23/06/2012

Débattre en 140 caractères sur l'IVG: vaste débat!

AvortementHier soir sur Twitter, j'ai reçu la visite de parce que j'ai eu la bonne idée de relayer cette info du site Égalité: 
Une nouvelle campagne contraception et IVG en Ile-de-France plus que nécessaire.
Le conseil régional d’Ile-de-France a lancé sa cinquième campagne pour l’accès à la contraception et à l’avortement.
L’affichage aura lieu jusqu’au 30 juin sur tout le réseau ferré de la région et portera sur la plateforme francilienne d’information "Sexualité, contraception, avortement : un droit, mon choix, notre liberté", animée par des conseillères du Planning familial.
Le Planning s’inquiète d’une aggravation de la situation concernant l’application des lois sur la contraception et l’IVG par :
  • la diminution des centres pratiquant l’avortement, environ 180 centres ont fermé,
  • la politique de rentabilité des hôpitaux,
  • la dégradation des conditions d’accueil des femmes par des professionnels: culpabilisation et jugement des femmes en demande d’IVG.
S'en est suivi une espèce de débat quasi mystique sur le relativisme, la philosophie, le réalisme.

Le tout en 140 caractères.

En vrac, j'ai eu droit à des conseils en philo, une remise en question de mon "idéologie", une personnification des embryons qui seraient "des gens" et qui se sentiraient attaqués par mon idéologie.
"Allô? Y'a quelqu'un dans le bidon? Tu m'entends petit embryon? Gare à toi, je suis une odieuse défenseuse des faiseuses d'anges"
Je serais donc une odieuse relativiste qui entend avoir le contrôle sur le réel, qui ne doit pas être combattu mais accepté - un peu comme une fatalité en somme. Donc dans la réalité, the real life, la vraie vies des "provie", ça ressemblerait à quelque chose du genre:
"Ma vieille, tu es enceinte, c'est la réalité, tu dois faire avec"
Et bien non.

Dans ma vraie vie à moi, ça ne se passe pas comme ça et je continuerai à relayer toutes les infos que je juge utiles et qui défendent le droit à la contraception et à l'IVG. 

Deux droits qui constituent une avancée considérable dans la liberté des femmes à disposer de leur corps comme elles l'entendent, à contrôler leurs vies, à être réalistes et pragmatiques si elles le souhaitent.
J'imagine qu'ici, mes lecteurs et lectrices habitué-e-s auront l'impression que j'enfonce une porte ouverte puisque tout le monde sait ce que je pense.

Sauf qu'hier soir, ça s'est passé sur Twitter et que je débat en 140 caractères, c'est pas trop mon truc.

Je vous rassure, ça s'est fini dans la plus grande cordialité, façon "sans rancune".
Certains me diront que je n'ai qu'à "bloquer" celles et ceux qui s'incrustent dans ma TL.
Ils n'auront pas tort mais je n'aime pas trop cette pratique. Je n'ai d'ailleurs bloqué qu'une seule personne depuis que je suis sur Twitter.
Et puis Twitter c'est public. Alors je laisse comme c'est.
Par contre, ici sur ce blog, c'est chez moi, donc je fais ce que je veux si je veux couper le sifflet à quelqu'un, je ne me prive pas.

Et même que si je veux les traiter de cons et bien je le ferai! 

Bref, tout ça pour dire que si j'étais bien contente d'apprendre que François Hollande créerait un Ministère des Droits des Femmes quand il serait élu, je suis aussi pleinement convaincue de son utilité pour mener les combats qui seront les siens.
Lutte
 Avortement

10 commentaires:

  1. non aux tea parties in France
    et non à benoitxvi qui veut canoniser lejeune

    RépondreSupprimer
  2. La femme libre, c'est Maintenant! et, ad vitam aeternam...

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi mon blog est sous le mot "cons" ?
    En tout cas, tu as bien du courage de discuter avec des provies. En général, leur "idéologie" est bien plus forte que la raison...
    Bravo ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que toi aussi tu dénonces souvent les cons sur ton blog et que j'ai adoré cette chanson que tu as choisie et qu'on pourrait dédicacer aux cons !
      T'es pas vexée hein?
      Si?

      Supprimer
  4. Moi je le trouve sensé finalement cet @etudiantsprovie. Faut que je creuse la question mais de plus en plus, moi qui me sais féministe, je me rends compte que e vrai féminisme c'est d'accepter les femmes telles qu'elles sont, avec toutes leurs potentialités, au lieu de renier ce que nous sommes pour montrer aux hommes que nous aussi on est hyper fortes ! La vulnérabilité dans certains domaines, je la trouve belle. La vulnerabilité des hommes dans d'autres est extra aussi et la complémentarité me plaît. Bref, être féministe aujourd'hui n'a rien à voir avec le féminisme d'hier et je crois que, si on reste dans les vieux combats, comme je le lis ici, on fonce droit dans le mur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "accepter les femmes telles qu'elles sont". Vous avez raison. Et c'est bien pour cela qu'on doit aussi accepter que les femmes aient le droit de choisir si oui ou non elles veulent être mères à un moment T ou dans telles ou telles circonstances. Être féministes c'est aussi accepter que les femmes soient maîtresses de leur destin. Être féministe, c'est accepter que les femmes soient aussi fortes que les hommes, ni plus ni moins.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise