce qu'on ne s'en lasse pas, la précédente compil est ici.

Je trépigne d'impatience pour voir la suite.

Vous aimerez aussi

25 commentaires

  1. Espérons que l'ULM ne se crashe pas, ça ferait un couac de plus...

    RépondreSupprimer
  2. s'il n'existait pas , on devrait l'inventer

    RépondreSupprimer
  3. s'il n'existait pas , on devrait l'inventer

    RépondreSupprimer
  4. Le titre du billet m'a tué.
    Malheureusement, la suite ne m'a pas ressuscité.
    Mékilékon ! Pire qu'un footballeur unijambiste.

    RépondreSupprimer
  5. J'étais dans le RER D ce jour là. Il a été plutôt bien accueilli par les gens et le trafic n'a pas été ralenti ... Après on peu avoir le jugement qu'on veut, je ne l'apprécie pas politiquement, mais les médias ont menti sur certains trucs ...

    RépondreSupprimer
  6. NDA a la petite forme guerrière. Il nous avait fait le coup du passage de frontière de mitraillette en douce, ça avait tout de suite une tonalité martiale qui impose du respect. Et là, il nous balance un ULM avec banderole bricolée, au lieu d'acheter un Rafale tout neuf et fumigènes tricolores pour soutenir l'industrie Dassault c'est français.

    Je demande instamment à NDA de défendre Cochonou dans un élan patriotique qui n'aura d'égal que sa bravoure éternelle. Amen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, c'est un petit joueur en fait !

      Supprimer
    2. Cochonou fleuron de l'esprit patriotique ? Cochonou est une marque française de saucisson industriel, appartenant, comme Justin Bridou, Aoste, Calixte, ou Jean Caby, au groupe Aoste, filiale de l'espagnol Campofrío Food Group, lui-même détenu par le groupe chinois WH Group (anciennement Shuanghui1).

      Supprimer
  7. Ducon-Teigneux ! S!il n'exstait pas, etc.!!!

    RépondreSupprimer
  8. Décidément, il vous obsède, ce bon Nicolas ! Il est en train de devenir votre “modèle obstacle”, comme dirait l'autre : faisez gaffe ! D'autant que, à force, vous allez finir par me le rendre sympathique (si j'étais capable de trouver sympathique un politicien, de quelque bord qu'il fût).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je peux au moins servir à ça alors...

      Supprimer

  9. il n'y a plus que des billets électoralistes sur ce blog ! Finis, les débats fous avec les fous, finis le gender, le féminisme galopant, et tout et tout... (et les dernières déclarations de Delphy, alors ?)

    Entrer en politique, c'est comme prendre le voile...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison. C'est exactement ce que je me disais hier en faisant le bilan de mes derniers billets... PPPffff, je n'ai plus le temps, ça me désole.

      Supprimer
  10. Tu as une certaine chance. Au moins, tu sais que ton maire est toujours vivant.
    A Marseille, on cherche le nôtre partout et il n'est même pas au Sénat (c'est son pote Larcher qui l'a dit).
    On a juste appris qu'il était allé faire un petit tour en Tunisie avec l'OM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est aux fraises, "lenôtre". Croisé il y a moins de deux semaines, pour un pseudo discours. Il était encadré par deux types qui l'aidaient à se tenir debout...

      Supprimer
    2. Il y a bien longtemps qu'il est liquide et qu'il manque de vigueur.

      Supprimer
  11. Dans le style Dupont punk, je préfère Dupontel.

    RépondreSupprimer
  12. La dernière perle, hlpsdnh.

    "L Allemagne veut écraser la Grèce en lui faisant accepter sous la menace d un Grexit un plan mortel de soumission totale ! Le 4ème Reich !"

    http://lelab.europe1.fr/4e-reich-nicolas-dupont-aignan-revendique-une-provocation-au-nom-de-lamitie-franco-allemande-1367902

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise