31/08/2014

Rentrée politique: stop à la sinistrose et au bashing!

Le moins qu'on puisse dire, c'est que la rentrée politique fut quelque peu foutraque.
Les envolées lyriques d'Arnaud Montebourg ne sont plus une surprise pour personne. Ce qui fut la surprise de la rentrée, c'est la réaction de Manuel Valls, en mode "maintenant, c'est bon, ça commence à suffire". Et paf! Remaniement. Et Arnaud Montebourg emmena avec lui Benoît Hamon et Aurélie Filippetti.
J'ai toujours eu beaucoup d'estime et de respect pour Arnaud Montebourg et Benoît Hamon. Je pense qu'ils ont été de bons ministres... Oui mais, pas dans le moule, borderlines, et qui se la jouaient trop solo. Manuel a tranché: ce sera la porte.
Concernant Aurélie Filippetti, je dois avouer que je n'ai pas d'avis. Pendant la présidentielle, elle a fait le job, à fond à 100%. Elle a été un rouage essentiel de la campagne de François Hollande. En tant que Ministre de la Culture, j'avoue que j'ai quelques doutes.

Depuis le remaniement, c'est encore plus foutraque.

Tout le monde se met sur la tronche et j'imagine que les Français en ont ras-le-pompon. Et ils auront bien raison.

Ce qui m'a particulièrement exaspérée cette semaine, ce sont les attaques ad hominem dont ont été victimes Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira. Un festival de bêtises et d'insultes. Et pas du twittos lambda ou du pilier de comptoir au Café du Commerce, non. Mais d'élus, de représentants du peuple à l'Assemblée Nationale, au Parlement Européen ou ailleurs: Nadine Morano, Christine Boutin, Nicolas Dupont-Aignan... Et d'autres encore sans aucun doute.


Les attaques contre Najat Vallaud-Belkacem furent telles qu'une pétition a même été lancée.

Sans parler des cris d'orfraie de Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan (encore lui) et Christine Boutin (encore elle) qui appellent à la dissolution.
Sans parler non plus de Marine Le Pen (encore elle) qui se dit prête à gouvernent en cohabitation avec François Hollande.

Quant à Emmanuel Macron, nommé Ministre de l'Economie en remplacement d'Arnaud Montebourg, il s'est pris des scuds à tour de bras pendant toute la semaine. Evidemment, je suis d'accord avec le fait que son CV ne corresponde pas tout à fait à l'idée que je me fais d'un Ministre de l'Economie de gauche. On peut pas dire que bosser dans une banque d'affaires telles que Rothschild soit un gage de gauchitude. On lui reproche aussi de n'avoir jamais été un élu de terrain. Personnellement, je m'en contrefous. On lui reproche d'avoir déclaré qu'il était pour une révision globale des 35h dans une interview qu'il a accordée au Point avant d'être nommé Ministre.

Et c'est là que je suis sortie de mes gonds devant mon poste de télé en mode info continue en duplex, en triplex et en dolby surround.

J'ai entendu les médias parler de couac, de dérapage, de bombe, de déminage, de remontage de bretelles. Tous les médias se sont engouffrés dans la brèche et il a fallu attendre la mi-journée pour qu'enfin quelques timides journalistes mentionnent le fait que cette interview a eu lieu avant sa nomination. Ce n'était donc ni un couac, ni un dérapage ministériel ou gouvernemental. Mais les médias ont eu leur buzz: mission accomplie.

Laissons Emmanuel Macron faire le job et tapons-lui dessus le moment venu! (Ou pas)

J'ai aussi vu nombre de féministes s'insurger de la disparition du Ministère des Droits des Femmes au profit d'un Secrétariat d'Etat aux Droits des Femmes dirigé par Pascale Boistard. Je suis féministe, pas besoin de te le rappeler. Mais pour une raison que j'aurais du mal à expliquer, ce changement ne m'a pas horrifiée. Oui, il reste des chantiers incommensurables à entreprendre en matière d'égalité femmes-hommes. Non les missions de l'ex-Ministère ne sont pas toutes achevées. Mais est-ce qu'une Secrétaire d'Etat sera moins compétente qu'une Ministre pour finaliser tout le boulot qui a été enclenché ces 2 dernières années? Je ne le crois pas. Car, contrairement à ce que pense Rosaelle, je considère que Najat Vallaud-Belkacem a abattu un boulot considérable pendant 2 ans et qu'elle a posé les bases d'une politique qui va dans le bon sens et que Pascale Boistard n'aura aucun mal à mener à terme.

Du côté du PS, c'est le bordel. Je serais une autruche si je le niais. Mais je ne suis pas un struthionidé, ça ne t'aura pas échappé. Mais là encore, j'en veux un peu aux journalistes qui veulent du règlement de comptes, qui rêvent d'insultes, qui font le pied de grue à La Rochelle dans l'espoir d'assister à un pugilat, à une émeute, mieux encore à une baston généralisée. Plutôt que de s'intéresser aux débats, au fond, aux idées, leur seule préoccupation est de savoir qui va faire un croche-pattes à Manuel Valls le premier.

Hier, Christiane Taubira a fait la une de l'actu parce qu'elle s'est affichée avec les députés frondeurs présents à La Rochelle. On s'en fout! Les Français s'en foutent! Les Universités d'été du PS ne sont qu'un épiphénomène pour 99% des Français! Chacune peut bien papoter avec qui il veut non? 
Je pose la question.
Et à ce que je sache, elle n'a pas passé sa journée à cracher sur le Gouvernement, non?

Moi aussi je rêve d'un gouvernement plus à gauche.
Moi aussi j'aurais aimé que notre Premier Ministre ne soit pas celui qui n'a récolté que 5,63 % des voix aux primaires socialistes.

Et pourtant, je reste socialiste. Je veux croire en ce gouvernement et j'y travaille (pas dans le Gouvernement hein...). Je suis pour le consensus et le pragmatisme et ça ne fait pas de moi une affreuse social-traitre.

Je ne suis pas d'accord avec tout ce que fait le Gouvernement et tu le sais très bien. Mais je ne supporte plus le bashing permanent. Si j'avais le courage et la motivation, je chercherais dans le placard à archives du web pour essayer de comparer la différence de traitement médiatique entre notre gouvernement actuel et les précédents. Je ne le fais pas parce que je suis une feignasse mais aussi parce que je suis presque sûre que jamais un gouvernement n'a été traité avec un tel mépris par les médias. 

Pour 99% des Français - et je m'inclus dans le lot - la source d'information principale, ce sont les médias, pas les partis politiques, ni les politiques eux-mêmes. Dans ces conditions, pas étonnant que l'ambiance soit à la sinistrose.

57 commentaires:

  1. Je n'ai pas pu lire ton billet jusqu'au bout. J'ai été emporté par une crise de rire au moment où tu dis que RosaElle pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La critique, ce n'est pas du bashing, m'dame !

      Supprimer
    2. Précisément!
      C'est marrant comme tout le monde se sent visé ;-)
      La critique, si elle est constructive, ne me pose aucun problème.
      Mais l'observation, la supposition, la condamnation gratuite sans fondement, ça me fatigue.

      Supprimer
  2. C'est un billet très jegounien.

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, hier l'Ifop m'a téléphoné. Sondage politique, moult questions sur le remaniement, et sur Valls, et sur la perception qu'on a des partis politiques, et pour qui voterait-on s'il fallait élire maintenant... avec les réponses à choisir parmi "absolument favorable, plutôt favorable, plutôt défavorable, absolument défavorable, ou "plutôt certain..." Je pense que je ferai partie des 79% de Français majeurs "plutôt déconcertés, ennuyés, indécis, hésitants". J'ai répondu "non, certainement pas" à une seule question: "pensez-vous que l'UMP ferait mieux que le PS"....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais sans doute répondu pareil.

      Supprimer
    2. Je suis dubitatif face a un tel battage médiatique. je me demande si les journalistes ne sont pas à court d'informations nouvelles au point de nous ressasser des choses sans intérêt. Et personnellement j'ai aussi beaucoup de mal à comprendre les cris de dindes effarouchées concernant le nouveau gouvernement : laissons agir un peu et jugeons d'ici un an ou deux. Le Bordel comme on dit a été entamé depuis l'ère Sarkozy ou le battage médiatique ne servait qu'à parler de sa personne bien imbue.

      Supprimer
  4. rester socialiste ne veut pas dire taire ses différences. Quand c'est bien il faut le dire, quand ce n'est pas bien il faut aussi accepter de le dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je n'ai jamais dit le contraire. Nous sommes tout à fait d'accord.

      Supprimer
    2. Pareil que Melclalex, pas mieux.
      Sinon, je pense que c'est nous les victimes d'un "bashing (politique)" depuis Mai2012. J'ai pensé à "Entubologie (politique)", mais je garde le mot pour un billet à suivre...

      Voilà!

      Supprimer
    3. Nous sommes donc d'accord, Melclalex, toi et moi.

      Supprimer
    4. Ah merde! on ne va pas s’engueuler, Pffff....
      (@bembelly)

      Supprimer
    5. Ouais t'as vu. Consensus et pragmatisme, je te dis.

      Supprimer
    6. deux mots qui vont finir par être tabous en France...
      j'espère que L'Académie Française daignera leur rendre cette noblesse pleine de tempérance et de modération dans la lumière.

      Supprimer
  5. Il faudrait que les nôtres cessent de tendre des bâtons pour se faire battre et choisissent leur camp : soit ils se mettent du côté des Boutin, NDA et l'UmpFn soit ils bossent pour que la gauche gagne. Pour moi le raisonnement s'arrête là. Je trouve minable qu'on envoie une poignée de salopards huer le PM comme le fut le PR par les manif pour tous. Je trouve affligeant qu'un cadre du PC vienne chier dans les bottes du parti qui l'invite, chier sur le PR. Il a raison Méluche, qu'ils s'en aillent tous ! et lui avec !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai toujours dit: la gauche, c'est le bordel.
      A droite, ils ont le culte du chef, la marche en rang serré et le respect du leader.
      A gauche, c'est indiscipline et compagnie.
      Et sur ce point: oui, ça commence à bien faire.

      Supprimer
    2. qui se dévouera pour faire claquer le fouet afin que tout le monde se range dans les rangs et se mette à être bienséant ?
      La division à droite entre les coqs de la marque Sous-Doué et le charivari des babouins roses à gauche. Qui dit mieux ?

      Supprimer
  6. "A droite, ils ont le culte du chef, la marche en rang serré et le respect du leader."
    Où ça, à droite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La droite quand Sarko était président, le FN.

      Supprimer
  7. On arrête aussi de basher la droite ?

    Sinon on peut faire un moratoire sur la notion "Bashing", qui est d'un ridicule... (Surtout après l'opposition du mandat précédent... Se plaindre aujourd'hui est quand même fort...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle essentiellement du traitement médiatique tu l'auras compris. je ne parle pas de l'opposition militante.

      Supprimer
  8. Je suis nulle en orthographe mais il me semble que "basher" ça s'écrit plutôt bâcher , ce qui signifie recouvrir d'une bâche ...... Alors oui on pourrait recouvrir les fauxcialistes d'une bâche et attendre 2017 ..... Et puis après on ligaturera la bâche en question qui deviendra un sac poubelle on les oubliera quelque part au fond d'un livre d'histoire ........

    RépondreSupprimer
  9. Elody , beau billet que j'aurais aimé ecrire

    RépondreSupprimer
  10. Jamais un gouvernement n'a subi de telles attaques, dites-vous ? Vous vous moquez ! Vous avez déjà oublié la psychose anti-sarkozyste de vos amis progressistes ?

    Quant à ce que vous appelez des attaques ad hominem, je trouve qu'elle ne le sont pas tant que ça, dans la mesure où elles s'appuient sur ce que les deux malfaisantes que vous citez ont déjà fait.

    De toute façon, si ça peut réconcilier tout le monde, je crois que, pour voir le hollandisme s'effondrer, le “bashing” n'est même plus nécessaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas dit: "Jamais un gouvernement n'a subi de telles attaques".
      J'ai écrit: "je suis presque sûre que jamais un gouvernement n'a été traité avec un tel mépris par les médias."
      C'est un peu plus nuancé si je puis me permettre.

      Les deux "malfaisantes" dont vous parlez ne le sont que pour les réacs conservateurs comme vous ou je me trompe encore une fois?

      Si le bashing n'est plus nécessaire pour voir le hollandisme s’effondrer, alors passons-nous en!

      Supprimer
    2. La nuance ne me semble pas de taille ! Quant aux deux malfaisantes, je vous laisse à vos illusions sur le nombre de "réacs conservateurs" (une belle aporie, soit dit en passant) qu'elles défrisent.

      Enfin, pour ce qui est de se passer du "bashing", vous pourrez constater, si vous allez traînasser sur mon blog, que je n'ai pas dit un mot des diverses pantalonnades gouvernementales qui nous ont été offertes ces temps derniers.

      Supprimer
  11. Les Hollandistes devraient se dépecher de retablir le vote censitaire pour 2017 , parce qu'aucun membre de la classe ouvriére ne votera pour eux et donc ils ne passeront pas le cap du premier tour ..... Le plus simple serait d'interdire aux pauvres d'aller voter .......

    RépondreSupprimer
  12. Eh bien moi, jamais je ne basherai Hollande.
    JAMAIS!!

    Ce sympathique garçon est en train de réaliser à lui tout seul ce que je croyais impossible : dynamiter l'idée même de socialisme.
    Tiens, rien que d'écrire ça, des larmes de bonheur me jaillissent des yeux.

    François, continue, fais le job, mon frère.
    Je crois que je t'aime, bout d'homme!

    Bon, il faudra ensuite se débarrasser de la blondasse marxiste.
    Mais son paternel s'en chargera, il ne pourra pas résister

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il doit s'agir de Marine Le Pen, vue par le prisme libéral…

      Supprimer
    2. C'était pas une référence aux dents jaune de Mélenchon ?

      Supprimer
  13. La politique ne peut rien .
    Le pouvoir appartient aux financiers , au capital , mais certainement pas au peuple ...
    Les politiciens peuvent faire dans le sociétal pour amuser la galerie , pour distraire la populace , pour faire passer le temps , pour détourner l'attention des vraies questions ...
    La démocratie agonise partout dans le monde ...
    Les démocraties sont obsolètes . Elles ont échouées ...
    Le seul acte politique pour le peuple serait de faire la grève du vote ...
    Plus aucune révolution n'est possible . Il y a , il y aura encore des révoltes , des rébellions , des "crises" ... mais plus de révolution car aussitôt elle serait écrasée par l'armée au service du capital ........ Le prolétariat agonise et le PS a contribué à son effondrement en France .

    RépondreSupprimer
  14. Le PS a réussi à faire ce que le patronat et la droite classique ne réussissaient pas : à détruire la conscience que la classe ouvrière avait d'elle même ...... Le patronat a donc gagné la lutte des classes . Le prolétariat est vaincu .... Alors le PS prétend faire des compromis . Ce ne sont que des compromissions , des actes de soumission .......
    Les ouvriers ont perdu leur conscience de classe . Ils ne sont donc plus à gauche . Il s sont nulle part ....... Mais cette conscience va se reformer à l'extreme droite contre ce patronat triomphant et arrogant , contre les financiers ... La nouvelle "conscience de cette classe ouvrière soumise et sans espoir sera ultra réactionnaire ... Le PS a gagné . Il a vaincu le prolétariat , mais à quel prix ? ... Au prix de la victoire de l'extreme droite en France et probablement dans toute l'Europe .....

    RépondreSupprimer
  15. Nadine Morano promue à "rien du tout", c'est un soulagement.

    RépondreSupprimer
  16. J'ai commencé à basher les socialistes au 1er tour de la présidentielle de 2002, indignée qu'ils ne cessent de basher les français ordinaires, au profit des français extraordinaires estampillés bonne-couleur et bonne-religion.
    Mais le pompon du pompon du pompon du bashing a été le basching par les socialistes eux-mêmes de Ségolène Royal, un vrai permis de bascher donné à la gauche comme à la droite : allez-y les gars (surtout) on vous la livre, et bon bashing !
    Et voilà le résultat : d'abord Sarkozy, puis navigation à vue : rouge ou blanc ? Vert ou bleu ?


    RépondreSupprimer
  17. je viens d'entendre au jité des 20h ce soir même que NDA a osé dire que le maintien des quatre jours scolaires était nécessaire dans sa ville sinon quoi l'application de cette loi serait une "mise en danger des enfants".... quelle connerie !
    Chers yerrois(es) ne serait-il pas temps de s'inquiéter pour l'avenir de votre cité ?

    RépondreSupprimer
  18. On peut pas dire que bosser dans une banque d'affaires telles que Rothschild soit un gage de gauchitude.

    Donc, pour vous, Henri Emmanuelli n' est pas de gauche ? Il a un habitus de droite, c'est ça ?
    Diou biban...

    RépondreSupprimer
  19. Les "Témoins de Hollande" (c'est une sorte de secte d'extreme centre mou) ne veulent pas qu'on se moque de leur Gourou ... Une des phrases de leur Gourou est : " La Volonté triomphe de tout "... ça me fait penser au" triomphe de la volonté ", le film de Leni Riefenstahl ... On a les references qu'on veut mais Là , je trouve que ça pue au PS qui dérive doucement ou mollement vers le PNS ...

    RépondreSupprimer
  20. Les chômeurs plus contrôlés ! ......
    Oui mais c'est vrai ça ! ..... Le chômeur est un individu suspect ......
    Tout comme le "Rom" le "négre" l'islamiste surtout si c'est une femme "tchadorisée" .....
    Le chômeur est un fléau car c'est lui qui crée le chômage finalement .....
    Et en plus c'est un gros fainéant qui détourne l'argent du contribuable .......
    Contrôlons les chômeurs ! .......
    Le travail n'est plus un droit ......
    Le travail est un devoir ......
    Et puis c'est une idée qui peut rassembler ça : le contrôle des chômeurs .......

    RépondreSupprimer
  21. Mais il a raison ce monsieur Rebs'amen ! Hallélouya ! ......
    C'est vrai que c'est négatif pour un chômeur qui recherche un emploie d'être à côté d'un chômeur qui ne recherche pas d'emploie ...... Quelle belle et grande idée que voila ! ........
    Et puis ça pue un chômeur qui ne recherche pas d'emploie ! .....
    Et puis ça pète et ça rotte parce que ça mange mal ! ......
    Et puis y en a même qui boivent du mauvais vin même pas Français ! .......
    Et puis y en a même y sont pas blancs blancs et même bronzés ......
    Alors , y sont peut être bronzés par la crasse parce qu'on leur a coupé l'eau dans leur immeuble qui risque de s'effondrer d'un instant à l'autre ...... Et donc , OUI ! Ils faut les contrôler davantage .....
    Notre ennemi c'est la Phynance ! Ne l'oublions pas ! ......
    Et le faux chômeur est un gouffre à Phynance .........
    Pas le banquier travailleur ....

    RépondreSupprimer
  22. Avons nous touché enfin le fond de la nullité politique du PS avec les propos de Rebsamen ? .....
    Y aura-t-il quelqu'un au PS pour lui clouer le bec à ce mec ? .....
    Dans le style "Yaka Focon ! " le mec y fait fort ! ......
    Y dit : " Il y a tant d'offres d'emploie , il y a tant de chômeurs , on oblige les chômeurs à prendre n'importe quel emploie et le tour est joué ! "..... Dans ces conditions tous les chômeurs sont des faux chômeurs ...... La pensée politique de Rebsamen c'est vraiment le "café du commerce" avec tous les gros beauf's qui ont réponse à tout : "Yaka Focon !" ... On sanctionne les chômeurs , on les met au travail forcé et le tour est joué ...... Sa conception du chômage est tellement débile que c'est incroyable que ce mec soit ministre , ou alors Raoul Ducon pourrait être ministre ......

    RépondreSupprimer
  23. "Y dit : " Il y a tant d'offres d'emploie , il y a tant de chômeurs , on oblige les chômeurs à prendre n'importe quel emploie et le tour est joué ! "..... Dans ces conditions tous les chômeurs sont des faux chômeurs ...... La pensée politique de Rebsamen c'est vraiment le "café du commerce" avec tous les gros beauf's qui ont réponse à tout : "Yaka Focon !" ... On sanctionne les chômeurs , on les met au travail forcé et le tour est joué ..."

    t'as vu ça où ? dans quel cinoche

    RépondreSupprimer
  24. Je ne sais pas comment vous faites.
    Comment vous faites pour citer autant de fois sur ce blog bien élevé, des trucs aussi dégueulasses que: Aurélie Filipetti, Dupond Aignan, Nadine Morano, Taubira ou Manuel Valls...
    Comment vous faites pour avouer prendre au sérieux ce qu'écrit Rosaelle? C'est comme si d'un coup, je commençais à raconter que je me tripote en regardant du téléachat (ginzu 2000, barbecue foreman...), bah c'est pas raisonnable, c'est un truc à perdre toute crédibilité sur les réseaux sociaux, et à faire fuir les gens sains d'esprit, comprenez?
    Comment vous faites pour sortir des trucs comme "je considère que Najat Vallaud-Belkacem a abattu un boulot considérable pendant 2 ans et qu'elle a posé les bases d'une politique qui va dans le bon sens"? Sérieux, quel est votre secret?
    Comment vous faites pour continuer à vous intéresser à toutes ces conneries au lieu de vous décider sérieusement à repeupler votre terre natale?

    Allons, tout cela est invraisemblable et même si je mesure votre désarroi, c'est pas bien de se droguer madame, il faut arrêter maintenant.

    Enfin, bravo pour le petit GIF animé et le pas de dance de Carlton (tous mes respects pour cette manifestation de bon goût absolu), vous voila pardonnée.
    Soyez courageuse et n'oubliez pas que je vous taquine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pas vous répondre. Je suis sous champi avec Carlton sur un dance floor.

      Supprimer
    2. Hé hé.
      Gaffe aux champis. On croit se trouver avec Carlton sur des dance floor chics et prohibés, alors qu'en fait on est raide et en slip sur la piste du macumba light entrain de dancer avec des types moustachus sur des trucs approximatifs .

      Supprimer
  25. "Et pourtant, je reste socialiste":
    Personne n'est obligé d'être de gauche,ni de savoir ce que cela signifie.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise