Confits de canards à la merde

Canard
Pas très classe le titre.

Ouais je sais.

Mais pour adoucir les mœurs, je vous offre un canard vibro en illustration. 

En même temps, quand je regarde les statistiques de ce blog, j'ai l'impression que pour m'attirer des visiteurs, il faut que mes titres:

Comme le dit Nicolas
"Elle [la presse] vendra plus de numéros en titrant "Hollande est nul" que "Ayrault est bien coiffé". 
Et bien pour les blogs c'est exactement pareil. Avec mon billet "Hollande est un incapable", j'ai été lue et relayée (retweetée quoi) par des trolls de droite qui se sont simplement arrêtés au titre de mon billet sans même venir le lire mais m'apportant un flux de nouveaux visiteurs, et pas que de droite.
Merci les gens.

Résultat, pour ce modeste blog qui n'a pas l'habitude de dépasser 800 lectures pour un billet, celui-ci a atteint 1250 vues en 24h. Les trois autres dont je vous parle plus haut oscillent entre 800 et 1020 selon le même laps de temps. Et il est désormais 25ème au classement Ebuzzing des blogs politiques.

Moralité:
Ami-e blogueur-se, si tu veux qu'on vienne te lire: sois vulgaire, parle de cul, pratique le titrage racoleur façon L'Express ou Nouvel Obs, et le tour est joué.

Pendant toute la campagne, on m'a bassinée parce que mes références de presse n'étaient que des officines de gauche. Que je n'étais pas objective et blablabla.
Aujourd'hui, les mêmes personnes me disent "T'as vu? Même la presse de gauche s'en prend au gouvernement".
Voilà.
Aujourd'hui, les canards pataugent dans des mares de merde.

Du coup, quand j'ai vu que Le Point se demandait si les médias étaient en manque de Sarkozy, je me suis dit:

"Voilà une putain de bonne question".

Hier sur BFM, Vincent Peillon a déclaré "Il va falloir remettre du sens, de la raison, et le sens du temps long dans l'action publique". 
Et je me suis dit:

"Putain il a raison".

Pendant 5 ans et même bien plus, on s'est mangé du Sarkozy matin, midi et soir. Pas un matin sans que je n''allume la radio et que je n'entende "Ce matin Nicolas Sarkozy", "Hier soir, Nicolas Sarkozy", "Nicolas Sarkozy a déclaré", "Nicolas Sarkozy était"...

Overdose.

Overdose de médiatisation, overdose de peoplisation, overdose de sarkozysation de la politique, des médias...etc.
Dans la même veine que Vincent Peillon, le président du groupe PS à l'Assemblée, Bruno Le Roux, appelle les médias à se "sevrer de la méthode Sarkozy" et:
"Essayer de ne pas être dans la fébrilité, dans la loi de caprice, dans l'annonce de circonstance..., mais essayer de comprendre qu'il y a une méthode différente qui s'est mise en œuvre. [...] Il faut aussi arrêter cette mystique des "100 jours". [...] On n'a jamais gouverné sur 100 jours ! Les parlementaires ont continué à travailler pendant l'été [...] Bilan copieux et feuille de route avec un ordre du jour qui correspond à nos urgences qui sont celles des Français aujourd'hui : l'emploi et le pouvoir d'achat".*
Va falloir en effet s'habituer à pas entendre parler du gouvernement matin, midi et soir. Il bosse et c'est ça le principal.
Pas besoin d'être tenu au courant au jour le jour des bâillements des uns, des flatulences des autres, du shopping d'untel, des soit disant "off" d'unetelle pour avoir la preuve que notre gouvernement est bien là, en train de bosser, parfois loin des caméras.

Bref, dans des conditions normales quoi.

Hier, j'ai regardé Spécial Investigation sur Canal+. Ça portait sur l'envers du décor de la Télé-réalité. Et j'en suis arrivée à me demander si finalement, c'était pas ça le Sarkozysme: de la politique-réalité façons voyeurisme et indécence. Des caméras et des journaleux connectés 24h/24h sur le Président bling bling qui faisait beaucoup de bruit en agitant sa Rolex.

Va falloir se faire à l'idée à droite comme à gauche: ce temps est révolu.

Vous aimerez aussi

6 commentaires

  1. le titre, le titre...
    Mais regarde mon billet d'hier. il y a mieux que l'Express, il y a Atlantico!
    Eux c'est la classe dans le n'importnawak

    RépondreSupprimer
  2. Je regarde tes billets Rosaelle, ne t'inquiète pas! Ce n'est pas pare que je ne les RT pas tous que je ne les regarde pas! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu que je l'ait fait hier soir, t'aurais pu le zapper...il y a pas mort d'hommes quand même. moi, je RT presque tout

      Supprimer
    2. Ah non y'a pas mort d'homme hein! Ni de femme d'ailleurs! bises

      Supprimer
  3. Le problème, quand on n'entend pas Hollande ou Ayrault, c'est que ça laisse le champ libre à la Sarkolâtrie, revenue, de la droite !
    Entendre Copé tresser des couronnes à Sarko est d'un ridicule achevé mais s'installe dans la gouvernance "normale" en cours. Avec les primaires, ils vont occuper le terrain tout le temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui De la même manière que le PS a dominé la scène médiatique avec les Primaires Citoyennes. Mais de là à raconter de la merde sur le gouvernement, y a de la marge quand même...
      Et tu as raison pour le ridicule achevé!!!

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise