10/05/2012

"Choisissons la France"... Ou sinon quoi?



"Choisissons la France", le slogan de campagne de l'UMP aux législatives
 




Ce slogan aurait été arrêté lors d'un petit-déjeuner jeudi à la questure de l'Assemblée nationale, organisé par Jean-François Copé, et auquel participaient François Fillon, Bernard Accoyer, Alain Juppé, Christian Jacob et Jean-Pierre Raffarin.

Le choix du slogan "Choisissons la France" est le résultat d'un brainstorming de propositions entre Jean-François Copé et Jean-Pierre Raffarin.

On pourrait aussi se dire qu'il est le résultat d'une droitisation extrême de l'UMP et qu'il est en parfaite cohérence avec les propos nauséabonds que Nicolas Sarkozy nous a servis entre les 2 tours... et même avant en fait.

En revanche, il semble que ce slogan fasse l'unanimité au moins chez Mickaël Vendetta qui ne quittera pas la France, contrairement à ce qu'il avait annoncé en cas de victoire de François Hollande!

Peut-être nous quittera-t-il le 18 juin.
On s'en fout c'est vrai...

Ce "Choisissons la France" n'est pas sans rappeler "La France, tu l'aimes ou tu la quittes" du FN, repris plus tard par Nicolas Sarkozy: "S’il y en a qui n’aiment pas la France, qu’ils ne se gênent pour quitter un pays qu’ils n’aiment pas !"

Autant les accointances entre le FN et l'UMP semblaient plus ou moins refoulées - par les premiers concernés - pendant la campagne présidentielle, autant là au moins c'est clair.

De "Choisissons la France" à "La France aux Français", il n'y a qu'un pas.

Et Nadine Morano hier soir de s'offusquer au Petit Journal d'avoir vu Place de la Bastille des drapeaux "étrangers" s'agiter...

Ami étranger,
Ami immigré,
Ce que te demande l'UMP aujourd'hui, c'est de choisir la France.
Alors tu es prié de ranger tes drapeaux au grenier et de renier tes origines.

Les envolées lyriques de l'UMP continuent, repartent de plus belle.
Finalement, si la gauche l'emporte aux Législatives, ça rendra service à l'UMP qui pourra imploser librement et se refonder en un parti puant qui regroupera les mous du FN et les durs de l'UMP.

Rendons-lui ce service et votons encore une fois pour le Changement les 10 et 17 juin prochains.

3 commentaires:

  1. Oui ...ils sont sur le point d'exploser mais ne le savent pas...chut !

    RépondreSupprimer
  2. Ils auraient pu mettre "choisissons l'Allemagne". Plus cohérent, finalement. Ou encore "choisissons l'Autriche" pour mieux représenter leurs valeurs.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise