Comment j'ai vidé un grenier... Avec des députées dedans

vide grenier
C'est la saison des vide-greniers, brocantes, trocantes et autres braderies
Et aujourd'hui ça se passait en bas de chez moi. J'aurais eu tort de ne pas y aller.
D'habitude c'est moi qui tient le stand, j'ai toujours une tonne de merdes à vendre.

Des trucs laids, des trucs cheap... des trucs quoi. Et y a toujours des gens pour m'acheter mes trucs.

Je ne sais pas comment je me débrouille pour avoir toujours autant de merdes à vendre chaque année et même plusieurs fois par an.
Mais cette année, mon vide-grenier, ce sera le 20 octobre. En espérant que la météo sera de la partie.

On trouve de tout sur un vide-grenier (même des morceaux de cadastre il paraît):
  • un porte-bébé pour le petit dernier,
  • des cendriers Ricard pour le vieux,
  • des cruches Pastis pour le pote,
  • des Secret Girls pour Cindy,
  • des tables de poker pour Lolobobo (tiens au fait, hier soir j'ai fini 2ème à ma soirée poker, j'ai gagné 10€ et j'ai tout claqué aujourd'hui),
  • des sacs à franges, sans franges, avec Pucca dessinée dessus, avec des fleurs, en cuir, en plastoc, en crochet pour Mamie,
  • des thermomètres en terre cuite pour Tantine,
  • un homard qui danse et frappe dans ses mains pinces pour l'Oncle Géo Trouvetout,
  • des vinyles d'Earth Wind & Fire collector pour le pote qui fait rien qu'écouter du son,
  • Des vieux numéros de Rock News avec Iggy en slibard sur la couverture, pour le cousin rockeux
  • des objets à l’effigie de Johnny (prononcé "Jonie" par la taulière du stand): un portrait de Jonie, une figurine de Jonie, un mug avec Jonie... elle aurait dû attendre un peu, d'ici quelques temps, ils auraient vraiment pris de la valeur ses trucs de Jonie.
 Iggy Popo
Bref, du bordel à plus savoir quoi en foutre.

Et des bouquins. Moi c'est pour les bouquins que j'y vais, au vide-grenier. Parfois on trouve des perles, des éditions originales vendues pas plus de 2 €, ou des numéros de l'Illustration des années 1940, vendus 50 cts (incroyable! Pour moi l'historienne, s'offrir des sources imprimées à ce prix là, c'est juste une aubaine).

Et puis j'achète des livres de poche, plein de livres de poche. Mais comme c'est la crise et que c'est un vide-grenier, je mets pas plus de 70 cts pour un poche, faut pas déconner quand même.
Moi: "Bonjour Madame, vous les faites à combien vos poches?"
Elle: "2 €"
Moi: "2 € LE poche?"
Elle: "Oui parfaitement, 2€ le poche"
Moi: "Et vous me faites un prix si j'en prends plusieurs?"
Elle: "Nan"
Moi: "Ben c'est vachement cher pour un Poche quand même..."
Elle: "Oui mais si vous le retournez, vous voyez le prix derrière hein... 6,72€"
Ma tête: "Prends-moi pour une conne j'adore ça"
Ma bouche: "Oui je sais bien hein, mais les autres là-bas, ils les vendent 1 € maxi"
Elle: "Bah oui, mais ça marche très bien depuis ce matin"
Moi: "OK bah bonne journée alors"
Ma tête à 19h30: "Mytho, il lui reste tous ses bouquins sur les bras, elle en n'a pas vendu un seul"
Mais je m'en fous, parce que j'ai quand même trouvé mon bonheur:
  • Philippe Carrese, Le Bal des Cagoles
  • Harlan Coben, Sans laisser d'adresse
  • Cyril Massarotto, Dieu est un pote à moi
  • Thomas Harris, Le Silence des agneaux
  • Douglas Kennedy, Quitter le monde et La poursuite du bonheur
  • Antoine de Caunes et Albert Algoud, Vous permettez que je vous appelle Raymond?
  • Herbert George Wells, L'Homme invisible
  • Ken Kesey, Vol au-dessus d'un nid de coucou
  • Amélie Nothomb, Antéchrista
  • Delphine de Vigan, No et moi
  • Horace McCoy, On achève bien les chevaux
  • Jonathan Troper, Pertes et Fracas
  • Toni Morrison, Beloved
  • François Bégaudeau, Entre les murs
  • Kurt Cobain, Journal
  • Frédéric Beigbeider, Nouvelles sous ecstasy et Dernier inventaire avant liquidation
  • Alexander McCall Smith, Vague à l'âme au Botswana
  • Jay McInerney, Moi tout craché
  • John Irving, Le monde selon Garp
  • Marie Darrieussecq, Bref séjour chez les vivants
  • Jack Kerouac, Sur la route
  • Bret Easton Ellis, Zombies
  • Andreï Kourkov, Le pingouin
Le tout pour moins de 10 €. 

Et surtout, 3 numéros de l'Illustration:
  • 1er décembre 1945 sur le Procès de Nuremberg,
  • 8 décembre 1945 sur le Congrès International des Femmes
  • 18 juillet 1942 sur les assistantes sociales de l'Air

Et comme on ne se refait pas, vous trouverez ci-dessous une page de l'un de ces numéros qui vous dresse la liste des Premières députées françaises (vous apprécierez la féminisation orthographique de "députée", un exploit pour 1945...)
Premières députées françaises

Tiens... L'année dernière, on y avait croisé Nicolas Dupont-Aignan qui serrait des mains à tour de bras... Mais cette année, il s'en fout, il a été réélu, alors on l'a pas vu.

Vous aimerez aussi

16 commentaires

  1. Bonsoir Elooooody,
    Pour les bouquins, il n-y a pas des bornes d'échange vers chez vous.
    A Marseille, nous en avons une dans le ventre de Marcel Zarafon, le fils de Zarafa sur le Canebière. C'est un échange libre, il y a toujours des bouquins et toujours du monde qui cherche et en prime c'est gratos. En prime, une fois par mois au même endroit, il y a une brocante ou les bouquins sont présents quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non y'a pas ça par chez nous! Dommage d'ailleurs. Après, je suis tellement matérialiste avec les bouquins, que je les stocke et je les prête mais j'ai beaucoup de mal à m'en séparer après, alors avec un système de borne, je serais du genre à tous les chourave...

      Supprimer
  2. Philippe Carrese, Le Bal des Cagoles: très bon roman de plage, mais faut se dépêcher pour la plage paske c'est la RENTREE.

    D'ailleurs, bonne année bonne santé ! (c'est maintenant qu'il faut souhaiter bonne année aux professeurs...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne année les profs!
      Ouais plage ou pas, quand je viens de lire 2 Virginie Despentes, ça fait du bien de passer à plus léger hein

      Supprimer
    2. Mais pourquoi DEUX Despentes d'un coup ? C'est un pari, une punition, un mauvais karma ? Il y avait "King Kong théorie", dans un des deux ? (Il n'est pas inintéressant, celui-là)
      Je suis étonnée qu'on puisse lire pour le plaisir, ou par intérêt, Marie Darrieussecq. Je n'arrive pas à comprendre.

      Supprimer
    3. Bah!
      Les goûts et les couleurs hein...
      Oui King Kong Théorie et Apocalypse Bébé

      Supprimer
  3. le bal des Cagoles ça se lit même sans plage, c'est un pur bonheur ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon bah je te dirai ça quand je l'aurai lu ;-)

      Supprimer
  4. La prochaine fois je viens chez toi pour les bouquins, je ne trouve pas autant de bons titres chez moi ! Par contre les collections Harlequin ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'avait une nana, elle avait tous les Bellemare, tous les Harlequins et tous les Danièle Steel hahaaha!

      Supprimer
  5. Les députées au vide-grenier tu as bien fait de les en retirer.
    Très intéressant de les voir et aussi de quels partis elles sont.
    Bonne lecture de tes nouvelles acquisitions !

    RépondreSupprimer
  6. Pas jojo les députées, à croire qu'il n'existait pas de salon de coiffure à l'époque.

    Mais il est vrai qu'on rasait gratis dans la rue en 45 (je sors :))

    RépondreSupprimer
  7. très bon billet sympa sur une jolie tranche de vie, et puis en plus, c'est une manière de recycler et de faire du bien à la planète:-)
    Moi aussi j'adore!
    biz

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise