C'est le jour du Seigneur: blasphémons tous ensemble !

Je viens de lire le billet de Seb. Court, concis et clair: je suis d'accord avec lui et je cautionne chacun de ses propos.
Moi aussi je suis athée. Mais alors complètement.

Comme les 3/4 des Français qui sont aux deux tiers athées, je connais la symbolique des grandes fêtes religieuses, dont je me fous totalement les 3/4 du temps.

Je mange comme un gorette à Noël, je mange de la galette et je tire les rois (spéciale dédicace à mes commentateurs graveleux) même si j'aime pas trop quand elle s’effrite, je ne mange pas de gigot à Pâques parce que je n'aime pas ça, je participe au ramassage des cloches de Pâques (qui n'ont de cloches que le nom puisqu'elles ont souvent la forme de gallinacées) pour faire plaisir à mes neveux... Bref, je fais la fête les jours cathos, uniquement pour me goinfrer. Et quand je suis invitée à un mariage ou à un enterrement religieux, je m'arrange pour m'asseoir avec les mauvais élèves, mécréants comme moi, au fond de l'église et j'essaie dans la mesure du possible de ne pas perturber la chose, histoire de ne pas aller en Enfer trop vite. C'est important de prendre son temps.
Je suis donc une athée lambda. Et je ne suis même pas baptisée car mes parents, dont mon père libre-penseur, ont préféré me laisser le choix. Merci à eux.

Merci à eux car quand je vois le bordel actuel, je suis bien contente de ne pas revendiquer d'appartenance à telle ou telle religion.

Du coup, en ce dimanche 18 janvier 2015, jour du Seigneur (lequel? On se demande...), je propose à tous les mécréants de blasphémer dans la fraternité et la paix.

Ou sinon, on peut aussi déménager à Groland.



Vous aimerez aussi

43 commentaires

  1. Pour les communions, quand on est pas trop proche de l' impétrant, il y a la solution de la chapelle d'en face. (un de mes neveux bientôt quadra s'en est aperçu et m'en parle toujours)
    Moi, j'aime bien l'Aid el Fitr, pour la convivialité et les gâteaux.
    En réponse à mon père qui me demandait si ma fille ferait sa communion, je lui ai répondu que pour une bouffe ou des cadeaux, ça pouvait s'arranger n'importe quand.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui! J'aime bien les fêtes juves aussi pour les pâtisseries.
      Nous sommes d'accord.

      Supprimer
    2. tibor kraznahorta19 janvier 2015 à 10:20

      kes kon mange à l'aïl des frites?
      des frites? avec de l'aïl?
      ça marche

      Supprimer
  2. Les 3/4 des Français sont aux 2/3 athées : si le reste du billet est aussi clair, ça promet…

    (De toute façon, je n'ai guère envie de lire quelqu'un qui avoue son admiration pour le pitoyable poulet du sieur Musset, que j'ai eu la mauvaise idée de lire il n'y a pas deux heures : peu s'en fallut que je ne retombasse dans les alcools les plus brutaux, pour tenter de me remettre de ce baquet de sottises.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ne lisez pas. Personne ne vous y oblige.

      Supprimer
  3. Merci Elooooooody.

    Un agnostique tenté par l'l'athéisme .....

    RépondreSupprimer
  4. « Un agnostique tenté par l'l'athéisme »

    Ah, ça, c'est vraiment merveilleux ! Les commentateurs habituels de Miss Élodie vont avoir du mal à mettre la barre plus haut, malgré leurs talents naturels !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne crois pas plus au bon dieu que vous. Je vous rappelle cependant qu'en France, on a mis les curés sous la table il y a plus d'un siècle maintenant, que nos églises sont vides et que l'exercice de blasphème obligatoire contre les chrétiens est franchement devenu ringard depuis deux-trois décennies.

    L'irruption de l'intégrisme musulman est venu perturber vos rêves douillets d'un avenir plein d'espoir et de progrès. Et pendant que ces malades pratiquent le nettoyage ethnique et religieux tout le long de leurs frontières gorgées de sang, votre réponse à vous, une fois remise de vos émotions, c'est de "blasphémer" un dimanche (mais quelle résistante!), de mettre tous les monothéismes sur le même plan et donc de chier sur une partie de vos concitoyens chrétiens et juifs, qui n'ont rien fait et rien demandé dans cette histoire. (soupir...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voyons, Anton, ressaisissez-vous ! Vous connaissez tout de même le dogme laïcard le plus intangible et le moins discutable qui soit : TOUTES les religions monothéistes (pour les autres, on ne sait pas trop…) se valent ! Pas plus tard qu'hier soir, chez Ruquier, alors que Michel Onfray venait d'expliquer – citations nombreuses et précises à l'appui – que le Coran regorgeaient d'appels à la voilence voire aux massacres, tout ce que cette dinde stupide de Léa Salamé a trouvé à lui répondre fut : « Ah oui, mais dans la Bible aussi y a d'la violence, faudrait pas l'oublier ! » Chaleureusement soutenue, évidemment, par le petit Ruquier-Tinville végétarien assis à sa gauche.

      Supprimer
    2. Oui, faudrait que je me ressaisisse et que je songe à me racheter une téloche, du coup. Mais bon, si je lis déjà tous les billets d'Elodie, c'est que j'ai clairement décidé d'aller mieux. Enfin, j'espère qu'ils goberont çà le jour du grand jugement citoyen...
      ("Ruquier-Tinville" / excellent!)

      Supprimer
    3. Des "appels à la voilence" Didier vous auriez voulu le faire exprès que vous n'auriez pas mieux fait ! Chapeau bas ;)

      Supprimer
    4. Ressaisissez-vous Didier Goux, nom de Dieu!

      Supprimer
    5. Gaffe tout de même Elooooody !
      Tu vas nous le fâcher, surtout que question orthographe et grammaire je ne suis pas souvent au mieux de ma forme, il se pourrait bien que je me prenne quelques coups de verge derrière les oreilles.

      Supprimer
    6. Je suis assez content de ma voilence involontaire !

      Sinon, des coups de verge derrière les oreilles, tout de même… Je sais bien que, dans Ferdydurke, Gombrowicz a inventé le concept du "viol par les oreilles", mais ce n'est pas forcément à prendre au pied de la lettre.

      Supprimer
  6. Je suis une gnostique acidulée adepte du peyotl ......

    RépondreSupprimer
  7. mouais. Moi, tout ce que je note, c'est que tu m'as piqué mon illustration sans même me linker. je note. ma vengeance sera terrible... Et en plus, une omniprésence de D.Goux ? de quoi dégoûter, en effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est "tout" ce que tu notes, tu m'en vois navrée.
      J'ai pour habitude de linker et de citer tout le monde.
      Et tu le sais.
      Sauf que là, je ne me suis servi que de Google images alors j'avoue ne pas bien comprendre ta remarque.
      Mais si tu es l'auteur d'un de ces dessins, merci de me le dire pour que je fasse le lien.

      Supprimer
  8. ça me fait marré les gens qui proclament leur athéisme comme si c'était une vertu ...
    Il n'y a aucune vertu à être athée . Ces athées qui prétendent qu'étant athées ils sont donc tolérants ... Tolérants à quoi ? ... Au gluten dans les hosties ? ... Aux gâteaux des fêtes religieuses ? ... A la viande de porc ? ....... Ouaih ! Leur tolérance s'arrête probablement à cela ......
    Mais j'ai remarqué que le besoin de se proclamer athée est plus fréquent chez les gens de GÔCHE que chez ceux de droite ............ C'est une sorte de tradition chez les gens de GÔCHE de se proclamer athées , de le faire savoir et de s'en glorifier ................

    RépondreSupprimer
  9. Les gens de GÔCHE sont des athées traditionnalistes ...
    Ils sont athées par obéissance aux dogmes de la GÔCHE archaïque ...
    Mais finalement c'est à peu prêt tout ce qu'il y a encore de gauche dans cette GÔCHE molle et soumise à la finance , son athéisme archaïque qui date de la révolution Française ......

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Elody,

    Merci pour ton courage politique: reproduire et diffuser des caricatures du prophète- mais pas seulement: les trois religions mono en prennent pour leur grade - est un engagement courageux que je mesure, car j'ai bien en tête que tu es une élue, donc une femme publique de la république.

    Athée comme toi, je ne voudrais cependant pas que tu prennes totalement tes distances avec la religion et que tu le fasses mal: de façon adolescente.

    Surtout si tu prends Seb en modèle intellectuel.

    Seb, c'est bien, mais c'est con. C'est le robot mixer du vide. Ca tourne, mais ça hache rien, à part un bouquet de persil ou de la ciboulette qu'on jette sur un mets en fin de cuisson. C'est à peu près son seul mérite.

    Que dit Seb? Il dit: "Je parle rarement religion sur ce blog. Je m'en moque complètement."

    Il ajoute: "c'est du domaine de l'incompréhensible pour moi"

    S'il faut analyser un événement où la religion a eu un rôle moteur, un rôle majeur, un rôle central que chaque séquence de l'attentat confirme dans sa primauté, pourquoi te tourner dès le départ vers un type qui te dit qu'il n'y comprends rien, mais alors rien de rien?

    Si la raison t'a appris à te comporter comme une imbécile, je peux te dire que tu es sur le bon chemin. Seb aussi, qui précise: "Je crois en rien. Vraiment. Le rien, ma certitude : on en vient, on y retournera."

    La belle affaire...

    Nan. Le libre penseur ne peut pas commencer par dire: "je me fout de..." dans le plus pur style de la pensée OSEF. La pensée de l'ignorant qui ignore qu'il ignore.

    Dire: "la religion c'est de la merde" est parfaitement admissible.

    Mais dire: "la religion, j'y comprends rien, donc c'est de la merde", c'est un truc de con qui classe tout de suite le locuteur en catégorie "je suis un gros con fier de moi".

    Penser librement est un acte de volonté qui suppose une prise de décision qui n'est pas fondée sur l'ignorance, mais au contraire sur la connaissance. Le libre penseur n'est pas un inculte. Son choix est éclairé. Son acte de volonté est étincelant.

    Le régime philosophique de ce type de décision n'est pas OSEF. Il est athénien et spartiate.

    On ne parle pas du Kremlin Bicêtre, tu comprends? On ne parle pas de gens OSEF à 30 piges, voire à 40 (être nihiliste après Nietzsche et mai 68, c'est has been, sauf si on prépare son suicide auquel cas c'est autre chose).

    On parle de gens qui ont les yeux en face des trous et qui ont un minimum de culture, pas de gens qui disent "j'y comprends rien et j'en suis fier".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pensais pas que tous mes commentateurs prendraient au pied de la lettre cette histoire de blasphème, mais bon.
      Du coup, j'espère sincèrement que ton histoire de courage politique est une grosse blague, un peu comme ces dessins hein.
      Quant à Seb, libre à toi d'en penser ce que tu veux, mais comme il est mon pote en vrai, tu de doutes bien que je n'abonde pas dans ton sens malgré le mal que tu t'es donné à me démontrer qu'il était con en mode CQFD.

      Supprimer
    2. Je ne sais pas ce que veut dire prendre une "histoire de blasphème au pied de la lettre". C'est trop complexe pour moi.

      Je sais que 17 personnes ont été tuées et que le fait de reprendre et diffuser les images pour lesquelles elles ont été tuées est un acte volontaire, donc préconçu. Tu me dis que ce n'est pas un acte de courage, mais une blague. Ok.

      Tu me dis que Seb est ton "pote" et que je suis libre de penser ce que je veux, façon polie de me dire d'aller me faire voir, ce en quoi je te remercie.

      S'il y a 17 morts pour une blague, pourquoi on se fait chier? Pourquoi en plus des 17 morts on a tué 3 mecs? Pour rire? Et pourquoi près de 4 millions de personnes ont marché? Comme ça, pour tuer le temps?

      Mais si tu me dis que toussa est une blague, c'est ok.

      (oui, je sais que Seb est ton pote en vrai, oui je me doute bien que tu ne vas pas prendre ce que je dis à la bonne, c'est clair, mais keske tu veux que j'y fasse? Seb, que tu fais tien, prend une position qui est fondée sur la même base que la religion. Il dit:

      "Liberté de croire, mais pas d'emmerder la collectivité avec sa croyance"

      C'est exactement ce que disent les religieux, mais en symétrie: liberté d'être athée, mais pas d'offenser les croyants dans leur religion.

      Seb, génie des alpages, nous convie à un combat de boucs dans les hautes sphères: corne contre corne, bois contre bois.

      T'as percuté ça, ou pas?

      On va poursuivre la guerre, quoi.

      Prépare toi à souffrir.

      Supprimer
    3. "Tu me dis que ce n'est pas un acte de courage, mais une blague. Ok."

      Je ne te suis pas et pour tout te dire, je n'arrive pas à cerner si tu es ironique ou pas;

      Il n'y a aucun acte de courage à publier ce genre de dessins qui, au cas où ça t'aurait échappé, se moquent de toutes les religions mono comme tu dis. Y compris Groland qui met dans le sac le bouddhisme.

      Oui ça me fait rire parce ce sont des dessins, des caricatures, qui, par définition même de la caricature, sont grotesques, exagérées ...etc.

      Qui ne s'est jamais senti blessé par une caricature? Franchement ? Si on devait aller trucider tous ceux qui se foutent de notre gueule, on n'a pas fini.

      En France, on a la liberté de croire, on a la liberté d'expression, on a la liberté de la presse, je ne vois pas pourquoi une minorité d'intégristes religieux entend mettre un terme à cela.

      Bref, comme je suis une pauvre conne, pour reprendre Didier Goux et d'autres avant et après lui qui me l'ont aimablement fait comprendre sur ce blog, je ne vois pas où tu veux en venir.

      Supprimer
    4. « Bref, comme je suis une pauvre conne, pour reprendre Didier Goux et d'autres avant et après lui qui me l'ont aimablement fait comprendre sur ce blog »

      Et, après ça, c'est moi qu'on ira traiter de parano…

      Supprimer
    5. Hé bé ! je devais être dans un bel état, tiens ! Rigoureusement aucun souvenir de tout ça…

      Sinon, on ne vous a jamais appris, durant votre folle jeunesse, qu'il ne fallait jamais répondre à un type bourré (ni à une fille dans le même état, du reste), ce qu'il était plus qu'évident que j'étais alors ?

      (Ce qui m'épate encore le plus, c'est que vous parveniez à retrouver un truc qui s'est produit il y a plus de deux ans…)

      Supprimer
    6. N'oubliez pas que j'ai été chercheuse dans une autre vie. C'est mon truc de chercher.

      Du coup, il serait de bon ton que votre pseudo, quand vous l'êtes, soit "Didier Goux bourré" ou "Didier Goux 3 grammes", ainsi je serai prévenue.

      Supprimer
    7. Si un type bourré s'apercevait qu'il est bourré (ou du moins à quel point il l'est), ça se saurait et ce serait un peu trop facile !

      Cela étant, je crois avoir fait de gros progrès dans ce domaine. D'abord parce que je ne picole plus guère que deux ou trois soirs par mois (bien lire : par mois…) et ensuite parce que, ces soirs-là, je m'astreins à ne pas revenir sur les blogs après (pas toujours avec succès, je l'admets…).

      Supprimer
    8. Mais quelle "voilence" dans les propos chez D.Goux! Yapa que moi qui aurait besoin de se ressaisir (smiley avé lé clins d'oeils et tout et tout...).

      Bon Elo, vous le savez peut-être pas et je ne vais pas me mettre, ici, à dégouliner de compliments à votre égard (allez un petit quand même: bravo pour la "liberté d'expression" qui n'est pas juste d'actualité sur votre blog, puisqu'elle a toujours existé) mais sachez que je, on (enfin nombreux parmi les affreux qui vous commentent et vous contredisent, c'est du moins mon sentiment) vous kiffent quand même un petit peu, sinon, ils ne viendraient pas vous lire tous les jours et frotter leur cervelle à la vôtre.

      Supprimer
    9. "puisqu'elle Y a toujours existé" (sur votre blog, bref...)

      (bah, vous me croyez pas, tant pis, c'est trop injuste... (en mode Calimero)

      Supprimer
  11. Bon, dit autrement: à gauche, on pense trop souvent que la religion est un sujet plié et qu'on peut le prendre à la légère.

    Non.

    Dernier bilan: 17 morts, Charlie décapité. Charlie, c'était quelques personnes: au soir où je te parle elles sont dans la petite boîte.

    Donc, la religion est pas un sujet plié. Au contraire, elle allonge les cadavres.

    Tu me dis OSEF, on s'moque.

    La France passe en Vigipirate renforcé et on pense à réduire des libertés publiques.

    Et en face de ça, tu me dis: "oui mais nous les athées, on voulait juste se marrer, quoi, bordel! Merde! Pouvoir dire que le prophète est un enculé".

    Ce à quoi je te réponds: attends, juste une certaine catégorie d'athées. Les bourrins. Les athées de ma catégorie ne passent pas leur temps à enfoncer des portes ouvertes.

    Je me retrouve en position de déclarer la guerre à l'islam pour des bourrins? Et leurs désirs de grandeur?

    Type Seb ou Nicolas? Les mêmes qui vont finalement opter pour la catho-laïcité à la première occasion?

    Attends, ça se discute, là. Je me lance pas dans une guerre pour des cons et leur passions personnelles.

    Stop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La religion n'est pas un sujet plié. Je n'ai jamais dit ça. Et c'est bien tout le problème.
      En France, elle devrait être un sujet plié.
      Et encore une fois, je ne me "moque" pas "des religions", je critique leurs dérives et pour certaines, leurs prises de position avec lesquelles je ne suis pas d'accord.
      J'ai pas le droit?

      Supprimer
    2. La religion n'étant pas un "sujet", elle ne peut pas être "pliée". Que ça vous plaise ou non, et quoi que vous puissiez faire contre, elle resurgira toujours, avec d'autant plus de force qu'on aura tenté d'en faire un simple "sujet".

      Je ne pense pas que l'homme pourra jamais s'affranchir de la religion (ou alors dans un million d'années ; mais alors, c'est qu'il sera devenu autre chose que l'homme) ; et c'est un incroyant qui vous l'affirme !

      Supprimer
    3. Je me suis sans doute mal exprimée. S'affranchir ou "plier", c'était sans doute maladroit. M'est avis qu'il faudrait rentrer dans le crâne de tout le monde que la religion est une affaire privée, relevant de l'intime et qu'elle n'a pas à s'exhiber publiquement ou à vouloir nous imposer des règles de vie.

      Supprimer
    4. Eh non, justement, la religion n'est pas une affaire privée ne relevant que de "l'intime" : ça, c'est l'illusion laïque à la française, qui est précisément en train de voler en éclats sous les coups de boutoir de l'islam. La religion est, presque par définition, une affaire collective, et bien évidemment publique.

      Du reste, le vocabulaire que vous employez vous-même montre que vous en avez plus ou moins conscience (même si vous refusez, par idéologie, de l'admettre) : « Il faudrait rentrer dans le crâne de tout le monde que… » Vous admettez que, après plus de cent ans, cette idée n'est toujours pas dans les crânes de tout le monde, et que la contrainte serait donc nécessaire pour l'y faire entrer…

      Supprimer
    5. Mais bien sûr que j'en ai conscience ! Sinon je n'aurais jamais écrit ce billet...

      Supprimer
  12. L'ignorance de l'incroyance d'Elodie... Pff, prouvez donc que Dieu n'existe pas, je vous souhaite bien du plaisir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ignorance de la croyance de L'indépendant... Pff, prouvez donc que Dieu existe, je vous souhaite bien du plaisir...

      Supprimer
  13. Vous me faites sourire : Lourdes, Guadalupe, San Lanciano et autres phénomènes tels que les NDE, les appartions, la médiumnité... Oui l'ignorance de l'incroyance, je persiste et signe. Plus d'élèments vont dans mon "sens" que dans le vôtre...
    Cdt.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise