21/04/2016

C'est un débat qu'on a souvent entre deux mojitos et trois verres de vin.
"Mais pourquoi on parle que de ça?"
"Et pourquoi on parle pas de ça?"
Hier donc, le vide médiatique intersidéral était à son paroxysme.

Résumé des épisodes précédents :
  • Mardi soir : Joey Starr gifle Gilles Verdez dans l'émission de Cyril Hanouna (Touche pas à mon poste) pour plusieurs raisons sans doute : parce que Joey Starr est un peu con, parce que l'émission de Cyril Hanouna est débile, bien plus débile qu'elle ne l'était à ses débuts.
  • Cyril Hanouna pète un câble. Menace de boycott, de déprogrammation et tout le tintouin. Joey Starr ne s'excuse pas.
  • Mercredi: La toile s'enflamme. Certains défendent Joey Starr, d'autres défendent Cyril Hanouna, d'autres encore prennent des nouvelles de Gilles Verdez.
  • On craint la mort de 500 migrants, noyés dans la Méditerranée. 111 articles sur Google News.
  • Sciences Po organise un Hijab Day. 104 articles sur Google News.
  • Les médias, les réseaux sociaux, ne parlent que de la gifle. 546 articles sur Google News.
  • Jeudi : une pétition est lancée contre l'émission de Cyril Hanouna au motif qu'on vaut mieux que ça. Rien que ça!
  • Des réunions féministes non mixtes contre-productives sont organisées à Nuit Debout. 2 articles sur Google News.
  • Harriet Tubman sera la première femme noire à figurer sur un billet de banque américain. 89 articles sur Google News.
  • On se souvient du 21 avril 2002. 32 articles sur Google News.
  • Jeudi soir: On fête les 50 ans de Nicolas... Rien. Zéro dépêche. C'est un scandale.
Blague à part. Je suis pour la liberté de la presse et des médias, cela va sans dire... Mais à un moment, quand je vois des organes de presse dit politiques, d'information ou d'actualités nationales, se tortiller sur le web pour nous refaire le match Hanouna-Starr-Verdez... Je m'interroge.

20/04/2016

A un peu plus d’un an de l’élection présidentielle, force est de constater que les instituts de sondages sont au taquet. Chacun y trouvera son compte, les relaiera… Ou pas. 

François Hollande dira s’il est candidat à la fin de l’année.

Du côté de la super vraie gauche, Jean-Luc Mélenchon semble avoir le vent en poupe même s’il peine à décoller au-delà de 20%.

Les Verts ne savent plus trop où ils habitent.

Chez Les Républicains, une primaire chabraque et pas piquée des hannetons va encore bien nous nous occuper… 11 ? 13 ? 15 ? Personne ne sait combien ils sont réellement. Entre ceux qui se sont déclarés, ceux qui ne le sont pas encore et ceux qui sont déclarés mais à qui il manquera des parrainages parlementaires… M’est avis que cette primaire nous réserve bien des surprises.

Du côté du Front, Marine Le Pen est plus ou moins absente des plateaux TV. La rumeur dit qu’elle en a ras le front du tapage médiatico-politique. Du coup, elle sillonne le monde et l’univers : Pologne, Canada, Angleterre, USA, Espagne… Où elle se prend des scuds partout où elle va.

Nicolas Dupont-Aignan s’est levé et marche, mais pas avec Emmanuel Macron, et il se voit au 2ème tour quand ce n’est pas carrément Président de la République avec Arnaud Montebourg et Malek Boutih dans son gouvernement. Cela dit, ça nous change de ses projets de 2012 où il se voyait Président avec Marine Le Pen pour Premier ministre.

En 2013, j’ai fait un pari avec une amie. Elle m’a dit, à grands regrets : 
« Tu verras, en 2017, Marine Le Pen, elle sera au Gouvernement. » 
Comme je suis un Bisounours qui vit dans le monde de Oui-Oui (combo), j’ai parié contre. Et quand je lis la moisson des sondages du jour, je crois que je suis en passe de gagner mon pari.

En effet, il semblerait que - selon un sondage Odoxa - le FN progresse dans l’opinion, mais le jugement porté sur sa capacité à gouverner laisse carrément à désirer.

Autant, tout le monde s’attend à un 21 avril bis (là, on pourra pas dire qu’on n’était pas prévenus), autant tout le monde semble assez raccord pour dire que le Front ne passera jamais le 2nd tour tant il semble incapable - voire carrément incompétent - pour répondre aux attentes économiques et sociales de notre pays. Et pan ! Sur le bec.

Le Front National, « 1er parti de France » le moins crédible.

Globalement, ce qui ressort assez nettement de ce sondage, c’est que le FN représente un danger pour la démocratie. Ce qui, au regard de ce qui se fait dans les villes conquises par le FN depuis 2014, semble être un doux euphémisme. 
Danger pour la démocratie. Danger pour l’économie. Danger pour la tolérance. Et pan ! Sur le bec. 
Et là où c’est vraiment pas d’bol, c’est que parmi les mesures proposées par le Front, la seule qui semble faire un petit consensus, c’est celle qui vise à réserver les aides sociales aux Français 100% français pur souche, arbre généalogique à l’appui… Sauf que c’est une mesure phare de Le Pen Père et que les autres mesures proposées par la fille font pschittt. Mais heureusement pour elle, les frontistes et leurs petits camarades de ratonnades approuvent les mesures économiques et sociales de Marine. 
Ouf ! Si même son propre camp n’adhérait pas à ses idées rances, y aurait plus qu’à mettre la clé sous la porte.

Le Front National, « 1er parti de France » le plus incompétent.

7 Français sur 10 pensent que le Front National serait incapable de gouverner la France.

Et pan ! Sur le bec. 



18/04/2016

Jeudi soir, pendant le grand raout - qui semble avoir fait plouf - de François Hollande, j'avais poney. J'ai donc loupé les 3/4 de l'émission.
Mais en bonne gauchiste, activiste FH2012 (et sans doute 2017), hollandolâtre à mes heures perdues, voire pire, blogueuse de Gouvernement, j'ai lu et suivi tous les débriefs possibles et inimaginables.

En moins de 12 heures, chez les éditocrates, on est passé du franc succès au fiaso télévisuel puis au fiasco tout court. Classique. La routine. Le Hollande-bashing, c'est vendeur. Le bashing tout court aussi d'ailleurs.

Le lendemain, malgré les presque 3 heures d'émission de la veille, la seule punchline qui cristallisait l'opinion, c'était "ça va mieux". 3 mots qui ont occupé tout le monde sur le web, dans les médias, chez les politiques, et dans mon salon.
Oui, mon salon ce week-end, c'était the place to be tu vois.

Ça va mieux.
Ça va mieux toi depuis 2012?
Moi, perso, pas de changement dans mon petit quotidien.
  • Je gagne mieux ma vie mais François Hollande n'y est pour rien.
  • L'allocation de rentrée scolaire a été revalorisée, mais je n'ai pas d'enfant.
  • Le Gouvernement a mis en place la Caution Locative pour les Étudiants (Clé... Tu apprécieras le jeu de mots), mais je ne suis pas étudiante.
  • L'IVG est intégralement prise en charge, mais je ne suis pas (encore) concernée
  • 60 000 postes ont été créés dans l’Éducation Nationale, mais je ne bosse pas dans l’Éducation Nationale.
    La Garantie Jeunes a été mise en place et étendue, mais je suis trop vieille.
  • Les droits rechargeables au chômage ont été créés, mais je ne suis plus au chômage.
  • Les homos peuvent se marier, mais je suis hétéro.
  • La garantie contre les pensions alimentaires impayées a été créée, mais je ne suis pas divorcée.
Alors évidemment, vu sous l'unique angle du bout de mon nez, peu de changement c'est clair.

C'est pourquoi j'ai d'abord voulu éclater de rire quand j'ai entendu le - désormais rentré dans l'histoire - "Ça va mieux".

Sauf que... Si on jette un œil au bilan à N-1 de l'élection présidentielle, il semblerait que ça aille mieux, en effet. La France va mieux. C'est timide, c'est infime, c'est peut-être même symbolique, mais c'est un fait.
  • En 2015, la croissance économique atteint 1,2%, son plus haut niveau depuis 2011.
  • En 2015, le déficit public atteint 3,5% du PIB, au plus bas depuis 2008.
  • Entre le dernier trimestre 2014 et le dernier trimestre 2015, la dette publique française est restée stable % du PIB, une première depuis 2007. 
  • En 2015, le déficit de la balance commerciale atteint 45 milliards d’euros, soit une baisse de 22% en un an, au plus bas depuis 2009. 
  • En 2015, le pouvoir d’achat des ménages a augmenté de 1,7%, plus forte évolution depuis 2007. 
  • En 2015, le revenu des ménages a progressé de 1,6%, plus forte évolution depuis 2011. 
  • La BPI soutient aujourd’hui toutes les start-up françaises et a pratiquement doublé les crédits aux entreprises en 3 ans. 
  • Grâce au CICE et au pacte de responsabilité, création de 82 300 emplois marchands en 2015, plus forte évolution depuis 2007. Plus de 60 000 seront créés au premier semestre de cette année. 
  • Justice fiscale : création de la tranche à 45%, et diminution dans les deux dernières années de l’imposition des plus modestes ; plafonnement des salaires des patrons d’entreprises publiques ;en 2015, nous avons redressé pour près de 20Mds€ de fraude fiscale. 
  • Les inégalités baissent comme jamais depuis 20 ans. La baisse constatée en 2013 (dernière année observée) a été d’une ampleur inédite depuis 1996. Elle a effacé en une année l’augmentation constatée depuis 2008. En particulier, le niveau de vie des 30% les plus modestes a progressé.
Alors évidemment, dans nos petits quotidiens égocentrés, c'est peanuts
 
Et le problème, c'est que ça compte le petit quotidien égocentré. Ça compte même beaucoup...
 
Et sinon, pour se faire une idée, on peut aussi se pencher sur le bilan 2012 de Nicolas Sarkozy... Et comparer avec celui de François Hollande... Juste comme ça en passant. 
 
Ou pas.