31/03/2012

Quand Nicolas Sarkozy invente les ZAP : Zones d'Abandon Présidentiel

Nicolas Sarkozy est un menteur. Je l'ai déjà dit mais je le répète.
Celui qui se vante d'avoir œuvré en faveur des quartiers populaires à la mémoire courte. 
Car il n'a fait que les abandonner pendant 5 ans... Et depuis longtemps. Bien avant qu'il soit président de la République.
Pour mémoire, Nicolas Sarkozy, c'est celui qui affirmait quand il était Ministre de l'Intérieur, que les jeunes de banlieue étaient de la racaille, de la gangrène, qu'il fallait éradiquer au Kärsher.
Nicolas Sarkozy, c'est celui qui refuse de voir la vérité en face: hausse de la pauvreté, hausse du chômage, aggravation des discriminations, accroissement des inégalités et de l’échec scolaire.
Celui qui nie les immenses difficultés, quand il déclare : "Y a-t-il eu une explosion dans les banlieues depuis 5 ans?", ignorant notamment les graves événements qui se sont déroulés à Villiers-le-Bel en 2007 et à Grenoble à l’été 2010.
En 2007, dans son projet présidentiel, il affirmait : "Je consacrerai beaucoup d’argent aux banlieues, dans l’éducation, la formation, la rénovation urbaine, les services publics, les transports, l’activité économique. Je n’accepte pas qu’on se soit résigné à laisser se développer tant de ghettos scolaires et urbains".
  • Alors que depuis 2008, le budget de la politique de la ville a été divisé par deux.
  • Alors que le réseaux associatif est à l'agonie. Après avoir chuté pendant 4 ans, la dotation de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé) va encore fondre de 10% sur la période 2011-2013. 
  • L'investisseur le plus important dans les quartiers n'est pas la France... Mais le Qatar.
  • Le Plan Marshall des banlieues tant de fois annoncé, tant de fois défendu, et finalement tellement attendu. Le budget pour la rénovation des quartiers a été scalpé, sabré, amputé de 93 % sur 5 ans.
Résultat, les quartiers, les banlieues sont devenues des Zones d'Abandon Présidentiel: des ZAP dans lesquelles:
  • 1 habitant sur 4 et 1 mineur sur 2 vivent sous le seuil de pauvreté
  • 26,7 % des élèves issus de collèges de ZUS sont orientés vers des filières professionnelles (contre 19,9% au début du quinquennat de Nicolas Sarkozy).
  • 52,2 % de la population n'a aucun diplôme ou seulement le CEP et le BEPC.
  • 6,3 % de la population seulement est diplômée d'un 2ème cycle universitaire.
  • Le taux de chômage des jeunes est passé de 36,9% à 43%.
  • Les habitants renoncent à se soigner : faute de moyens d'une part, et faute de services d'autre part.
  • Le taux d'atteinte aux personnes est supérieur de 6% par rapport aux zones urbaines.
Et pire encore : après 5 ans d'un abandon évident, d'un aveu de faiblesse, Nicolas Sarkozy ne propose rien. Qui connaît son programme? En a-t-il seulement un pour que les quartiers et les banlieues redeviennent une priorité? 
François Hollande, c'est : 
  • Rétablir la promesse de l’école
  • Soutenir les parents isolés
  • Combattre le chômage
  • Se loger dignement, partout, et à un coût abordable
  • Permettre l’accès aux soins
  • Se déplacer
  • Être protégé
  • Retrouver le plein exercice du pacte républicain
  • Redevenir un habitant d’un territoire comme un autre
Le projet de François Holande, c’est valoriser les quartiers, mais également tous ceux qui y vivent ; c’est plus de justice entre les territoires pour plus de justice entre les habitants ! Parce que nous sommes tous des citoyens à part entière, quelle que soit notre adresse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise