24/06/2012

Sexy sexisme: quand la Commission Européenne sombre dans les bas-fonds d'un sexisme ordinaire

Science: it's a girl thing

Waouh!
La Commission Européenne encourage "les femmes dans la recherche et l'innovation".

Waouh!
C'est magnifique!

Waouh!

La vidéo qui accompagne cette campagne est bourrée de clichés sexistes, de bombasses en talons aiguilles et d'un chercheur en blouse blanche hyper sexy.

Waouh!
C'est désespérant...

Sous couvert d'une intention pourtant louable, la Commission Européenne sombre dans les bas-fonds d'un sexisme ordinaire.
Le 21 juin 2012, la Commission Européenne lancera une campagne de communication pour encourager les filles à étudier des matières scientifiques et pour orienter les jeunes femmes vers des carrières de recherche. Les femmes demeurent encore aujourd'hui sous-représentées dans les domaines de la science, de la technologie et de la recherche en Europe, ce qui constitue un énorme gâchis de talents. La campagne s'attaquera aux stéréotypes sur la science et montrera aux jeunes, en particulier aux jeunes filles et jeunes femmes, que la science peut leur procurer beaucoup d'opportunités pour leur avenir. La campagne soulignera également l'importance de la science et de la recherche pour apporter des solutions concrètes aux problèmes de notre monde (sécurité alimentaire, énergie, environnement etc). 
"Sécurité alimentaire, énergie, environnement": des domaines de recherche et d'avenir et qui sont aujourd'hui des préoccupations majeures pour tout le monde.
Ah non. Pardon.
Les femmes dans la recherche, c'est surtout pour les cosmétiques hein... Cela va de soi.

Jugez par vous-mêmes...
On dirait davantage un spot publicitaire pour Séphora... C'est lamentable.

Bon... Excusez-moi, j'ai du travail.

Mon microscope m'attend mais il faut d'abord que j'aille faire du shopping, que je me maquille, et que je me coiffe pour répondre aux critères d'excellence de la Commission Européenne en matière de recherche et d'innovation.

39 commentaires:

  1. Affligeant ! A l'image des technos débiles et fortement idéologisés à droite. Les femmes de la commission devront elles aussi réfléchir à la finalité de leur présence parmi eux ...

    RépondreSupprimer
  2. D'un autre côté, espérer attirer les filles vers les carrières scientifiques en leur présentant une collection de boudins revêches et acnéiques…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'un autre côté, attirer les femmes vers les carrières scientifiques en mettant en avant les "carrières" justement c'est bien aussi. Et puis, mettre en scènes des femmes "comme tout le monde" c'est pas mal non plus?

      Supprimer
    2. C'est un peu le principe de la publicité, tout de même ! Et pas seulement quand elles visent les femmes, je vous ferai remarquer. On joue sur le désir mimétique, c'est bête comme chou mais ça fonctionne à tous coups.

      Supprimer
    3. Mais toit à fait! Les pubs sexistes envers les hommes existent aussi et c'est tout autant déplorable. Mais le plus déplorable c'est précisément que "ça fonctionne à tous les coups"

      Supprimer
    4. Ce n'est pas déplorable, c'est la nature profonde de l'homme et nul n'y peut rien : le mimétisme (qui existe déjà chez les mammifères supérieurs, et notamment les singes) est à la base de tout, du meilleur comme du pire.

      Mais bon : je n'ai guère envie, ce soir, de me lancer dans un exposé des thèses de René Girard…

      Supprimer
    5. Et bien moi je trouve ça déplorable. Et oui en effet, épargnez-moi les thèses de René Girard!

      Supprimer
    6. Vous avez tort, c'est passionnant et très riche d'enseignement ! Et puis, lire un livre ou deux de temps en temps n'a jamais tué personne…

      Supprimer
    7. Vous avez raison; lire un livre ou deux n'a jamais tué personne... Mais bon: je n'ai guère envie, ce soir, de me lancer dans un exposé détaillé des livres que j'ai lu, que je lis et que je vais lire quand j'aurai fini de lire ceux que je suis en train de lire ;-)

      Supprimer
    8. Faites-moi signe quand vous serez venue à bout de la pile des “en cours” !

      Supprimer
    9. Je n'y manquerai pas! Le problème quand on lit plusieurs bouquins en même temps c'est que la pile ne descend guère...

      Supprimer
    10. Je connais le problème (si c'est un problème)…

      Supprimer
    11. ça fait partie des problèmes qu'on aime bien...

      Supprimer
    12. Dis donc ! T'arrête de papoter avec le vieux facho ?

      Supprimer
  3. De l'ironie et de l'humour, tout ce que j'aime (rires)!
    Non mais c'est une blague??!! C'est une pub conçue pour attirer les femmes dans les filières scientifiques, sérieusement??? Ce n'est pas Séphora qui lance une campagne de pub encourageant les femmes à étudier les cosmétiques??? Oh my gosh, quelle vision simpliste de la nécessité et l'utilité d'avoir des femmes dans les sciences! Très réducteur,très insultant, surtout quand je pense à des femmes comme Marie Curie et d'autres qui se sont distinguées par leur intellect et non pas par leur talon aiguille ni leur maquillage! Ce qui ne veut pas dire pour autant, qu'il faille montrer du doigt les femmes qui étudient les cosmétiques et ou qui prennent soin d'elles... Mais voyons...est ce là, tout ce qu'une femme peut apporter à la science??!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et qui vous dit que Marie Curie ne portait pas de petits dessous à faire rougir une fille du Crazy Horse ? Qu'elle n'était pas une experte en fellation ? Le monde ni les gens qui le peuplent n'ont la simplicité tout d'une pièce que vous semblez leur prêter.

      Supprimer
    2. Didier Goux: on s'en contrefous de savoir si Marie Curie était également docteure ès fellation (ou pas). Quand un homme fait carrière dans la recherche et les sciences, ou quand on fait une campagne pour recruter des hommes (et des femmes) dans ces secteurs, on se pose rarement la question de savoir si Monsieur est expert en cuni ou s'il a une belle gueule...
      Permettez-moi de vous dire Monsieur Goux que vous vous égarez!

      Supprimer
    3. Je ne m'égare nullement : je voulais simplement dire que les êtres humains (et donc les femmes, paraît-il…) peuvent être à la fois ceci ET cela : Marie Curie coquette, voire un peu cochonne) et tel top model d'une belle intelligence.

      (Mais je vous accorde que c'est tout de même assez improbable…)

      Supprimer
    4. Bref... Toujours est-il que je trouve regrettable d'être obligé de mettre en scène des top models parfois à moitié nu-e-s pour rendre "bankable" tel ou tel projet.
      Et sinon, concernant votre dernière remarque:"Mais je vous accorde que c'est tout de même assez improbable", seriez-vous adepte de la maxime "Trop bonne, trop conne"?

      Supprimer
    5. Ma chère, vous me prêtez généreusement une inintelligence que je crains de ne pas posséder entièrement. Je voulais juste dire, pour en avoir entendu s'exprimer un certain nombre, que l'esprit et la culture ne sont pas les qualités les plus répandues dans le petit monde enchanteur des porte-manteaux sur jambes.

      D'un autre côté, comme la culture n'est plus non plus, désormais, l'apanage des professeurs, on ne voit pas pourquoi on exigerait de ces malheureuses bêtes à podium des qualités que l'on a cessé d'exiger de nos bateleurs d'estrades.

      Supprimer
    6. Admettons... mais son s'égare. Car le problème de base, selon moi ici, c'est l'instrumentalisation d'un soit-disant sex-appeal pour tout et n'importe quoi. Qu'on voit un gus ou une nana nu pour vendre un caleçon ou une culotte, je comprends. Mais pour en appeler au recrutement dans les carrières scientifiques, ça me laisse perplexe hein...

      Supprimer
    7. Oh, ne vous fatiguez donc pas inutilement : j'avais très bien compris quel était le fond de votre propos. Je trouvais simplement que c'était un peu déclarer la guerre à des moulins à vendre, s'indigner à vide, voilà tout.

      Après, c'est vrai, on a un peu dérivé. Mais c'est aussi le charme des blogs, lesquels en ont par ailleurs bien peu, reconnaissons-le.

      Supprimer
    8. Moulins à vendre ? Moulins à vendre ? Mais il est idiot, ce gros garçon réactionnaire !

      À VENT, andouille !

      Supprimer
    9. "Vendre du vent", c'est aussi le sens de mon blog pour certains. Et pas pour d'autres !!!

      Supprimer
  4. Excusez moi, dois-je dire Didier Goux ou l'homme qui veut se donner des airs de penseur? IL est rare de trouver un tel condensé de "connerie" chez un seul être! Que l'on veuille choquer ou être drôle, je peux le comprendre mais déjà faudrait il que ce soit fait avec un peu de talent...Vos propos hélas, laissent penser à un misogyne, dont son problème avec la femme remonte sans doute à l'enfance (cf Freud)! Peu importe, ce que Marie Curie faisait dans son intimité, il n'en est pas moins que ce fut une brillante scientifique, dont le travail demeure aujourd'hui! Certes, cela ne veut pas dire pour autant, que toutes les scientifiques étaient ou devraient être des "binoclardes", "ringardes" et "insipides" mais la seule chose qui ait le mérite d'être mis en avant est l'intellect! Dont la femme, n'en est pas dépourvue, comme semblez le sous-entendre! A l'avenir, comme dit l'expression, quand on à dire d'intéressant...Et j'espère, que ça au moins vous l'aurez compris!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À propos de condensé, vous en êtes une autre – et de la plus belle eau, ce me semble.

      (Déjà, ce pseudonyme…)

      Supprimer
  5. Et beh, Didier Goux était en forme ce jour, il était partout! Chez moi, chez toi...Il s'ennuie de nous...
    Franchement, j'ai une ado à la maison et c'est le genre de chose qu'elle adore : le paraître, la mode, le truc un peu féminin et sexy, "branché", cela peut l'inciter, oui.
    C'est une réalité: à nous de lui expliquer, nous ses parents, que ses fringues, ses copines, sont moins importantes que les études.
    Et si cela l'incite, pourquoi pas?
    J'ai pas la recette miracle, tu sais, certaines profs féministes lui avaient mis dans la tête que les filles sont plus fortes que les garçons, dans ce monde sans pitié, c'est pas une bonne idée.
    Le fait est qu'on doit toujours prouver qu'on est intelligente si on est une femme dans certains milieux.
    Là est le problème, je crois.
    Mais c'est mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah parce qu'en plus vous vous êtes reproduite ? Dieu du ciel, je comprends pourquoi les psychanalystes auront toujours du boulot…

      Adressez mes condoléances à vos pauvres enfants…

      Supprimer
    2. Dites-donc Didier Goux, vous avez mangé un clown?
      Mes amitiés à votre psychanalyste, le mien a lâché l'affaire!

      Supprimer
  6. Digne d'un plateau-télé!
    Didier Goux fait de l'humour! Gloire!
    (Elooooody, avoir DidierGoux comme Guest-Troll, c'est un honneur)...
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour ça que je le ménage tu penses bien...

      Supprimer
    2. Il est comme Brasillach...pour la présence...oups, pas pu m'empêcher...
      Et puis lui qui se plaint qu'on est trop moderne dans nos choix culturels...

      Supprimer
    3. Mais qu'est-ce que la “modernité” a à voir avec les indigentes musaks que vous vous flattez d'écouter, ou au moins d'avoir écoutées ?

      Supprimer
    4. Dites-donc vous deux, si vous voulez débattre sur un autre sujet que ce billet, vous pouvez aller en bas de chez moi hein, y'a un PMU sympa :-)

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise