22/11/2012

Reconnaissance du vote blanc: la loi qui ne change rien

Vote blanc
Allons bon!

L’Assemblée Nationale vient d'approuver la reconnaissance du vote blanc.

C'est l'UDI qui avait soumis une proposition de loi, et celle-ci a donc été adoptée aujourd'hui.

Et accrochez-vous bien:
A l'unanimité des 90 députés présents... Autrement dit, cette loi a été adoptée à l'unanimité par 15% des députés.

Tranquille.

Et qu'est-ce que ça va changer?
RIEN.

Rien parce qu'ils seront comptabilisés comptabilisés séparément des nuls, mais pas pris en compte dans les suffrages exprimés.
Car s'ils étaient pris en compte, cela voudrait dire qu'un président pourrait être élu sans majorité absolue:
"Le gouvernement, par la voix de M. Vidalies, avait donné un avis favorable à la proposition de loi centriste modifiant l'article L-66 du code électoral, mais à la condition que les votes blancs ne soient pas pris en compte pour la détermination des suffrages exprimés - ce qui aurait entraîné des problèmes "politiques" et "juridiques" en conduisant notamment à modifier les règles de calcul de la majorité absolue". (source)
Du coup, je me demande bien ce qui m'a pris d'en faire un billet...

18 commentaires:

  1. Tu as raison de faire un billet : la situation est ridicule. Cette loi ne sert à rien (et, à mon avis, la reconnaissance du vote blanc, non plus, dans une élection il faut bien que quelqu'un soit élu...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est complètement con.
      Ceci dit, je nourris l'espoir (c'est mon côté Oui-Oui) qu'un président élu à 42% en comptabilisant les votes blancs, se la raconterait peut-être moins.
      Ceci dit bis... Peut-être qu'en réformant la Constitution et en comptabilisant les votes blancs, on pourrait aboutir à une autre gouvernance... Enfin bon... Je te livre mes pensées un peu en vrac là.

      Supprimer
    2. Bof pour la première partie. Hollande a recueilli au premier tour :
      28,63% des exprimés
      28,08% des votants
      22,31% des inscrits
      (et je ne te parle pas du total des adultes en âge de voter).

      On est bien loin des 50% ! Ce ne sont pas les 0,55 points entre les exprimés et les votants qui va changer grand chose.

      Supprimer
    3. Oui je comprends. Mais je pense aussi qu'il y a des gens qui seraient tentés par le vote blanc qui ne le font pas puisqu'ils savent qu'ils ne sont pas comptabilisés (je connais au moins une dizaine de personnes qui m'ont déjà sorti ça). Du coup, ils s'abstiennent et ne se déplacent pas.
      Maintenant que les votes blancs sont "reconnus", il se peut qu'il y en ait davantage.
      D'où l'idée de ne surtout pas les comptabiliser pour les résultats finaux.

      Supprimer
    4. Oui, mais même si on descend à 22 au premier tour et à 42 au deuxième, ça reste dérisoire...

      Supprimer
  2. et puis être citoyen c'est accepter de choisir au 2ème tour après avoir éliminé au premier

    RépondreSupprimer
  3. ben j'me suis trompé
    mettons ça sur le compte de la fatigue

    RépondreSupprimer
  4. Je suis comme toi, je me dit qu'une personne élue avec 42% à cause des votes blancs devrait modifier un peu sa politique. En attendant, la personne élue saura que x% auront voter blanc, c'est déjà ça. Et cette loi sert à faire entrer petit à petit l'idée que le vote blanc doit compter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà... Et puisque cette loi était en projet depuis 20 ans et qu'elle a aboutit à ce truc ridicule aujourd'hui... Alors peut-être que dans 20 ans... Sait-on jamais.
      Même si sur le fond, Nicolas a raison, ça ne changera pas grand chose...

      Supprimer
  5. j'adore le sens de la nuance qu'on sent ici... Et ce serait moi le gros con de gauche ? Pourtant, pour une fois que je salue un projet de loi sous la présidence hollandaise, ç'aurait du s'arroser non ? Pour moi, et bien d'autres, c'est un bon début, même si effectivement les votes blancs reconnus ne seront pas comptabilisés dans les votes exprimés,c e qui est particulièrement dommage. Mais dire que cela ne sert à rien, c'est comme de dire que le premier pas d'un homme dans un escalier ne le fait pas monter... Certes, il faut dans une élection que quelqun(e) soit élu(e), mais il faut aussi que lrosque les citoyens ne sont aps satisfaits de l'offre politique, ça se voie également. Pour moi, cela a un sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Le gros con de gauche"?
      J'ai écrit ça moi?
      Je dis que votée en l'état, elle ne sert à rien. Et je dis dans mon 1er commentaire en réponse à Nicolas que je nourris l'espoir qu'un jour elle soit améliorée pour qu'on tienne vraiment compte des votes blancs.
      Un 1er pas si tu veux, mais je le trouve petit le pas.
      Et pas besoin d'agresser en débarquant ici hein!

      Supprimer
  6. ""ils seront comptabilisés séparément des nuls"".(avant ils étaient comptés blancs et nuls ensemble pour le comptage des enveloppes/liste d' émargement mais ils n'étaient pas pris en compte comme suffrage exprimé en %)
    Si c'est la seule chose qui change , cette loi ne sert à rien .
    Il faudrait changer la règle de majorité absolue au second tour.

    RépondreSupprimer
  7. Le problème du vote blanc, c'est qu'il ne veut rien dire puisqu'il n'exprime rien. On peut lui faire dire n'importe quoi : révolte, indifférence, indécision, je m'en foutisme, etc. C'est pour cela qu'il ne peut être comptabilisés en tant que suffrages exprimés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aussi oui. Mais il est un indicateur d'ambiance ou d'intérêt quand même.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise