PMA, l'égalité en marche

"Ces avis mettront fin à plusieurs mois d’insécurité juridique pour les familles homoparentales".
C'est par cette déclaration que commence le communiqué de presse de Christiane Taubira suite à l'avis de la Cour de Cassation qui a tranché hier: l'adoption sollicitée par la conjointe d’une femme ayant accouché d’un enfant issu d’une assistance médicale à la procréation réalisée à l’étranger est juridiquement possible.
Le communiqué rappelle également que, depuis la loi du 17 mai 2013, seulement 9 décisions de refus ont été prises contre 281 favorables.

L'avis d'hier prononcé par la Cour de Cassation est tout simplement une preuve de bon sens.

En plus, cet avis fera jurisprudence. C'est donc une nouvelle étape fondamentale pour ces familles homoparentales puisque désormais les deux mères auront les mêmes droits sur leurs enfants, quelle que soit la mère qui les ait mis au monde.

Bien entendu, à droite, on vocifère depuis hier. C'est absurde, c'est contre-naturaaaaannnn, c'est une aberration du droit français blablabla.

Ce qui est une aberration pour moi, c'est que les couples hétérosexuels infertiles aient le droit d'avoir recours à la PMA dans un cadre législatif sécurisé mais que - en dépit de la loi du 17 mai 2013 - les couples lesbiens ayant eu recours à la PMA n'aient pas ces mêmes droits.

Et bien c'est réglé. Et c'est précisément l'argument de la sécurité que la Garde des Sceaux a avancé:

Prochaine étape? La PMA en France autorisée pour les couples lesbiens. On va y venir et c'est tant mieux.
Étape suivante? Permettre l'adoption d'un enfant né d'une PMA par la conjointe de la mère biologique même si toutes deux ne sont pas mariées ou si elles sont séparées depuis la naissance de l'enfant.

L'égalité face à la PMA n'est pas encore totale entre les couples hétérosexuels et les couples lesbiens mais l'avis de la Cour de Cassation a ouvert une brèche qui va dans le bon sens.

Alors évidemment à droite et à l'extrême-droite, ce mardi 23 septembre est un jour de deuil.

Ludovine de la Rochère s'est étouffée avec sa Lavallière. Sa vision étriquée de la Famille avec un grand F se résumant à "1 papa, 1 maman, on ne ment pas aux enfants", le fait qu'un enfant puisse grandir avec 2 mamans est tout à fait inconcevable puisque bien entendu, dans le 2014 de Ludovine, deux mamans ne sont pas une famille.

Nicolas Dupont-Aignan, qui semble avoir 2-3 Michelines de retard, s'est quant à lui insurgé contre ce qu'il appelle une "décision scandaleuse qui revient de facto à légaliser la commercialisation des enfants". Euh. M'est avis qu'il confond pas mal de choses et si je suis sa logique, il faudrait tout bonnement interdire la PMA pour tout le monde.

Quant à Laurent Wauquiez ou encore Guillaume Peltier, fidèles à eux-mêmes, ils appellent de leurs vœux pieux l'abrogation de la Loi Taubira. Ces élus de la République veulent qu'en 2017, si la droite revient aux affaires comme on dit, elle abroge cette loi, démarie les couples homosexuels, annule les actes d'adoption sans se soucier 2 secondes des conséquences de tels actes. Heureusement, leurs petits camarades de jeu (comme NKM) ne sont pas tous d'accord avec eux.

Sans parler de Christine Boutin qui passe sont temps à racoler sur Twitter pour la manif du 5 octobre.

Vous aimerez aussi

12 commentaires

  1. Ce qu'il y a de piquant, dans ces histoires, et qui m'amuse de plus en plus, c'est qu'il n'y a pas besoin d'être grand clerc pour voir que la société que vous appelez de vos vœux (multiculturelle, ouverte à l'autre, blablabla…) balaiera d'un simple revers de main tous ces trucs de déments dès qu'elle sera en mesure de la faire. Et c'est une chose qui, à mon avis, se produira de votre vivant ; c'est-à-dire au moment où, à force d'aller "dans le bon sens", on atteindra le mur.

    En attendant, organisons les foires aux bébés et les vide-utérus pendant qu'il est encore temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon , tonton Didier , il est donc grand temps d'apprendre à grimper aux murs , et je m'y entraine depuis mon plus jeune âge avec mes chats sauvages ......
      Je ne m'entraine pas à grimper aux rideaux malgrés tous les efforts d'un vieux cureton catholique qui voulait m'enseigner cet art libidineux (ou libi-di-noeux?) ........
      Bref , je suis donc prête pour les lendemain de l'apocalypse ......
      La fin du monde peut arriver , je grimperai sur les murs en ruine et au clocher de l'église effondrée du vieux cureton pédophile .......

      Supprimer
  2. Et sinon, à part ces conneries dont l'immense majorité de la population se contrefout; mis à part les gouines et les religieux (religieux forcément européens, chrétiens et d'extrême droite dans votre esprit; les juifs, les musulmans, les bouddhistes, les hindouistes vénèrent la PMA...); sinon, donc, avez-vous des sujets de préoccupation vraiment de gauche (la question du capital, le remplacement de la lutte des classes par la lutte du tous contre tous, l'achat de dirigeants français par le Qatar, la désindustrialisation du pays, les délocalisations, l'effondrement de l'éducation nationale, le rôle des banques, l'explosion et la criminalisation du sous-prolétariat, le ralliement des couches populaires au FN, etc.)?

    Etant un imbécile malheureux (pessimiste), je ne vois d'avenir pour mon pays que le gouffre et l'horreur baignant dans des torrents de boue et de sang.
    Et la gauche, que me répond-elle? égalitarisme, progressisme, petits clins d'oeil entre amis et grand fist fucking final...
    Enfin, j'ai le droit de me tromper.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien consciences que vous ne cautionnez pas un seul de mes propos, mais ce n'est pas une raison pour les déformer. Vous me prêter l'idée suivante:
      "religieux forcément européens, chrétiens et d'extrême droite dans votre esprit; les juifs, les musulmans, les bouddhistes, les hindouistes vénèrent la PMA..."
      C'est archi faux, je n'ai jamais écrit un truc pareil.
      Mais comme vous dites: vous avez le droit de vous tromper.

      Supprimer
    2. Ce n'est pas systématique. Il m'est arrivé de vous soutenir (si, si, une fois...), de louer votre capacité à tolérer des propos pas toujours très aimables et sortant de la doxa. Je trouve également votre engagement politique respectable, même si je n'en partage pas la finalité. Bref, je ne me fais pas un challenge sur votre personne, Elodie.

      Je constate simplement que les préoccupations de votre famille de pensée n'ont plus rien à voir avec l'ancien logiciel de gauche. Je constate que votre famille politique a oublié ce qui était au cœur de sa matrice (la nation, le peuple, la patrie, la justice sociale etc.), je constate que la gauche française est devenue un ramassis d'idéologues, d'hypocrites (la diversité c'est trop génial, mais je préfère inscrire mon gamin dans une école où il y a des blancs...) et de petits bourgeois méprisants et perchés (je généralise hein...).

      C'est cela qui compte, au fond. Pour le reste, vous pouvez bien évidemment me trouver insistant, grossier, voire ridiculement lyrique; et il est possible que je vous donne raison.

      Supprimer
    3. "Bref, je ne me fais pas un challenge sur votre personne, Elodie. "

      ouf!

      Supprimer
  3. Juste une remarque : pourquoi faire de cette question un enjeu gauche droite alors qu'il n'en est rien ?

    D'une part, vous savez très bien que des députés socialistes se sont opposés à l'adoption de la PMA pour les couples d'homo femmes
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/19/27-deputes-socialistes-s-opposent-a-l-amendement-sur-la-pma_1808662_823448.html

    D'autre part, de manière assez cohérente, la Manif pour Tous et quelques écolos ont justement dit qu'il fallait restreindre la PMA pour les couples hétérosexuels http://gauche.blog.lemonde.fr/2014/05/08/la-pma-continue-a-diviser-les-ecologistes/

    Je cite José Bové "Que ce soit pour les couples homosexuels ou hétérosexuels, que ce soit sur le végétal, l’animal et a fortiori sur l’humain, je suis contre toute manipulation sur le vivant"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en fais plus un enjeu gauche-droite contrairement à ce que j'ai eu tendance à faire à un moment.
      Mais en l’occurrence, là depuis 2-3 jours, c'est la droite que j'entends couiner... Pas la gauche.

      Supprimer
    2. Tu ne tends peut être pas l'oreille dans la bonne direction.

      A gauche aussi ça couine - bon, c'est vrai, moins fort - sur ces histoires de PMA.

      Il y a une assez large famille de la gauche qui y est en réalité très hostile, parce qu'elle voit dans la PMA une modalité de la marchandisation du corps humain ou une expression du consumérisme, ce en quoi elle est sur la même longueur d'onde que le bloc identitaire à deux-trois pouillèmes de divergences de nature théologiques près.

      Par ailleurs, même quand on est de gauche on peut adhérer à des conceptions finalement très traditionnelles de la femme, de la mère ou de la famille.

      Même si la droite mobilise mieux sur ces thèmes, c'est clair, les réacs sont pas tous de droite.

      Supprimer
  4. Sinon, par rapport à votre titre, "PMA, l'égalité en marche", il semble inexact ou incomplet.

    Il n'y aura d'"égalité" que quand la GPA aura été pleinement légalisée puisque, nature aidant, les couples d'hommes ne peuvent pas se faire inséminer par de la PMA. lls auront toujours besoin d'un ventre d'une femme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon mais "en marche"... Ça veut bien dire qu'on n'est pas encore arrivé non? Qu'on est en mouvement, que c'est un processus inachevé non?

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise