10/01/2015

Nous sortirons encore plus forts #JesuisCharlie

A la lecture des blogs de droite, des blogs très à droite et de ceux des réacs poilus des oreilles et du nez, j'en arrive à me demander s'ils n'auraient pas carrément préféré que tout le monde crève dans ces attentats: otages, terroristes, enfants et flics inclus.
Pour pouvoir ensuite dire: "Voyez bien qu'on est dirigés par une bande d'incapables!"
Oui mais non.
Ils l'ont prouvé et ça, ça leur fout les boules aux réacs poilus et aux blogueurs et twittos de droite (certains hein... Pas tous fort heureusement).

"Mes chers compatriotes,
La France a été attaquée trois jours de suite : mercredi, avec l’attentat contre CHARLIE HEBDO, qui a fait douze morts et plusieurs blessés graves ; jeudi, avec le meurtre d’une policière municipale et l’agression d’un employé de Montrouge ; et aujourd’hui, avec deux prises d’otages dont l’une à Paris, Porte de Vincennes, qui a fait quatre morts.
La France a fait face. D’abord, j’exprime toute ma solidarité aux familles, aux victimes, aux blessés. La France a fait face, parce que quand elle surmonte une épreuve, c’est une tragédie pour la Nation et c’est une obligation pour nous, d’y faire face.
Les assassins ont été mis hors d’état de nuire grâce à une double intervention : l’une à Dammartin-en-Goële dans un entrepôt, l’autre Porte de Vincennes, dans le magasin casher. Je veux saluer le courage, la bravoure, l’efficacité des gendarmes, des policiers, de tous ceux qui ont participé à ces opérations. Je veux leur dire que nous sommes fiers, fiers d’eux car quand l’ordre a été donné, ils ont porté l’assaut dans le même mouvement et avec le même résultat. Ils l’ont fait pour sauver des vies humaines, celles des otages. Ils l’ont fait pour neutraliser les terroristes, ceux qui avaient assassiné.
Mais la France, même si elle est consciente d’avoir fait face, même si elle sait qu’elle peut disposer avec les forces de sécurité, d’hommes et de femmes capables de courage et de bravoure, la France n’en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible.
Je veux vous appeler à la vigilance, à l’unité et à la mobilisation. La vigilance, c’est d’abord à l’Etat d’en faire la démonstration. Avec le Premier ministre, j’ai encore renforcé tous les moyens pour protéger nos lieux publics et faire en sorte que nous puissions vivre tranquillement sans à aucun moment pouvoir être dans l’objet d’une menace ou d’un risque. Mais nous devons être vigilants.
Je vous appelle aussi à l’unité, car je l’avais exprimé devant les Français, c’est notre meilleure arme. Nous devons démontrer notre détermination à lutter contre tout ce qui pourrait nous diviser et d’abord être implacables à l’égard du racisme et de l’antisémitisme. Car aujourd’hui, dans ce magasin casher, c’est bien un acte antisémite effroyable qui a été commis.
Ne pas nous diviser, cela veut dire que nous ne devons faire aucun amalgame, refuser aucune facilité, écarter toute surenchère. Ceux qui ont commis ces actes, ces terroristes, ces illuminés, ces fanatiques, n’ont rien à voir avec la religion musulmane.
Enfin, nous devons nous mobiliser. Nous devons être capables de répondre aux attaques par la force lorsque nous sommes obligés de l’utiliser, mais également par la solidarité. Cette solidarité, nous devons en montrer toute l’efficacité. Nous sommes un peuple libre qui ne cède à aucune pression, qui n’a pas peur, parce que nous portons un idéal qui est plus grand que nous et que nous sommes capables de le défendre partout où la paix est menacée. Je veux une fois encore saluer nos soldats qui font en sorte que nous prenions nos responsabilités face au terrorisme.
De nombreux chefs d’Etat et de gouvernement du monde entier ont voulu nous exprimer leur solidarité. Plusieurs m’ont fait savoir qu’ils seront là lors du grand rassemblement de dimanche. Je serai avec eux et j’appelle tous les Françaises et les Français, à se lever ce dimanche, ensemble, pour porter ces valeurs de démocratie, de liberté, de pluralisme, auxquelles nous sommes tous attachés et que l’Europe d’une certaine façon représente.
Dans cette épreuve, je vous l’assure, nous sortirons encore plus forts.
Vive la République et vive la France." 
François Hollande, Élysée, 9 janvier 2015, 19h45.

35 commentaires:

  1. billet de fainéasse (mais qui a le mérite de lire les blogs de droite)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sur iPhone d'où mes réponses uninominales!!!
      C'est vraiment la galère blogger sur iPhone...

      Supprimer
  2. Nos dirigeants ont prouvé qu'ils n'étaient pas des incapables ? Quand ça ? Ce sont eux qui ont traqué les assassins ? Eux qui ont donné l'assaut ? Ce ne serait pas plutôt les forces de police et de gendarmerie ?

    Quant au discours du président, laissez-moi rire ! Appelez à la vigilance (concrètement, on fait comment, pour être "vigilants" ?) pour, juste après, s'empresser de nous affirmer que la religion musulmane n'a rien à voir dans tout ça, c'est évidemment l'enfumage habituel. Parce que, enfin, si j'ai bien compris ce que j'ai lu et entendu, ces types, là, ils étaient connus, archi-connus, multi-récidivistes, fichés, refichés, interdits de séjour aux États-Unis… et, chez nous, ils préparaient gentiment leur petite tambouille dans le Cantal ou je ne sais où sans être inquiétés le moins du monde. Après ça, les phrases pompeuses de Hollande, n'est-ce pas…

    Enfin, si vous avez à ce point besoin de grands-messes, d'actions de grâce et de Te Deum républicains, allez-y : ça ne servira à rien, mais l'important c'est, durant deux ou trois heures, d'avoir l'impression d'exister et d'avoir prise sur les événements ; événements que, par ailleurs, on s'interdit absolument d'appréhender dans toute leur ampleur et dans leur réalité même.

    Pensez quand même à mettre de bonnes chaussures : c'est fragile, des petits pieds de Charlies…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Didier, il l'ont prouvé.

      Même des forces efficaces peuvent être mal dirigées. A preuve, la défaite de 40 qui a vu notre armée rompre, en une centaine d'heure de combat, sous un effort terrible mené avec conviction et courage par un adversaire déterminé. Le corps actif, armé, préparé, entrainé c'est une chose, l'esprit de manœuvre en est une autre.

      Il fallait infliger à ces terroristes une défaite politique, ce en quoi le RAID ou le GIGN n'ont pas de compétences particulières, bien au contraire: la brutalité nécessaire de l'action de force ne peut pas faire consensus, quand on l'examine en détail. Il va falloir tuer. Heureusement que cela ne fait pas consensus. Ce serait inquiétant.

      L'action de force réunit aussi bien ses thuriféraires que ses contempteurs. Quand elle réussit, ce qui est aussi dur que rare, elle ne permet le plus souvent qu'une victoire tactique, précaire.

      Ce qu'on voulait, c'était les baiser, ces terroristes religieux. C'était une victoire stratégique. Gagner cette bataille et donner à la dynamique d'un conflit que nous n'avons pas voulu et qui nous est étranger, mais qui nous concerne, une pente victorieuse: la victoire est un plan incliné et nous voulons que ce plan penche de notre côté, pas du leur.

      Vous aurez beau dire tout ce que vous voulez: pour ce type de victoire il faut engager le potentiel politique, c'est à dire tout ce qu'une nation peut produire quand elle mesure la différence qui la sépare d'un groupuscule. Vos concitoyens, dont je suis, ne s'y sont pas trompés: la victoire tactique devait être doublée d'une victoire stratégique qui, en l'espèce, devait être politique.

      Il fallait prolonger l'action de la force par un geste, tout en symbole et rien qu'en symbole, puisque, après tout , le symbole, nous dit-on, est l'arme du terrorisme: nous lui avons arraché cette arme des mains et nous l'avons fait nôtre.

      Parmi ceux qui ont permis cela, il y a nos gouvernants dont le seul talent, mais il est immense, est de s'être abstenu de mal gouverner des forces qui peuvent agir bien à la condition qu'on donne le bon ordre.

      C'est un talent particulier que vous méprisez, comme si l'action de bout en bout se dirigeait par un seul acte de volonté, alors qu'elle est tout en finesse et soumise à la friction de l'aléa.

      Dans la critique que je vous adresse, il n'est pas question de vos idées politiques, banalement réactionnaire, que je juge obsolètes et franchement dépassées par l'état du monde, mais des séquelles que cette pensée en retard inflige à la société quand elle se met en mouvement.

      Votre rôle est d'être à la queue du peloton, comme le cycliste du Tour de France qui sent dans son dos l'haleine réconfortante de la voiture balai, au fur et à mesure que ses forces diminue à l'approche du col.

      Restez-y. Celles et ceux qui sont au col caressent et éprouvent d'autres sentiments, qui pour vous ne sont rien et même ridicules. Ils contemplent l'horizon depuis un sommet. Ils ne regardent plus l'homme depuis ses bas fonds, ils regardent autre chose. Ne soyez pas jaloux, vous avez fait vos choix. Personne ne vous y a forcé.

      Supprimer
    2. C'est long mais c'est bon Tschok, tout comme le billet ....

      Supprimer
    3. Oui.
      Merci Didstat.
      Et bien vu Tschok.

      Supprimer
  3. c'est fragile, des petits pieds de Charlies…
    Et de peu de goût les " Gros Sabots " de Didier .
    vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça, certainement pas ! Il n'y a pas plus cantalophile que moi, dans la blogoboule…

      Supprimer
    2. Des Doc Marten's, ça convient vous pensez ?

      Supprimer
  4. Moi, #JeSuisHyperCacher
    Je suis seul
    Mais j'ai l'habitude

    RépondreSupprimer
  5. "Enfin, si vous avez à ce point besoin de grands-messes, d'actions de grâce et de Te Deum républicains, allez-y : ça ne servira à rien, mais l'important c'est, durant deux ou trois heures, d'avoir l'impression d'exister et d'avoir prise sur les événements ;"

    Didier, je crois que c'est autre chose. Victor Hugo écrivait qu'il y a des moments où la foule est grande.
    Plus que ce que vous dites, c'est le besoin de se sentir ensemble. Un peu comme à un enterrement. Le mort, lui, il s'en fiche, mais les autres ?

    Ce blog garde en mémoire certaines discussions dans lesquelles, il y a peu, je me farcissais une aimable leftblogueuse qui se moquait de mes fantasmes de péril islamiste. Elle entonne le même refrain que tout le monde "oh non, pas ça, quelle horreur". Je suis très malheureuse que les faits donnent raison à ceux qui ne perdent pas une occasion de critiquer, huer, conspuer, villipender, stigmatiser et pire encore tous ces connards de gauchistes islamo compatibles, qui n'avaient pas de mots assez durs pour exprimer avec leur vocabulaire de merde, que... pfiou, le catéchisme habituel, quoi.
    C'est à Abdennour Bidar que je renvoie ces sinistres connards, tous ceux qui cajolent l'islamisme sous couvert de ne pas amalgamer, stigmatiser, nauséabonder et faire le jeu du FN. Ils sont pire que le FN, bien pire.

    J'espère qu'il y aura des milliers, des millions de musulmans dans la rue. Oui, ils doivent parler. Oui, ils doivent faire quelque chose, eux d'abord, d'abord eux. Pour eux, pour nous tous.

    RépondreSupprimer
  6. http://www.huffpostmaghreb.com/abdennour-bidar/lettre-ouverte-au-monde-m_1_b_6443610.html

    Lettre ouverte au monde musulman, d'Abdennour Bidar

    RépondreSupprimer
  7. les extrémistes islamistes font 1000 fois plus de victimes dans le monde musulman que dans la somma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais vu ce qu'est le somma, ce n'est pas compliqué.

      Supprimer
  8. En politique, il faut souvent comprendre l'inverse de ce qui est dit. Ces assassinats portent un coup mortel au PS et finissent de l'achever.
    jard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La grandeur de ton analyse politique fait plaisir à voir... Malheureusement (pour toi), elle est totalement fausse.

      Supprimer
    2. la gauche républicaine (le PS et ses amis) sont en état de mort clinique C'est comme dans le film sixième sens, le PS est déja mort mais sa mort officielle ne sera officiellement revelée qu'a la fin du film (après 2017) D'ailleurs les premiers rats quittent déja le navire (les journalistes de gauche qui soutiennent Juppé) Bien que le FN n'aie aucune chance de conquérir le pouvoir et que Juppé sera probablement élu président, voir la gauche se ramasser est un luxe que je ne me refuserais pas Seul un miracle pourrait sauver le PS mais comme la plupart des gauchos ne sont pas croyants et qu'allah ne bénit pas la France, je ne donne pas cher de leur peau Comme dit le proverbe, c'est a la fin du bal qu'on paye les musiciens et le jour de paye approche M'est avis que vous ne fanfaronnerez plus très longtemps De toute façons, vous n'étes que des vermisseaux, bien protegés derrière vos écrans, vos lois anti-racistes et anti-sexiste, vos associations et vos médias bien pensants Mais tout cela ne vous sauvera pas du naufrage annoncé, tout passe, tout lasse, tout casse

      Supprimer
  9. Oui, " Vive la République et vive la France !!!"
    Quoi? Y a un problème? non? je préfère...

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. A la bonne heure, j'arrose justement.

      Supprimer
    2. donc, pas de bilan des "guerres anti terrorisme" de Hollande ?

      Supprimer
    3. Vous pensez vraiment que c'est au cours de cette allocution de quelques minutes qu'il fallait le faire?

      Supprimer
  11. Aujourd'hui ! ... Grand défilé pacifiste sous haute protection policière , sous haute protection militaire ... Une grande et belle paix armée jusqu'aux dents ... Un grand défilé de pacifistes tous pour la liberté d'expression et pour le droit de bêler eu cœur avec le troupeau unanime ... Oui , le mieux pour la liberté de penser et d'expression c'est de tous penser la même chose et de tous exprimer la même chose tous ensemble ! ... Tous ensemble ! ... OUI ! OUI ! OUI ! .........
    Nous voulons un monde en paix à l'ombre des canons .... Parce qu'il ne faut pas déconner non plus , on est réaliste ...... Alors , au défilé il y aura Jésus , Bouddha , Krishna , Mohamed , Moïse .... Tous à l'ombre des flics ...... Paix dans les cœurs , paix dans les têtes et liberté de penser ...................
    Et à la fin de la messe il y aura une quête pour les nécessiteux du monde entier ..............

    RépondreSupprimer
  12. Flash info : Conchita Wurst aurait renoncé à venir à la grand manif des Charlie ... Elle aurait selon nos informations , peur d'être prise pour une islamiste ...... Encore un drame de l'islamohomophobie !

    RépondreSupprimer
  13. Alors , il parait que Bêta-Miaou est abonné à Charlie Hebdo ? ......
    Mais oui ! .... Il adore se torcher le cul avec, en répétant mentalement : "Je me torche le cul avec la liberté d'expression"........................

    RépondreSupprimer
  14. Bon , la fête est finie ... Attention à la gueule de bois qui va suivre ...
    On s'est fait des promesses de poivrots pendant la fête , des trucs du genre Union sacrée , des trucs qu'on dit comme ça lorsqu'on est bourré ... Attention au réveil après la fête lorsqu'on va voir avec qui on a couché , c'est à dire des gens qui ne sont pas du tout "Charlie" loin s'en faut et qui n'ont pas du tout envie que les idées de Charlie Hebdo se répandent en France ....... Ouaih ! ça va être très pénible pour certains qui y croyaient vraiment à l'amour universel ..................

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise