Baby, can I hold you tonight ... dans la Radio de l'été des Blogueurs


https://www.facebook.com/radioblogueurs
Ah tiens, il paraît que j'ai un blog... Je l'avais oublié celui-là... C'est mal.
Je pourrais te raconter ma vie depuis deux mois, t'expliquer pourquoi j'ai rien glandé ici depuis mon dernier billet. Mais non.

Du coup, j'ai trouvé une technique imparable pour revenir par ici, l'air de rien, puisqu'il est 23h29 à l'heure où je tape ces quelques mots. Et qu'au même moment, dans les 3/4 des villes de France et de Navarre, on fête la musique.
Ici à Yerres, le groupe qui a investi les lieux est désespérant de has-beenitude : il nous propose une espèce de mix des années 80 avec des riffs de guitare de hard rock qui n'ont rien à voir. Pour te donner une idée, c'est un peu comme si tu écoutais Emile & Images avec Slash à la guitare. Enfin non, pas Slash, mais son sosie provincial. Tu ajoutes à cela que le chanteur chante hyper faux et qu'il est accompagné de 3 choristes drapées dans des robes lamées et tu vois le topo : la Fête de la Musique à Yerres.

Du coup (bis repetita), comme il est maintenant 23h33 (oui je sais, je n'écris pas vite), on est à H-27 minutes du lancement de la Radio de l'été des blogueurs, à laquelle je participe chaque année. 

Pour les néophytes ou pour celles et ceux qui arrivent de Pluton à l'instant, voici la règle :
  • Vous choisissez une musique, ou une chanson (de vos étés passés, présents ou futurs), et vous la retrouvez sur YouTube.
  • Vous faites un billet de blog où vous postez la chanson et idéalement une présentation du pourquoi de votre choix.
  • Vous taguez un ou deux copains blogueurs pour qu’ils prennent la suite de la chaîne
  • Vous laissez un commentaire sur le billet de présentation de la radio des blogueurs (qui sera en ligne à partir du 21 juin) ou vous envoyez un tweet avec l’adresse de votre billet de blog à @radioblogueurs.
  • Après on s’occupe de tout.
Mais si tu as fait escale par Vulcain et que tu ne comprends toujours rien, tu peux aller directement sur le site de Lolobobo, le maestro de la Radio des blogueurs en cliquant ici

Cette année, j'ai choisi Tracy Chapman, "Baby can I hold you tonight":


Je pourrais t'expliquer pourquoi. Je pourrais te dire que c'est la plus belle chanson du monde, tu ne serais pas d'accord et on débattrait pendant des heures. Je pourrais aussi te dire que je l'ai écoutée en boucle pendant des années et que j'ai retrouvé le CD au fond d'un carton à l'occasion d'un déménagement. Je pourrais.

Ou pas.

En tous cas, ce sera ma chanson pour démarrer la saison 6 de la Radio de l'été des blogueurs.

Et je somme sur le champ El Camino et Free Casa Babylon de balancer leurs sons !

Il est 23h48... Dans 12 minutes, j'appuie sur "Publier".

Vous aimerez aussi

16 commentaires

  1. T'es vraiment barrée des fois et...c'est bon !!!

    RépondreSupprimer
  2. ne me fais pas croire que tu l'as écrit en live pour qu'il paraisse à minuit, ne me le dis pas ... bref, tu est la première participante officielle de la radio (y von raller freecasababylon et el camino)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te promets que si ! En rentrant de Yerres justement !

      Supprimer
  3. Réponses
    1. À condition qu'elles ne soient pas massacrées !

      Supprimer
  4. Je me demande si c'était la peine de ressortir du formol pour ça…

    Personnellement, plutôt que d'écouter votre marchande de guimauve (je m'en suis tapé 33', c'est bien la preuve que je vous aime…), j'aurais préféré savoir ce que vous avez maquillé pendant tout ce temps. Comment je fais, moi, si vous disparaissez, pour savoir ce qui réjouit la gauche bienpensante ? Les progressistes ravis-de-la-crèche ? Vous y avez pensé, à ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien me revoilà, vous allez pouvoir troller de nouveau.

      Supprimer
  5. On a tous quelque part au fond de notre musette une daube musicale qui a bercé nos premières pâmoisons et que l'on ne peut réécouter sans nostalgie tout en sachant que c'est positivement nul. Je connais maintenant la vôtre. Mais vous ne connaîtrez pas la mienne. J'aurais trop honte...

    RépondreSupprimer
  6. "words don't come easily, like forgive me, forgive me".

    Bon choix. Si ce qu'elle a proposé par la suite ne m'a jamais vraiment convaincu, j'aimais bien cet album; sorte de petit marqueur générationnel. Pas une once de vulgarité chez cette nenette + la dose d'humilité nécessaire, qui manque souvent aux gratteux et aux starlettes de la chansonnette. La vieille école quoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nom de Dieu Anton! Serions-nous d'accord pour la 1ère fois?

      Supprimer
  7. Ayé, c'est fait. Et comme on ne se refait pas, j'ai encore (un peu) triché sur les règles. Mais Lolobobo est un maestro grand seigneur.
    Bon choix au fait.

    RépondreSupprimer
  8. Bon, bah, moi, quitte à détonner parmi ces commentaire et à passer pour ce que je ne suis pas : très bon choix!

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise