Arrêtez de croire tout ce qu'on vous raconte



Vous aimerez aussi

49 commentaires

  1. Réponses
    1. J'ai failli laisser ton com dans la boîte à spams. Mais je suis bonne joueuse et j'assume totalement ce billet de feignasse propulsé avec mon iPhone!

      Supprimer
  2. Toujours aussi ridicule l'ex!
    "les français de la France"
    Y'en a d'autre part?
    Les français de bachibouzoukland sont toujours français, si ils n'ont pas perdu la nationalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans vouloir vous offenser, il me semble que celui qui est ridicule, c'est vous. Il s'agit du sujet de sa parole : il va parler de la France. A qui ? Eh bien aux Français ! Votre maîtrise de notre langue me paraît approximative...

      Supprimer
    2. ... sans vouloir vous offenser " Hahaha quel comique !

      Supprimer
    3. Oui bon on peut reconnaître qu'à la première lecture, le doute pouvait planer 2 secondes non?

      Supprimer
  3. Lisez bien, c'est la parole de l'ex qui est ridicule et vous le dites vous-même.
    Il aurait du dire : "Je vais parler de la France au Français". Cela aurait été beaucoup plus clair. Mais il est vrai que l'approximation verbale est une de ses marques de fabrique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon :de la France aux Français

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. "Être formuler" pourrait être relevé par le grammairien.

      Supprimer
    4. Mais laissez donc Rosaelle tranquille bordel!

      Supprimer
    5. Vu qu'il n'y a pas encore de loi sur l'ordre des compléments indirects (mais que fait le gouvernement ?), votre argument ne tient pas. Pour que la phrase ait eu le sens que vous lui donniez dans votre si fine intervention, elle aurait du être formulée ainsi : "Je vais parler aux Français de France", formule les opposant aux Français de l'étranger. Mais vu que j'ai affaire à un grammairien de haut vol (de l'école Rosaellienne), je n'insisterai pas et vous prierai d'excuser la hardiesse avec laquelle j'ai pu mettre en doute votre science profonde.
      @ Elooooody : Si on ne peut plus rire des comiques, où va-ton ?

      Supprimer
    6. Dites-donc Jacques Étienne, vous n'assumez pas vos fautes de frappe ou je rêve?
      Ça met le bordel dans les commentaires, c'est malin.
      Et riez de qui vous vous voulez mais pas ainsi et pas ici.
      Allez donc chez elle, ce serait plus réglo.

      Supprimer
    7. Pour une fois, vous ne rêvez pas : c'est justement parce que je les assume que je les corrige.

      Aller chez elle ? Quoi faire ? Je ne la lis plus, alors commenter... Je faisais simplement allusion à une de ses nombreuses expertises. Rien de bien méchant.

      Supprimer
    8. Et bien n'allusionez plus siouplaît.

      Supprimer
  4. On se demandait aussi ce que pouvait bien faire notre Zorro national.

    "les Français de la France" c'est un pléonasme un peu comme "au jour d'aujourd'hui" .
    A moins qu'il veuille parler de la France aux Français de l'étranger mais surtout pas aux étrangers de la France ! Et puis d'abord qui à part lui ne la connaît mieux que personne?
    Ou alors il a quelque chose à nous dire de si intéressant qu'il préfère nous en réserver la primeur ...pour beaucoup plus tard..ou peut-être jamais, à nous Français de France.
    Je n'en peux plus de ce terrible suspense...
    La subtilité de son langage m'échappera décidément toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu... "Au jour d'aujourd'hui" n'est pas un pléonasme. Mais un double-pléonasme !
      "Hui" vient d'une contraction latine qui signifie "en ce jour". Donc, littéralement, "aujourd'hui" signifie "au jour en ce jour". Alors, "au jour d'aujourd'hui", je ne vous dis pas...
      Mais bon, le Petit Chef Assisté par les Fonds Publics n'est que "avocat d'affaire". Même sa femme bénéficie des aides sociales d'Air France. Alors...

      Supprimer
    2. Au jour d'au jour en ce jour... Je ne vois pas où est le problème...

      Supprimer
  5. C'est comme "le vrai travail", il se réserve pour les vrais Français, sans doute !
    Je déteste cet homme à un point que vous ne pouvez imaginer. Je suis française, blonde (enfin gris maintenant) et j'ai les yeux bleu marine. Mais, quand j'entends de tels propos, ou bien les Fhaine scander ; "On est chez nous" ; Vous n'imaginez pas le sentiment de peur. Mes 4 grands parents étaient Italiens et Espagnols. Je ne suis pas française de souche. Mais, je comprends la peur que l'on ressent et quand le Estrosi parle d'établir des listes... Merci à Juan, et à vous de vos analyses et de vos billets ; Cela fait que tout devient un peu plus supportable. Bonne continuation donc, A+ de vous lire ; De l'invisible JBL1960

    RépondreSupprimer
  6. au moins lui parle contrairement à mollande qui est inaudible en france et à l'internationale.

    vous devez être un peu énervé les leftblog de vous être fait entuber aussi sec par ses promesses.

    dernière en date bafouée : pas d'interview à l'élysée mais en terrain neutre ...

    RépondreSupprimer
  7. Mais si c'est une pomme, Sarkozy ! C'est la pomme empoisonnée pour endormir Blanche-Neige (= lea citoyen.ne lambda), pendant que Montebourg bataille en loucedé pour imposer l'extraction de gaz de schiste en France (http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/07/10/arnaud-montebourg-veut-creer-un-groupe-public-pour-exploiter-le-gaz-de-schiste_3445393_3234.html) pendant que Hollande se mêle d'empêcher Snowden de trouver refuge quelque part + laisse DSK reprendre du poil du singe en rut avant de le nommer ministre de la gestion des agressions sexuelles en milieu hôtelier.

    Sarko est même une pomme bien mûre et bien savoureuse distribuée gratos chez tous les Leftblogueurs/gueuses qui souhaitent esquiver les sujets défavorables à la Hollandie.
    Dites-lui merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le truc qui m'a le plus contrarié avec vous est qu'il aurait fallu que je vous donne un peu de mon intelligence et vous beaucoup de votre colère.

      Or, vous fonctionnez pas selon des normes business (libres échanges).

      C'est con.

      Supprimer
    2. Il faut me donner un peu de ton intelligence (encore faudrait-il que tu en aies) et beaucoup de "ma" colère (äh ?) ?
      En plus, répondre à un com' qui ne t'est pas adressé juste pour agresser qulqu'une (sans y parvenir d'ailleurs parce que pour cela il faudrait que tu sois réellement intelligent et que tu écrives correctement le français), c'est complètement couille.

      Les gens qui sont capables d'écrire des mots tels que "mon intelligence" me fascineront toujours. Ils ne se rendent même pas compte à quel point ils trahissent par là leur profonde sottise !

      Supprimer
    3. Vous me fatiguez!
      Sinon OK Euterpe: je dis merci Sarkozy (comme si je ne critiquais jamais le gouvernement ici mais bon...)
      Et puis après tout, chacun et chacune blogue bien sur ce qu'il ou elle veut ou peut hein.

      Supprimer
    4. Juste, Elooooody, que toi- même, tu écris (plus bas) que les LB font à peu près les mêmes billets et c'est trop vrai.
      Le seul avantage avec toi c'est que tu es plus concise voire pleine d'humour sur le non-sujet du jour, ce qui est plutôt une prouesse :)
      Mais heureusement qu'effectivement cela t'arrive de sortir du non-sujet hollando-compatible imposé. et là je dis : ouf !

      (Quant à tschok et autres égarés du genre, merci de ne pas m'accoupler avec, tu seras sympa).

      Supprimer
    5. Mais j ne vous accouple pas!!!
      et d'une manière générale, les blogs de gauche traitent très souvent les mêmes sujets hein...

      Supprimer
    6. Euh...

      Je parlais juste d'un échange, pas d'un "accouplement". Je sais pas d'où cette idée vous vient. Je n'ai pas envie de m'accoupler, sans dénier à quiconque un caractère attractif à son biotype.

      Je suis sûr que vous êtes une femme très bien, Euterpe.

      Sinon, parler de son intelligence est un sujet délicat, j'en conviens. On n'est jamais vraiment sûr de ce dont on parle, surtout quand il s'agit d'en faire une arme.

      Mais d'un autre côté, faut être cool: l'histoire de 99% des affrontements recensés à la surface de ce globe depuis le début de l'humanité nous renseigne sur un point très précis. L'intelligence a peu à y voir. C'est d'autres trucs qui clashent.

      Les modes collaboratifs sont plus performants (ils forment d'ailleurs l'essentiel de notre histoire réelle qui n'est pas qu'une longue suite de guerres, d'intrigues, d'assassinats, etc).

      Ce que je recherche avec vous, Euterpe, c'est pas la performance. En cela je ne suis pas un homme au sens classique.

      Ce que vous n'êtes pas capable de mettre sur la table: des conditions de négociation aptes à créer ne serait-ce que les conditions de possibilité du succès de vos opinions, auxquelles je ne suis pas opposé par principe.

      Soit.

      Vous êtes réac, céçakom.

      Bon, ben vous vieillirez. Et vous vous verrez opposer par la société les mêmes oppositions que les anti mariage homo. Il n'y a rien là dedans d'affreux: ce que vous avez à offrir ne convient pas aux temps présents.

      La haine, sauf chez les salafistes et les frontistes, ça se vend mal et c'est une excellente nouvelle.

      Cela dit: je vous remercie de m'avoir répondu. Car vous ne le faites pas sur votre blog. Vous rompez le combat dès qu'il se présente et le fait d'avoir accepté de me répondre sur un autre blog que le vôtre est une vraie marque de courage.

      Ca m'impressionne.

      Supprimer
    7. "Ce que je recherche avec vous, Euterpe" : non mais c'est quoi ce pot de colle ?

      Supprimer
    8. Pfffiou: Tschok, je vous le dis comme je le pense: vous devenez lourd.

      Supprimer
  8. Bonjour Elody,

    (je me demande encore pourquoi je commence un com comme ça, m'enfin bon).

    Je ne lis pas ça comme un mensonge, mais comme une annonce (ce qui est différent).

    Vous êtes dans une position de repli. Une position protectrice, obsidionale, voire populiste. Seule, sur les remparts de la démocratie, vous hurlez au peuple (en bas) un ordre : "arrêtez de croire tout ce qu'on vous raconte".

    C'est un ordre qui mériterait d'être décrypté puisqu'il est limitatif: vous ne dites pas d'arrêter de croire ce qu'on raconte, mais "tout" ce qu'on raconte. Il y a donc un tri à opérer, et ce tri vous allez l'opérer: ne pas croire ce qu'Il - le Sarko, l'ennemi maudit, l'adversaire à abattre - raconte.

    Or ce qu'il raconte est une annonce et on serait bien aviser non seulement de la croire, puisqu'elle est effectivement dite, mais de la prendre au sérieux.

    Vous avez trois propositions:

    - "ceci n'est pas le jour de ma rentrée politique": effectivement, il est encore dans l'antichambre.

    - "Le jour où je reprendrai la parole": aussitôt qu'il l'a perdue, juste après ses vacances, car c'est un homme qui se ménage, lui, il a aussitôt entrepris de la reprendre. Ce processus est en route. Mais pour lui, ce n'est pas encore une "reprise" de parole.

    Si vous voulez vaincre votre adversaire, c'est là qu'il faut le frapper: dans ce détroit où son yacht n'a pas encore quitté Saint Tropez et pas encore gagné la mer libre, où il pourra se perdre dans l'immensité de l'océan et faire du dégât en toute impunité. Son petit yacht n'est pas encore un Bismarck, il faut un faire un Tirpitz.

    (j'espère que vous êtes calée en histoire navale, sinon, je vous parle hébreu)

    - "pour parler au Français de la France": sous entendu: il y a des Français qui ne sont pas Français. Autrement dit, l'école buissonnière n'a pas pris fin. Autrement dit, le yatch de Sarko met le cap vers le populisme.

    Où son vos meilleurs alliés? Dans le camp d'en face, bien sûr!

    Mais ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...
      Et bien moi perso je pense qu'il a fait UNE rentrée politique, qu'il le veuille ou non. Après tout, il peut bien en faire plusieurs hein.
      Vos com sont trop longs, modérez-vous ou ouvrez un blog siouplaît!

      Supprimer
    2. "Vos com sont trop longs, modérez-vous ou ouvrez un blog siouplaît!"

      Phrase belle et terrible qui nous condamne tous à l'impuissance, à cette dimension fractale de l'individu que vous avez vous-même expérimentée.

      A part ça: il ne fait pas UNE rentrée politique, comme vous le dites. Il fait SA rentrée politique, ce que tout le monde a bien remarqué.

      Lui, au moins, est conscient du coup qu'il joue. Et, figurez-vous, c'est son point faible.

      Il est à votre pogne, le mec, le Sarko. Pile poil comme on dit en anglais "in dire straits". Ces flancs lourds et vulnérables passent à portée de vos canons. Les obus perforants sont dans les tubes, les canonniers ont savamment dosé la poudre et posé la mèche. La distance de la cible est parfaitement millimétrée. Les jeux sont faits.

      Et... Vous allez le louper.

      Vous le savez (si vous étiez des vainqueurs, ça se saurait)

      Faut-il que je fasse un blog de plus pour le dire, alors que c'est très évident?

      Non. Ca réclame juste un com. Pas plus.

      Supprimer
    3. Non. Ça ne mérite même pas un commentaire de ta part. Tu es le genre de type qui veut absolument avoir raison et qui tue le débat par sa prétention.

      Respecte au moins la taulière : elle te dit que tes commentaires sont trop longs. C'est elle qui diffuse ce qu'elle veut dans son blog. Pas toi.

      Elooooody, désolé mais cet abruti a fait la même sur mon annexe récemment, essayant de démontrer que je ne connaissais pas les blogs et tout ça.

      Le type même du connard qui ruine l'ambiance d'un blog.

      Supprimer
    4. Nicolas,

      Arf!

      Si la "taulière" (drôle de façon de la considérer) veut me virer, elle sait comment faire: comme toi avec tout ceux qui te contredisent.

      Elle sait déjà.

      Elle en est à un stade supérieur de développement par rapport à toi.

      Maintenant, il est vrai que je suis sur le fil du rasoir et je le sais.

      La "taulière, comme tu dis, me met régulièrement en modération (mes coms ne sont plus, littéralement, en libre affichage). Elle exerce son pouvoir d'administration sans prononcer contre moi la moindre injure.

      Quand tu seras capable d'aligner deux arguments qui se suivent sans se contredire, ni insulter personne au passage, tu pourras entrer au niveau II du jeu.

      Et tu seras meilleurs que moi.

      En attendant, chou, écoute.

      Supprimer
    5. Je n'insulte personne, connard. Je suis déjà passé au niveau supérieur du jeu.

      "Tu seras meilleurs (sic) que moi". J'ai assez rarement vu un commentaire aussi prétentieux. C'est beau. Je l'encadre.

      Supprimer
    6. Tschok:
      Contrairement à ce que vous semblez croire, et bien que j'aie activé la modération pour les billets de plus de 3 jours, je n'ai jamais viré aucun commentaire de ce blog.
      Cette modération n'est là que pour virer l'invasion de spams de Blogger.
      Mais faut pas trop me pousser dans les orties non plus.
      Je vous ai demandé maintes fois de modérer vous-même vos commentaires comme un grand.
      Faut pas vous étonner qu'ensuite, d'autres commentateurs vous tombent sur le poil en l'absence de la taulière (terme que, soit dit en passant, je revendique depuis que ce blog existe).
      Tout a une fin, même les bonnes choses.
      Le débat est clos.

      Supprimer
    7. @ Nicolas,

      Ecoute, je te dis.

      T'as vu?

      Le débat est clos.

      C'est "la taulière" qui a décidé.

      Ni toi, ni moi.

      Supprimer
    8. Elle s'adresse à toi. Nous, avec El camino, on est là pour le décor, un comme des géraniums.

      Supprimer
    9. Oui. D'ailleurs faut que je vous arrose.

      Supprimer
  9. Qu'est-ce que ça veut dire: "me modérer comme un grand"?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De vous-même, vous devriez être capable de vous rendre compte que vos coms sont trop longs, tarabiscotés, alambiqués, lourds.
      Et donc, de vous-même comme un grand, vous devriez être capable d'être modéré et concis.

      Supprimer
  10. http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2013/07/10/les-500-plus-riches-de-france-se-sont-enrichis-de-25-en-un-an_3445809_3234.html
    ils doivent faire partie du célèbre premier cercle des amis de Nicolas piloté par notre regretté ministre E WOERTH.. ils n'ont qu'a donné un peu plus et le problème est réglé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi ou vous avez déjà posté ce com sur un autre de mes billets?
      Faites gaffe, si j'étais pas bien lunée, je dirais que c'est du spam.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise