L'islamophobie, c'est maintenant!

Avec la mort d'Hervé Gourdel, lâchement décapité par des barbares trépanés se revendiquant d'un certain islam illuminé, on voit ressurgir le spectre de l'islamophobie de bas-étage, niveau zéro de l'argumentaire, niveau zéro de la réflexion, en mode pilier de comptoir, sobre par-dessus le marché.
Hier, notre cher Corto a pondu un billet dont lui seul a le secret, un truc minable qui disait en gros (de tête, ne compte pas sur moi pour le linker ici):
Quel est le point commun entre les musulmans et les terroriste de Daech?
Réponse: le Coran
Moralité: comme ils lisent tous le même bouquin, ils sont tous pareil.
Ensuite, il déplorait que les autorités musulmanes françaises ne montent pas au créneau pour dénoncer les abominations de ces cinglés d'Allah. Il a du louper les différents appels en question: manifestations, communiqués de presse, déclarations et autres interviews d'éminents musulmans qui condamnent fermement cet assassinat.

Une de mes amies musulmanes avec qui j'ai échangé à ce sujet, m'a dit:
"Paix a son âme. Et c'est parti pour une semaine d'injures islamophobes et d'amalgames en tout genre sur les réseaux sociaux et dans les merdias !"
Voilà. Voilà ce que ressentent la plupart des musulmans français.
  • Pendant les manifs pro-Palestine, certains juifs craignaient pour leur sécurité.
  • Pendant les manifs anti-mariage homo, certains homos craignaient pour leur sécurité.
  • Aujourd'hui, avec la guerre contre Daech, certains musulmans craignent pour leur sécurité.
En France, on aime bien avoir des boucs émissaires. Certains individus aiment bien monter les gens les uns contre les autres. Diviser pour mieux régner. Stigmatiser et amalgamer. La formule magique d'un racisme parfois refoulé, parfois assumé et qui sort du bois en mode décomplexé dans un contexte tel que celui-ci.

Mais revenons-en aux médias.

Voilà ce que le Figaro a eu l'idée de sortir comme "sondage" à la con ce matin:


Franchement, quel est l'intérêt d'un tel sondage sinon monter les Français les uns contre les autres?
On me souffle à l'oreillette que cette question à la con a, depuis, été retirée du site.
C'est dire.

Je suis une fervente défenseuse de la liberté de la presse. Mais j'avoue que j'ai du mal à défendre la bêtise d'une certaine presse qui a fait de l'Autre, de l’Étranger, de l'Immigré, de l'Arabe, son fond de commerce.
Remember.


Le fantasme du grand remplacement ne date pas d'hier. Depuis la nuit des temps, une certaine catégorie de Français pure souche, garantie sans additif, lavant plus blanc que blanc, se demande s'ils seront toujours les maîtres du monde blanc dans 30 ans.

Pour mémoire, cette une du Figaro de 1985. Et oui... Encore le Figaro... Comme quoi.


Quand je pense qu'hier, même Gérard Longuet appelait à l'apaisement, c'est à se demander ce que cherche Le Figaro, sinon foutre la merde encore un peu plus.

Vous aimerez aussi

92 commentaires

  1. Les islamophobes sont les alliés objectifs des djadistes ......
    Je ne dirais pas leurs "idiots utiles" car je pense que ni les uns ni les autres ne sont idiots .....
    Ce sont simplement des manipulateurs de l'opinion .......

    RépondreSupprimer
  2. Ne vas-tu pas trop loin? C'est un Français gaulois qui vient de se faire assassiner, certains Français ne se sentent pas en sécurité non plus. Cette guerre est stupide. Penses-tu que Hollande la fasse pour justement créer des tensions entre les deux camps, les islamophiles et les islamophobes, et renforcer considérablement le FN pour se retrouver face à lui au second tour de la présidentielle ou s'agit-il d'une simple soumission aux USA?
    jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Français gaulois ? ..... ça n'existe pas ce truc là ! ...... Les Français ne sont pas des Gaulois et les Gaulois n'étaient pas Français ...... D'ailleurs la langue Gauloise a complétement disparue .... Il en reste quelques traces dans des noms de villes ou de lieux ...... Les Gaulois étaient des celtes (d'où l'expression "passe moi le celte" qu'ils utilisaient au cours de leurs banquets) et c'étaient des peuples assez divers et en aucun cas une nation .....

      Supprimer
    2. Tu as du louper quelques cours d'histoire, les gaulois y'a longtemps que ça n'existe plus, la population française est depuis toujours un mix d'ethnies

      Supprimer
    3. Oh putain, l'histoire revue par le relativisme ignare et décérébré. En gros, puisque l'origine de la vie est extra-terrestre (les météorites toussa), cela signifie qu'au premier alien qui débarque, tu dois donner ton slip, tes sous, ton cul, ta maison, ton frigidaire et ta collection de magnets "le gaulois" qui va dessus (et que même s'il te chie un peu dans les baskets, c'est passque t'es qu'un pauvre alienophobe qui moisit dans une culture terrienne rance et etriquée).

      Et ça donne des trucs comme çà (en France, aujourd'hui, au XXIème s, et oui ma p'tite dame):

      Humain terrien?...... ça n'existe pas ce truc là!...... Les humains ne sont pas des terriens et les terriens n'étaient pas des humains..... D'ailleurs la langue terrienne a complétement disparu....... Il en reste quelques traces dans des noms de villes ou de lieux ...... Les terriens et la vie sur terre sont d'origine extra-terrestres (d'où l'expression "t'as mauvaise alien" qu'ils utilisaient au cours de leurs banquets (oh putain le rire assuré, et sans murgin en plus!)) et c'étaient des peuples assez divers et en aucun cas une nation galactique .....

      Supprimer
    4. OK je vous laisse entre vous, je ne comprends rien à ce fil de commentaires.

      Supprimer
    5. Ah non, tu en profites pour ne pas me répondre!
      jard

      Supprimer
    6. Moi ça m'est égal parce que je suis une extraterrestre qui prepare le grand remplacement des terriens par les extraterrestres . Donc , pas de probléme Anton ..... Sinon oui (et inversement) on est assez d'hiver et d'été aussi ...... Avec du murgin et de la soupe aux choux ....... VIVE le GRAND REMPLACEMENT !!!!

      Supprimer
    7. "OK je vous laisse entre vous, je ne comprends rien à ce fil de commentaires."

      J'adore.

      Supprimer
  3. ... et ce sont les islamophobes qui t' embêtent le plus, ces jours-ci ?
    C'est drôle, je me disais que les islamogauchistes n'allaient pas tarder à hurler contre la presse putassière, contre l'islamophobie qui fabrique le terrorisme, contre la loi antivoile à l'école, demander pardon aux musulmans pour la peur (fantasmatique, il va de soi) qu'inspirent à ces islamophobes de Français les menaces d'attentats et de meurtres, qui sait, demander des cordons de protection autour des mosquées, et des renforcements législatifs contre toute attitude islamo-incompatible, mais je n'aurais pas pensé lire ça sur ce blog, précisément maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suzanne ! vous devriez écouter plus souvent les chansons de Leonard Cohen . ça vous relaxerait un peu ...... Apprenez à souffler de temps en temps pour décompresser parce que sinon l'infarctus cerebral vous guette ......

      Supprimer
    2. Suzanne,
      Je n'ai pas dit que l'islamophobie fabriquait le terrorisme. Je ne hurle pas non plus contre la loi antivoile à l'école mais je n'ai pas peur des musulmans.
      Ce qui me choque, et ça ne t'aura pas échappé j'en suis sûre, c'est l'amalgame qui est fait entre musulmans lambda (la grande majorité d'ailleurs) et les islamistes radicaux barbares.
      Quant aux médias, j'ai eu beau cherché, je n'ai pas trouvé une seule une qui visait à mettre en avant un islam banal.

      Supprimer
  4. Je grince un peu des dents sur le mot "merdias" employé par ton amie. C'est du vocabulaire FN souvent.
    J'avoue être un poil tatillon sur le sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce que l'islamisme politique est aussi une politique d'extrême-droite, et que ceux qui le critiquent sont tous à mettre dans le même sac de merde, les merdias.

      Supprimer
    2. Je me fous pas mal que le "merdias" soit un vocable dit d'"extrême-droite". Je connais cette personne et elle n'est pas d'extrême-droite. Je sais pertinemment pourquoi elle a utilisé ce terme: parce que quand on voit certaines unes et le sondage du Figaro, je suis d'accord pour dire que ces médias-là à l'instant T font de la merde.
      Et je peux aussi vous dire qu'elle ne verse pas dans l'islamisme politique. Ce serait un procès d'intention uniquement parce qu'elle a eu le malheur d'employer une expression qui - soit disant - est "réservée" à l'extrême-droite.

      Supprimer
    3. Je n'en doute pas. Je pense juste que c'est contre productif de dire cela. Amalgamer tous les médias quand on veut dénoncer l'amalgame Islam/terrorisme, c'est un peu con.

      Supprimer
  5. ... ha ha ha, Stéphanie... Cent commentaires par jour, au moins, dont quelques-uns que j'enlève de mon blog, et qui prend le temps de demander aux autres de décompresser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suzanne , vous ne seriez pas une kripto-Sarkosienne par hazard ? ......
      Tendance Tixier Vignancour evidement ......

      Supprimer
    2. une kripto-Sarkosienne par hazard ? ......
      Tendance Tixier Vignancour evidement ......

      5 fautes d'orthographe dans ce commentaire délirant.
      Bravo.
      (ne pas répondre à Stéphanie, ne pas répondre à Stéphanie, ne pas rép...)

      Supprimer
    3. Mais vous m'avez (avé maria évidement) répondue (un œuf de serpent) dans un nid de merle ça va faire du dégat ...... Bon , en fait je suis une orthographophobe , j'adore faire du terrorisme anti orthographe ... Je fais pêter les mots en miettes ......
      Et oui je suis délirante c'est normal , je suis une anarcho-acidulée tendanse Acapulco Gold ...... Je rigole en imaginant vos efforts pour ne pas me répondre . ça va vous constiper un peu plus encore ....... Allons ! Lachez vous Suzanne ..... PROUT !!!!!!

      Supprimer
  6. "Pendant les manifs pro-Palestine, certains juifs craignaient pour leur sécurité".
    Mais qui craignaient-ils au juste? Des zoulous, des bouddhistes, des musulmans, des inuits?

    "Pendant les manifs anti-mariage homo, certains homos craignaient pour leur sécurité"
    Même question. Voulez qu'on parle deux minutes de qui agresse les homos dans ce pays?

    "Aujourd'hui, avec la guerre contre Daech, certains musulmans craignent pour leur sécurité".
    Sur la page Facebook, les proches d'H.Gourdel ont du faire un appel à des volontaires pour modérer les milliers de messages d'insultes et de menaces, venant de gens soutenant les islamistes (encore des bretons ou des inuits...). Comment pouvez-vous écrire des trucs pareils?

    "En France, on aime bien avoir des boucs émissaires. Certains individus aiment bien monter les gens les uns contre les autres. Diviser pour mieux régner..."
    Mais ce n'est pas qu'en France. La guerre du tous contre tous (si possible entre prolétaires et sous-prolétaires) est une constante dans l'histoire de la conservation des élites (z'êtes pas historienne, vous?). Mai 68 (jeunes contre vieux), le Féminisme (Femmes versus Hommes), le mariage gay (homos contre hétéros, laïcs et athées contre religieux, gauchistes contre droitards) n'ont été que les derniers avatars d'une longue tradition d'enfumage. Ce que vous ne voulez ou pouvez pas percevoir, à cause de vos rayons laser gamagauchistes.

    "Le fantasme du grand remplacement"
    Fantasme? Non, c'est une réalité. Suffit de venir chez moi ou de sortir des centre villes, pour en faire le constat. En Angleterre, où les statistiques ethniques ne sont pas prohibés, vous apprenez qu'à Londres et dans de nombreuses villes, il nait chaque jour plus d'extra-européens que d'européens. C'est pas plus compliqué que çà. Pourquoi en serait il autrement dans notre pays?

    "Je suis une fervente défenseuse de la liberté de la presse. Mais j'avoue que j'ai du mal à défendre..."
    Ha ha, mdr, le fameux coup de la gauche tolérante qui a du mal à tolérer qu'on ne pense pas comme elle. Un classique.

    "Français pure souche, garantie sans additif, lavant plus blanc que blanc"
    Vous, vous avez un problème avec les blancs. Vous ne devriez pas parler comme ça de gens qui ont juste eu le malheur d'être vos ancêtres.

    Vous avez écrit ce billet sous le coup de l'émotion. On se retrouve du coup avec un ramassis de lieux-communs débilogauchistes. On se retrouve avec votre amie musulmane (vous nous faites du Nadine Morano ou quoi?), sensée absoudre par magie tout ce qu'il y a d'intolérable et de profondément con chez les muzz (le jour où vous comprenez que le coran n'est qu'un manuel de conquête militaire, les choses deviennent plus simples).
    Bon, ça ne va plus du tout, vous me ferez trois tours de terrain en moonwalk, éviterez de manger du rosaelle au petit déjeuner et tâcherez de vous ressaisir au plus vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui agresse les homos? Un peu de tout, des extremistes de droite, des cathos pas catholique :D, des musulmans, des juifs, des athées, bref un peu de tout mais les extremistes de droite sont particulierement actifs en ce domaine. Quant à monter les gens contre les autres, vous et vos amis sont très doués pour ça, pour preuve? Votre commentaire qui suinte la haine :)
      Cordialement :)

      Supprimer
    2. Mais non, mais non, renseignez vous et vous constaterez que vous êtes dans l'erreur.
      Vous connaissez mes amis? C'est bien, vous êtes ultravoyant(e).
      Vous êtes rigolo (ou rigolotte) aussi avec "votre commentaire qui suinte la haine".
      Voila, nous voila démasqués mes amis et moi, on aime suinter, on est entrain de créer un fan club des suinteux, mais vous devez déjà le savoir.
      Enfin, vous avez l'air d'être un sacré faux cul et un hypocrite avec vos smilettes et vos "cordialement". Chacun sa nature.
      (on dirait qu'il y un anonyme qui veut relancer l'écossaise, mais ce n'est pas ça l'écossaise).

      Supprimer
    3. Ne me faites pas l'offense de me comparer à Nadine Morano. Je cite une amie. Point barre.
      Je ne suis pas d'accord avec vous et vous le savez.
      Et je me fous pas mal qu'à Londres naissent davantage d'extra-européens que d'Européens. Je n'ai aucun problème avec les blancs. J'ai un problème avec les blancs qui se revendiquent pure souche et qui alimentent la haine de l'Autre.

      Supprimer
    4. Justement je me suis renseigné et j'ai pu observer ce qu'il arrive lors de certaines gay prides ou vos amis d'extreme droite viennent pour casser du PD xD

      Supprimer
    5. Voilà... Mais que ça ne vous empêche pas de prendre un pseudo ;-)

      Supprimer
  7. "Aujourd'hui, avec la guerre contre Daech, certains musulmans craignent pour leur sécurité."

    Ils ont raison... ceux qui se souviennent de la guerre civile en Algérie, tous ceux qui ont pu éprouver le terrorisme islamiste, ont raison de craindre pour leur sécurité.
    Les anti-musulmans qui passent à l'acte, en France... qu'est-ce qu'ils font à côté, hein ? Même si c'est toujours trop, ce n'est rien à côté de ce que font endurer les islamistes au commun des musulmans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guerre civile en Algérie... je parle du FIS et du GIA, bien sûr. Et je plains les Algériens, qui vont à nouveau souffrir beaucoup si ces nouveaux islamistes (je ne sais même pas comment les appeler, "Les joyeux égorgeurs" ?) font des émules sur leur territoire.

      Supprimer
  8. Eloooody tu a frappé un grand coup dans le nid de Suzanne qui va nous faire son petit infarctus cerebral sous peu ..... Victime colaterale de l'islamo gauchisme ......

    RépondreSupprimer
  9. En somme, tout est comme d'habitude : dès que des musulmans mettent une contrée à feu et à sang quelque part dans le monde (il n'y a jamais bien longtemps à attendre), la seule conséquence grave dont il convient de se préoccuper, c'est que nos pauvres musulmans à nous vont être victimes d'ostracisme, ces pauvres biquets.

    Ils ont d'ailleurs parfaitement compris tout le bénéfice qu'ils pouvaient tirer de cette stupidité de leurs hôtes, puisque c'est désormais leur réaction rituelle face aux micros de TF1 ou de France 2 après chaque attentat meurtrier perpétré en France par l'un des leurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tf1 ou France2...tss tss, c'est BFMTV ou I-TELE maintenant.

      Supprimer
    2. Mon côté vieille France indécrottable…

      Supprimer
    3. ha ha ha, oui ! (Didier l'est plus dans l'coup, papa, l'est plus dans l'coup !)


      PERSONNE n'a encore dit "tout ça va faire le jeu du Front National".
      Tout se perd, décidément.

      Supprimer
    4. Si. On voit des commentateurs qui disent que la guerre est provoquée par Hollande pour faire monter le FN en vue de 2017.

      Supprimer
    5. ppppfffff... Alors on devrait faire quoi? Être spectateur? Je pose la question.

      Supprimer
  10. Ainsi une bande de fous furieux ont décidé de couper des têtes. Et tous les musulmans deviennent des terroristes en puissance. Stigmatiser, il en restera toujours quelque chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. QUI a dit ou écrit ça ? à part d'autres extrémistes, en miroir ? Je n'ai, pour l'instant, lu ou entendu PERSONNE tenir de tels propos. Mais c'est bien résumé, et peut-être tel que vous voudriez que cela soit, David, en effet.

      Supprimer
    2. Le sondage du Figaro qui engageait les musulmans à se taper sur la tête en demandant pardon, peut-être...

      Supprimer
    3. Ou le simple fait d’exhorter depuis hier les musulmans de France à condamner les exactions de ces cinglés de Daech.
      C'est marrant mais quand il y a des manifs d'identitaires en France, on ne demande jamais au FN de les condamner.
      Quand Civitas fait et raconte n'importe quoi sur les homos, personne ne demande aux autorités catholiques de France de condamner leur propos...
      Et je pourrais continuer comme ça longtemps.

      Supprimer
    4. Élodie, ma chère, j'espère que vous voulez plaisanter ! Le FN et l'Église (entre autres) sont constamment mis en demeure de se justifier, de se désolidariser, etc. Et si par malchance un abruti de néo-facho explose la tête d'un abruti d'antifa, c'est toute l'extrême droite, voire la droite, qui se retrouve sur le banc.

      Et puis, quel rapport entre une manif d'identitaires et l'égorgement d'un homme ainsi que la mise à feu et à sang de la moitié du Proche-Orient ?

      Supprimer
    5. Aucun rapport, je parle de l'opinion et des médias.

      Supprimer
  11. La vie sans dieu, c'est vachement mieux !
    :-)

    RépondreSupprimer
  12. Ca m'amuse toujours beaucoup de voir que certains croient durs comme faire que des gens "d'extrême droite" passent leur temps à vouloir "casser du pédé". Quand on connait un peu le FN de l'intérieur, et la proportion (que pour ma part je trouve étrange) d'homosexuels qui s'y trouve en particulier chez les cadres, ça fait vraiment rigoler.

    Mais en même tout est pur fantasme ici. Vos homos qui craignaient pour leur sécurité durant les manifs pour tous, ah bon ? Combien d'homos agressés au fait ?

    Si je me souviens bien il y'en a eu 2. Oui 2 qui se sont fait tabasser par un groupe de racailles musulmanes parce qu'ils se sont embrassés dans la rue ou un truc comme ça, et que bon même si en France les musulmans sont modérés, ya quand même des limites merde ! On va pas décapiter comme les barbares de Daesh, mais une bonne bastonade d'homo ça reste modéré, très modéré même.

    Cela dit et paradoxalement je vous rejoint totalement sur le climat de peur hystérique que les médias sont en train de créer. D'un côté on nous répète ad nauseam qu'on est en guerre et que du jour au lendemain les djihadistes peuplant nos rues vont se mettre à tuer des innocents dans la rue, on nous parle en boucle du français décapité, et de l'autre "ah mais pas d'amalgame" "ça n'a rien à voir avec l'islam", etc, etc. C'est complètement schizophrène ce truc.

    Vous avez raison de parler de "merdias" parce que c'est vraiment ce qu'ils sont. Ces gens se fichent de faire de l'information (extrême ou pas, de gauche ou de droite), ce qu'ils veulent c'est faire sensation, c'est le scandale, la peur ou alors l'émotion dégoulinante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que la vérité des faits n'a rien à faire ici. Il est admis une bonne fois pour toutes que les agressions contre les homosexuels sont le fait de nostalgiques du IIIe Reich. Si l'on vous montre qu'elles sont en fait commises presque exclusivement par des afro-maghrébins, prière de vous accrocher désespérément et résolument à l'article de foi précédent.

      Si le réel n'est pas en accord avec l'idéologie, supprimons le réel.

      Supprimer
    2. Renseigne-toi un peu alors, car à chaque gay pride dans certaines villes l'extreme droite (vox populi et printemps français pour ne citer qu'eux) est présente et pas pour prononcer leur amour des gays...

      Supprimer
    3. Seulement 2 agressions? C'est vous qui en parlez: très bien. Moi je parlais du sentiment d'insécurité... Et là, on n'est loin du chiffre 2.
      Quant aux agressions, je pense qu'on en est loin aussi.

      Supprimer
    4. Ah, parce que le "sentiment d'insécurité" doit être pris en compte lorsqu'il est ressenti par des homosexuels ? c'est curieux car ce même "sentiment d'insécurité", quand il est éprouvé par des Français vivant dans des enclaves afro-maghrébines, ne le vaut que mépris et insultes…

      Supprimer
    5. Moi parfois j'éprouve un sentiment d'insécurité dans mon quartier qui n'est pas une telle enclave. Mon problème, ce n'est pas que des gens ressentent un sentiment d'insécurité à cause de telle ou telle personne. Mon problème, c'est de se sentir en insécurité à cause de ce qu'on est.

      Supprimer
    6. "Moi je parlais du sentiment d'insécurité" C'est un argument vraiment de mauvaise foi surtout de la part de quelqu'un de gauche. Vous allez faire croire à qui que les homos du marais avaient réellement la trouille des "fascistes en loden" (dixit sarko) de la manif pour tous ?

      Moi la seule manif pour tous que j'ai vu, c'était à Bordeaux, j'avoue que si j'avais été homo j'aurais tremblé à la vu de tous ces gens, hommes avec raie sur le côté, pantalon beige ou rouge, chaussures bateau et pull bleu marine sur les épaules, et ces horribles femmes avec foulard hermès. De la graine de ratonneur d'homos tout ça, brrrr ça fait peur !!

      Les homos qui ont vraiment la trouille ce sont ceux qui, issus de l'immigration et musulmans, vivent au milieu de vos gentils et modérés musulmans.

      "Mon problème c'est de se sentir en insécurité à cause de ce qu'on est" <<< Donc vous compatissez à l'égard des électeurs FN qui se sentent en insécurité parce que blancs et chrétiens, c'est bien vous progressez !

      Supprimer
    7. Je n'ai jamais dit que certains chrétiens blancs n'éprouvaient pas un tel sentiment.

      Supprimer
  13. EloÔoÔoÔody ...... Je trouve que les commentaires les moins nuls parmis ces tas de commentaires de ton billet sont les miens ....... Tu peux verifier facilement en les relisant tous depuis le début .......
    Mes commentaires sont extralucides parmis tout un tas de commentaires de paranoïaques verbeux ...... Vas'z'y ! Verrifie ......

    RépondreSupprimer
  14. "Pendant les manifs pro-Palestine, certains juifs craignaient pour leur sécurité."

    Deux remarques :

    1. ce n’étaient pas des manifs pro-Palestine, mais des manifs pro-Hamas, c'est-à-dire antisémites, avec pogroms réglementaires à la clé.

    2. Ce n'étaient pas "certains juifs" (d'ailleurs, lesquels ? les juifs à gueules de juifs ? les enkippatés ? les petits vieux habillés à la mode polak ?) qui avaient peur, mais tous les juifs.
    Et ce n’était pas les hordes pro-Hamas, donc antisémites, qui leur foutaient la trouille.
    Non.
    C'était l’absence d'Eloooooooody à leurs cotés à eux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "1. ce n’étaient pas des manifs pro-Palestine, mais des manifs pro-Hamas, c'est-à-dire antisémites, avec pogroms réglementaires à la clé."

      C'est une blague? Comme le petit 2) ?

      Supprimer
    2. C'est une blague juive.
      Pour la comprendre, il faut s'appeler Salooooomon.
      Ou Débooooorah.

      Pour Elooooody, on peut la raconter différemment.
      C'est une blague courte.
      C'est l'histoire d'un pays qui perd ses juifs par milliers après chaque manif antisémite (que vous qualifiez de pro-Palestine) ou chaque massacre "à la Mérah", et qui se lamente sur une prétendue "islamophobie".

      Supprimer
    3. Donc pour vous, défendre l'existence d'un état palestinien, c'est être pro Hamas et antisémite?
      Eh beh... c'est bien, on progresse.

      Supprimer
    4. Vous devez avoir raison, nous voyons bien sur la photo que ces "manifestants", surtout celui de gauche, le gauchiste en quelque sorte, respirent l'amour de la Palestine libre et indépendante.

      Supprimer
    5. Parfait. Donc si vous et moi on est capables d'admettre qu'en marge des manifs pro-Palestine il y a des manifestants pro-Hamas, vous serez d"accord pour reconnaître qu'en marge des manifestations anti-mariage pour tous PAR EXEMPLE, il peut aussi y avoir des fachos d'extrême-droite?
      Quant à moi qui suis favorable à la reconnaissance d'un état palestinien, vous serez d'accord pour admettre que je ne suis pas une pro-Hamas.

      Supprimer
  15. Si vous ne comprenez pas comment le blogueur Corto peut faire un lien entre les musulmans et les barbares prenez le texte coranique. ça ne prend pas des semaines, ça n'a pas mis des siècles à être écrit.
    Cherchez une version qui précise quelles sourates diriment quelles autres. les choses deviennent claires. Du genre...l'inhumain (des transmissions du texte par l'ange) date du moment où Muhammad a enfin assis son pouvoir, le doux et le tolérant de la période où il débutait et n'était pas encore reconnu.
    Amusez-vous aussi avec l'action psychologique dans le coran, de Urvoy.

    C'est simple, il suffit de lire aussi les spécialistes universitaires, linguistes et historiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends le lien de Corto: le Coran. Mais je ne comprends pas qu'il en arrive à le conclusion que musulmans = islamistes.
      On peut aussi se pencher sur la Bible, la prendre au pied de la lettre, et faire des raccourcis du même acabit.

      Supprimer
  16. "Ne comptez pas sur moi pour le linker " et mettre en même temps un lien vers un billet qui linke le mien, je trouve ça choupinou, vous voilà inventer en quelque sorte le lien par procuration !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu passes par là Corto!?
      Pendant que tu es dans le coin...Merci Corto, t'es génial.
      j'ai retrouvé les références des ouvrages, ça pourrait toi aussi t'intéresser
      coranique:
      http://www.editions-aire.ch/details.php?id=1382
      urvoy:
      http://www.amazon.fr/Laction-psychologique-Coran-Dominique-Urvoy/dp/2204083682/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1411722048&sr=8-1&keywords=urvoy+action



      Supprimer
    2. J'ai d’ailleurs une petite histoire assez drôle à propos de l’achat de ce texte coranique.
      J’avais demandé à une vendeuse d’un grand groupe de produits culturels de me conseiller selon des critères de lecture historique, ayant eu vent de cette clé d’interprétation qui rend obsolètes certaines sourates. Elle avait beau chercher, elle ne trouvait pas. Après mon départ elle donna des coups de fil à des maisons d’édition (la plupart maghrébines, des spécialistes) qui lui affirmèrent qu’il n’existait aucune autre version du texte que celle reconnue par certains dignitaires religieux, notamment un Egyptien il me semble. (version évidemment refondue)
      A mon retour, devant mon incrédulité elle en rappela même une pour me prouver les choses
      Au final c’est moi qui lui ai fourni les informations sur la version pertinente

      Supprimer
  17. "On peut aussi se pencher sur la Bible, la prendre au pied de la lettre, et faire des raccourcis du même acabit."
    HAHAHA!
    C'est que vous n'avez aucune culture biblique. Et c'est encore moins possible avec l'Evangile.
    On ne parle pas de théologie, on parle de textes qui demandent à réinterpréter des passages entiers, et des grandes lignes directrices de la Révélation biblique.
    Judaïsme et Islam sont deux religions du livre. Christianisme, d'une personne. Et l'Islam n'a rien à voir avec christianisme et judaïsme, qui elles sont deux religions soeurs (premier et deuxième Testament)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Différence essentielle : la Bible est un livre écrit par des hommes (fussent-ils inspirés par Dieu) et, donc, susceptibles d'interprétations et d'accommodements ; le Coran est dicté directement par Dieu, donc parfait et intangible : tout ce qu'on y lit est vérité universelle et éternelle ; y compris, par conséquent, les appels aux massacres des infidèles ou à leur réduction en escalvage.

      Supprimer
    2. Monsieur Goux, vous vouliez certainement dire esclavage et non pas escalvage, un de vos doigt était pressé d'en finir

      Supprimer
    3. @ Didier Goux,

      Alors ça, c'est un contresens complet.

      En réalité... c'est un vrai bordel. Et le coran s'interprète, ça porte même un nom, ou plusieurs noms suivant qu'on se place sur un terrain juridique (le fiqh) ou plus théologique (les hadiths).

      Mais l'intéressant n'est pas là.

      Primo, l'islam est une religion sophistiquée: elle propose des constructions intellectuelles qui n'ont rien à envier dans leur sophistication, leur complexité et leur subtilité aux religions chrétiennes.

      Quand un truc est sophistiqué, il est rarement monolithique. Même le communisme, qui se voulait une doctrine construite sur un socle unique, Marx, avec un texte fondateur, Le Capital, avec une unité d’interprétation, le PC et lui seul, et avec des méthodes violentes pour éliminer les dissidents, le goulag ou le KGB, a tout de même produit de la diversité en un peu plus d'un siècle d'existence.

      Enfin, et là n'est pas le moins intéressant: les spécialistes de l'islam indiquent que le courant le plus conservateur, et ils ont en tête le wahhabisme, est d'origine essentiellement hadithique.

      Autrement dit, c'est pas dans le texte du coran lui-même.

      Ils ajoutent que les islamistes sont le plus souvent des farfelus purs et simples, mais plus dangereux encore, des innovateurs: leurs visions de l'islam n'est pas conforme à la tradition, elle constituent au contraire des innovations ou des transformations du credo qui relèvent même de l'hérésie, selon certains de ses spécialistes.

      Sur ce, les politologues et autres analystes recoupent: ils constatent effectivement une instrumentalisation du religieux par les mouvements islamistes, terroristes ou pas. Cela signifie qu'on adapte la religion aux nécessités temporelles locales, comme prendre le pouvoir, par exemple. Donc, la religion est un outil comme un autre et on peut lui faire dire ce qu'on veut en fonction des besoins.

      En clair, on parle de gens, les islamistes, qui inventent une ou plusieurs nouvelles religions, actuellement à l'état de sectes, en rupture avec l'islam ancestral qui, lui-même se divise en différentes branches.

      C'est justement parce que l’islam s’interprète et qu'il n'est pas stabilisé que ça part dans tous les sens. Là où nous analysons l'islam comme un gros bloc unique qui va nous faire du mal, la réalité nous renvoie vers une mosaïque chaotique, avec des aspects dangereux et d'autres aspects non dangereux.

      Cela dit, la France est un vieux pays catholique qui identifie l'islam comme un danger. Je crois qu'on va rester un certain temps dans cette doxa, mais que les événements qui nous forceront à devenir plus intelligents en adoptant des modes d'analyse de l'islam plus fins et pertinents que "ce sont tous des sauvages qui veulent notre mort".

      Je crois aussi qu'on ne pourra pas compter sur vous pour aider à aller dans ce sens.

      Supprimer
  18. J'ai une anecdote flippante : hier en rentrant en train entre Perpignan et Montpellier, le train était bondé, et des musulmans ont parlé un peu fort dans une ambiance un peu tendue. Une dame s'est levée pour dire que c'était la fin de la France et que ces gens sont tous des terroristes, ca a failli dégénérer en bagarre. j'ai eu des sueurs froides. Je ne comprends pas comment peut-on amalgamer une lecture du Coran réfléchie et pratiquée de manière respectueuse et la lecture radicale, qui encourage le martyre, le djihad, le rabaissement de la Femme etc...
    Ce sont deux mondes différents qu'il convient de ne pas mélanger. Idem entre les dévots chrétiens qui confinent à la bigoterie et l'irrespect des autres et ceux qui sont catholiques mais qui ont une lecture plus large et respectueuse d'autrui.
    Les radicaux sont ceux qui parlent le plus fort et qui inspirent terreur et désolation sur leur passage afin d'imposer leur vision des choses. C'est le contraire absolu des principes de base de ladite religion coranique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Mika, Mika ! Si vous n'existiez pas, il faudrait vous inventer de toute urgence !

      D'ailleurs, maintenant que j'y songe, je me demande si vous n'avez pas été créé de toutes pièces par une bande d'islamophobes bourrés comme des coings et d'humeur festive, histoire de rire un peu entre eux.

      (J'aime particulièrement vos braves musulmans qui ont parlé "un peu fort" dans une ambiance "un peu tendue" (en français de tous les jours : qui faisaient chier le wagon entier) et ce terrible monstre féminin qui a osé les défier : c'est une scène très réussie.)

      Supprimer
    2. Ça y est, on n'a plus le droit de dire ce qu'on pense aux gens, et si cette vieille dame s'était pris un coup de couteau pour ses propos, vous auriez trouvé ça normal.

      Supprimer
  19. La Bible a été écrite sur plusieurs siècles et représente donc des périodes différentes, des périodes de paix, des périodes de violences. Des moments poétiques et d'autres beaucoup plus difficiles.
    Elle raconte l'histoire d'un peuple, avec ses qualités et ses défauts.
    Mais à aucun moment elle demande de passer des gens incroyants par l'épée...
    Quant à l'Evangile, même si malheureusement, il a été parfois dévoyé, son message est seulement un message d'Amour. Jamais on y demande de tuer...

    RépondreSupprimer
  20. Blague(s) à part, les chrétiens dans leur ensemble, et au nom de la religion et de la Sainte Bible, ont eux aussi mené des sacrées guerres ou l'égorgement était de rigueur.
    Ça n'excuse rien mais qu'on ne me fasse pas croire que que la Bible n'ai jamais été interprétée de traviole par des fous de Dieu.
    L'interprétation des écrits religieux a toujours donné lieu à des extrémismes et c'est encore le cas aujourd'hui.
    De là à en conclure que tous les musulmans sont des terroristes ou des extrémistes, faut pas pousser mémé comme dirait la mienne.

    RépondreSupprimer
  21. ça dégaine dans tous les sens ici ! Pas mal de contre-vérités et d'erreurs historiques à mon sens...(mais je peux me tromper aussi...) Bien que parfait mécréant, il y a longtemps que je milite pour l'enseignement de l'Histoire des religions à l'école...L'histoire des religions, c'est aussi l'histoire de l'humanité...L'homme a créé "Dieu" comme une entité pouvant répondre à des questions existentielles...et cette entité qu'elle s'appelle Dieu, Jéovah, Allah, Vichnou, Boudha ou autre a la même origine...Après, c'est une autre histoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors sur ce point nous sommes d'accord. Aborder l'histoire des religions, toutes les religions, est indispensable, c'est clair.

      Supprimer
    2. Le côté indispensable de la chose ne me paraît pas si "clair" que cela, à moi. En quoi serait-il indispensable d'enseigner l'histoire du bouddhisme, du judaïsme ou de telle ou telle religion animiste à des écoliers français ? Je ne dis pas que ce serait inintéressant, mais indispensable, franchement…

      Du reste, si déjà on se remettait à leur enseigner correctement l'histoire de France, et par voie de conséquence celle de l'Europe, cela impliquerait automatiquement de les renseigner sur le catholicisme, comme religion en grande partie constitutive, sur l'islam, en tant que religion ennemie, sur le protestantisme au moment où on leur ferait aborder le second XVIe siècle.

      Mais l'histoire des religions en tant que telle n'a à mon sens pas grand intérêt ; d'autant que ce serait le meilleur moyen d'aviver des tensions qui sont déjà à la limite du supportable.

      Supprimer
    3. Oui alors bon "islam, religion ennemie"... Partant de ce postulat, mieux vaut ne pas l'enseigner en effet.
      Je pense qu'en terme de culture générale, d'appréhension de l'autre...etc., c'est utile.
      D'un point de vue bassement terre à terre, le simple fait de visiter une synagogue, une église ou une mosquée et de n'y rien comprendre parce qu'on n'a pas reçu cet enseignement est selon moi regrettable.

      Supprimer
    4. Je me suis mal fait comprendre, dirait-on. Je parlais de religion "ennemie", dans une perspective historique, ce qu'elle a bel et bien été durant environ mille ans, vous en conviendrez. D'autre part, votre réaction me semble très étrange : s'il y a bien une chose qu'il est indispensable d'étudier de près afin de le connaître à fond, c'est précisément l'ennemi…

      Pour le reste (les visites d'édifices religieux), vous avez probablement raison ; mais accordez-moi que ce serait mobiliser énormément d'heures de cours, si l'on veut enseigner même très sommairement l'histoire des religions, dans le simple but que, peut-être, un jour, par distraction, deux ou trois élèves vont avoir la curiosité de visiter Notre-Dame ou la grande mosquée de Paris…

      Supprimer
    5. Je crois aussi que je me suis mal fait comprendre...Quand je parle de "l'histoire des religions", ce n'est pas l'étude de telle ou telle religion...Ce qui me semble "indispensable",c'est, de faire réfléchir sur le pourquoi et le comment de l'apparition des religions dans l'humanité...et de faire percevoir que l'homme, pour répondre a des questions qui le dépassaient, a créé une entité, un "être supérieur", qui est commun à toute l'humanité et qui a été récupéré après pour conforter des pouvoirs de domination...
      Je sais, c'est un point de vue philosophique, mais un peu de philosophie ne fait pas de mal actuellement dans notre monde de brutes !

      Supprimer
    6. Ce n'est nullement un point de vue philosophique, c'est une simple affirmation gratuite et, désolé, assez "primaire". Non pas seulement parce que vous tenez dès le départ pour établie l'inexistence de Dieu (ou de dieux), mais aussi parce que, d'un point de vue anthropologique, on ne peut pas dire qu'il y a eu d'abord l'humanité et ensuite les religions : il est beaucoup plus probable (ce n'est pas moi qui le dis, n'est-ce pas…) que l'humanité est née, s'est détachée du règne animal) par la religion, ou en tout cas conjointement à elle.

      Imaginer des hommes décidant de se bricoler un Dieu comme une sorte de manuel des Castors junior, afin d'avoir réponse à tout, puis, parmi eux, de vilains méchants "confisquant" l'invention pour asservir le bon peuple naïf, c'est une ânerie.

      Si jamais on devait enseigner l'histoire du fait religieux aux écoliers, j'espère sincèrement que ce n'est pas à vous que l'on confiera l'établissement du programme…

      Supprimer
    7. "Si jamais on devait enseigner l'histoire du fait religieux aux écoliers, j'espère sincèrement que ce n'est pas à vous que l'on confiera l'établissement du programme…"
      Ne vous inquiétez pas, je suis bien trop vieux pour ça !

      Supprimer
    8. Pas réfléchir sur le pourquoi et le comment, mais plutôt sur son rôle, sa fonction, pour un groupe de gens. Car c'est aussi une identité, et beaucoup de gens n'ont pas envie d'être affiliés à la religion musulmane.

      Supprimer
  22. "je me suis mal fait comprendre, dirait-on. Je parlais de religion "ennemie", dans une perspective historique, ce qu'elle a bel et bien été durant environ mille ans, vous en conviendrez."

    Bof.

    L'islam a eu une phase initiale de progression rapide par la guerre de conquête mais aussi la séduction: c'était aussi un modèle de civilisation très évolué pour son époque. Très vite un empire s'est créé, puis s'est plus ou moins cassé la figure en s'atomisant, et en renaissant, etc. En France, on date le choc à la bataille de Poitiers.

    A partir de là, l'opposition d'un Occident pas encore complètement christianisé avec un islam de moins en moins conquérant est devenue plus diffuse:

    - En tant qu'empire, le monde musulman est entré très tôt dans les calculs des puissances européennes qui y voyaient un allié potentiel dans leurs jeux de rivalités internes. Ainsi, François 1er a fait de la lèche aux Turcs, histoire de niquer Charles Quint. Cet intérêt français pour l'Orient est demeuré une constante de la diplomatie française, mais aussi britannique et allemande. Souvenez vous des Dardanelles...

    Et puis le pétrole a mis tout le monde d'accord.

    - A propos de commerce, justement, il convient de se rappeler que la route de la soie et des épices passait par le monde musulman, qui commerçait avec tous les pays de la rive occidentale de la Méditerranée. On peut citer aussi le commerce des huiles, des étoffes et des colorants. Même le vin, paraît-il. Pour une religion prétendument ennemi, c'est de la négligence.

    - L'islam étant religion d'empire il n'était pas question qu'il soit une occasion de désordres émotionnels comme savent si bien en créer les fanatiques d'aujourd'hui: l'islam participait de la police de l'empire, en conséquence de quoi les Musulmans n'entraient en guerre contre l'Occident chrétien que s'il en recevaient l'ordre de la capitale. Donc, ça devenait une affaire de pouvoir et plus de religion.

    - Enfin, on ne manquera pas de signaler le rôle important de l'islam dans la conservation du savoir antique nous venant de la Grèce et sa transmission à l'Occident, même si l'islam n'a pas le monopole de la transmission de ce savoir antique, qui est très largement passé par les moines chrétiens.

    Là encore, cette "religion ennemie" a manqué de sérieux dans l'adversité.

    Mais au-delà de tout ça, l'islam a rendu à l'Occident un grand service: il a converti les Mongols et les a assagis. S'il avait fallu qu'on se les coltine, ces furieux, on aurait méchamment trinqué. On ne s'en rend pas compte, parce qu'on ne les a pas vraiment connus, mais c'était des affreux de première.

    Bref, Didier, vous êtes dans la doxa de l'ennemi séculaire, rien de grave, on a fait la même chose avec les Boches et puis on s'est calmé. Ah oui, avec eux, il y a eu 70 millions de morts, c'est vrai. Bon, ben raison de plus pour se calmer vite si on veut pas reproduire les mêmes conneries avec les Musulmans.

    RépondreSupprimer
  23. Avec les bisou ours, il est normal qu'en 2024, nous puissions compter autant, voire plus, de mosquées que d'églises.
    Ça ça arriver assez vite et on nous fera toujours autant chier avec les croyances extra terrestres.

    RépondreSupprimer
  24. Certains "bien-pensants" sont drôles. En effet, je ne savais pas qu'il était obligatoire d'aimer l'Islam. Ne pas l'aimer c'est pas bien, c'est méchant, bouuuuh!
    Mais au fait, réagissez-vous de la même façon par rapport à ceux qui dénigrent continuellement la religion catholique ? La christianophobie c'est tendance ? Deux poids, deux mesures...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux poids deux mesures... J'imagine que vous faites référence à l'antisémitisme et l'islamophobie qui sont bien plus présents et bien plus importants que la "cathophobie" non? C'est ça?

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise