DLR

Debout la République du Front National!

Debout la République Front National
Avec ce qui se passe à Yerres en ce moment, j'ai un peu de mal à traîner mes guêtres ici. Entre les cadenas que Nicolas Dupont-Aignan a mis sur toutes les écoles la semaine dernière et sa tentative de référendum local qui s'est transformée en un simulacre de consultation des parents d'élèves, je ne savais plus où donner de la tête.

Donc, à défaut de bloguer ici, j'ai blogué là.

Ce matin, je suis tombée sur le billet de Laurent Pinsolle, (ex-)cadre du parti Debout la République. Bien que je ne partage pas ses idées politiques, je le lis souvent parce que j'apprécie son sens de l'analyse.

Et donc, ce matin, j'apprends qu'il quitte le Bureau National du parti souverainiste de Nicolas Dupont-Aignan. Sur la forme, j'en ai un peu rien à secouer. Mais sur le fond, il dit tout haut ce que d'autres ont dit avant lui, tout haut également, et c'est là que ça devient intéressant. 

Car la première raison pour laquelle il démissionne c'est qu'il n'adhère plus aux positions de son leader et à sa proximité avec le FN qui est, selon lui, et je crois qu'il a raison, le seul parti que Nicolas Dupont-Aignan n'attaque jamais frontalement.
"Si je suis en accord avec la ligne « ni système, ni extrême », le problème est que ce n’est pas la ligne que nous suivons depuis plus de 2 ans puisque si DLR porte des coups durs contre le PS et l’UMP, il n’y a que très peu de coups portés contre le FN, quand ce ne sont pas des propos évoquant une certaine proximité. Or si l’on est « ni système, ni extrême », on se situe théoriquement à équidistance des deux, ce qui correspond d’ailleurs à ce que je pense et écrit sur mon blog. Malheureusement, ce n’est pas la ligne qui est choisie. A priori, je ne pense pas qu’un rapprochement avec le parti de la famille Le Pen soit possible (si j’avais des doutes forts, je serais parti immédiatement), mais je commence à me demander jusqu’où pourrait bien mener cette ambiguité et ce relatif refus de le critiquer dans la dynamique actuelle. Pire, je pense que cette indulgence a une part de responsabilité dans le niveau actuel du FN."
Sur Vox de Gauche, nous en avons souvent parlé et, régulièrement, des militants de DLR nous tombaient sur le paletot pour nous dire qu'on avait fumé la moquette. Je résume hein.

Mais Laurent Pinsolle dénonce également un autre défaut de Nicolas Dupont-Aignan: son omniprésence partout tout le temps sans consultation préalable de son porte-parolat:
"le comportement un peu cavalier de NDA, qui, s’il est le ciment et le chef incontestable du mouvement, peut aussi parfois ne pas être exemplaire, ou même simplement vouloir laisser de la place aux autres. Quelle surprise pour moi d’avoir été le porte-parole du candidat qui a laissé le moins d’espace médiatique à ses portes-paroles pendant la campagne présidentielle, où il s’astreignait à répondre présent à toutes les demandes des radios les plus obscures."
Cette remarque est intéressante car ici à Yerres, bien que Monsieur le Maire ne soit quasiment jamais là, c'est lui qui contrôle tout, y compris le droit de réponse de ses adjoints et conseillers municipaux.
  • Si tu écris à l'adjoint en charge de la voirie pour un lampadaire qui déconne, c'est le dircab du Maire qui te répond.
  • Si tu écris à l'adjoint en charge de la sécurité parce que tu t'es fait défoncé ta voiture sous une caméra de vidéo-surveillance et que la Police Municipale te dit qu'elle ne peut rien faire, c'est le dircab qui te répond.
En revanche, si tu écris au dircab pour savoir combien a coûté la campagne de communication (1 tract + 2 dépliants de 4 pages + les bulletins de la consultation + la mobilisation des personnels municipaux), les cadenas, les chaînes et les bus affrétés pour la pseudo manif du 3 septembre, et bien là, curieusement, personne ne te répond.

Allez donc lire le billet de Laurent Pinsolle dans son intégralité, c'est très intéressant.

Et lire un (ex-)cadre du parti qui te dit que DLR ne tape pas assez fort sur le FN et est parfois même trop tolérant, trop gentil voire carrément trop proche du parti de la famille Le Pen, et bien ça interpelle.

Vous aimerez aussi

11 commentaires

  1. En dehors de son cinéma médiatique, qu'il pourrait peut être payer cher, c'est curieux qu'il ne se présente pas plus opposant au FN car il n'y a pas plus anti républicain que ce parti. Avec NDA la république ne mettra pas beaucoup de temps à se coucher . Bon courage

    RépondreSupprimer
  2. Ah mais! chez lui la république est couchée la tête dans le sable! Monsieur aime tirer la couverture médiatique sur lui mais quand il s'agit de choses sérieuses il s'en va t'en guerre contre le PS et l'UMP. Y'en a qui ont du temps à perdre...
    Et justement c'est parce qu'il n'est pas républicain qu'il est du DLR puisque aucun parti n'est par essence bonapartiste, NDA est un bonapartiste, c'est en somme toute illogique qu'un anti démocrate soit dans un parti démocrate ! Cherchez l'erreur !
    (quoique vu son raisonnement foireux, il ne faut pas chercher...)
    Dans son raisonnement anti-démocrate, c'est clair qu'il est beaucoup plus proche du FN qui est d'un nationalisme borné que des partis républicains qui portent des valeurs démocratiques !
    D'où son manque de verve contre le FN.
    Et je suis assez d'accord que Laurent Pinsolle sur le fait qu'il dit que NDA n'a rien a faire dans le parti DLA.
    Et comment s'étonner de l'hégémonie qui règne au sein de sa mairie ? S'il se comporte comme un empereur despote en son fief, pas étonnant qu'il contrôle tout ! Surtout par censure et désinformation.
    Que le peuple se lève et s'éveille afin de renverser le vil despote !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bon "despote", c'est un peu fort mais sur fond, nous sommes d'accord.

      Supprimer
  3. Imaginer que le discours de NDA pro ou anti FN puisse avoir une réelle influence en France est à mourir de rire. Ce type et son mouvement sont insignifiants, c'est les idées du FN le charisme et 20% d'électeurs en moins...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes... Mais quand on voit la couverture médiatique de ce micro-parti, elle est inversement proportionnelle!

      Supprimer
  4. Votre Pinsolle est une couille molle, politiquement inexistante. Je pense à peu près la même chose de Dupont-Aignan, qui n'a pas assez d'estomac pour franchir le Rubicon et admettre que le “nœud” de tout ce qui se passe actuellement est l'immigration incontrôlée.

    Ces gens – et bien d'autres – vont passer à la trappe, parce qu'ils n'ont aucune réponse à des questions qu'ils n'osent même pas se poser (un peu comme vous, mais, en ce qui vous concerne, vu votre âge tendre, elles se poseront plus tard).

    Essayez tout de même de vous persuader qu'au moins un Français sur trois, actuellement, se déclare prêt à voter pour le FN, et tentez de vous de mander pourquoi ; de vous le demander intelligemment, et non simplement en prenant la posture de la progressiste indignée, laquelle n'est vraiment plus de saison.

    Si vous étiez historienne, je vous proposerais certaines analogies avec la fin de l'empire romain et je vous encouragerais à lire les deux derniers livres de François Taillandier.

    À demain : j'ai sommeil…

    RépondreSupprimer
  5. Un Blog totalement diffamatoire, un point de vue tronqué et erroné ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de me dire où je suis diffamatoire. Et Merci de prendre un pseudo.

      Supprimer
  6. Tiens, le voilà, votre nouveau pseudo : Élodie Famatoire.

    (Ou, s'il vous arrivait de déménager en direction des Deux-Sèvres, Élodie, femme à Thouars.)

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise