24/03/2013

Pleure petit manifestant...

manif pour tous 24 mars 2013
Donc, des manifestants contre le mariage pour tous, 100 selon les organisateurs, 200 selon la police, ont essayé de forcer le barrage de CRS qui leur fermait l'accès aux Champs Élysées.
Donc les CRS, pour les repousser, ont dégainé les lacrymos, ces méchants gaz qui font pleurer et qui piquent les yeux.

Ouin.
Pleure petit manifestant.

  • Toi qui bats le pavé pour la première fois de ta vie (ou presque).
  • Toi qui découvres qu'on ne fait pas ce qu'on veut où on veut, même quand on n'est pas d'accord avec le Gouvernement.
  • Toi qui peut-être, applaudissais des deux mains quand des métallos étaient accueillis avec ces mêmes gaz aux abords de l’Élysée, un jour de colère.  
  • Toi qui manifestes avec tes enfants, un, deux, voire 4, comme ce père en pleurs qui vient de hurler au micro de BFM:
"Je suis français. On nous gaze putain! J'ai 4 gamins et vous nous faites ça? On est qui putain?" 
C'est moche.
Mais c'est ça une manifestation mon vieux.

L'effet de groupe, le montage de bourrichon, on est 1,5 million serrés comme des sardines, on est nombreux, on est forts et eux, les CRS, ils sont moins que nous.
Ils ne nous empêcheront pas d'aller là où on veut. 

Tu n'as pas peur.
Alors tu t'approches, tu cries, tu es gonflé à bloc, tu entâmes une baston de regards avec le CRS en face de toi. Tu les vois qui tout doucement resserrent les rangs. Tu vois leurs mains qui descendent vers leur matraque. Si tu as un foulard, tu le remontes jusque sur ton nez. Si tu as une écharpe, tu t'emmitoufles. Tu anticipes. Et tu franchis la limite.
Et tu es gazé. 
 
Estime-toi heureux.
Ils auraient pu te coller un coup de matraque dans les reins, mais ils t'aspergent de gaz.     

C'est ça une manifestation dont on ne respecte pas l'itinéraire.
Et tu le savais.
Tu le savais ce matin en quittant ta province que, dans les rangs des manifestants, il y aurait des plus furieux que toi.
  • Des crétins qui n'ont pas digéré la directive de la Préfecture de Police.
  • Des crétins qui, pour être sûrs de passer à la TV, ont fait les malins.
  • Des crétins qui, peut-être, ne manifestaient pas très loin de tes gosses, et qui se sont pris du gaz en pleine face.
Des crétins quoi.
Comme il y en a dans toutes les manifestations.
Des crétins qui ont désobéi.
Un peu comme les crétins qui foutent le brin en fin de manif, qui cassent et qui pillent les boutiques.
Voilà.

Même dans ton cortège bien propre sur lui, bien catho comme il faut, bien traditionnel, bien réac, bien sous tout rapport, il y a des cons.
C'est moche.
Mais c'est ainsi.

Un kleenex et ça repart!         

72 commentaires:

  1. il leur fallait un apprentissage de manif , c 'est fait
    il leur reste à apprendte à compter

    RépondreSupprimer
  2. ça leur fera des histoires épiques à raconter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des martyrs ! ce qu'ils cherchaient certainement pour relancer la machine

      Supprimer
    2. Oui c'est très tendance en ce moment.

      Supprimer
  3. Non, ce ne sont pas des crétins. Les suiveurs qui se sont laissé entraîner sans doute, mais il y a aussi des meneurs qui portent un autre genre de nom, des gens qui ont planifié le coup, avec le visage bien masqué, et quand on voit leur tenue autant que leurs drapeaux (un Kroaz Du qui tourne en boucle sur i-télé, au pif) on sait à qui on a affaire. Les organisateurs savent très bien avec qui ils frayent, la droite soit-disant républicaine aussi, il serait peut-être temps que les journalistes arrêtent de prendre des gants et disent les choses comme elles sont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais complètement... Mais crétins un peu quand même, genre crétins dans le sens de trépanés quoi.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord...Il n'y a rien de nouveau sous le soleil (de l'occident...?)

      Supprimer
  4. Ne soyez pas méprisant... (souvenez vous quand vous étiez dans l'opposition, c'était y a pas longtemps...)

    (même si bon, cette manif qui ne sert pas à grand chose, franchement...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas méprisante.
      Je n'ai jamais été pleuré que je m'étais fait gazée quand j'ai dépassé les limites d'une manif.
      J'ai assumé.
      Et je n'ai pas souvenir que des représentants politiques qui défendaient cette manif aient critiqué la Préfecture de Police.

      Supprimer
    2. Écoutez, j'ai 57 ans, voilà donc à peu près 40 ans que j'entends les gauchistes pleurnicher et hurler au fascisme à chaque fois qu'ils se prennent une lacrymo ou un coup de matraque en travers des épaules, alors hein…

      Supprimer
    3. C'est la règle des manifs que de se prendre des coups sur la tronche quand on sort des sentiers balisés.
      C'est dommage que la droite ait cru qu'elle bénéficierait d'un traitement de faveur.

      Supprimer
    4. Le manque d'habitude, c'est tout. Mais si ce gouvernement de guignols continue à aligner les bévues et les aberrations, ils seront très aguerris à la fin du quinquennat !

      Supprimer
    5. on apprend vit en effet...

      Supprimer
    6. nous ne sommes pas méprisants, ce ne fut pas faute d'informer les gens que :
      leur cortège serait aussi constitué d'habitués du coup de poing type GUD ou identitaires
      que les champs elysées étaient interdits

      après voir des gens parler de dictature faut peut-être pas abuser non plus, surtout que parmi les manifestants nombreux furent sûrement ceux qui poussèrent des cris d'orfraie lorsque que le projet de loi d'amnistie sociale est passé

      Supprimer
  5. Effectivement, ca vous emmerde tout ce monde qui n'est pas d'accord avec votre pensée unique... mais ce n'est qu'un début... flamby ne finira pas son mandat !

    RépondreSupprimer
  6. Bref, se dépêcher de raconter n'importe quoi pour tenter de masquer le fait indubitable : que cette seconde manifestation a réuni encore plus de monde que la première et que le million de personnes a très probablement été franchi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je l'ai dit: j'ai parlé d'1,5 million de gens serrés comme des sardines.

      Supprimer
    2. Ah oui, toutes mes confuses : j'ai lu trop vite.

      Cela dit, la Préfecture, avec ses 300 000 manifestants est en train de se discréditer totalement. Une simple multiplication de la longueur des avenues par leur largeur (et je connais bien le quartier…) montre qu'à l'évidence ils ne pouvaient pas être moins d'un million.

      On n'en sortira donc jamais, de ces gamineries dans le comptage ?

      Supprimer
    3. Parce que vous y croyez vous au million?

      Supprimer
    4. Non... Mais le doute profite toujours à qui tu sais.

      Supprimer
    5. On s'en fout du nombre. est-ce que De Gaulle avait le nez dans les sondages quand il a autorisé le vote des femmes ?

      Supprimer
    6. Certes... Mais en même temps en 1944... Les sondages... euh...

      Supprimer
  7. Réponses
    1. Ah bé, non!
      On ne copie pas Nicolas J pour les "Bah" ® (registred mark!!!)
      Quand même...

      Supprimer
    2. Ahah! Jegoun n'a pas le monopole du bah!

      Supprimer
    3. Nan. Je suis née en faisant bah

      Supprimer
  8. Je serai prof, je mettrais 20 à cet article. Tout y est, et dans le fond, et dans la forme. Bravo.

    RépondreSupprimer
  9. Oui, bon ben toutes les paroisses de ce pays, la droite et l'extrême droite ont été recruté et alors, qu'est-ce que ça prouve ?
    Que ça peut être sympa de coller des gamins comme bouclier humain ? Qu'il faut bien se planquer derrière quelqu'un ou quelque chose quand on a rien d'autre à dire que tout doit devrait être immuable, pour l'éternité, et si possible en pondant 10 gamins dont la coupe de cheveux ne devra jamais dépasser sinon c'est punition ?
    Un mot d'ordre avait circulé, justement, dans les paroisses, celui de faire le forcing et globalement d'"aller là où on voulait aller"
    Un mail transféré de paroisse à paroisse (Choppé à un journaliste sur Twitter/juste fait un copié-collé de l'image) :
    http://mikehammerpapatamandropov.files.wordpress.com/2013/03/mots-dordreparoisses.png

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah au fait, j'ai retrouvé le lien, du journaliste parlant du côté "spontané" de la chose :
      http://twitpic.com/ce2fld

      Supprimer
    2. Oui je vous ai RT tous les deux

      Supprimer
  10. A supposer qu'à grand renfort de rameutage de toutes les paroisses de France dont je me faisais une meilleure idée, tous ces gens, moutards compris, aient été 1,5 millions à manifester contre le mariage pour tous, nous étions quand même 58,5 millions de français à être restés chez nous et à être POUR le mariage pour tous !
    Y'a pas photo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le fais pas dire!

      Supprimer
    2. The_unbeliever28 mars 2013 à 17:09

      58.5 millions à être resté chez nous et à être POUR ? (arff, petit fou rire)

      Hum hum...quels étaient les chiffres de la manif POUR le mariage?
      Avec le raisonnement qui est le votre, j'ai bien peur que les anti-mariage reçoivent tous les honneurs...

      A quand un regard un peu objectif ?

      Supprimer
    3. Ces chiffres avancées par Ladyapolline sont tout aussi ironiques que de dire que le soit-disant million de manifestants contre le mariage homo représente "le peuple" comme on a pu l'entendre partout.
      Cette loi passera, les gens sensés le savent.
      Donc ils ne se déplacent pas pour la défendre.

      Supprimer
  11. Boutin est tombée dans les pâmes et demande la démission de Manuel Vals ... on avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. elle a ainsi révélé un grand talent de comédienne du début du 20ème siècle

      Supprimer
    2. Vivement les Césars de février 2014!

      Supprimer
    3. Sarah Bernhardt "le retour" mais avec une jambe en plus !

      Supprimer
  12. http://www.infoselec.net/videos/photos/enfant_dans_une_situation_choquante_a_la_manifestation_pro_mariage_pour_tous.jpg

    quel article plein de tolérance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il va falloir arrêter avec cette photo : c'est un immonde fake, et ce gamin vous remercie http://imageshack.us/photo/my-images/824/gaminlagunacopie.jpg/

      Supprimer
    2. Merci Gaël... Sont graves... Et anonymes en plus.

      Supprimer
  13. C'est vrai que ça doit faire bizarre pour une petite gaucho de voir des vieux réac de droite singer ses réactions habituelles de pleurnichard victimaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai eu nun doute quand c'est apparu dans ma boite :)

      Supprimer
    2. Déjà je suis pas petite. Enfin pas trop. Ensuite, j'ai toujours tapé sur les pleurnichards victimaires de droite comme de gauche (enfin plus souvent de gauche puisque la droite et les manifs ça fait 2) qui dépassaient les bornes donc je m'en fous.

      Nicolas J => je savais bien que tu était un peu schizo.
      Gaël => moi aussi. Mais nan, j'rigole.

      Supprimer
  14. Pas mieux ! On sent qu'il y a du vécu, là !

    RépondreSupprimer
  15. ça fait plaisir en tout cas de voir un ramassis de petits gauchistes comme vous prendre la défense des CRS, ça nous change!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gauchistes ou pas, CRS ou pas, quand on sort des sentiers balisés on sait à quoi on s'expose.
      Parfois, on le fait précisément dans ce but d'ailleurs.
      De là à dire que "je prends la défense des CRS"... bof. Ce qui est sûr, c'est que je blâme les manifestants et encore plus ceux qui s'y sont pointés avec leurs mioches

      Supprimer
    2. Faut vraiment être gravement sectaire pour tenir ce genre de propos.
      Vals vient par contre de réaliser un exploit retentissant: se réconcilier avec l'électorat le plus à gauche tout en envoyant ses CRS jouer de la matraque.
      Il lui suffira la prochaine fois de laisser les casseurs de la CGT bruler impunément une préfecture et même MELENCHON le félicitera...

      Supprimer
    3. N'importe quoi!
      Je ne suis pas sectaire, je vous dis que quand on sort des sentiers balisés d'un itinéraire de manif, il ne faut pas s'étonner de se faire gazer. Voilà ce que je dis.
      Et prenez un pseudo!

      Supprimer
    4. Donc si j'ai bien interprété les propos de ce courageux anonyme (combien de manifs à son actif ?), quand c'est une "manif de droite", c'est un scandale que les CRS interviennent lorsqu'il y a un débordement, mais c'est tout à fait normal qu'ils interviennent lors "d'une manif de gauche", même lorsqu'il n'y a pas de débordement...
      Et tant qu'à parler des "casseurs de la CGT", je me souviens d'une manif à Paris qui avait dégénérée, et c'est le service d'ordre de la CGT (eh oui, ça existe !)qui avait maitrisé les casseurs de vitrines qui étaient porteurs de cartes professionnelles barrées de bleu, blanc, rouge...

      Supprimer
    5. oui voilà, à peu de choses près, tu as bien compris je crois.

      Supprimer
  16. Merci, tu exprime beaucoup de ce que je pense. J'aurai rajouté:
    "pleure petit manifestant: toi qui découvre que quand tu compte 1 millions, la prefecture compte 300 000"
    Je ne veux pas minimiser ce rassemblement (Mr Montebourg a bien tort de minimiser), juste dire au petit manifestant nouveau né que ça aussi ça fait partie "du jeu" des manifestations.
    Laurence

    RépondreSupprimer
  17. The_unbeliever28 mars 2013 à 17:10

    Un petit article pas inintéressant sur le sujet...
    Alors oui, ça vient du Figaro, avec toute la nuance que ça peut nécessiter sur le sujet, mais malgré tout...

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/26/01016-20130326ARTFIG00438-pro-mariage-gay-asperge-de-gaz-comme-les-autres.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas inintéressant en effet.
      Mais j'insiste (je suis désolée, je suis parfois obtue). Quand on manifeste, il y a un point de départ, un point d'arrivée et une heure de dispersion (suffit de se renseigner avant de partir manifester). Quand on se rassemble, il y a un périmètre à ne pas franchir.
      Quand JE manifeste, je me barre toujours avant la fin pour ne pas me retrouver "piégée" par la foule et risquer d'être absorbée par quelques excités. Sauf une fois, en 2006 et ça m'a servi de leçon. Je n'ai pas été crier au scandale. J'étais là où il ne fallait pas être, bien au-delà du périmètre à ne pas dépasser et de l'heure de dispersion. J'assume.
      Quand JE participe à un rassemblement, si je sens que la foule gonfle, je me sauve pour ne pas risquer de me retrouver coincée à 2 pas des CRS.
      Donc, quand les lacrymos sont de sortie, je suis déjà sur le chemin du retour.
      Donc, ces braves gens auraient dû se barrer depuis belle lurette. Qui plus est s'ils étaient avec des enfants.

      Supprimer
  18. Pendant ce temps, les femens ont tous les droits. Dégradations de propriété, nudité sur la voie publique, trouble de l'ordre public...

    Et le gouvernement s'en frotte les mains. Et ça ne dérange pas beaucoup de monde bizarrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous voulez vraiment qu'on compare 10 FEMEN avec plusieurs dizaines de milliers de manifestants homophobes?
      Et prenez un pseudo svp.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise