15/03/2013

Bye Bye Bimbo?

Enfin, il était temps!
H&M vient de faire un buzz de dingo parce qu'en Suède, l'une de ses boutiques a remplacé quelques-uns de ses mannequins par d'autres:
  • plus conformes à la réalité,
  • moins fermes,
  • plus réalistes,
  • plus grassouillets,
  • moins bien proportionnés,
  • plus plantureux,
  • plus vrais,
Normaux quoi. Juge par toi-même:

mannequins H&M

Je souhaite évidemment que cette initiative se généralise et qu'on arrête de nous aveugler avec des mannequins taille 32, 1m60 de guiboles, 95 de nichons, cheveux longs et soyeux, 90-60-90, cette créature calibrée que tu ne croises que sur les podiums des fashion weeks, sur les couvertures photoshopées des magazines féminins, mais pas féministes, sur les affiches en 4 par 3 qui jalonnent nos routes de campagne.

Ces créatures qui font que Monsieur est tout ébaubi quand il découvre par hasard que Miss Machin ou Miss Truc a "en fait":
  • de la cellulite,
  • des capitons,
  • de la peau d'orange,
  • les seins qui tombent,
  • le cuisseau mou,
  • la fesse flamby,
  • une bouée,
  • des varices,
  • des vergetures,
  • des poils, 
  • des rides
La vraie vie quoi. La vraie gonzesse aussi.

Pour autant, ce n'est pas la 1ère fois qu'une grande enseigne ou que l'industrie de la mode se livre à ce genre d'expérience.
Souviens-toi.
En 1998 (autrement dit, y'a belle lurette), The Body Shop avait créé de toutes pièces une poupée, Ruby, modelée à partir des mensurations moyennes des femmes moyennes dans notre monde moyen.
Attention, toi qui passe par là et qui fantasme jour et nuit sur les bimbos, passe ton chemin, tu vas être déçu.
Car c'est à elle que ressemblent 3 milliards de femmes:

Ruby Body Shop
Comment?
Elle ne mesure pas 1m77? Elle ne pèse pas 50 kg toute mouillée? Elle ne fait pas 90-60-90?
On t'aurait menti?
Bah oui.
Sauf que depuis 1998, rien n'a changé dans les boutiques. Faut toujours être gaulée comme une top model pour espérer trouver un jean qui ne soit pas trop long de 20 cm, trop serré aux cuisses, trop large à la taille.
Futilité?
Oui.
Société de consommation?
Oui.
Diktat de la mode?
Oui.
Image tronquée des femmes?
Oui aussi. Les canons de beauté dictés par les grandes enseignes, fantasmés par toutes les complexées de la Terre et rêvés par les hommes, ras-le-bol!
Il y a quelques années (2006 je crois), une grande enquête sur les mensurations des Français et des Françaises lambda avait abouti à ça:

mensurations des Français

Tu noteras au passage que la Française moyenne a des hanches et un bassin équivalents voire plus larges que celui du Français moyen qui mesure tout de même 13 cm de plus qu'elle. Incroyable non?
Je me souviens bien de cette campagne, on en avait beaucoup parlé à la TV. Et toutes les filles, dont moi, nourrissaient l'espoir que ce constat aboutirait à une redéfinition des tailles de vêtement dans les boutiques.

Que nenni. Il n'en fut rien. Tout ce pataquès était retombé comme un soufflé.

Les boutiques des fashion victims proposent toujours des fringues à partir du 32 mais rien au-dessus du 42, 44 si tu as du pot.
Et si tu fais du 44 ou plus, ton seul sésame: ce putain de rayon "grandes tailles" ou en 2 temps 3 mouvements, tu te retrouves sapée comme une mère-grand.

Alors, même si on ne peut que saluer l'initiative d'H&M qui prouve que leurs sapes peuvent convenir à des femmes qui ne sont pas tout droit sorties d'un imaginaire fantasmé, il ne reste plus qu'à espérer qu'il en restera quelque chose et que des mannequins ressemblant à ta femme, ta mère, ta sœur ou ta voisine se multiplieront comme des petits pains dans toutes les boutiques de prêt-à-porter. 

Et personnellement, je nourris aussi l'espoir de voir fleurir chez Celio, Jules, Benetton, Monoprix, Zara, ou Armand Thierry, des mannequins de mecs avec des mollets de coq et une légère surcharge pondérale.

Et alors, on sera quittes.

12 commentaires:

  1. Ouais enfin les filles, c'est pas une raison pour vous laissez aller à la fesse flamby, les poils, la cellulite, le cuisseau mou, la peau d'orange... enfin vous faites comme vous voulez... mais y'en a pour qui le régime à points de weight Wetchers a bien fonctionné ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais d'accord sauf que WW n'a jamais supprimé ni les poils, ni les capitons, ni la peau d'orange hein!
      Et c'est pas parce qu'on est flasque qu'on est un tas ni parce qu'on maigrit qu'on est plus ferme.
      Et puis z'êtes qui d'abord?

      Supprimer
  2. Si on calcule l'IMC sur les mensurations, il est normal, donc faire 1,62 m pour 62 kg c'est être normal ! Pour cette taille, on peut même aller jusqu'à 68 kg sans être en surpoids ! Ça permettrait de faire relativiser les notions maigre/gros que les jeunes (filles) ne connaissent plus, pensant que la norme est la taille 32 !!
    @Anonyme : Et pourquoi faire un régime ? Pour rentrer dans la norme ? Quelle norme ? Celle faussée par les retouches photoshop ?
    Une femme ne peut pas être belle et grosse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord. Les régimes, je pense qu'il ne faut ni être pour ni être contre. Tout dépend comment on se sent et comment on veut être, à condition que ce soit pour de bonnes raisons.
      Et comme tu dis "rentrer dans la norme", ce n'est pas une bonne raison.

      Supprimer
  3. Dit-elle, gaulée comme un petit canon... :)

    RépondreSupprimer
  4. Le mannequin de droite, avec des formes, est très réaliste.
    Cela fait plaisir!

    RépondreSupprimer
  5. Pfff, j'y croirai quand je trouverai des 46 voire 48 sur tous les modèles du H&M de ma ville et pas juste deux pauvres tee-shirts... Même en 44 c'est pas évident de trouver. Sinon l'initiative est sympa. Plus qu'à espérer qu'elle débouche sur autre chose.
    Merci pour l'article. (au passage: "retomber comme un soufflé" je pense, plutôt. ^^)

    RépondreSupprimer
  6. Juste, à anonyme: Les études, scientifiques, (pas celles sur le rapport entre la taille des pieds, le goût pour les myrtilles et le pouvoir de séduction en été hein...)disent, enfin, un cours de bio de collège suffit à le dire:
    A activité physique égale:
    Il, mange une pizza, il brûle 500 calories
    Elle, mange la même, elle brûle 200
    Notre métabolisme est plus lent. (C'est tout pourri, c'est à cause de l'évolution, avant fallait des "réserves" pour les bébés) Puis, on part pas tous/toutes de la même "base", si je puis dire...
    Après,cela doit-il devenir un prétexte à la gloutonnerie,ou au contraire, au régime draconnien,pour rester/rentrer/revenir dans le schema, ou à faire du sport même si on en a pas le désir, ou à s'en foutre royalement et à mener sa vie, pas par le petit bout de la lorgnette (même si tout le monde y lorgne "oh, elle a pas grossis machine? Et puis, c'est dommage, elle pourrait presque plaire sinon... Agh ouais, sinon, on lui donne une corde..." et même si, ça fait qu'on séduit quasi plus personne au point qu'on en vient à faire du charme à sa porte ou à des lampadaires.
    Le pbm, c'est que le simple fait de se poser ces questions, je trouve que c'est humiliant, mais faire sans, c'est, dans certaines situations, certains groupes, faire l'autiste et se condamner à l’ostracisme. Moi, je me dis que parfois on est entre, le cuisseau et la plume...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon bah quand un anonyme (une?) rencontre un autre anonyme (une?), ils (elles?) se racontent des histoires d'anonymes...

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise