Journée de la jupe: c'est quoi le problème?

journee de la jupe
Rions un peu avec les polémiques débiles.
Comme le dit très justement Manuel Valls (merci de noter que je cite le Premier Ministre, ce n'est pas tous les jours):
"Le pays crève de ses polémiques absurdes"
"Lycées: l’académie de Nantes demande aux garçons de se mettre en jupe le 16 mai"
Vu comme ça, on pourrait se dire: Diantre! Mais qu'est-ce qui leur prend à l’Académie de Nantes? Ils sont bourrés ou quoi?
Puis à la lecture de l'article, on comprend qu'il s'agit d'une initiative 100% lycéenne, décidée par des lycéens donc. Je précise hein. L'académie soutient cette initiative. Par conséquent, le Ministère aussi.

Notons aussi que cette "journée de la jupe" n'est pas une première dans cette académie puisqu'elle a déjà eu lieu l'an passé. Quand ça? L'année dernière, en 2013 à une époque où les réacs avec des poils dans les oreilles s'étranglaient de l'adoption de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe. Du coup, l'année dernière, tout le monde s'en foutait de savoir si les lycéens de Nantes allaient venir en jupe ou pas.

Donc Le Figaro nous dit "l'académie de Nantes demande". 

C'est faux. L'académie de Nantes ne demande rien, n'exige rien, elle soutient une initiative dont le principe est le suivant :
  • Inviter filles et garçons, élèves et adultes, le temps d’une“ journée évènement” à porter une jupe ou un autocollant “je lutte contre le sexisme, et vous ?”;
  • proposer aux établissements, pour animer cette journée, différentes ressources pour approfondir les échanges sur les différentes formes de discriminations, de sexismes et de préjugés à l’égard des filles: 
- cafés citoyens,- débat, pendant la pause méridienne, à partir de supports vidéo ou romans-photos,
- ouverture de la journée à l’entrée des établissements en piochant des citations stéréotypées qui invitaient les élèves à s’interroger sur les préjugés.
- série d’affichage.
Tiens! Cliquez donc ici pour consulter le dossier de presse de la chose plutôt que d'aller lire Le Figaro.

Jegoun trouve ceci complètement con. Et il rétorque qu'à deux semaines des élections européennes, ça va réveiller les réacs.
Je ne trouve pas ça complètement con. Je dirais que c'est rigolo (et encore, si tant est que porter une jupe soit rigolo) et je dirais même plus:
"Pourquoi pas?"
Quant à réveiller les réacs, s'il leur en faut si peu pour se réveiller, c'est encore plus désespérant que je ne le pensais.
Personne n'oblige les garçons à porter la jupe, ça fait quand même une sacrée différence avec le titre du Figaro. Et s'ils n'en ont pas envie, ils ne seront pas virés pour autant. Ils peuvent aussi arborer un autocollant. Non mais franchement, où est le mal?

D'ailleurs, il faut lire l'article du Figaro en entier jusqu'à la dernière ligne pour enfin découvrir le mot "autocollant". Bien joué les gars!

De plus, cette journée s'accompagne de projets pédagogiques visant à faire réfléchir les lycéens et lycéennes sur l'égalité entre filles et garçons.

Où est le problème?

Le Figaro a le sens de la formule les mots ont un sens, on nous le rabâche suffisamment souvent. Car: non l'Académie ne Nantes ne demande pas aux garçons de se mettre en jupe le 16 mai.

Ces polémiques sont débiles. Il n'y a pas de polémique. Et quand bien même des lycéens porteraient la jupe le 16 mai, ça n'en fait pas pour autant des dégénérés. N'en déplaise à mon détracteur favori sur Twitter:



C'est fou comme un épiphénomène peut faire dire n'importe quoi à n'importe qui, y compris Le Figaro.

Évidemment, l'UNI est montée au créneau elle aussi, avec des arguments encore plus débiles que cette polémique:
"Cela pouvait être rigolo l’année dernière, quand il s’agissait d’un cas isolé [...] Maintenant, on généralise ces mesures gadgets".
Au secours! On est passé de 20 lycées à 27! Tu parles d'une généralisation... Et encore une fois, on emploie le mot "mesure" et non pas "initiative".

Autant de bruit pour si peu de choses, c'est à pleurer.

Vous aimerez aussi

54 commentaires

  1. Au Figaro ce n'est plus de l'information mais de la désinformation, puisse ton article être lu ...

    RépondreSupprimer
  2. Je maintiens ma position... Il y a d'autres manières d'inciter les mômes à réfléchir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr qu'il y a d'autres moyens: ils sont mis en place par l'équipe pédagogique des lycées => débats, affichage, projection de vidéos.
      Ensuite, les jeunes proposent de porter des jupes ou des autocollants, franchement, pas de quoi fouetter un chat.
      Et le Figaro a choisi d'axer exclusivement son article sur la jupe.

      Supprimer
    2. "les jeunes proposent de porter des jupes ou des autocollants,"
      Ahhhhhhh ! Horreur !
      des jupes ou des AUTOcollants...
      Mais oucékilselesmettent, les autocollants ???? Qu'est-ce que ça doit faire mal quand on les enlève... J'ai eu la chair de poule en lisant cette phrase impitoyable. D'ici, je voyais des couilles blondes ou brunes torturées, aux poils collés à des adhésifs puissants, de pauvres lycéens ayant du mal à marcher ("aïe, maman, toi qui te plains de l'épilateur électrique, t'as pas idée...")...

      Elooooody et son univers impitoyable...

      Supprimer
    3. Merde. C'est mon inconscient sadique qui a parlé à ma place. Ceci dit, porter une jupe peut être parfois plus douloureux que "porter" un autocollant...

      Supprimer
  3. En tous cas, ça donne un long billet pour, comme tu dis, peu de chose.

    Enfin bon, je suis d'accord avec l'ami Nicolas. C'est idiot, et c'est inutile.
    Et ce n'est pas la faute du Figaro si ce truc est idiot et peu être mal pris, mal compris. C'est peut être aussi que c'est idiot.

    "Il y a d'autres manières d'inciter les mômes à réfléchir...", il a raison Nicolas. Et des choses sans doute plus efficace et moins caricatural...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au risque de me répéter, je n'ai jamais dit que c'était l'idée du siècle issu d'un esprit très éclairé hein.
      Je dis juste qu'il n'y a aucun mal à cela et que je ne vois pas où est le problème.
      L'idée la plus importante, ce sont quand même toutes les actions que l'équipe pédagogique met en place.
      Ce n'est pas de la faute du Figaro si ce truc est mal compris. Non. Mais c'est de la faute du Figaro si c'est la jupe qui est mise en exergue alors que ce n'est rien par rapport à tout ce qui est mis en place ce jour-là.

      Supprimer
  4. Moi je trouve que c'est une chouette initiative , dans ma banlieue aucune fille ne porte de jupe... alors une fois par an, pourquoi pas... Et si en plus ça ouvre le débat, c'est vraiment bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà. c'est pas bien méchant franchement.

      Supprimer
  5. Faudrait rappeler au Figaro que la jupe pour hommes existe depuis plus de 300 ans, ça s'appelle le kilt.
    Sans parler des tenues des légionnaires romains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @François, le kilt, c'est depuis bien plus de 300 ans ! Et pas uniquement les Ecossais, mais les Celtes en général. Et quasiment toutes les civilisations antiquse faisaient porter la jupe aux hommes : Romains, Grecs, Egyptiens, etc. Quand je pense que "tous ce PD" sont à l'origine de notre civilisation judéo-chrétienne... Remarquez : le pape et les cardinaux, ils portent un pantalon ? Non ! Certes, ils ne se trimbalent pas en jupe... mais en robe.
      Maintenant, si les réacs sont logiques avec eux-mêmes (mais là...), ils interdiront l'aube des enfants de choeur, qui n'est autre chose qu'une robe (bon, je l'admet: les petits garçons portent alors, normalement, un pantalon en dessous..).! Et, si je me souviens bien de mes cours de catéchisme, Jésus ne portait pas de pantalon ou de braies ou de culottes... Mais plutôt une tunique, plus proche de la robe...

      Supprimer
    2. Voilà. Certains réacs ont la mémoire courte. Et là, je parle de ceux de la Manif pour Tous qui ont prévu de manifester contre cette initiative. N'importe quoi!

      Supprimer
  6. C'est une idée vraiment géniale, en + la déconne que ça va engager, non, moi je dis j'achète!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui voilà. Un épiphénomène quoi. Un truc de lycéens.

      Supprimer
  7. Franchement je trouve ça pas mal et laissons faire et prendre des initiatives aux lycéens tous les moyens sont bons pour la prise de conscience. Sur qu'il faut quelques neurones (n'est ce pas Mr SOUFI .? )

    RépondreSupprimer
  8. Ohlala Nicolas et Falcon hill , il s'agit de mômes qui ont envie de déconner, en plus comme ecrit Francois, les hommes ont pas attendu les nantais pour porter une jupe et les couilles à l'air pour les écossais
    Fidel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'ils rigolent en jupe oui. Qu'ils participent aux débats surtout. Voilà.

      Supprimer
  9. Je soutiens à fond cette initiative et je suis bien aise qu'elle soit soutenue par l'académie : plus les post-modernes déments et décérébrés s'avanceront à visage découvert et plus ils seront repérables facilement.

    Il y a quand même des jours où on regrette un peu les bûchers spontanés et les lynchages champêtres. Heureusement, à Nantes ou bien ailleurs, on fait ce qu'il faut pour qu'ils reviennent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassurez-vous, ces jeunes ados en plein puberté se rendront bientôt compte de leur erreur de jeunesse.

      Supprimer
    2. Après 12 ou 15 ans d'Aberration nationale, rien n'est moins sûr ! Je les vois plutôt aller se vautrer sur les divans des psys… ou prendre leur carte au FN.

      Supprimer
    3. On en reparle dans 15 ans?

      Supprimer
    4. Désolé mais je serai mort ! Et, vu la tournure de la gabegie, pas mécontent de l'être.

      Supprimer
    5. rrrââââ... bon bah je penserai à vous alors

      Supprimer
    6. Mais non ! vous m'aurez oublié depuis belle lurette, et ce sera tant mieux pour vous.

      Supprimer
    7. pour respecter la parité, les filles porteront des pantalons
      Voila qui devrait calmer les grincheux

      Supprimer
    8. Didier Goux: hélas, je suis presque hypermnésique... Je me souviens de tout... Tout et n'importe quoi. Mais je ne dis pas que vous êtes n'importe quoi hein.

      Supprimer
  10. Vous pouvez retrouver le communiqué de presse du Syndicat Général des Lycéens, avec le témoignages des porteurs du projet :
    http://www.sgl-fr.org/2014/05/14/journee-ce-que-souleve-la-jupe-stop-a-lintox/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      Mais prenez un pseudo quand même.

      Supprimer
  11. Les réacs sont dans la continuité : à l'époque où les femmes revendiquaient le pantalon, ils hurlaient à la mort de la civilisation occidentale, à la masculinisation de la femme, à l'émasculation de l'homme (le plus grave), à la future baisse de la natalité, aux orgies saphiques…

    RépondreSupprimer
  12. Jeune, j'ai porté les jupes de chez Jean Paul Gaultier, j'aime toujours les meufs (comme on dit)
    (Aveu).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu n'est pas le seul. Là tout de suite maintenant, je pense à Sting.

      Supprimer
  13. Les réacs couinent à qui mieux-mieux et c'est normal . L'électorat réac est sénile . Tous ces vieux gâteux s'imaginent que leur disparition annonce la fin du monde . Après eux l'apocalypse ! ... Ils en voient des signes partout , en la moindre chose ... Délire paranoïaque , rien de plus ...
    Ils sont tous là , à renifler les culottes des petits garçons et des petites filles pour savoir si le diable ne s'y cacherait pas ... Mais il s'y cache ! et c'est cela le drame . L'apocalypse se prépare en secret dans les culottes des petits enfants ... Alors les vieux réacs , pour vérifier la présence du diable dans ces culottes , cherchent à y glisser leurs vieilles mains fébriles ..........
    BEURK !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intéressant commentaire ! Qui prouve que les psychiatres sont bon enfant. Bien que je trouve un brin inquiétant qu'ils vous aient relâchée.

      Supprimer
  14. Oui mais Le Figaro c'est une parodie de Legorafi ! Tout le monde se fait avoir !

    RépondreSupprimer
  15. Hamon dénonce des "mensonges" d'organisations radicales, il a raison et elles feraient mieux de s'occuper des pédophiles chez les scouts, par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair.
      Je suis en train d'écouter la porte-parole de la Manif pour Tous qui crie au complot... Ces gens sont fous.

      Supprimer
  16. Ça m'aurait fait délirer à 16/17 ans d'aller au bahut en jupe.
    C'est vraiment une polémique à 2 balles...Quand tu entends les arguments des contre, t'as l'impression de revenir 50 ans en arrière (le port du pantalon pour les femmes par ex)

    RépondreSupprimer
  17. Oui mais faut quand même prendre conscience aussi du fait que la jupe signifie la fin de l’industrie de la pince à vélo, encore puissante en France.

    Ca fait réfléchir.

    RépondreSupprimer
  18. Avez-vous pensé que du fait que les filles portent généralement des pantalons, les garçons en jupes pourraient se différencier et affirmer leur irréductible refus de l'égalité et partant leur profond machisme ?

    La journée du Tampax ou de la serviette hygiénique pour tous me paraîtrait chargée d'un symbolisme plus fort. Seulement, comment assurer la visibilité d'une telle initiative citoyenne ? Si vous avez des idées...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'autocollant, voyons... une serviette et paf, un autocollant dessus. On y gagnera l'épilation pour tous.
      (voir le commentaire d'Elooooody du 14 mai, 18h 10.)

      Supprimer
    2. Voilà. Une bonne vieille serviette hygiénique en guise de nœud pap' et le tour est joué.

      Supprimer
  19. Pas trop compris pourquoi ça fait "scandale", c'est juste une initiative qui existe depuis quelques temps et qui n'avait jamais dérangé personne jusque-là. On peut trouver ça maladroit ou stupide mais en faire un foin pareil, il n'y avait que la MPT pour répondre présente.

    RépondreSupprimer
  20. 100% d'accord avec toi...
    Polémique stérile, pour faire parler des journalistes qui n'ont rien de mieux à se mettre sous la dent.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise