21/04/2012

Et vous? Quel est votre palmarès de films chiants?




A Marseille, se tient ce week-end, le Festival du Film Chiant.
J'adore l'idée. 
Déjà j'aimais bien l'idée des Gérard.
Mais là, ça me plaît vraiment.
Qui n'a pas déjà vu un film chiant dans sa vie?




Un film où on se dit:
  • "Putain mais ça va se décoincer là... il va se passer un truc je le sens, je reste"
  • "Qu'est ce que c'est que ce film de merde... Dis on s'casse? C'est vraiment chiant hein..."
Bon alors après... les goûts et les couleurs... Hein... Ça se discute je sais.
Bon mais attention hein, il est pas question de récompenser les films parce qu'ils sont chiants hein. Juste de leur rendre hommage en leur consacrant un festival.
Voici quels sont les objectifs affichés du Festival:
Revendiquant le terme de Film Chiant car il n’est pas obsédé par "divertir", ce premier festival international veut :
1) Montrer des créations récentes à travers une programmation éclectique qui va du film d’art et d’essai aux court métrages locaux en passant par le documentaire ou le film d’art.
2) Créer un élan volontaire vers un cinéma différent : en prenant un ticket pour le festival, les spectateurs s’inscrivent dans une dynamique contraire à leurs habitudes pour ouvrir le champs à des sensations, des perceptions nouvelles.
3) Populariser cette démarche et ces nouvelles sensations par un processus marketing étonnant. En s’affirmant « chiant », le festival joue avec le lexique masochiste. Plutôt que de crier haut pourquoi ce festival est intéressant comme le font toutes les communications habituelles, tous les événements revendiqueront le contraire, jouant avec les à priori. Le spectateur, séduit par l’humour, sera intrigué par le contenu du festival. Les journalistes auront à cœur de préciser le hiatus. Le rapport à ces films sera donc dépoussiéré.
Cette idée de film chiant, ça me rappelle une vieille pub Crunch où deux spéctateurs se font royalement chier au ciné.


De tête en ce qui me concerne, mon palmarès de films chiants est le suivant:
Les Adieux à la reine, de Benoît Jacquot (2012)
Une Vie meilleure, de Cédric Kahn (2012)
La Délicatesse, de David Foenkinos, Stéphane Foenkinos (2011)
Tron, l'héritage, de Joseph Kosinski (2010)
La Ligne rouge, de Terrence Malick (1999) 
Showgirls, de Paul Verhoeven (1995)

Mais attention hein... je ne dis pas que ce sont des films nuls. Juste des films où je me suis fait chier. Des films chiants quoi!
Et vous? Quel est votre palmarès? 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise