22/04/2014

Délinquance et immigration: il est beau Le Progrès!

Bembelly et GrandLudo en ont parlé: le journal Le Progrès vient de publier une infographie classant les délits en fonction de l'origine des délinquants. 
Mais là où le journal fait fort en matière de grand n'importe quoi, c'est qu'il mélange allègrement origine géographique, sociale, toxicomanes, locaux et "autres"... Tout en mélangeant tout et n'importe quoi, du vol de ferraille au trafic de stupéfiants, en passant par la prostitution.


En moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, Florian Philippot faisait sous lui à la lecture de ce papier torchon.

Cette infographie ne comporte ni source, ni légende. On ne sait pas d'où Le Progrès tient ces statistiques et on ne sait pas non plus s'il parle d'étrangers ou de Français d'origine étrangère. Ce n'est pas tout à fait la même chose me semble-t-il. Mais quand bien même.
Quel est l'intérêt d'une telle infographie (sans chiffres par-dessus le marché) sinon celui d'en arriver à la conclusion que, quel que soit le délit, les étrangers sont partout, tout est de leur faute et si on les renvoyait chez eux, adieu la délinquance?

Le Progrès aurait pu rappeler par exemple qu'en 2010, sur 940 000 infractions dont 93,4% relevaient de délits (infractions routières, stupéfiants, vols et recels, violences physiques), la part des condamnés d'origine étrangère n'étaient que de 12,7% (source).

"Que"? Je te vois venir amis réac, tu vas me dire que 12,7% c'est déjà beaucoup quand on sait que les Français d'origine étrangère ne sont que 6% dans la totalité de la population. Et puis après tu vas me dire que 6%, c'est encore trop et patati et patata.

Une fois qu'on sait ça et qu'on relit le papier du Progrès, on pourrait finalement rajouter la mention "locaux" à côté de chacun des délit listés. Mais passons.

Personnellement, je me fous pas mal de savoir qui a volé ma bagnole en 2008 ou comment s'appelle celui qui a voulu me tirer mon sac en 2007, de même que je me fous de savoir d'où vient celui qui m'a insultée dans le centre-ville de Yerres soit-disant parce que j'ai traversé au mauvais endroit (alors qu'en fait j'étais sur les clous... Oui à Yerres, on a des clous. Des vrais).
Mais en fait je le sais puisque j'ai vu leur tronche. Bah quoi? Tout le monde sait qu'on peut déterminer rien qu'au faciès si Machin ou Truc est français ou pas non? 
Non? On peut pas? Ah bah mince, faudrait le dire à nos amis réacs.
En tous cas, pour celui qui a volé ma bagnole, comme j'étais au tribunal, j'ai bien vu qu'il était bien de chez nous comme on dit. Un bon "de souche" qui ravirait les fachos.
Mais je m'égare.

Plutôt que de montrer du doigts les étrangers et / ou Français d'origine étrangère (car je n'ai toujours pas compris de qui parle Le Progrès), il me semble qu'il serait plus intéressant de se demander pourquoi, alors que la France ne compte que 6% de Français d'origine étrangère, ils représentent 12,7% des condamnés de 2010?

Aaaaah... Ce "pourquoi"... Cette question que l'extrême-droite fuit, nie et à laquelle elle n'a jamais répondu.

Peut-être serait-il intéressant de se demander:
  • dans quelles conditions vivent ces délinquants
  • quelles sont leurs ressources
  • quelles sont leurs niveaux d'études
  • s'ils sont récidivistes
  • dans quelles régions ils vivent
  • quel âge ils ont
Et alors on aurait une véritable étude sociologique. Ah oui mais pardon, ce genre d'études existe déjà... C'est moins vendeur que de montrer du doigt les étrangers. Suis-je bête.

Quoi qu'il en soit, un délinquant est un délinquant et sauf erreur de ma part, il n'y a pas de raison de le traiter différemment selon qu'il soit français, étranger ou français d'origine étrangère.
Car on sait que "nombre de délits constatés sont apparentés à une délinquance dite "de pauvre" et à la dégradation de la situation des quartiers pauvres : il faut alors mesurer la corrélation entre conditions socioéconomiques et type de délits commis." (source)
Et jusqu'à preuve du contraire, nombre d'étrangers ou de Français d'origine étrangère vivent dans de mauvaises conditions socio-économiques. On sait également - même si ce n'est pas politiquement correct de l'admettre - que le délit de faciès existe et que les gens qui n'ont pas un faciès "de souche" sont bien plus contrôlés que les petits blancs bien proprets sur eux.

Y'a pas à dire, c'est beau le progrès...

66 commentaires:

  1. Les raccourcis bourrés d'idées racistes et de préjugés courent les rues. Je me suis même rendu compte que les Français adorent trouver des boucs émissaires au lieu de se regarder dans la glace. L'immense majorité des délits est commis par nos pairs de la FranceProfonde.
    Et c'est même mieux accepté de vilipender les étrangers plutôt que de taxer notre entourage de raciste. Spécial dédicace à mon paternel qui croit que les roms, arabes et autres minorités sont responsables de tous les maux de notre société... J'aimerais lui adresser un magnifique bras d'honneur pour son manque de profondeur dans sa réflexion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait. Je parie que le roquet (didier) ne va pas tarder à éructer son opinion ici...
      Quand j'ai ramené une fois à la maison un fort joli maghrébin, je me suis fait engueuler pas comme deux, non pas parce que j'ai des affinités masculines mais parce que le concerné était étranger... Joie !

      Supprimer
  2. C'est des "locaux" de souche ou bien ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question... ce genre de classification est totalement inadaptée. On ne sait même plus comment appeler qui.

      Supprimer
  3. L'Afrique est un pays ? J'ai dû louper des cours de géo au lycée.
    De même je ne connaissais pas la nationalité "gens du voyage", ils viennent de où ?

    RépondreSupprimer
  4. J'ai aussi le sentiment que quand les gens viennent d'autres pays pour vivre ici, ils reçoivent un accueil assez glacial... Et je me pose la question si cela ne joue pas sur la difficulté d'intégration et son corollaire : la facilité ; de trouver d'autres moyens de "survivre" non légaux. Je commence à croire que si on les encouragerait à s'intégrer plutôt que de les toiser, ils auraient plus de facilités à se sentir bien dans ce pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En partie oui. Même si les mauvaises conditions sociales ne doivent pas tout excuser non plus.

      Supprimer
    2. Exact, la loi nous met à égalité peu importe d'où viennent les gens.
      Et aucune excuse n'est permise pour entraver ou outrepasser la loi. C'est notre cadre commun dans une société donnée.
      Mais il demeure toujours intéressant de soulever des questions pertinentes, de chercher à comprendre avant d'accuser.

      Supprimer
  5. À tout ça, j'ajouterais 2 choses choquantes :

    -l'assimilation prostitution/délinquance
    -la création d'une nationalité "africaine", fallait oser !

    Et comme certains l'ont souligné, le fait que par exemple on n'a pas l'origine des fraudeurs fiscaux...

    Bref, un vrai torchon qui m'inspire à peu près la même réaction que la plupart des couv' de Valeurs Actuelles : "Mais, c'est forcément un fake ce truc ?"

    RépondreSupprimer
  6. M'est avis qu'il y aurait matière à porter plainte pour des associations ad-hoc, non ?

    RépondreSupprimer
  7. Le problème est bien de ne pas avoir mené une étude complète. Il empêche que le jour où les gauchistes arrêteront de monter sur leurs grands chevaux pour une connerie, la France ira mieux.

    Les gauchistes en dénonçant le truc ont fait de la publicité au torchon et à l'idée que les gauchistes veulent faire taire ceux qui parlent des sujets qui fâchent.

    Parce que même en parlant d'origine sociale, de condition de vie, si c'est un Africain qui commet un délit, c'est un Africain. Ça présente dont un argument supplémentaire contre l'immigration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout à fait ce que tu veux dire mais franchement les bras m'en sont tombés quand j'ai vu le papier.
      Ne pas réagir?
      Laisser couler?
      Essayer de comprendre?
      J'ai essayé de comprendre... Enfin je crois.

      Supprimer
    2. Tombée les bras en croix, mortifiée...
      on en avalerait le papier de stupeur indignée. Ces torchons ! tsssss...
      Essayer de comprendre de tels raccourcis est avilissant. Laissons-leur ce mode de pensée étriquée.
      Depuis le temps qu'on nous sert cette salade composée, il est temps de réagir, que l'assistance se lève et que les masses se soulèvent, s'insurgeant contre des idées aussi nauséabondes.

      Supprimer
  8. "Il n’y a point de crime ou délit sans intention de le commettre»

    — Article 121-3 al. 1 du Code pénal

    Code pénal normalement toujours en vigueur qui s'applique à l'ensemble des citoyens, sans distinction aucune...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans distinction, nous sommes d'accord.

      Supprimer
  9. Je m'amuse comme un petit fou, depuis hier, grâce à ce truc ! Les tortillages de miches de la gent gauchiste sont toujours un délicat spectacle.

    Sinon, je signale au sieur Mika qu'il devrait quand même se méfier : le roquet a plutôt le format molosse, et le traitement que je médite pour sa région sub-dorsale ne doit pas être de ceux qu'il goûte habituellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que vous vous amusez. Tant mieux pour vous!
      Sinon, j'ai un boxer aussi (je parle du chien hein, pas du sous-vêtement)...

      Supprimer
    2. ehm... je ne sais pas si je m'amuse vraiment...
      Puisse votre boxer vivre longtemps !

      Supprimer
    3. Oups, je parlais à Didier Goux!

      Supprimer
    4. Comme disait Roland Barthes : « Je les entendais ne pas s'entendre… »

      Et moi aussi, je souhaite longue vie au chien.

      Supprimer
    5. Elle est bien partie... Même si, comme tous les boxers, elle est condamnée à mourir jeune.

      Supprimer
    6. Oui, ce doit être un peu le même tarif que pour mes chers bouviers bernois : à 11 ans, ce sont quasiment des centenaires…

      Supprimer
    7. Voilà c'est ça. 11 ans pour un boxer, c'est un record...

      Supprimer
    8. Quand on pense que ces connasses de tortues de mer peuvent dépasser cent ans, on se dit que la nature est sacrément mal faite !

      (D'un autre côté, si nos clébards vivaient cent ans, on trouverait le moyen de flipper en pensant à ce qu'ils deviendraient après notre mort à nous, alors…)

      Supprimer
    9. Je n'arrête pas de dire que la nature est mal faite...

      Supprimer
    10. Vous devriez quand même songer à arrêter de temps en temps : vous allez finir par fatiguer les ceusses qui partagent votre vie ou votre bureau…

      Supprimer
    11. C'est pour ça que j'ai ouvert un blog:pour arrêter de les souler en direct.

      Supprimer
    12. Céans, en des temps reculés, dans une lointaine patrie nommée le Web; un blog existait.
      Tenu par la régente Elooooody de manière fort consciencieuse, quand soudain des trolls envahirent la cité paisible. Endéans que Elooooody luttait pour la survie de son lieu paisible, un molosse nommé Goux fit son apparition, il était du bord d'ailleurs quand Elooooody fut du bord d'ici. Ce lent patère de Padoue déambula insidieusement autour de ce lieu. Et puis !
      Des borborygmes inhumains et oiseux furent proférés en ce lieu paisible, qu'il était bien loin le temps serein des débuts prometteurs !
      La bataille contre le dudit troll fut épique et ne cessa point avant qu'il ne se fatiguât car il fut doté d'une énergie inépuisable et épuisante pour la plèbe qui se ressourçait en ce lieu de libre expression. Heureusement pour tous, la maitresse des lieux ne se laissât poinct faire, défendant farouchement son lieu virtuel.

      Supprimer
    13. Pas mal... Mais attention, Monsieur Goux va te tomber dessus pour te corriger deci delà ;-)

      Supprimer
    14. Caramba, encore raté, mon pauvre ! Pour votre gouverne, j'ai quasiment porté ce blog sur les fonts baptismaux, ou peu s'en faut. Et j'y trollais sans doute avant que vous ne l'ayez vous-même découvert.

      Mais, c'est bien, bel effort, ne vous laissez pas décourager par l'insuccès ni le ridicule.

      Supprimer
    15. Ah, moi je suis pour Mika. C'est vrai, quoi, Mika il a de l'esprit et il en faut, face à un vilain trolleur comme le nauséabond insidieux. Je lui donne raison: il faut combattre ces molosses, balayer leurs borborygmes oiseux, et pour ce faire, rien de mieux que les estocades vaillantes d'un Mika chevaleresque, au langage pétillant d'intelligence. Le camp du mal ne peut pas gagner, parce que le bien, c'est le bien, voilà !

      Supprimer
    16. pssst Mika : Heureusement pour tous, la maitresse des lieux ne se laissât poinct ...[..] ne réveillez donc pas le subjonctif, et passez simple !

      Supprimer
    17. Même que la maîtresse des lieux a bien rigolu....

      Supprimer
    18. Tout le monde a bien rigolu, à part Miku…

      Supprimer
    19. Que Didier soit en paix : canonisé il le sera. Et je me suis bien fendu la poire :-)

      Supprimer
    20. Voilà. On a tous bien rigolu.

      Supprimer
  10. woof woof. tout est dit dans le message que vous avez écrit. j'en suis fort aise, les molosses ne m'inquiètent pas. Inquiétez vous plutôt d'Elooooody.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi devrait-il s'inquiéter de moi?

      Supprimer
    2. Je ne sais pas, je disais ca pour couper court à la conversation avec didier.
      Parce que c'est votre blog ?

      Supprimer
  11. Ils vivent dans quel pays, ceux qui ne savent pas qu'on vole les cables du téléphone pour en dépiauter le cuivre, et que neuf sur dix de ces voleurs sont des Gens du Voyage ?
    Ils vivent dans quel pays, ceux qui ne voient pas les gamins roms mendier et voler dans les rues ?
    Ils vivent dans quel pays, ceux qui ne savent pas que 70% des détenus réclament des repas sans porc et des salles de prières tournées vers la Mecque ? (voir le rapport du rapporteur général Delarue, à portée de clic)
    Ils sont mignons, ceux qui te causent inlassablement de bouc émissaire, de gentil nétranger stigmatisé et de vilain dupontlajoie de la france souchienne profonde qui pue le purin.
    Ils vivent dans quel pays, ceux qui s'étonnent de "la percée du front de la haine" aux dernières élections ?
    Tout ça n'empêche pas que nous au village aussi on a de beaux assassinats, et de la délinquance rurale aussi ma mère, mais la concurrence est rude et déloyale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi perso je vis en France. Et je n'ai jamais dit ni écrit que les voleurs de câbles de cuivre n'étaient pas majoritairement issus de la population rom.
      Je me demande juste quel est l'intérêt de stigmatiser telle ou telle catégorie de population tout en mélangeant allègrement prostitution, braquage, Africains et "locaux"...

      Supprimer
    2. L'intérêt, pour un journal ?
      Le Monde avait publié une carte de la délinquance étrangère l'année dernière aussi. On n'en a pas fait tant d"histoires.
      L'intérêt, ce n'est pas de livrer à ses lecteurs une analyse sérieuse et prudente, mais de se la jouer un peu "j'ose le dire". Quand d'autres sociologues publient des études très fouillées, en font un livre (Lagrange par exemple) et concluent par une surdélinquance des populations d'origine subsaharienne en en expliquant parfaitement les raisons (rien qui ressemble à du déterminisme racial), ils se font accueillir de la MEME façon.

      Supprimer
  12. Suzanne a raison ! Moi, quand je serai grand, je veux faire délinquant rural de souche, comme métier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut pas avec des Weston. Il faut des Nike ou des Jordans.

      Supprimer
    2. Et n'oubliez pas: "fous ta cagoule" aussi.

      Supprimer
    3. Les Nike (ta mère), c'est pour les délinquants urbains (qui le sont du reste assez peu, généralement). Le délinquant rural, lui, porte des Weston "spécial golf", qu'il a fait cirer le matin même par un petit cireur de souliers de Broadway, pour faire croire qu'il est autant de gauche que ce connard de Prévert.

      Supprimer
    4. Avec tous les vols commis par nos pairs, on ferait un inventaire à la Prévert.
      Et le niktamère c'est l'unité de mesure des délinquants : plus ils en profèrent plus cela leur donne l'illusion de garder contenance face à la police ou à ceux qui leur résistent.
      Mais il est mathématiquement $ admis que entre la proportion des niktamères et le degré de bêtise, il y a relation.

      Supprimer
  13. "Quoi qu'il en soit, un délinquant est un délinquant et sauf erreur de ma part, il n'y a pas de raison de le traiter différemment selon qu'il soit français, étranger ou français d'origine étrangère."
    Tout à fait.
    Et ce commentaire n'est pas en contradiction avec le précédent.
    Mais on a aussi le droit de voir, et celui de dire. Droits pas mal menacés, mais droits encore.
    Si on ne peut pas dire que le taux de délinquance d'un quartier monte au même rythme que celui d'un changement de population, quand c'est vrai, c'est un sacré problème. C'est en parlant des moyens d'action et de choix politiques (de l'urbanisme à la répression) qu'on devrait diverger selon qu'on est de droite ou de gauche (et encore, le sens commun peut pousser droite et gauche à s'asseoir sur la même chaise comme les deux fesses d'un même cul). Pas au niveau du constat. Or, il semblerait que la réalité soit de droite et la guimauve mystique de la négation de la réalité de gauche.
    Ce que pointe le Point est vrai. Lisez la presse locale, vous verrez bien. Quoi ? Supprimer la presse locale ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah non! Ne pas supprimer la presse locale hein... Qui a donc eu cette idée saugrenue?
      J'insiste: constater telle ou telle évolution parallèlement à tel ou tel changement de population, je n'ai rien contre. A conditions que ce soit fait correctement en croisant d'autres données sociologiques et en ne faisant pas des "Africains" une seule et même nationalité. C'est complètement débile.

      Supprimer
  14. Zut et pardon, ce n'était pas dans Le Point, mais dans Le Progrès de Lyon, l'article.
    chuis été voir ce qu'a écrit Bembelly aussi. Il est vexé parce qu'on prétend que les délinquants Africains sont incarcérés en surnombre parce qu'ils sont tellement cons qu'ils se font plus pincer que les autres. C'est une théorie raciste, en effet, il a raison. Malheureusement, si on la contredit, on ne tombe pas spécialement dans l'exaltation de la négritude requise quand on cause bembellien. On perd à tous les coups. Par ailleurs, l'avantage de cette théorie est qu'elle dédouane les noirs: ces grands primitifs, déjà qu'ils ne sont pas capables de maîtriser leurs penchants sauvages qui les inclinent à la luxure, au vol et à la violence primaire, en plus ils se font embobiner dans les cités par des mafieux d'Europe de l'Est qui abusent de leurs faiblesses congénitales. (Non, Rosaëlle, c'est de l'ironie, en vrai moi je ne pense pas que la mélanine y soit pour quoi que ce soit)

    RépondreSupprimer
  15. Rectificatif encore : Bembelly ne parlait pas des délinquants africains, mais étrangers.
    C'est de la faute de Didier Goux qui m'a enduite en horreur.
    Moi je trouve qu'il nous faudrait plein plein de Mika, on dirait qu'il y en a de moins en moins. Des Mika qui nous répètent sans arrêt que non c'est pas vrai qu'il y a davantage d'hommes noirzéarabes que de retraitées corréziennes aux cheveux violets en taule pour délits divers et puis que même si c'est vrai c'est parce leur institutrice était raciste et leur ascenseur jamais réparé.
    Tiens bon, Mika, on est avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avoir les cheveux violets n'est pas un délit ? ......
      Cela devrait être un délit ......
      Mort aux cheveux violets ! .......
      Moi j'ai un bouc émissaire et je l'ai teint en violet et ça lui va assez bien finalement .....
      J'ai aussi une chèvre émissaire ......
      Et bientôt j'aurai des petits chevreaux émissaires très mimis .......
      C'est adorable les chevreaux émissaires ! .....
      Je vais m'en constituer tout un troupeau .....
      Je les classerai par couleurs : les blancs , les noirs , les noirs et blancs , les violets , les rouges , les jaunes .........

      Supprimer
    2. merci Suzanne. Ca me fait chaud au cœur. Et Didier Goux adore enduire en erreur, même parfois il n'est pas possible de distinguer son premier ou son deuxième degré tellement il est caustique.
      Stéphanie, l'usage de chèvres ne donne pas un bon teint même à ceux qui en font des boucs émissaires.

      Supprimer
    3. Eh beh...
      Je ne sais pas trop par où prendre tous vos commentaires là...

      Supprimer
    4. Comme vous le sentez, vous êtes chez vous ici.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise