14/01/2013

Il n'y aura pas de référendum! Point barre

référendum mariage pour tous
J'ai été la première à répondre à celles et ceux qui souhaitent un référendum sur le mariage pour tous:
"Le référendum a eu lieu le 6 mai et blablabli et blablabla"
Mais au lendemain de cette déferlante conservatrice, réac, facho ou/et homophobe, je peux l'affirmer haut et fort:
"Il n'y aura pas de référendum. Il ne peut pas y avoir de référendum. Point barre!"
Mais pourquoi diantre?

Parce qu'un référendum sur cette question serait anticonstitutionnel.

Le gouvernement s'est suffisamment fait retoqué ces derniers temps, c'est un juste retour de manivelle que de jeter au visage des anti l'argument de la Constitution!
Comme le dit notre brave Constitution, ou plus précisément son article 11:
Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement [...] peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions.
Jusqu'à preuve du contraire, la loi sur le mariage pour tous ne porte:
  • ni sur l'organisation des pouvoirs publics
  • ni sur des réformes économiques, sociales ou environnementale
  • ni sur les services publics
  • ni sur la ratification d'un traité
Par conséquent, si François Hollande prenait une telle décision, il se ferait encore rembarrer.

Enfin, comme le rappelle Najat Vallaud-Belkacem:
"Les référendums ne sont pas faits pour demander au peuple français s'il est d'accord pour accorder tel ou tel droit à une partie de ce peuple français."
Et très justement, elle rappelle que Nicolas Sarkozy lui-même avait agité le spectre du référendum pendant la campagne présidentielle pour savoir quels droits accorder à celles et ceux qu'il considérait alors comme des assistés.

Finalement, à l'UMP, on aime bien diviser pour mieux régner. Monter les Français les uns contre les autres en montrant du doigt tel ou tel, en trouvant à tout prix un bouc émissaire responsable de tous les maux de la société ou coupable de l'extinction de la race et de l'anéantissement de la civilisation.

Mouarf! 

Et on aime bien la contradiction aussi. Nicolas Sarkozy himself ne déclarait-il pas en 2007:
"Croyez-vous que, si je suis élu, je vais aussitôt dire aux Français: 'Excusez-moi, j'ai besoin de vous demander votre avis sur un autre sujet ?'"  
Re-Mouarf!

------------------------------------------ 
Inspirations:

4 commentaires:

  1. YEP ! cf http://politeeks.info/homophobie_TV
    ecrit le 7 , suffisait de lire la constitution et de se souvenir des débats de 2008... haha les cons à l'UMP

    RépondreSupprimer
  2. C'est ce que je me tue à expliquer. Et les Copé, Vanneste et compagnie, qui le savent très bien font une fois de plus preuve de leur petitesse politique, de leur démagogie en réclamant ce référendum.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise