07/04/2013

"On veut des hommes qui en ont dans le froc"

mâlitude à deux balles
J'ai bien dit "on" et non pas "je".
Je précise hein.

Ce "on", c'est l'entreprise couillue LEVRAT, le paradis sur terre des hommes qui en ont dans le froc puisqu'il s'agit de l'univers technique du professionnel depuis 1923.

Joie. 

Hypathie en a parlé avant-hier. Je ne pouvais pas ne pas réagir quand j'ai lu ça:


Alors quitte à faire dans le cliché velu, lâchons les gaz.
Chez Levrat, on bosse entre couilles.
OK la tapette?
OK les pouffes?
Que ce soit bien clair, chez Levrat, on est là pour en chier, pour suer comme des hommes, des vrais.

On n'est pas là pour se laisser emmerder par des tantouses ou par des gonzesses.
On est costaud, on est poilu, si possible mal rasé, en Marcel avec de la bedaine parce qu'on boit de la binouse à chaque pause et qu'on fait des concours de rots.
Mais des vrais concours de rots hein.

Pas des concours de pédés.

On n'est pas là pour plaisanter. On est des gros durs. On n'a rien à prouver depuis 1923.
On se la raconte sévère.   
On baise les meufs en missionnaire ou en levrette, on se met des coups dans la tronche pour rigoler et on se lance des défis virils.
Et sous la douche, après une journée de taf d'hommes qui en ont dans le pantalon, on s'éclate et on chante:
"Un dimanche matin avec ma putain sur ma mobylette. Je lui mets les mains entre les deux seins, direction quéquette".
Elle est pas belle la vie chez Levrat?

A lire aussi si, comme moi, tu viens de vomir ce que j'ai écrit:

Sinon, dans deux jours, je suis invitée à la Conférence organisée par Najat Vallaud-Belkacem: "Briser le plafond de verre".

Il y sera question de:
"préparer les solutions concrètes pour un meilleur accès des femmes aux postes de responsabilité notamment dans les Comités Exécutifs et Comité directeurs des entreprises".
Mais ça, chez Levrat, on s'en bat les couilles, c'est un truc de gonzesses.

21 commentaires:

  1. Super article. Ils profitent de la situation et nous emmerdent avec leur sexisme décomplexé. Merci pour le rétrolien ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien.
      Cette annonce est juste lamentable.

      Supprimer
  2. Je me suis d'abord pensé "Elooooody se paye notre bobine avec ce truc !" et je suis allé voir ... bah non. Consternant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et non! Je suis blagueuse, mais pas que!

      Supprimer
    2. Loin de moi l'idée de douter de ton sérieux, mais là c'était tellement gros que j'ai eu peine à y croire. J'ai souvent lu des annonces tordues, mais là ça dépasse de loin tout ce que j'ai eu l'occasion de voir. Le pire c'est que ça risque de faire un buzz (l'effet recherché).

      Supprimer
    3. Oui! Le buzz sans aucun doute.
      Mais franchement, il existe d'autres méthode hein...

      Supprimer
  3. Pour postuler, y faut envoyer un cv avec une photo ... de ses couilles ?

    RépondreSupprimer
  4. je n'arrive pas à y croire. Le logo du tumblr est détourné, semble t il. ça doit être un concurrent qui leur fait cette sale blague, le 1er avril?

    RépondreSupprimer
  5. Et moi qui pensais que les annonces sexistes étaient illégales.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai toujours du mal à croire...Une blague du 1er avril ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une blague de mauvais goût alors.

      Supprimer
    2. Ouais, c'est gros quand même, quoique faut s'attendre à tout.

      Supprimer
    3. Mouais... Affaire à suivre donc (ou pas).

      Supprimer
  7. Ils viennent de s'excuser... note bien le "on n'est pas : anti-gays, anti-femmes etc." on est des gentils quoi, tellement gentils et naïfs qu'on n'a pas du tout perçu qu'on allait passer pour des gros beaufs homophobes et sexistes.

    Je sais pas si c'est le service de comm, ou le/la DRH qui avait un peu picolé, mais je sens qu'il y en a un(e) chez Levrat qui a ses billes ou ses ovaires qui se rétractent là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben merdalors, pourquoi ont-ils fait machine arrière ?
      Alors que les vraies femmes auraient su où trouver un vrai homme, pour une fois...
      On n'est pas aidées, ça non...

      Supprimer
    2. Non on n'est pas aidées...
      Eux non-plus apparemment.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Oui hein...
      Enfin leur honneur est presque sauf puisqu'ils se sont excusés les beaufs.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise