30/03/2012

Sexe, neurones et boisson: ce qu'il faut savoir avant de voter

3 études élaborées depuis janvier ont buzzé sur la toile.
L’idée, c'est de croiser les résultats de ces 3 enquêtes pour répondre à cette p*****n de question qui peut en tarauder beaucoup – je pense aux indécis-e-s qui ne savent pas pour qui voter... A savoir :

Vaut-il mieux voter à gauche ou à droite ?

Côté sexe
Plus on vote aux extrêmes ou au centre, moins on est satisfait sexuellement.
Quant aux champions de la satisfaction au plumard, ce sont les électeurs de François Hollande.


Côté neurones
À droite, on est plus réceptif à la crainte, à la peur et au dégoût.
À gauche, on est plus positif et on parvient mieux qu’à droite à dominer la crainte, la peur et le dégoût en proposant des solutions alternatives.

Bilan : à gauche on est plus réactifs aux stimuli positifs, à droite aux stimuli négatifs
À droite : on consacre plus de temps et d’énergie aux choses qui provoquent de l’aversion.
"Par exemple, une personne d'extrême droite pourra trouver l'homosexualité dégoûtante et être énervée à l'idée de relations entre personnes du même sexe, mais il consacrera du temps à poursuivre l'objet de son dégoût".

Côté boisson
Plus on est bourré, moins on réfléchit, plus on a tendance à avoir des idées de droite.
Bilan: "Quand on perturbe l'effort de pensée délibéré mis en œuvre pour répondre, les processus de pensée deviennent rapides et efficaces; ces conditions promeuvent l’idéologie conservatrice."

Que faut-il en conclure ?
Et bien que l’on aurait tous-tes une prédisposition à être de droite mais que quand on réfléchit un peu plus et qu’on dépasse nos premières impressions, alors on devient de gauche.
De là à dire que les gens de droite ne voient pas plus loin que le bout de leur nez et s’arrêtent aux apparences, aux phrases ou aux effets d'annonces, il n’y a qu’un pas.
Mais c’est pas moi qui le dit, c’est une étude scientifique.

Donc
Dans un monde de gauche, on réfléchit, on dépasse ses a priori, on analyse la droite, on la critique et on propose des alternatives tout en se décomplexant autour d’un verre (ou d’une bouteille). Le tout entrecoupé de parties de jambes en l’air pour garder le moral.

Dans un monde de droite, on ne réfléchit pas beaucoup, on s’arrête aux apparences, on broie du noir et on ne parle que de ça (autrement dit : on tourne en rond). C’est encore pire quand on boit. Et même une partie de jambes en l’air ne permet pas de positiver.

Et dans les extrêmes, c’est un mélange des deux selon la gauche ou la droite, mais pas moyen de s’éclater au lit.

Remède
Voter François Hollande pour :
  • Positiver
  • Réfléchir et avancer
  • S’éclater sur le plan sexuel
  • Et boire pour dire des énormités de droite
Alors? Et vous? De gauche ou de droite?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise