30/12/2014

"Naufragés" de la route ? Fallait y penser avant...

Source
Les médias et la télé en fin d'année, c'est un condensé de vide absolu. Déjà que cette année, j'ai souvent trouvé qu'on touchait le fond, là je dois dire qu'on atteint les sommets... du fond.
Entre les bêtisiers, les best of 2014, le meilleurs des fous-rires de l'année dans lequel figure comme chaque année ce lui de Denise Fabre il y a plus de 20 ans, les rediffusions parce que les gens animateurs sont en vacances, c'est le vide absolu.

Sauf quand des pékins sont coincés dans les bouchons dans la neige quand ils vont au ski.

Comme à chaque fois quand il neige, on a le droit à des reportages en long, en large et en travers sur les "naufragés de la route" : interviews dans les bouchons, reportages dans les gymnases aménagés en dortoirs...etc. 72 heures de reportages TV en boucle sur les chaînes d'infos continue. On voit des caisses qui patinent, des gens qui poussent des bagnoles, des gamins qui s'énervent et des automobilistes qui gueulent parce que les autorités n'ont pas anticipé.
Non. Les autorités n'ont pas anticipé que ces bouffons partiraient au ski sans pneus neige ni chaînes.
Récemment, je discutait avec une dame qui me disait que, comme chaque année, elle passerait les fêtes de fin d'année à la montagne, dans sa région d'origine, en famille.
Moi : "Prévoyez les chaînes hein, parce qu'on annonce de la neige en grosse quantité."
Elle : "Ah non! Certainement pas. Je n'ai jamais mis de chaînes, ce n'est pas maintenant que je vais le faire!"
Moi: "Mais vous allez galérer non?"
Elle : "Et bien je ferai comme d'habitude, je prendrai mon temps, je sais conduire sur la neige".
Sous entendu: rien à secouer si je crée des bouchons.

Ils sont marrants les gens qu'on a vus à la TV: il gueulent parce qu'il y a de la neige sur la route des vacances au ski. S'il n'y avait pas eu de neige, on aurait eu droit à des reportages avec des gens qui gueulent parce qu'ils sont au ski et qu'il n'y a pas de neige.

Mais qu'on se rassure, ces braves gens ne sont pas restés "naufragés" bien longtemps puisque les "autorités" ont aménagés des lieux de repos, des dortoirs et tout ce qu'il faut pour que ces braves gens reprennent des forces avant de reprendre la route.

Et pendant ce temps-là, les autorités tergiversent sur la température qu'il fait pour savoir si oui ou non on va déclencher le "plan grand froid" pour aménager des lieux de repos, des dortoirs et tout ce qu'il faut pour que les SDF de notre pays reprennent des forces avant de reprendre leur errance.

On marche sur la tête.

Mais l'honneur des médias est sauf puisque depuis ce matin, les chaînes d'infos continues tournent en boucle sur nos premières victimes du froid.


Sinon, une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec le député UMP Pierre Morel-A-L'Huissier, favorable au port obligatoire des pneus "neige".
On nous oblige à allumer nos phares la nuit.
On nous oblige à mettre notre clignotant quand on tourne, à nous arrêter aux feux rouges, à faire un contrôle technique tous les 2 ans, pourquoi ne devrions-nous pas être obligés d'équiper nos bagnoles en pneus neige ou avec des chaînes?

Ça coûte cher les pneus neige? Bah oui, mais quand on sait combien coûtent des vacances au ski, on n'est plus à ça près hein.

Source de l'illustration: Neige : les naufragés de la route...

32 commentaires:

  1. Ce qui a tendance à me faire un orifice supplémentaire, c'est qu'à chaque hiver un temps soit peu "normal" c'est à dire froid, on assiste aux mêmes phénomènes. Bouchons, vacanciers devenus "des naufragés de la route", gymnases remplis de ces gogos qui veulent tous partir le même jour et à la même heure. Cela dit je me demande comment font les Allemands, Suisses, suédois ou même Belges ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça. A croire qu'on est plus cons que les autres.

      Supprimer
  2. Fais comme moi, arrête le journal télé, lis la presse, c'est souvent la même soupe mais on peut aller à l'essentiel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais y penser pour 2015. J'étais à court de résolutions, ça tombe bien.

      Supprimer
  3. Entièrement d'accord avec ce billet, de A à Z.

    Si je l'avais écrit moi-même, j'aurais peut-être ajouté une courte déploration du fait qu'aucun de ces fucking skieurs de mes deux ne soit mort de froid dans sa fucking bagnole (ou, mieux encore, un de ses enfants sur la banquette arrière).

    Pour les clodos qui meurent de froid en ce moment, je leur suggère une idée : qu'ils se fassent emmener en vacances de neige par les connards de leurs villes respectives : ils seront ainsi assurés d'être hébergés dans les gymnases de bord de route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec votre commentaire, Monsieur Goux.
      Et je retiens particulièrement la dernière phrase du (bon) billet de notre hôte.

      Supprimer
    2. D'accord aussi. Je suis d'accord avec ceux qui sont d'accord avec moi.
      Du coup, merci Estelle92, j'en ai profité pour corriger la faute d'orthographe dans ma dernière phrase.

      Supprimer
  4. Bon, à peu près d'accord (pour une fois hein! ) mais je voudrais savoir comment vous vous y prendriez pour rendre obligatoire le "port" des pneus "neige", parce que je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve ça lourd.
    Ceci dit c'est bien une pensée de gauche (obligation + fric + punition).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire au lieu de "port"... "Equiper sa bagnole en pneus neige"? C'est vrai, j’aurais pu dire ça.
      Si la pensée de gauche est obligation + fric + punition, c'est quoi la pensée de droite?
      Et vous avez un nom ou je continue à m'adresser à un anonyme ?

      Supprimer
    2. @Anonyme
      C'est un député UMP qui fait cette proposition. Il l'avait déjà faite il a 2 ans. Député de Lozère (moyenne montagne), il n'est pas trop ignare sur le sujet.

      Sinon on ne va pas skier en tongues, alors pourquoi partir à la montagne en hiver avec des pneus "normaux" ?

      Supprimer
    3. C'est bien pour ça que je demande quelle est la pensée de droite ;-)
      Au zapping, je suis tombée sur un extrait du JT de FR 3 avec un énervé qui disait exactement ça (référence aux tongs), c'était lui?

      Supprimer
    4. Comment ça, on ne skie pas en tongs ? Mais c'est toute ma représentation du monde que vous flanquez par terre, là !

      Supprimer
    5. J'ai pas vu, mais je ne pense pas, il est plutôt mesuré d'habitude...

      (Dire qu'il aura fallu le 30 dec 2014 pour que je sache écrire correctement tongs...La honte et Didier Goux qui en rajoute)

      Supprimer
    6. Il me semblait au contraire avoir fort discret quant à votre bévue orthographique…

      Cela dit, les tongs remontent à l'Égypte des années 5000 avant J.C. ; donc, logiquement, on devrait écrire le mot en hiéroglyphes, alors…

      Supprimer
    7. Dans un pays que tous nos ultra-libéraux prennent sans cesse en exemple, les pneus neiges, et sur les 4 roues des véhicules légers, sont obligatoires dès le 1er octobre. Et, croyez moi, la police allemande ne fait pas de cadeaux !!!
      Chez nous, c'est "pas de bras, pas de chocolat" ; en Allemagne, c'est "pas de pneus neige, plus de voiture jusqu'à ce que tu ais tes quatre pneus neige (et non pas seulement deux, ce qui ne sert à rien)", en plus de la contravention "salée" (si j'ose dire, dans ces circonstances météorologiques...) !
      Je dois rajouter que, toujours en Allemagne, lorsque vous achetez une voiture, on vous fourni tout de suite huit roues : quatre équipées de pneus "classiques", quatre équipées de pneus neige.
      Donc, si L'Autre Pays du Chômage et son sous-fifre Cadillac voulaient bien réagir... On est bien obligé d'avoir dans son véhicule des éthylotests (même si ce charmant Barcelonnais d'origine et ancien sinistre de l'intérieur a confirmé cette obligation mais interdit les forces de l'ordre à verbaliser à la constatation de leur leur absence ; mais on n'est plus à une de ses conneries près, non ?) !
      Du coup, il m'aura fallu réviser mes classiques : moi qui croyais que Merkel était de droite... Car c'est son gouvernement qui a rendu obligatoire le port des quatre roues équipées de pneus neige en hiver en Allemagne !!! Accompagné du "obligation + fric + punition"...

      Supprimer
  5. Vous bossez pour Bridgestone ou Michelin ? Parce que proposer de rendre les pneus neiges obligatoires alors qu'ils sont inutiles dans 75% des départements français faut oser. Chez moi il neige une demi journée une fois tous les 2 ans, je dois acheter des pneus neiges comme un québecois pour pas que le JT vous agace ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne soyez pas de mauvaise foi! Vous vous doutez bien que je parle de grosse neige bien lourde en montagne et pas des 3 pauvres centimètres qu'on prut rencontrer une année sur deux en plaine et en ville.

      Supprimer
    2. Le journal de Bridgeslooooody
      Le blog de Micheline pour nous les gonzesses gonflées
      pfffffffffff
      Grosse bise en cette fin d'année

      Supprimer
  6. Je me rappel que, quand j'étais petit, mes parents avaient des pneus cloutés pour l'hiver. Les pneus hiver sont arrivés ensuite, mais c'est une habitude qui s'est quelque peu perdue. Pourtant, cela pourrait être bien utile dans certaines région pour réduire les accidents en hiver.

    Le pire dans tout cela, c'est que certains ont du rater leur revente de cadeau de noël sur le bon coin parce qu'ils étaient coincés sur les routes de montagne ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est évident. Au-delà de X cm de neige, il me semble que cela devrait être obligatoire dans certaines régions en effet.

      Supprimer
    2. Pourquoi "dans certaines régions" ?
      Les pneus neige sont bien plus efficaces que les pneus "classiques" dès que les températures descendent en dessous des +7°C ; et ils peuvent être utilisés toute l'année. Un seul problème : comme ils sont fabriqués avec une gomme bien plus tendre, ils s'usent bien plus vite.
      Mais, sous la barre des +7°C, par exemple, les distances de freinage sont bien plus courtes qu'avec des pneus "été" classiques car ces derniers ne s'échauffent plus comme il se doit pour garder leur efficacité à partir de ces températures (à partir de 0°C, ils ne s'échauffent même plus et restent froids ; donc, ils n'accrochent plus du tout à la route). Autre exemple : les pneus neige accroissent l'efficacité de conduite sur routes mouillées, quelque soit la période de l'année.
      Donc, pneus neige obligatoire sur tout le territoire du 1er novembre au 28 (ou 29) février....

      Supprimer
    3. Vu sous cet angle, je m'incline.

      Supprimer
  7. Moi aussi j'ai bondi d'indignation devant tant d'inconscience !...et de mépris pour les ennuis occasionnés aux autres.
    Que cela ne m'empêche pas de te souhaiter une Bonne Année !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt que de "bondir d'indignation", vous eussiez mieux fait d'offrir quelques nuits au chaud au clodo qui se les gelait en bas de chez vous.

      Supprimer
    2. ... et qui vous a dit que je ne l'avais pas fait ?

      Supprimer
    3. Ben voyons ! J'étais presque certain que vous alliez répondre ça…

      Supprimer
    4. Je n'ai pas à me justifier, et vous avez raison, je me vantais de "bondir" alors que mon âge ne me le permet plus, je me contenterai de l'indignation désormais.
      Je trouve les écrivains en bâtiment bien agressifs cette année, ça commence bien.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. Merci Elo, que ton enthousiasme ne faiblisse pas, le mien est en berne et il est bon que la jeunesse reprenne le flambeau. Bises.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise