10/04/2013

Moralisation, transparence et honnêteté

Une vie politique bientôt claire comme de l'eau de roche?
Hier, je m'interrogeais. Je me demandais si nous nous dirigions vers une simple moralisation de la vie politique en mode déclaration sur l'honneur les yeux dans les yeux ou si on allait vers une "opération mains propres" en mode épuration de la vie politique.
J'espère que Suzanne ne va pas me tomber dessus pour l'usage du mot "épuration" hein. Je l'emploie ici comme si je parlais d'une station d'épuration.
Autrement dit un ensemble de mesures qui consistent à purifier la vie politique, soit pour recycler les élus véreux vers la société civile qui les jugera, soit pour confirmer dans leurs positions les élus honnêtes.
Je ne sais finalement pas quel est le terme le plus approprié: épuration, purification, nettoyage, ménage, tri sélectif...
 
Donc, j'ai suivi avec attention l'intervention de François Hollande ce matin en direct live dolby surround full HD dans ma télé. 
Tu t'imagines bien que je n'ai pas été déçue.
Il a dit ce qu'il fallait dire, il a fait le job, même si j'ai eu l'impression que le prompteur était HS puisqu'il lorgnait toutes les 2 secondes sur ses notes.
Mais c'est un détail.

Nicolas reprend dans les grandes lignes son discours.
3 orientations à retenir:
  1. La première de ces orientations, c’est d’assurer la transparence de la vie publique.
  2. La seconde orientation, c’est de renforcer la lutte contre la grande délinquance économique et financière.
  3. Enfin, dernière orientation – et peut-être celle qui permet aux Français de comprendre quel est le sens de la politique que je veux conduire – nous allons nous mobiliser contre les paradis fiscaux.
Évidemment, ça reste un discours. Et il reste à savoir maintenant quand et comment les mesures qui accompagnent ces orientations vont se mettre en place.

Quand? On a déjà plus ou moins la réponse: 24 avril prochain pour le projet de loi.
On peut donc décemment espérer que celui-ci sera examiné au Parlement dans la foulée et qu'il pourra être mise en application dès la fin de l'année 2013 - début 2014.
Oui je sais je suis une grand optimiste.

A condition évidemment que l'UMP ne se livre pas à son sport favori; celui de l'obstruction parlementaire.
Ce qui semble assez mal barré quand on voit les réactions de Jean-François Copé ou Henri Guaino.
Mais c'est de bonne guerre, ils jouent leur rôle eux aussi.

Ceci dit, on pourra quand même critiquer la réaction à chaud de Bernard Accoyer, tombé complètement à côté de la question qui lui était posée ce matin, à savoir "qu'avez-vous pensé de la déclaration de François Hollande sur la moralisation de la vie politique?".
Et Bébère de répondre qu'aucun des vrais problèmes des Français n'avait évoqué, à savoir: 1) le chômage, 2) le pouvoir d'achat, 3) le décrochage économique du pays.
Normal puisque ce n'était pas du tout l'objet de l'intervention. Mais passons.
 
Finalement, je ne sais pas ce qui les gêne le plus dans les mesures annoncées:
  • Est-ce qu'ils ont un compte dans un paradis fiscal?
  • Est-ce qu'ils ont dissimulé une partie de leur patrimoine?
  • Est-ce qu'ils sont en conflit d'intérêts avec leur activité professionnelle principale?
Mais on est quand même en droit de se demander ce qui peut bien pousser autant de parlementaires à s'opposer aux mesures annoncées.
Affaire à suivre.
Jean-François Copé est avocat d'affaires. Henri Guaino est économiste, spécialisé dans les banques d'affaires [1].
Mince. C'est moche. Parce que si (je dis bien si) les mesures voulues par François Hollande entrent en vigueur, ces deux-là risquent de se retrouver face à un conflit d'intérêts.
En effet: 
"Il sera proposé d’étendre l’interdiction du cumul d’un mandat parlementaire avec l’exercice de certaines activités professionnelles pour prévenir tout conflit d’intérêts".
J'ose imaginer que la magistrature ou les professions en lien avec la finance font partie des "certaines professions" visées par cette déclaration.
Ça va au moins faire un heureux: Nicolas Dupont-Aignan qui déclarait en septembre dernier que cumuler une fonction élective avec le métier d'avocat par exemple n'était pas une bonne chose. 
Bon, il ajoutait aussi qu'il était fier d'être un cumulard (député-maire) mais c'est un autre débat.

Toujours est-il que si ces mesures sont approuvées et respectées (voilà encore un autre débat), il risque d'y avoir un sacré ménage à faire dans l'hémicycle.
professions des députés
Reste encore à savoir comment ses mesures vont se mettre en place et avec quels moyens. Tout le monde s'entendra pour dire que la France à elle seule ne peut pas "éradiquer les paradis fiscaux en Europe et dans le monde". Il va donc falloir s'entendre avec nos amis de l'UE, du monde et l'univers. C'est pas gagné.

Mais je suis optimiste.

François Hollande annonce le recrutement de 50 inspecteurs des impôts et la création d'un parquet financier dont les prérogatives seront exclusivement consacrées à la "grande fraude fiscale". J'ai du mal à imaginer que 50 inspecteurs suffiront, mais bon.
Je suis optimiste.

Hier, on rigolait autour des déclarations de patrimoine des uns et des autres: voitures, chiens, chats, livret ceci, actions cela... C'était le grand déballage et comme d'autres, je me fous pas mal de savoir si Untel roule en Smart ou en bicloune, si Unetelle crèche dans une villa, un manoir ou une yourte.

Mais aujourd'hui, ça me fait encore plus rigoler. Parce qu'on vient d'apprendre que: 
"Les règles qui régissent l’établissement, le contrôle et la publication des patrimoines des responsables publics seront entièrement revues.
Une Haute Autorité sera créée. Totalement indépendante, elle contrôlera les déclarations de patrimoine mais aussi les déclarations d’intérêts des membres du gouvernement, des parlementaires, des responsables des grands exécutifs locaux et des dirigeants de grandes administrations.
Cette Haute Autorité étudiera de manière approfondie la situation de chaque ministre, avant et après sa nomination.
Dès lundi, les déclarations de patrimoine seront rendues publiques pour tous les membres du gouvernement. Elles le seront pour les parlementaires, une fois le projet de loi adopté".
Si vraiment cette Haute Autorité fait ce qui est annoncé ici - sous-entendu si la loi passe et que les moyens sont conséquents -, m'est avis que certains, à gauche comme à droite, ont du souci à se faire.

Et soudain, la déclaration d'Henri Guaino prend tout sons sens:
"Je n'en ai aucune [autre ressource que son salaire de député]. Aucune. Mais je n'exclus pas d'en avoir. Je n'exclus pas de travailler pour gagner honnêtement ma vie à côté."
[1] Aujourd'hui, Henri Guaino n'exerce (officiellement) aucune autre profession en plus de celle de député. Mais ça pourrait changer...    

11 commentaires:

  1. Les cris des députés UMP cette après-midi vont finir par achever toute cette tragicomédie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais ça va encore durer un moment hein.

      Supprimer
  2. si jacob est comptabilisé dans les 15 agriculteurs permettez moi d'éclater de rire
    il manage une armée d'esclaves sur plusieurs milliers d'hectares en Brie + de l'agroalimentaire
    rien à voir avec un pov paysan

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, je pensais qu'il y avait plus d'avocats que ça.

    RépondreSupprimer
  4. Après un départ houleux, dû à un concours de circonstances fâcheux (j'ai tendance à écharper systématiquement certaines dès que je les croise quelque part et de ne pas mâcher mes mots), quand j'ai découvert ton blog, j'en suis devenue une assez fidèle lectrice.
    En tant que résidente à l'étranger, je lui trouve le mérite de donner une vue d'ensemble claire et bien documentée, pointant à l'essentiel sans fioritures et avec objectivité, avec en filigrane une solide connaissance de l'histoire, de l'actualité française au jour le jour. Avec bon sens et une pointe d'humour qui ne s'en laisse pas conter, ni démonter (ce qui n'est pas si courant chez les femmes), qui rend l'ensemble agréable à lire.
    Au final: compliments.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      "départ houleux", c'est un euphémisme!

      Supprimer
  5. "J'espère que Suzanne ne va pas me tomber dessus"
    Hélas, ce serait mal la connaître.
    Si.
    épuration, assainissement... ce sont des mots employés par tous les tenants de régimes totalitaires. Et faire référence à la station d'épuration, à l'évacuation des déchets... Non, il y a quelque chose qui ne va pas, dans ce cas. On cause on cause, et rien d'essentiel ne se fera. Toutes ces déclarations ne sont que des pantalonnades qu'on dirait destinées à glaner quelques dixièmes de points dans les prochains sondages publiés par Le Point ou Marianne.
    - Réformer la loi sur la fraude fiscale, instaurer un délit de grande grande fraude fiscale, comparable au blanchiment d'argent.
    - S'attaquer aux parachutes dorés, salaires indécents et tutti quanti
    aurait eu un peu plus de gueule.
    Ces histoires de déclarations de patrimoine et de Haute Autorité indépendante (avec des milliers d'euros engloutis pour payer des traîne-enquête à pondre des rapports dignes d'humoristes à la Pierre Dac dans ses pires productions )sont des chouineries, des cautères sur des jambes de bois.

    Cahuzac, qui ne voit pas pourquoi il ne pourrait plus être député, est une belle démonstration du pouvoir qui rend dingue, et cet homme border line ne devrait pas servir de prétexte à une épuration. Les 600 000 élus français ne pataugent pas tous dans la fosse septique et n'ont pas besoin d'être assainis. Quelques petits coups de balai par ci par là, je ne dis pas, mais épuration... non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le savais, je t'ai cherchée!

      "Les 600 000 élus français ne pataugent pas tous dans la fosse septique et n'ont pas besoin d'être assainis. Quelques petits coups de balai par ci par là, je ne dis pas, mais épuration... non."

      Tu as raison.
      Tri sélectif alors?

      Pour le reste, attendons de voir...

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise