18/03/2013

A table @iboux!

à table!

Je vais dévoiler en exclu mondiale une recette de cuisine familiale, héritée de mes grands-parents, une espèce de mix (au sens propre comme au figuré) entre la Sarthe et l'Indre-et-Loire: "la pâtée à canards".

C'est la première recette que je publie sur ce blog. Tout arrive.
En même temps, c'est normal, je suis une blogueuse et comme toutes les blogueuses, je suis sensée parler de trucs de filles.

1er avertissement: avant toute chose, prévoir des Freedent pour la fin du repas.

Ingrédients:
  • Une frisée
  • Des pommes de terre
  • De l'ail
  • De l'huile
  • Du vinaigre
  1. Faire cuire les pommes de terre à la vapeur
  2. Une fois cuites, les laisser refroidir: étape primordiale. L'idéal étant de les faire cuire la veille et de les conserver au frigo avant d'attaquer la phase suivante.
  3. Écraser à la fourchette les pommes de terre froides dans un saladier.
  4. Ajouter une gousse d'ail broyée (ou 1/2) à cette purée froide.
  5. Découper finement au ciseau la frisée et la mélanger à cette purée de façon à obtenir un mélange à proportion égale: 50% pommes de terre. 50% frisée.
  6. Saler, poivrer.
  7. Ajouter l'huile et le vinaigre pendant tout le long de la préparation de façon à obtenir une pâtée homogène
  8. Manger.
Pour la dose des ingrédients, c'est au pif, en fonction de ton appétit et du nombre de personnes qui sont disposées à refouler du bec.  
 
Bon ap' Iboux!        

17 commentaires:

  1. mais y a pas de canard ? je m'insurge ! en fait j'avais capter pâté de canard, pas patée pour les canards, lol ! mais merci, tu viens de gagner ton premier degré de blogueuse cuisine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La légende urbaine familiale dit que les canards de la basse-cour (familiale elle aussi) se nourrissaient d'épluchures de pommes de terre et de salade rabougrie.
      D'où cette appellation étrange.
      Merci pour le 1er degré de blogueuse cuisine hein.

      Supprimer
  2. c'est comme ça que je fais la pâtée de mes petits poussins. Pommes de terre écrasée, ail (c'est vermifuge), ortie hachée (c'est meilleur que la vieille salade et plus fourni en vitamines), un peu d'huile de tournesol et de vinaigre de cidre, et un fond de yaourt ou de fromage blanc si j'en ai sous la main. Ah, j'oubliais le jaune d'oeuf cuit.
    Bon, par rapport à ta recette de base, c'est un peu amélioré, mais mes poussins méritent de prendre un bon départ avant de finir dans l'assiette, un jour.
    Sinon, euh, tu manges des trucs normaux, aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. huhuhu. Oui je mange des trucs normaux je te rassure!

      Supprimer
  3. Ah, enfin un truc vermifuge ! on ne se soucie jamais assez de cet aspect de la santé.
    Brillants débuts de carrière de chroniqueuse culinaire ...
    Sinon, t'as aussi des choses qui se mangent ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rrrrââââ mais enfin! C'est délicieux! La saison de la frisée, c'est vers fin août début septembre.
      Et quand ma mère en fait pour son repas de quartier, c'est le 1er truc qui disparaît en moins de 2.
      Et tous les ans, le même refrain: vous referez votre salade l'an prochain?
      Quant à moi, quand j'ai pas envie de me prendre le chou, c'est ce que je que je rapporte aussi aux BBQ entre potes (ah, oui parce que pour accompagner une grillade c'est top). De toutes façons, je n'ai plus le choix, on me la réclame à chaque fois.

      Supprimer
    2. Mais oui Elo, je crois qu'on te fait juste un peu marcher! ... je suis sûre que c'est délicieux.
      d'ailleurs je vais essayer.

      Supprimer
    3. C'est mon plat préféré alors que, selon ma grand-mère: "je suis difficile"...

      Supprimer
  4. Je vois bien que vous vous moquez. C'est moche.

    RépondreSupprimer
  5. Je voudrais bien te dire que je vais essayer ta 1ere recette publiée de la life pour mon blog de fille^^ de cuisine ....

    mais non vraiment, je ne peux pas.

    niark niark niark.


    RépondreSupprimer
  6. Un vieux reste d'éducation m'empêche de sous-entendre que la cuisine de la grand-mère, ça doit être quelque chose. Je n'évoquerais pas l'alimentation de la petite Eloooooodie entre le dernier biberon et la première pâtée pour canards non plus. Je ne le sous-entendrai donc rien, par prudence et délicatesse.
    Il y a sur le blog de princesse une multitude de recettes faciles à réaliser, inratables, donnant des plats économiques et comestibles, traditionnels ou revisités, tout à fait bons pour la santé.
    Sinon, malgré ma méchanceté constitutionnelle, j'ai parfois des élans de solidarité. Je veux bien t'envoyer un saucisson et des sardines à l'huile....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps j'ai jamais dit que c'était une tuerie mon plat hein!

      Supprimer
  7. Pour ne pas rester sur une note caustique: la recette ne donne pas très envie, mais il y a des spécialités locales à base de pommes de terre qui ressemblent tout à fait à ta pâtée. Toutefois, le plus souvent, l'assaisonnement se fait sur pommes de terre chaudes. Les pommes de terres chaudes arrosées de vin blanc, bien salées poivrées, écrasées à la fourchette avec des lanières de pousses d'épinards crus, présentées en petits pâtés, c'est le même principe et c'est délicieux.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise