30/07/2013

Les déglingos de la Manif Pour Tous et la sauvegarde des stéréotypes

C'est sans fin.
  • Après avoir trusté les plateaux TV,
  • Après avoir battu le pavé tous les 4 matins, mais de moins en moins nombreux selon la Préfecture de Police, master in Photoshop,
  • Après avoir participé au Tour de France sans vélo mais contre les pédales,
  • Après avoir déformé, galvaudé, extrêmisé nombre de discours, y compris le leur,
Les cinglés de la Manif Pour Tous repartent en croisade dès la rentrée.
Et cette fois, contre ce qu'il est désormais convenu d'appeler la "théorie du genre", le blasphème du genre, la magie noire du genre.

Ce concept satanique qui veut exciser les filles et castrer les garçons.

Cette idée dangereuse qui veut que les parents choisiront le sexe social de leur enfant sans tenir compte de ce qu'il a entre les jambes.
Cette problématique farfelue qu'on veut faire entrer dans le crâne des enfants à coups de marteau si nécessaire. 
Ce précepte initié par les pédérastes, sodomites, saphistes, nymphos, pédophiles et envoyés sur Terre par Satan himself pour mettre un terme à notre si belle et si parfaite civilisation.

Cette "théorie" du genre, devenue théorie du complot, va tous nous tuer.
Qu'on se le tienne pour dit.
 


Et Le Figaro, toujours à la pointe de la modernitude progressiste, fait sa Une là-dessus aujourd'hui.
Bah quoi?
Y'a pas de petit sujet hein.

Car même si Vincent Peillon a rétropédalé en disant qu'il n'était pas franchement favorable aux gender studies dès l'école primaire, les frapadingues de la Manif Pour Tous n'en démordent pas. La rentrée 2013 sera celle des garçons voulant porter des jupes et des filles voulant devenir chevaliers.
Comprenez-vous?
Nos paranos ensoutanés dénoncent un lavage de cerveau"subreptice" qui nous inculquerait "à l'insu de notre plein gré" cette fameuse "théorie du genre", à l'école notamment. 
Oui je sais, ça fait beaucoup de guillemets. J'y peux rien, je cite Le Figaro. 

Et je continue:
"Et, rappellent les porte-parole du collectif, la référence au "gender" dans certains manuels scolaires, la mobilisation du syndicat SNUipp en faveur de la lutte contre l'homophobie dès le primaire, ainsi que plusieurs amendements (finalement rejetés) destinés à promouvoir une "éducation à l'égalité de genre" à l'école, "cela fait tout de même un faisceau d'indices concordants"…"
Ah ouais tu m'étonnes. Faut arrêter de lutter contre l'homophobie dès l'école primaire. C'est pas bon. Faut pas déconner avec ces conneries. 

À force de dire à nos bambins que c'est pas bien d'insulter ou de rejeter une fille qui aime les filles ou un garçon qui aime les garçons, ils vont tous devenir pédés! 
Et on va tous mourir. 

Et comme l'heure est grave, à la Manif Pour Tous, on a même nommé un chef du "pôle genre". Arnaud qu'il s'appelle.
Et le brave homme entend éradiquer au plus vite les manuels scolaires et les livres de crèche qui s'attaquent à la "déconstruction des stéréotypes". 
L'autodafé, c'est maintenant! 

Bah oui dis-donc, on va quand même pas mettre un terme aux bons vieux stéréotypes sexués, faut pas déconner.
"Tout fout l'camp", comme dirait ma grand-mère. Y compris les stéréotypes. 
Tiens je vais lancer une pétition pour la sauvegarde des stéréotypes. 

Et tous autant qu'ils sont, ils (pas les stéréotypes hein: les dingos de la Manif Pour Tous) veulent empêcher l'infâme gouvernement d'imposer à nos enfants des jeux asexués, de supprimer la fête des mères et la fête des pères, de leur faire lire des histoires dans lesquelles des enfants comme eux ont 2 papas ou 2 mamans. 
Perso, je m'interroge. A-t-on lu ou entendu quelque part que la bonne vieille fête des mères et des pères allait disparaître?
Non? Ah c'est bien ce qui me semblait.
"Présidente du collectif, Ludovine de la Rochère renchérit: "On ne lutte pas pour l'égalité des sexes en niant la différence entre les sexes!""
Tiens! Pour une fois, elle dit un truc juste cette brave dame. Car, sauf erreur de ma part, il n'a jamais été question de lutter pour l'égalité des sexes en niant les différences de sexe. Mais peut-être me goure-je. 
Najat, si tu me lis, éclaire-moi, je crains d'être à côté de la plaque.
En attendant, RDV les 14 et 15 septembre pour l'Université d'été des déglingos:
"La Manif pour tous an II… Objectifs pour tous".
Finalement, on rigole, on rigole... Mais le plus grave dans tout ça, c'est le nombre de conneries et la quantité de rêves qu'ils prennent pour des réalités et sur lesquels nos déglingos se basent pour affirmer n'importe quoi.
C'est à se demander si ce ne sont pas eux les comploteurs... 
Et si tu crois que je nage en plein délire, va lire Le Figaro. Mais reste bien assis si tu veux pas tomber de ta chaise. 
Mais tu peux aussi lire les copains:

Billet comploté - en partie -  depuis un iPhone.

22 commentaires:

  1. on ne va pas échapper aux barjots pour tous
    le pape l'a dit au Brésil

    (c'est pas vrai, mais je fais comme le bigarot)

    RépondreSupprimer
  2. Le plus triste c'est qu'on laisse la parole à des gens qui n'ont rien à dire de plus que les milliards de clichés auxquels on a eu droit ces derniers mois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces derniers siècles vous voulez dire?

      Supprimer
    2. Oui ^^,
      mais ça a été très intensif niveau connerie ces derniers temps

      Supprimer
  3. Les cons !
    Désolée, c'est sorti tout seul...

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, il faudra (si j'ose) que je prenne en photo la maison près du RER A avec le drapeau rose mis sur la façade... déplorable.

    Ah, et puis si il y a des graffeurs un peu fous, il y a aussi un tag pourri à modifier sur le pont situé approximativement ici (48.88303,2.667966) avec écrit "Non à la loi Taubira !!!" (au recto ET verso du pont) - y a juste 3 lettres à changer.
    Merci d'avance :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens bonne idée!
      Lance un appel aux volontaires sur ton blog!

      Supprimer
    2. Je vais tâcher d'y penser...
      J'ai d'autres (joyeuses) préoccupations : mes vacances arriiiivvvennnnt! youpi!

      Supprimer
    3. Aaahhh et bien profites-en bien alors!

      Supprimer
  5. Rien n'a changé chez les cathos franchouillards depuis 1572. Bientôt (le 24 août), on va avoir droit à une saint Barthélémy de pro-mariage pour tous. Patrick Chéreau pourra refaire un film qui s'appelera "La reine Barjot". Comme il va super bien s'exporter, cela renflouera l'économie francaise et fera repartir la croissance, coco.
    Il faut toujours voir le côté positif des choses ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aussi être très imaginative hein!

      Supprimer
  6. Exaspérant comme la connerie de certains n'a aucune limite. Comme quoi gaspiller un max d'énergie pour des conneries est devenu une religion chez eux...

    RépondreSupprimer
  7. comme ils sont pénibles et ô combien ridicules

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est d'autant plus pénible que certains journaleux relaient leurs conneries sans les contredire une seule seconde...

      Supprimer
  8. La fête des mères/pères ne vas pas disparaître? C'est dommage. "Fête du parent 1" et "Fête du parent 2", ça aurait eu de la gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toutes façons, la question se posait déjà pour les enfants qui n'ont plus de père ou plus de mère ou qui vivent DÉJÀ dans une famille monoparentale.
      Il n'y a donc aucune raison pour que ça change quoi que ce soit.

      Supprimer
  9. À regarder la téloche à la rentrée je me suis rendu compte que la connerie était la chose la mieux partagée en France....

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise