Confiance et Patience

François Hollande
En bon petit soldat, ou mouton diront certains, j'ai suivi la presta de François Hollande hier soir. Comme 8 millions de téléspectateurs.

J'ai tweeté compulsivement puisque chacun sait que nous, blogueurs et blogueuses de gauche, nous recevons nos consignes d'en haut. De tout en haut. Du château. Mais je ne vous dirai pas combien nous sommes payés tellement c'est indécent*.

Je te mentirais si je te disais que j'ai sauté de joie à chaque ouverture de bouche présidentielle.
Mais je te mentirais aussi si je te disais que j'ai été déçue.
Je crois que je suis passée en mode résignée.

Résignée mais confiante.

Oui j'ai confiance. François Hollande n'est au pouvoir que depuis 10 mois. David Pujadas lui est tombé sur le poil dès sa 2ème ou 3ème question qui sonnait un peu comme "l'heure du bilan".
J'ai trouvé ça complètement débile.
Les gens en ont ras-le-bol et je les comprends. Je suis comme les gens.
Les gens voudraient que le bout du tunnel soit là tout de suite, au bout de leur nez, au bout de leur semaine, au bout du doigt.
Les gens sont impatients. Je les comprends, je le suis aussi.
Mais un mandat, c'est 5 ans.

Seb écrit:
"Hollande tricote des mots efficaces pour faire patienter devant l’absence prévisible de résultats positifs sur le chômage au bout de 10 mois (perso, je lui donne jusqu’à fin 2014 avant de sortir le bazooka)".   
Moi aussi. Fin 2014, on sera à mi-mandat. Là on pourra faire un 1er bilan. Mais pas maintenant. C'est bien trop tôt.
Et je ne suis pas d'accord avec celui qui vient m'alpaguer dans Twitter pour me dire:
"Faut-il attendre fin 2014?"
Bah oui. Un mandat, c'est 5 ans. C'est long. Et c'est encore plus long quand on est dans la précarité ou carrément dans la merde.

Alors fin 2014, c'est déjà bien comme ultimatum. Et pourtant, j'en souhaite des trucs. En mode liste de courses, j'ai énuméré tout ce que je voulais, en vrac, sans lien logique, de l'échelle égocentrique de mon petit quotidien à d'autres trucs divers.
  • Je veux du boulot.
  • Je veux que la France crée de l'emploi.
  • Je veux un job qui ne me déplaise pas trop (tu noteras que je suis open, j'aurais pu écrire: "je veux un job qui me plaise") et qui me fasse reculer ma fin de mois du 10 au 20 ce serait déjà pas mal.
  • Je me fous pas mal de bosser jusqu'à 70 ans à condition que mon taf ne soit pas éreintant.
  • Je veux que mes copines lesbiennes et mes potes gays puissent se marier s'ils en ont envie.
  • Je veux que les doctorats en sciences humaines soient reconnus à leur juste valeur.
  • Je veux que les allocations familiales restent universelles mais plus équitablement réparties
  • Je veux que l'administration française soit dématérialisée: je voudrais qu'on ne soit pas obligé de se farcir 2 heures de file d'attente pour récupérer un permis, un passeport ou une carte vitale.
  • Je veux que le genre (qui n'est pas une théorie) soit enseigné plus tôt.
  • Je veux que les mégariches raquent plus
  • Je veux que les médicaments, qui ont des génériques qui leur sont 100% identiques, ne soient plus remboursés.
  • Je veux qu'on arrête de s'ébaubir quand une femme occupe un poste à responsabilité.
  • Je veux que le diesel soit aussi cher à la pompe que l'essence.
  • Je veux pouvoir ajuster mon forfait EDF en cours d'année.
  • Je veux pouvoir résilier tout et n'importe quoi, n'importe quel forfait, à n'importe quel moment.
  • Je veux qu'on avance encore plus vite sur l'égalité salariale entre hommes et femmes.
  • Je veux que les magasins arrêtent de nous gaver de cartes de fidélité à ne plus savoir qu'en foutre et qu'ils baissent tout simplement leurs prix.
  • Je veux que la SNCF propose des tarifs préférentiels aux chômeurs.
  • Je veux que le FDG arrête de taper sur le PS du soir au matin et du matin au soir.
  • Je veux qu'on arrête de nous vendre tout et n'importe quoi avec des femmes nues.
  • Je veux qu'on arrête de me sortir: "quand on veut taffer on peut", "du taf y'en a, faut arrêter de faire les difficiles". 
Inutile de te dire, toi qui n'a pas suivi François Hollande hier à la TV, qu'il est loin d'avoir répondu à toutes mes attentes.
Et encore, je me suis limitée, ma liste aurait pu être bien plus longue.
Mais j'ai confiance. C'est comme ça.
Comme me l'a fait remarqué une charmante commentatrice hier
"tu dois probablement être la femme la plus crétine au monde . Qu'il y a t-il pire me diras-tu, qu'une pseudo féministe à la con de gauche ? Rien ...Tu pues littéralement la défaite"
Ceci explique donc cela: Ça doit donc être ma crétinerie pseudo-féministe de gauche qui me fait croire en François Hollande. "On n'se r'fait pas ma brave dame", comme dirait ma grand-mère.
Et puisqu'il paraît que l'espoir fait vivre, permets-moi, sombre connasse, d'avoir confiance en l'avenir. 
Mais comme je l'ai toujours dit, si François Hollande se plante, je serai la première, même si j'ai voté pour lui 4 fois (Primaires et Présidentielles), à lui taper sur la tronche quand ce sera le moment.
Mais pas au bout de 10 mois. C'est trop tôt.
Je suis patiente et j'ai confiance.
Et pour en revenir à hier soir, mon petit bout de soirée sur Twitter s'est fini en franche rigolade quand j'ai lu ça:
Nadine Morano a encore fait caca dans Twitter
Je me suis donc mise en quête de l'étron laissé sur la toile par Nadine Morano. Et je l'ai trouvé.  
Tweet de Nadine Morano
Passons sur la difficulté de la dame à conjuguer le présent de l'indicatif et mesurons plutôt l'ampleur de sa bêtise. Notons tout de même sa rapidité d'introspection puisque sitôt tweeté, sitôt supprimé.  
Alors, tant que la droite aura des arguments aussi merdiques et que le FdG continuera à se planter d'adversaire, je soutiendrai le gouvernement. 
Aujourd'hui, de toutes mes forces.
Un jour peut-être, par dépit.
On en reparle fin 2014, à l'heure du bilan de mi-mandat.

* Je précise qu'il s'agit-là d'une légende urbaine qui ressort régulièrement sur quelques blogs. 

Vous aimerez aussi

15 commentaires

  1. Félicitations :la patience, la modération,la fidélité, n'étant pas de mise de nos jours, Bravo à vous. Sommes en accord avec vous, le bilan se fera le temps venu.
    Les Voyageurs

    RépondreSupprimer
  2. Je veux que seuls les médicaments génériques 100% identiques aux orignaux soient remboursés.

    Je ne comprends pas cette phrase : vous voulez dérembourser les médicaments princeps ?


    Sinon "
    Je te mentirai si je te disais"
    , c'est-y pas du conditionnel (SI je te disais) donc mentiraiS ?

    J'admets que c'est moins craignos que la faute de Morano.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens... Il me semblait avoir répondu répondu hier. Blogger a encore fait des siennes.
      Je me suis mal exprimée pour les médocs, j'ai précisé mon propos.
      J'ai aussi corrigé ma faute (merci Mr Capello).
      Et c'est d'autant moins craignos que je n'ai pas 100 000 followers sur Twitter!

      Supprimer
    2. Vous avez laissé un autre conditionnel fautif (" je te mentirai aussi si je te disais que j'ai été déçue.") : perseverare diabolicum...

      (smiley)

      Pour les médocs : plutôt que de totalement dérembourser le princeps, mieux vaut limiter son niveau de remboursement en l'alignant sur celui du générique (princeps à 10 €, générique à 6 €, les 2 remboursés sur la base de 6€) et réserver le tiers payant sécu aux génériques.
      Et pour commencer, déremboursement total des poudres de perlimpimpin homéopathiques.

      Supprimer
    3. bon bah y'a des jours avec et des jour sans (orthographe) on dirait...
      Pourquoi continuer à rembourser des princeps dont le générique est à 100% identique" (molécule, conditionnement, posologie et "objectif")?
      Sinon, oui y'a un paquet de trucs à dérembourser c'est clair.

      Supprimer
    4. Pourquoi continuer à rembourser des princeps (..)

      Si on le rembourse sur la base du prix du générique, ça ne coûte pas plus cher à la sécu.
      Pourquoi cesser totalement de rembourser un médicament utile ?
      Et qui va vouloir développer de nouvelles molécules si elles ne sont plus du tout remboursées une fois leur brevet tombé dans le domaine public ?
      Les investissements R&D dans l'industrie pharmaceutique sont déjà assez faiblards comme ça, pas la peine d'en rajouter.

      Supprimer
    5. "Si on le rembourse sur la base du prix du générique, ça ne coûte pas plus cher à la sécu."

      => bien vu: ma logique imparable et mon grand niveau mathématique ont atteint leurs limites ici.

      Supprimer
  3. Je fais pourtant partie de ceux qui vivent au-dessous du seuil de pauvreté mais je veux bien attendre encore un peu ( mais pas trop)
    -parce que je n'aime pas hurler avec les loups ou participer à une lapidation générale ( rayez la mention inutile)
    -parce que je pense et je suis certain qu'on n'efface pas 10 ans , voire plus, de déchirement du tissu social, de casse des services publics et de super-endettement en 10 mois!
    -parce que je préfère les gens calmes aux agités du bocal et surtout ceux qui ne désignent pas chaque jour les pauvres, les immigrés ou les homos comme les responsables de cette gabegie
    -parce que je pense qu'Hollande n'a pas trempé dans l'affairisme de bas étage
    -parce qu'on n'a pas toutes les données ni la science infuse sur l'économie . D'aileurs quel économiste est-il capable de lire dans le marc de café?
    -parce que j'en ai marre d'entendre les gens râler pour tout et n'importe quoi, surtout ceux qui en ont plein les fouilles, un boulot sûr ou pas trop mal payé.
    -parce que la situation exige que nous gardions notre calme et que nous soyons solidaires
    -parce que je ne me suis jamais fait d'illusion. Il y a belle lurette que je ne crois plus aux contes de fées et puis je n'ai jamais rencontré de Marie Poppins
    -parce que je pense foncièrement que nous avons chacun à nous remettre en cause et tous une responsabilité COLLECTIVE. Par exemple demander à Hollande de créer ou de maintenir des emplois alors que tous les jours la France entière ( et surtout les plus fortunés) essaie de dégoter l'affaire du siècle en achetant moins cher ce qui vient de Chine ou d'ailleurs est pour moi le comble de l'hypocrisie et de la malhonnêteté intellectuelle et une des causes de la casse de notre industrie.
    Quelqu'un me disait hier qu'Hollande a fort à faire mais qu'il a voulu la place donc qu'il assume , je lui ai répondu "oui mais c'est quand même nous qui l'y avons poussé , alors assumons aussi"
    PS:Je ne sais pas qui de Morano, de Copé , de Fillon ou de Guaino est le plus dangereux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord sur de nombreux points.
      Je pense que Morano n'est pas "dangereuse", elle est gravos.
      Copé et Guaino me mettent très mal à l'aise.
      Quant à Fillon, je pense que les 2 précédents sont un boulet pour lui.

      Supprimer
    2. j'avais oublié:
      -parce que contrairement à ceux qui n'ont à la bouche que la "démocratie" mais qui ne rêvent qu'au retour d'un petit dictateur qui réglerait tout, je crois en la discussion et à la négociation même si je ne suis pas toujours d'accord avec les accords passés.

      Supprimer
    3. C'est le principe du consensus!

      Supprimer
  4. Quand vous prenez le périphérique ou le RER dans le mauvais sens, vous faites un tour complet, vous ?

    Dix ans de politique de l'offre ne vous ont pas suffi, vous en voulez 5 ans de plus ? La boîte à outils de Hollande est rigoureusement la même que la celle de Raffarin et Fillon. On a juste changé le nom des outils. RGPP devient MAP, austérité devient rigueur, dérèglementation devient choc de simplification, précarisation devient flexibilisation, Guéant devient Valls. Mais c'est exactement la même chose.

    Si le gouvernement continue sur cette voie, dans cinq ans ce ne sera pas 5 millions de chômeurs, mais 10. Et avec ça les fameux travailleurs pauvres que nous promettent l'accord de précarisation du travail et les autres projets du medef qui sont dans les cartons du gouvernement.

    Tous les économistes le disent. Il faut 100 milliards d'investissements, sortir de l'euro et introduire des mesures protectionnistes contre le dumping fiscal, social, et environnemental.

    Et je ne parle même pas des questions sociétales. Quand on voit comment le gouvernement traîne les pieds pour le mariage gay avec un loi a minima, et rejette tout projet de modernisation sur les cellules souches, l'IVG, la PMA, la GPA, les institutions, la justice.
    Hollande défend maintenant les peines planchers, la chasse aux étrangers.
    Les ouvriers de goodyear sont accueillis par les flashballs.
    On fait toujours la queue toute la nuit pour un petit papier à la préfecture. Il faut 17 pièces justificatives pour un visa de moins de 3 mois. La France reste le pays le moins accueillant d'Europe. Il suffirait d'une circulaire pour changer ça, pas besoin d'attendre cinq ans, mais on est trop préoccupé de donner des gages aux électeurs de Le Pen.

    Le changement vous dites ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit, je patiente.
      Et comme je l'ai dit aussi, je serai la 1ère à taper sur le Gouvernement quand j'aurai estimé qu'il s'est planté.

      Supprimer
    2. Alors ? ... Il s'est planté ou il ne s'est pas planté ? ...
      Bon , on va patienter encore un peu ...
      Personnellement ça m'importe peu puisque j'ai cessé de croire que la politique puisse améliorer le sort des gens et l'état de la société ....
      La résignation est peut être une forme de patience au fond ......

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise