Beautiful Sunday

Cet après-midi, je n'en pouvais plus de cette attente sans fin et de ce Fucking Sunday qui n'en finissait plus.
Ce soir j'étais à Bastille.
Ce soir j'ai pleuré.
De joie.
Mon Jour de Gauche était arrivé: un Beautiful Sunday.

Vous aimerez aussi

5 commentaires

  1. Pareil ! J'ai chialé comme une madeleine. Ma réputation de gros macho va en prendre un coup !

    RépondreSupprimer
  2. Faut arrêter de stigmatiser les machos :)

    Gloire et victoire !

    RépondreSupprimer
  3. T'a pleuré ma chérie? Fallait pas!
    Ok, juste un peu
    Bisousllande (smack, smiley)

    RépondreSupprimer
  4. Pleuré, rigolé, bu, dormi, souri...

    RépondreSupprimer