Féminicides. Il y a urgence, les violences ne prennent pas de vacances.

Nous sommes le 1er août 2019, et 83 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex, en France, depuis le 1er janvier. 

[EDIT - Nous sommes le 6 août 2019 et 2 femmes de plus sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex, en France, depuis l'écriture de ce billet de blog... Portant à 85 le nombre de féminicides en France depuis le 1er janvier.]

Nous sommes le 1er août 2019, et il y a 16 ans, Marie Trintignant était rapatriée en France depuis la Lituanie en état de mort cérébrale après les coups que lui avaient infligés Bertrand Cantat. 
Le jour-même, elle mourait à l'âge de 41 ans.

Chacun-e se souvient de ce jour. Ce qu'il-elle faisait. Où il-elle était. 
Moi, j'étais en vacances dans le sud. C'était la canicule. On bouquinait des conneries sur la plage : l'heure de gloire des magazines people. La grande époque des Voici, Closer et autre Public. Paris-Match en avait fait sa Une, VSD aussi. Puis toutes les vitrines des kiosques et Maisons de la Presse. Bientôt, tous les draps de bains, se recouvraient du visage de Marie Trintignant.

16 ans plus tard, en 2019, 83 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex, en France, depuis le 1er janvier.

Étranglées, écrasées, tabassées, étouffées, assommées, tuées... parce que femmes, épouses, conjointes, compagnes.

Plus de 10 femmes assassinées tous les mois.

Sans parler de celles qui, parce que la violence est trop forte et la souffrance trop grande, se suicident.

Une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son conjoint ou de son ex. Parfois même, le rythme s'accélère, et c'est tous les 2 jours.

Par exemple, hier, on était à 82.
Aujourd'hui 83.

À ce rythme là, le 3 septembre 2019, ce sont encore au moins 10 femmes qui trouveront la mort jusqu'au fucking Grenelle des violences conjugales annoncée par Marlène Schiappa, à grands renforts de com' au début du mois.

Rendez-vous le 3.9.19

...martelait-elle tous les jours, matins, midis et soirs sur toutes les antennes radio et les plateaux TV.

Le 3.9.19. Tu l'as ? Tu le vois le coup de com'?

Tu comprends pourquoi ce fucking Grenelle ne peut pas avoir lieur à une autre date ?
Et depuis l'annonce de ce fucking Grenelle des Violences conjugales, 8 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex.

Il y a deux jours, 10 députés dénonçaient - à juste titre - le sacage des permanences parlementaires LREM.

Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable

...écrivaient-ils.

Aujourd'hui, 83 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou de leur ex, en France, depuis le 1er janvier.

Là encore...

Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable.

Nous ne pouvons plus attendre. Un plan d'urgence doit être mis en place dès maintenant. 
Pourquoi attendre le 3 septembre 2019 ? 
Juste parce que ça fait joli sur le papier que ce soit le 3.9.19 ?

Ça suffit la com'. Des paroles aux actes !

Madame la Secrétaire d'État, Monsieur le Président de la République, bougez-vous !

Les violences ne prennent pas de vacances.


Vous aimerez aussi

4 commentaires

  1. « Chacun-e se souvient de ce jour. Ce qu'il-elle faisait. Où il-elle était. »

    Vous ne trouvez pas que vous en faites un peu trop, à propos de de cette scène de ménage entre drogués qui a mal tourné ?

    Pour le reste, vous êtes égale à vous-même, ce qui est bien la moindre des choses. Naturellement, je suppose que vous ne voyez pas ce que ce terme de "féminicide" a d'impropre et d'absurde (mais on voit très bien pourquoi il a été forgé). On ne se demandera pas non plus par quel miracle, quand une femme tue froidement son mari, il ne s'agit nullement d'un "mâlicide", mais d'une héroïne se libérant de l'oppression et, donc, à ce titre, méritant d'être remise en liberté sur intervention spéciale du président de la République de l'époque (j'ai oublié le nom de cette meurtrière).

    Enfin, quitte à passer pour un vil provocateur, je trouve que 83 mortes en sept mois, si on compare ce nombre à celui des couples existants en France, c'est finalement assez anecdotique.

    Et j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : aucun "Grenelle" (ou Passy, ou Belleville…) n'empêchera jamais que des couples se foutront sur la gueule et que, parfois, ces "rixes de ménages" tourneront mal.

    Sur ce, parce que vous m'avez échauffé le sang avec vos âneries, je vais aller en coller une à mon irremplaçable épouse : si, moi, je ne sais pas pourquoi, elle le saura sûrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est formidable. Vous aussi, vous êtes égal à vous-même.

      Supprimer
    2. On se demande pourquoi vous répondez à ce gros beauf enfariné, tortillant son gros cul merdeux, qu'est ce Goux dégoûtant. Ce con mérite à minima le mépris, au pire un crachat sa sale gueule de pédant.

      Supprimer
    3. Dites donc, on s'amuse bien, chez vous !

      Sinon, dans l'expression "a minima", il ne faut pas d'accent sur l'a.

      Signé : le pédant méprisable, et plus si affinités.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise