Qui l'eut cru? Le chomdu n'augmente plus!

25 mois que ça n'était pas arrivé.

Tellement inattendu et saugrenu que personne n'y croit et que chacun y va de sa petite déduction.
 - C'est parce que les gens ne se sont pas réinscrits.
 - C'est parce que des chômeurs étourdis ont oublié de d'actualiser.
Ne ris pas: c'est ce que j'ai entendu sur France Info ce matin.

Pour avoir été au chômage 19 mois d'affilée (et pour y retourner dans doute dans quelques mois), je crois pouvoir affirmer que s'il y a bien un truc qu'on n'oublie pas de faire chaque mois, c'est bien l'actualisation.
L'étourderie des chômeurs, ça me fait doucement rigoler.

Fainéantise et  étourderie: le combo du chômeur lambda.

Et pourtant.
Le résultat est là.
Publiés hier à 18h (et par mes petits soins, au moins en Île de France... Comprend qui pourra), voilà comment ça se présente:

"En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A augmente de +0,0 % par rapport à la fin avril 2013 (+11,5 % sur un an)."

Et:

"Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories B et C s’établit à 230 490 fin mai 2013. Ce nombre diminue de -1,6 % (-3 840) par rapport à fin avril et augmente de +5,7 % en un an."

Ou encore:

"En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B et C diminue de -0,1 % par rapport à la fin avril 2013 (+10,0 % sur un an)."

Bon alors OK: pas de quoi grimper au rideau ou trinquer au Champomy, mais on peut pas le nier.

Même Madame Irma-INSEE ne l'avait pas vu venir. Du coup, droite dans ses bottes Madame Irma-INSEE casse l'ambiance en nous disant qu'il ne s'agit que d'une "stagnation de la hausse"...
C'est marrant, cette expression me rappelle celle d'un certain Nicolas S.

Pourtant, cette "non-hausse" est assez logique.
Elle coïncide avec certains signaux favorables observés ces dernières semaines:
- bonne tenue de l’intérim depuis octobre (+4,6% en 6 mois),
- rebond de la production industrielle en avril,
- légère reprise des embauches en mai

On est encore loin de l'inversion des courbes mais ce hoquet, c'est mieux que rien.
Surtout après l'explosion du début du printemps.

A noter aussi juste comme ça en passant que ce sont près de 33 000 qui jeunes auront été embauchés dans des emplois d’avenir fin juin.
Quant aux contrats de génération, après un lancement en mode diesel, le turbo vient d'être enclenché.

Allez! Courage bordel de merde (oups)!
Ça va le faire!

Li(gu)ons-nous!

http://www.chomage.gouv.org/2013/06/communique-de-presq-special.html

http://www.idf.direccte.gouv.fr/IMG/pdf/communique-de-presse_Ile-de-France_mai_2013.pdf

http://www.jegoun.net/2013/06/chomage-l-de-la-courbe.html

http://feedproxy.google.com/~r/Sarkofrance/~3/R7T3XOViUaM/RSA.html
J'ai toujours pas compris pourquoi tous les liens de tous les billets de Sarkofrance sont en feedproxy... Mai bon c'est pas grave. Tous les liens mènent chez Sarkofrance.

Billet chômé et actualisé depuis un iPhone

Vous aimerez aussi

8 commentaires

  1. Eh oui et on nous ressasse pourtant à chaque JT que les avionneurs pourraient embaucher des milliers de jeunes mais ils n'en trouvent pas d'assez qualifiés. Un comble!
    Alors ils ont recours, avec pôle Emploi, à des tests sur des sortes de Légo pour sélectionner les plus habiles de leurs dix doigts..et de leur tête aussi.
    Comme quoi la pénurie peut avoir du bon et créer des changements de comportements.
    Là où on cherchait avant des petits diplômés, ou des pistonnés de préférence de bonne famille mais dont les compétences manuelles étaient réduites à leur plus simple expression , maintenant l'aspect extérieur ou le nom on s'en fout , seules comptent l'habileté et la logique.
    C'est à mon avis une "révolution"...à suivre et ça donne des chances même aux sans abri ou à ceux et celles qui ont des noms à être reconduits à une frontière et c'est tant mieux.

    RépondreSupprimer
  2. Ce s'arrose !

    Pour le lien, prends le sur le web, pas dans ton reader.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais je m'en doutais. Mais avec l'iPhone c'est relou hein.

      Supprimer
  3. JB Chastand, dans un article du Monde daté d'ajd, ne partage pas votre appréciation optimiste de la situation.

    Il s'agirait d'un "traitement statistique du chômage" (en langue techno, c'est le contraire d'une "réforme structurelle") grâce au contrats aidés, qui permettent de faire basculer des personnes enregistrées en catégorie A vers les catégories E et D qui, dit le journaliste, disparaissent des écrans radars.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas faux. Sauf qu'un contrat aidé c'est quand même mieux que le chomdu hein.

      Supprimer
  4. Normal. Les statistiques du chômage étaient faussées par un bug informatique. Il faut savoir qu'aucun prénom humain ne comporte plus de deux "o" à la suite. Or, il y avait depuis plusieurs mois une chômeuse qui s'appelait Eloooooooooooooooody. Du coup, quand elle a trouvé du booooouloooooooooooot, elle s'est désinscrite, le bug s'a mouru tout seul et les statistiques sont redevenues cohérentes.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise