07/05/2012

Beautiful Sunday

Cet après-midi, je n'en pouvais plus de cette attente sans fin et de ce Fucking Sunday qui n'en finissait plus.
Ce soir j'étais à Bastille.
Ce soir j'ai pleuré.
De joie.
Mon Jour de Gauche était arrivé: un Beautiful Sunday.

5 commentaires:

  1. Pareil ! J'ai chialé comme une madeleine. Ma réputation de gros macho va en prendre un coup !

    RépondreSupprimer
  2. Faut arrêter de stigmatiser les machos :)

    Gloire et victoire !

    RépondreSupprimer
  3. T'a pleuré ma chérie? Fallait pas!
    Ok, juste un peu
    Bisousllande (smack, smiley)

    RépondreSupprimer
  4. Pleuré, rigolé, bu, dormi, souri...

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise