21/04/2012

#RadioLondres... Un peu d'histoire et beaucoup de codes

Depuis hier soir minuit, ou ce matin 0h comme on veut, fin de la campagne officielle oblige, Twitter diffuse à tour de bras des messages codés.
C'est rigolo.
Et le hashtag en force c'est #RadioLondres.

On voit toutes sortes de tweets saugrenus fleurir sur la toile.
  • Temps ensoleillé, aucune vague ne monte à l'horizon
  • Le rongeur va manger le fromage, je répète le rongeur va manger le fromage !!!!
  • Le nain est dans le canon. Je répète, le nain est dans le canon. 
  • Pour cultiver les fraises faut mettre plein de fumier.
  • la framboise a du goût, je répète, la framboise a du goût!  
  • Ici #RadioLondres embarquement immédiat la vague est une déferlante je répète embarquement immédiat.
  • Les TGV pour la suisse sont déjà pleins.
Radio Londres. La radio de la liberté.
Les Français parlent aux Français.
Un grand moment d'histoire radiophonique.
Messages personnels et informations résistantes diffusés du 1er juillet 1940 au 31 août 1944.
Dans un premier temps, les messages personnels diffusés par la BBC permettaient aux soldats séparés de leur famille et de leurs proches d'échanger des nouvelles.
  • De Marie-Thérèse à Marie-Louise : un ami viendra ce soir.
  • Andromaque se parfume à la lavande
  • Gustave est très doux. Nous disons deux fois.
  • Il faut avoir des pipes pour trier les lentilles.
  • Jeannette a du cran. Nous disons deux fois.
Et puis très rapidement, aux messages personnels se sont ajoutés les messages codés ayant une vraie signification pour les opérations de résistance et de débarquement allié.
  • Les sanglots longs des violons de l'automne => Annonce du Débarquement.
  • Saint Liguori fonda Naples =>  Parachutage d'armes et d'agents.
  • Tu monteras la colline deux fois => Parachutages vers Donnemarie-Dontilly.
  • Véronèse était un peintre => Sabotage des voies de chemin de fer (plan vert).
  • Elle restera sur le dos =>  Faites donner immédiatement vos sections anti-panzers .
  • Fréderick était roi de Prusse; nous disons quatre fois =>  Parachutage (4 avions).
Et puis si vous aimez l'histoire:

8 commentaires:

  1. Je n'aime pas le goulash, je répète, je n'aime pas le goulash...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. #JesSensQuonVaBienRigolet
      Je répète
      #JeRespecteLeCodeElectoral

      Supprimer
  2. "rigoler"
    Putain de clavier iPhone!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 36 heures de pure folie hein... Waaaouuh... Ça va faire wizz...

      Supprimer
  3. Damned ! Où sont les pipes et les lentilles ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pas les yeux en face des trous :P

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise