14/02/2013

Oseille, pognon, fric... Qu'est-ce qui va changer?

frais bancaires
Vous connaissez ma passion pour les chiffres, l'économie et les finances. Je n'y connais rien même si je subis comme beaucoup d'autres, et de plein fouet, la crise économique. Je me documente, je m'informe... Mais j'en parle peu pour la simple et bonne raison que je n'y comprends pas grand chose.

Et c'est quand il en est question que je vais lire les copains: Sarkofrance, Jegoun, Bembelly, Iboux ou Politeeks (qui est en stand-by car il a pris quelques jours de congés et je suis bien contente pour lui). 

Cet ennemi sans visage auquel François Hollande voulait s'attaquer, moi aussi il me fait flipper.

Mais dans mon petit quotidien de Française moyenne qui ne boursicote pas, qui n'a aucune action ni part nulle part, j'ai du mal à imaginer ce que cette loi va changer pour moi.
Alors quand j'ai lu le dernier billet de Bembelly qui se réjouit de ce qu'il appelle "le plafonnement pour tous", j'ai d'abord été pleine d'espoir. Et puis j'ai relativisé.

A propos des "commissions d'intervention", il écrit: 
"Actuellement entre 5 et 15 euros avec une moyenne de 8,5 euros, le coût total mensuel est plafonné selon les établissements entre 130 euros et 220 euros. Le montant du plafond sera désormais fixé par décret, par le ministre de l’Économie, après concertation avec les banques et les associations de consommateurs".
Je crois que je ne suis pas trop mal lotie.Si j'en crois ce qu'il écrit, ma banque fait partie de celles qui facturent au plus bas ses frais bancaires puisqu'ils sont à 8,50€, plafonnés à 20 opérations par mois soit 170€. Et puis, comme je gère pas trop mal mon affaire, je dois reconnaître que cela ne m'arrive pas souvent. En tous cas, bien moins souvent qu'avant (personne n'est parfait!).

Néanmoins, un coup dur est vite arrivé.

Un imprévu, une galère de bagnole ou d’électroménager, un paiement qui arrive en retard, un dépôt de chèque ou de liquide qui tarde à être pris en compte et qui, comme par hasard, apparaît sur ton compte 24h après le prélèvement de ta taxe d'habitation.

Pas d'bol.

Et c'est là qu'entre les deux s'est glissée cette fameuse commission d'intervention de 8,50€. Double pas d'bol.

Du coup, Bembelly semble très enthousiaste quand on lit son billet... Moi je le suis beaucoup moins. Et je me demande ce qu'il va ressortir de cette "concertation avec les banques et les associations de consommateurs".
  • A quel type de plafonnement va-t-on aboutir?
  • Un plafonnement du nombre d'opérations? Sur un mois? Sur un trimestre? Sur un an?
  • Un plafonnement du montant? Par commission? Par nombre de commissions?
La différence entre maintenant et après cette "concertation" changera-t-elle vraiment le quotidien des Français moyens pour qui la fin du mois arrive le 15, voire le 10... Quand c'est pas le 5 une fois que tous les frais fixes et prélèvements obligatoires sont passés?

J'attends de voir avant de crier victoire et de me réjouir d'un vrai changement... Ce changement tellement promis, tellement attendu qu'il me rend impatiente, de plus en plus impatiente...

Alors que je suis la première à crier sur tous les toits qu'un mandat présidentiel, c'est 5 ans et pas 9 mois.

Tiens... 9 mois...

Serait-ce l'heure de l'accouchement du Changement?    

10 commentaires:

  1. Ouais, y a pas de quoi sauter au plafond....


    ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan... Comme tu dis...
      Surtout qu'en ce moment il est bas le plafond!

      Supprimer
  2. J'ai eu la même réaction que toi. Pas vraiment compris pourquoi il fallait se réjouir et s'il le fallait. Beaucoup de questions après le billet de Bembelly.
    Et comme toi, l'impatience me gagne. Surtout en ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mouais... Vivement le kesskessé qu'on s'détende!

      Supprimer
  3. Se réjouir, parce que (enfin!) le problème de ces frais mystères (on ne connait pas la base de calcul) fait l'objet d'une discussion et d'encadrement. Un amendement a été adopté.

    Jegoun titre ce soir "Sale temps pour les banquiers", dans l'optique globale de ce projet de loi. Ce n'est pas (encore) la grande réforme bancaire, mais une première pierre...

    Ce que ça change dans l'immédiat? peut être pas grand chose,mais... Ah! Changer la France en 9mois? C'est peut être trop demander non?

    Perso, je reste sur le principe suivant: il faut du temps pour le changement, les choses ne sont pas terribles, oui. C'était déjà pas mieux en Mai 2012.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le fond, nous sommes d'accord hein. C'est précisément ce que je dis à la fin de mon billet.
      9 mois pour accoucher du changement ;-)

      Supprimer
  4. D'accord avec Guy-Alain et Nicolas !
    Une avancée, même modeste, c'est une avancée quand même !
    Mère de quatre jeunes adultes étudiants ou nouvellement entrés dans la vie professionnelle avec un salaire de misère mais un loyer de star du football qui n'a rien à voir avec le standing de l'immeuble, je suis très intéressée par cette problématique, puisque régulièrement, le 20 du mois, je reçois quatre appels éplorés :" Maman,ch'suis désolé ... j'ai vu sur internet ... ch'suis à découvert de 200 €..."
    Bah vi, multiplié par 4, ça fait 800€, c'est ça, j'a pas trompi ?
    OK, mes gosses sont dépensiers ! ...
    J'attends que les vôtres aient grandi et vous m'en direz des nouvelles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... Pour qu'ils grandissent, il faudrait que j'en a!!!
      Oui c'est une première étape et je croise les doigts pour que de cette concertation sorte une grande avancée .

      Supprimer
  5. "Le montant du plafond sera désormais fixé par décret, par le ministre de l’Économie, après concertation avec les banques et les associations de consommateurs"" En effet, ça va dans le bon sens ! J'attends donc aussi de voir venir...
    Mais ce texte n'engage personne et réjouit tout le monde...Combien de lois votées qui ne sont pas appliquées car les décrets ne sont jamais sortis ? (Cf entre autre le "référendum d'initiative populaire"...Il suffirait de faire voter une loi organique pour qu'il soit applicable...Pour un gouvernement soutenu par une majorité à l'assemblée, gouvernement issu d'un courant politique farouche défenseur de la démocratie participative, il ne s'agirait que d'une simple formalité "technique")

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise