Texas hold'em à l'Assemblée

poker
Hier soir, la politique s'est invitée dans ma soirée poker.

Un ami m'a dit qu'il était quand même un peu déçu des 2 premiers mois du mandat de François Hollande. Il m'a notamment dit qu'il ne comprenait pas très bien cette histoire d'IRFM (Indemnités de Représentation de Frais de Mandat).

J'avoue que, comme lui, je suis très déçue, voire sceptique, que les socialistes n'aient pas soutenu en masse l'amendement défendu par le centriste Charles de Courson.

L'IRFM d'un montant de 6412 €/mois a pour but de permettre aux députés "de faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat qui ne sont pas directement prises en charge ou remboursées par l'Assemblée".
Elle s'ajoute à leur indemnité parlementaire (7100 €bruts/mois) et à l'enveloppe dédiée à la rémunération des collaborateurs (9138 €/mois).

Charles de Courson dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas puisqu'il accuse certains de ses confrères et consœurs d'utiliser (au moins en partie) l'IRFM à des fins personnelles et comme une rémunération complémentaire non déclarée.

Finalement, il semble que nos cher-e-s député-e-s ne se soient pas entendu-e-s sur la forme. Car sur le fond, on dirait quand même qu'une espèce de consensus se dégage et que l'idée de contrôler, de rembourser le surplus ou de le fiscaliser d'une manière ou d'une autre, ait fait son chemin.

Bref.

Toujours est-il que face à la levée de bouclier les déput-é-e-s, c'est Claude Bartolone qui a hérité du problème et qui doit s'engager à proposer une solution d'ici la fin de l'année.
Finalement, cette réflexion aurait pu être confiée à la commission dirigée par Lionel Jospin en charge de la moralisation de la vie politique. J'ai entendu dire que les résultats de cette commission devraient être connus d'ici fin juillet d'autant plus que parmi les buts affichés de cette commission, il y a celui de définir des règles déontologiques de nature à garantir la transparence de la vie publique

Mais bon. en même temps, 5 mois de réflexion, c'est cool, ça va permettre à bon nombre d'entre eux-elles d'en mettre un peu de côté et d'en profiter pour prendre des RDV chez le dentiste, le podologue ou la dermato.

Finalement, je n'y comprends pas grand chose.

François Hollande a tenu ses promesses en réduisant de 30% son propre salaire et celui de ses ministres.
Si les député-e-s sont tellement attaché-e-s à leur IRFM dans sa forme actuelle, pourquoi ne pas la réduire de 30% elle aussi?
Elle passerait ainsi à 4488 € par mois soit 1924 € d'économie mensuelle par député-e, soit 1 110 148 € d'économie globale sur un mois, soit plus de 13 000 000 par an, soit plus de 66 millions sur la totalité du quinquennat.

Je suis nulle en calcul. J'ai reposé l'addition et la soustraction dans tous les sens et c'est quand même à ce résultat que j'arrive. Me serais-je gourée quelque part?

C'est possible, d'autant plus qu'hier j'ai perdu au poker.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. oui, il y a des trucs comme ça qui échappent à notre intellect de simple citoyen...
    wait and see...

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise