02/10/2012

De l'art de faire marche arrière

accident
Pour celles et ceux qui suivent mon actu (même si je ne raconte pas ma life sur ce blog), voici un petit conseil de la vie courante relatif à la marche arrière.

Mais sachez tout d'abord que:
"Tout véhicule en marche arrière est un élément perturbateur pour la circulation"
(Conseillère MACIF) 
Donc évitez la marche arrière, même si vous êtes garé sur un parking de supermarché.

Quand vous arrivez au supermarché, faites bien chier tout le monde et choisissez, soit une place en créneau (ce qui n'existe pas dans les supermarchés), soit vous vous garez en marche arrière pour ressortir de cette place en marche avant (d'après le conseil de la MACIF).

Oui.

Sauf que vous me direz:

"C'est très con de dire ça parce qu'à un moment ou un autre, on fait quand même une marche arrière".

Oui bah qu'est-ce que vous voulez que je vous réponde? C'est la MACIF qui le dit.

Donc: garez-vous en marche arrière et au moment de charger vos courses dans votre coffre, débrouillez-vous pour chevaucher le trottoir ou l'arbre ou la bitte ou le plot qui vous gêne pour ouvrir votre coffre.

De cette manière, vous sortirez de votre place de parking dignement en marche avant, avec une visibilité optimale.

Mais souvenez-vous de ce cas de figure:
  • Le véhicule A (moi-même) sort de sa place en marche arrière.
  • Le véhicule A s'arrête parce qu'il a vu le véhicule B arriver.
  • A n'est pas complètement aveugle ni bourrée. A ne conduit jamais bourrée.
  • Le véhicule B ralentit.
  • Le véhicule A reprend sa manœuvre.
  • Le véhicule B reprend sa route.
  • Le véhicule B rencontre le véhicule A.
  • A sort en en trombe de sa caisse en mode desperado justicière.
  • B est en panique: elle croit que A va lui en coller une.
  • A constate les dégâts.
  • B se confond en excuses: "je suis désolée, j'avais la tête complètement ailleurs. C'est de ma faute. Je suis vraiment désolée. Je ne sais pas pourquoi je ne me suis pas arrêtée".
  • A est comme une ouf sur le parking. Elle constate que sa caisse est foutue parce que vieille, assurée au tiers et irréparable.
Qu'à cela ne tienne. Il faut faire un constat.

A et B auraient bien voulu régler ça mano à mano (non: pas en se collant des baffes mais en négociant un règlement financier à l'amiable).

Oui mais voilà: A conduit une voiture de fonction. Donc A n'est pas assurée. C'est son employeur qui est assuré.

Donc A et B remplissent leur constat (vous suivez ou bien?).

Et 4 jours plus tard, A apprend par son assurance qu'elle est en tort à 100%.

Pas de dédommagement, pas d'indemnisation, et du malus par-dessus le marché.

Moralité:
"Tout véhicule en marche arrière est un élément perturbateur pour la circulation"

14 commentaires:

  1. Oui. C'est comme ça, il faut apprendre à remplir les constats. Tu aurais du négocier avec la personne de l'autre voiture pour écrire sur le constat que tu étais à l'arrêt (s'il est d'accord pour prendre à sa charge).

    RépondreSupprimer
  2. Baby you can drive my car2 octobre 2012 à 18:32

    "débrouillez-vous pour chevaucher le trottoir ou l'arbre ou la bite ou le plot"

    Vous pensiez plutôt à la bitte (avec 2 T), non ?

    RépondreSupprimer
  3. Tu vois que la marche arrière est nocive pour la société! même l'assurance le dit!

    RépondreSupprimer
  4. Ben moi, en tout cas, je ne vous dirai pas "C'est très con de dire ça parce qu'à un moment ou un autre, on fait quand même une marche arrière". Vu que quand on se gare en marche arrière, on a de la visibilité, et que ceux qui viennent derrière vous vous voient aussi et généralement, vous laissent vous garer. tandis que quand vous sortez de votre place de parking en marche arrière, vous n'avez aucune visibilité, et le quidam (ou la quidame) arrivant dans la voie n'en a pas beaucoup non plus.

    Un certain nombre de règles de la conduite automobile devraient être changées. En fait, la logique voudrait que celui qui a la meilleure visibilité laisse la priorité à l'autre, ce qui implique qu'on laisse, sur un parking de supermarché, ceux qui sortent faire leur marche arrière. Ça implique aussi, quand on roule à droite, la priorité à gauche, ce qui serait en plus économique, vu le nombre de dérogations à la priorité à droite que nous avons (ronds points, bretelles d'autoroutes, etc.), nécessitant panneaux, peinture au sol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Supprimons le Code Rousseau et créons le Code ZapPow!

      Supprimer
  5. C'est con, mais le code de la route est comme çà. La marche arrière est interdite sauf dans très peu de cas comme pour se garer. De mémoire hors cas d'urgence, la distance parcourue en marche arrière ne doit pas être supérieure à la longueur du véhicule.
    Du moins, quand j'ai passé le permis, c'était comme çà.
    De toute façon, si j'ai bien suivi les actualités récentes, dans les solutions proposées, seul le malus aurait été évité.



    RépondreSupprimer
  6. Toutes ces histoires d'avancer et de reculer, ça me fait penser à une chanson... mais non, c'est à propos d'autre chose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une chanson qui résume assez bien la situation finalement!

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise