03/05/2012

Nicolas Sarkozy et les femmes #viedemeuf

Ce matin, Nicolas Sarkozy, dont la nuit a du être quelque peu agitée, était sur RTL.
Et il a parlé des femmes.
Non pardon, il a parlé de LA femme.
Vaste sujet…
Et pourtant…

Qu’a fait Nicolas Sarkozy pour LES femmes entre 2007-2012 ?
Que dalle !

Enfin pas grand-chose, hein… Je modère mes propos parce que je vais encore me faire taxer de furieuse féministe.
Nicolas Sarkozy avait promis l'égalité salariale en 2007, en dépit de la loi de 2006. Mais ça ne fonctionne pas. Ça, tout le monde le sait.
Alors ? Quelles conséquences en tire-t-il ? Que va-t-il faire s’il est réélu pour faire appliquer cette loi ?
Je pense que ça ne sert à rien de voter loi sur loi en la matière, que la seule chose qui compte c'est de faire progresser concrètement l'égalité salariale, qui n'existe pas encore, malheureusement. On se demande d'ailleurs comment au XXIème siècle comment est-ce possible que des gens se comportent comme ça. Il y a maintenant des lois qui sont en place, il faut les appliquer et ne pas hésiter à aller devant les tribunaux pour réclamer cette égalité salariale.
Voilà.
Ce serait donc aux femmes d’aller devant les tribunaux pour réclamer l’égalité salariale ?
Après le droit au logement opposable, le droit à l’égalité opposable ?
En répondant à cette question, Nicolas Sarkozy avoue, reconnaît, et déclare officiellement que cette loi – comme tant d’autres qu’il a fait voter – n’est pas appliquée, pas respectée, bafouée.
Mais rafraichissons-lui un peu plus la mémoire.
Yves Calvi lui rappelle que la seule mesure de son programme concernant les femmes s'adresse exclusivement aux femmes de famille. En annonçant la création de 200 000 places en crèches, il semble que Nicolas Sarkozy ait une vision assez limitée de la vie des femmes.

Alors? Femmes = mères de famille ?
Oh là là, monsieur Calvi, vous me connaissez bien mal, parce que s'il y a bien un responsable politique qui croit dans l'importance de l'égalité entre les hommes et les femmes et de la liberté pour la femme d'avoir une vie familiale, une vie de mère, une vie professionnelle et une vie de femme tout court, c'est moi.
Hum... Pardon mais on ne lui demande pas ce qu'il pense ou ce qu'il croit, on lui demande ce qu'il propose et ce qu'il compte faire pour améliorer la vie des femmes. La vie en général hein... Pas seulement la vie des mères de famille.
 Je ne réduis pas la femme à son rôle de mère Mais quand même c'est un succès formidable de la France : 85% des femmes travaillent, 85 %. Et en même temps nous avons le taux de natalité le plus élevé d'Europe. C'est-à-dire que les femmes en France, grâce à la politique familiale et notamment au quotient familial peuvent mener.
Gloire!
Nicolas Sarkozy défenseur des femmes.
Ah non pardon. Toujours pas.
Défenseur des femmes qui travaillent et qui ont des enfants.

Gloire à elles plutôt, parce que Nicolas Sarkozy ment... encore et toujours.

Car ce dont il ne parle pas, ce sont les conditions de travail des femmes en France.
Rafraichissons-lui encore la mémoire.
Oui. Donc les femmes travaillent mais elles occupent plus de 80% des emplois à temps partiel.

Mais je vous ai réservé le meilleur pour la fin:
Parce que la vie d'une femme est plus difficile que la vie d'un homme parce qu'elle a trois vies : elle a une vie de mère, une vie de femme au travail, et puis une vie de femme dans sa vie sentimentale. Eh bien en France nous sommes le seul pays d'Europe où l'on a pu concilier ça. C'est pas rien.
Mais, il ment là non?
  • Puisque les femmes sont les plus touchées par la précarité,
  • Puisqu'elles gagnent moins que les hommes,
  • Puisqu'elles sont les plus nombreuses à temps partiel,
  • Puisqu'elles ont des retraites de misère,
Comment peut-il affirmer que la France a permis aux femmes de concilier "leurs trois vies"?

Quant au gouvernement paritaire, la question ne se pose pas. 
Je crois, beaucoup plus voyez-vous, à la qualité des responsabilités qu'on confie aux femmes plutôt qu'au nombre de responsabilités qui leur sont confiées.
Promis. J'arrête là.

Et je vous épargnerai ses propositions pitoyables, lamentables et rétrogrades sur la contraception des mineures.
Car j'en ai déjà parlé.

Je ne manquerai donc pas de vous rappeler que les droits des femmes passent par la gauche.
C'est une évidence.
Billet relayé par TousHollande

5 commentaires:

  1. Ce n'est plus la peine de lui rafraichir la mémoire.

    RépondreSupprimer
  2. Les féministes sont à gauche ? Ça va encore raler sur twitter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les féministes je ne sais pas hein... Mais moi c'est sûr et je pense pouvoir affirmer qu'une bonne parrie d'entre elles aussi... tant pis pour Twitter ;-)

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise