Voter aux Européennes

On est à presque un mois des élections européennes. Il y a fort à parier que l'abstention va encore faire parler d'elle. Après le taux record de gens qui ne se sont pas déplacés aux Municipales, j'imagine que le taux d'abstention aux Européennes va être encore plus important.

Sarkofrance pose le décor. Pas très optimiste le camarade:
"La prochaine claque est pour bientôt. Tous les sondages nous le disent. Aucun sondagier n'explique sa méthode de redressement des données d'enquête. Mais les constats sont clairs, assénés, définitifs: Marine Le Pen en France va cartonner aux prochaines élections européennes de mai. En 2009, le FN avait pâti d'une UMP sarkozysée à la sauce identitaire et sécuritaire. A peine 6%, sur fond d'une abstention qui dépassait les 60%. Les récentes études ne montrent que des 'progrès'."
Il y a quelques jours, je faisais des bonds sur moi-même et je bashais Harlem Désir. Je ne regrette rien de ce que j'ai écrit. Sauf une phrase:
"Je ne voterai pas pour Harlem Désir.
Mon vote ira à Nouvelle Donne, au FdG ou à EELV. 
Et je ne ferai pas non plus campagne pour Harlem Désir."
Je crois que je vais voter socialiste malgré tout. Par cohérence et parce que mon naturel optimiste me laisse croire que Martin Schulz est le seul capable de proposer autre chose. En revanche, je me pose encore une question: Harlem Désir, nouveau Secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes peut-il maintenir sa candidature à un poste d'eurodéputé? Déjà qu'il fait partie des plus mauvais élèves du Parlement Européen, m'est avis que ça ne s'arrangerait pas s'il cumulait les 2 fonctions.  Si tel n'est pas le cas, qui pour le remplacer?



Franchement, c'est un peu la honte hein. Quand je vois ça, je me dis qu'il y a vraiment urgence avec le non-cumul des mandats, quels qu'ils soient. Et je mets dans la balance tous les mandats: locaux, nationaux, européens, et même la présidence d'un parti.
Je ne vois comment on peut gérer de front deux mandats dont un à Strasbourg.

Globalement, la France se classe au 21ème rang alors que l'Allemagne dont nos politiques ne cessent de vanter le "modèle" est 8ème...

En plus, quand ils sont présents, nos eurodéputés français semblent être encombrés d'un poil dans la main:
"Être présent ne signifie pas forcément être productif : quand chaque eurodéputé allemand a écrit en moyenne trois rapports entre 2009 et 2013, les Français, eux, en ont fourni tout juste deux. 'Les Français ne rédigent aucun rapport et se concentrent sur les discours en plénière... comme les Italiens et les Britanniques', relève ainsi la Fondation Robert-Schuman. Beaux parleurs donc, mais pas bosseurs. C'est notamment le cas des Le Pen père et fille, de Brice Hortefeux, de Rachida Dati ou encore de Jean-Luc Mélenchon qui n'ont fourni... aucun rapport en cinq ans."
Sans parler de tous-tes celles et ceux qui quittent le navire en cours de mandat. Ainsi le Parisien révèle que:
"Leur taux de démission [aux Français] est ainsi presque cinq fois supérieur à celui des députés allemands. Du coup, ce sont les Allemands qui tiennent les manettes : 55 postes de présidents, vice-présidents de commission, de coordinateurs, etc. contre 41 pour les Français."
Dans ces conditions, on imagine mal comment les prochaines échéances européennes pourraient afficher un taux de participation supérieur à celui qu'il a l'habitude d'être...

Donc j'irai voter, parce que je ne me suis jamais abstenue. Je le ferai sans grande conviction. Je choisirai le candidat qui fera le plus consensus à mes yeux. J'accomplirai mon devoir de citoyenne européenne mais je vais avoir du mal à convaincre les plus frileux tant les arguments me manquent.

Je nourris évidemment l'espoir que Marine Le Pen se casse les dents (c'est une image hein...) tant ses arguments sont contradictoires, incohérents et moisis

Bref, j'irai voter le 25, parce qu'il le faut.

J'apprends aujourd'hui qu'une nouvelle liste se lance dans la course aux Européennes: les Féministes pour une Europe solidaire. Histoire de couper court aux clichés, cette liste n'est pas une liste féminine hein. Non parce que j'en connais qui ont vite fait de faire des amalgames pourris. Cette liste se présente ainsi:
"Menées par des femmes et des hommes féministes, issus d’horizons et de parcours divers, ces listes "Féministes pour une Europe Solidaire" ont pour objectif de faire entendre la voix de l’égalité en Europe. Dans un contexte de régression des droits fondamentaux (notamment du droit à l'avortement) et de coupes budgétaires qui impactent directement la situation sociale des Européens, en particulier les femmes, nous devons agir. Les "Féministes pour une Europe Solidaire" souhaitent réorienter la construction de l’Europe pour que celle-ci mette au cœur de son projet politique et économique l’égalité."
J'ai beau être féministe et trouver l'intention louable, je reste perplexe. Mais bon, on a encore 5 semaines pour se décider...

Vous aimerez aussi

28 commentaires

  1. J'en serais de ceux qui iront voter, déjà par civisme et aussi parce que je refuse de laisser quelqu'un d'autre s'exprimer à ma place. Ce n'est pas rien, l'Europe !
    Je persiste à penser qu'il faut envoyer des émissaires très très motivés qui ne cumulent pas les mandats afin qu'ils restent concentrés sur leur fonction d'eurodéputé.
    Je veux que la France puisse s'exprimer au parlement Européen, nous sommes un peuple parmi ceux qui composent la peuplade européenne, notre voix existe et il faut la faire entendre par de bons émissaires.
    Catherine Trautmann a l'air compétente et José Bové en mon âme de biodynamiste convaincu seraient de bons représentants. L'agriculture est un sujet qui me concerne fortement, je suis effaré des travers de système de l'agriculture actuelle. Et plus que jamais, on a besoin de partir sur de bases saines en France ! Pour s'informer je propose une référence excellente à tous les niveaux : "Le livre noir de l'Agriculture" d'Isabelle Saporta.

    Et je ne veux pas du FN au parlement européen ! Je veux que les différences entre les cultures diversifiées au sein de l'Europe puissent se coexister calmement et respectueusement. Serrer les fesses et raser les murs quand on voit des gens différents n'a jamais été une solution, et pis encore, cela encourage la défiance des autres.

    RépondreSupprimer
  2. Pareil. Je vais voter Schulz. Tant pis si le bulletin est au nom de Désir.

    RépondreSupprimer
  3. « On est à presque un mois des élections européennes. »

    Non : on est à plus d'un mois.

    À part ça, j'irai voter aussi. Pour la liste la plus anti-européenne que je pourrai trouver et qui ne soit pas de gauche. J'ai d'ores et déjà l'impression que mes hésitations seront courtes…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, presque un mois, ça veut bien dire que bientôt, on sera à un mois non?
      Quant à vos intentions de vote, je n'avais aucun doute.

      Supprimer
    2. Non ! Presque est mois est l'équivalent de pas tout à fait un mois. Quatre semaines, genre…

      Supprimer
    3. Presque est mois... Et ça donne des leçons. Faudrait pas vieillir.

      Supprimer
    4. Il va de soi que je m'adressais au gros frisé…

      Supprimer
    5. Cela va de soi évidemment.

      Supprimer
    6. Qu'est ce que si encore foutu, moi ?

      Supprimer
  4. Selon une source solférinienne, Pervenche Bérès devrait prendre la tête de liste en IDF.

    Espérons-le !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là, une candidate qui n'a pas peur de s'appeler Pervenche, je vote immédiatement pour elle ! Rien qu'en passant à ce qu'elle a dû souffrir d'avoir eu des parents aussi cons…

      Supprimer
    2. Ils ont été mis à amende.

      Supprimer
    3. C'est la soirée des jeux de maux?

      Supprimer
  5. pourtant c'est un joli prénom comme Violette, Rose, Iris...
    Ce n'est pas de si mauvais goût, c'est même poétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est le cas, j'aurais moins de mal à voter!

      Supprimer
  6. Je vais voter "BLANC" !
    Le blanc c'est salissant mais c'est beau .....
    Le blanc est la couleur du deuil aussi en certains pays .......
    L'Europe va mourir bientôt . Je vais porter son deuil en blanc .....

    RépondreSupprimer


  7. Je fais un compte rendu de ce que mon radar a pu capter lors de l'émission de 18h05 à 19h.

    La Faillite des Partis Yves Calvi le 15/04/2014 france 5 Cdansl'air.

    Politologues : J.Garrigues, Dominique Reynié, Valérie Martin, G.Gunberg.

    - Cambadélis sera la chevillière entre le gouvernement et le PS. Mais il existe un risque de scission malgré la possibilité de régler les divergences au sein du PS sur le long terme.

    Depuis 40 ans on se pose la question de scinder le PS en deux partis distincts, mais il y a risque de dérive comme on le voit à l'UMP.


    Harlem Désir à été nommé en tant que secrétaire des affaires européennes afin de libérer la tête du parti Socialiste.

    - Le PS s'oppose à la gouvernance de crise du gouvernement de gauche pour des raisons idéologiques et électorales. En effet, le social libéralisme du gouvernement actuel ne fait pas consensus au sein du PS pour des raisons historiques, on rapporte qu'il y a eu des démissions des adhérents dits anciens du PS (cela soulève le problème d'adaptation des partis politiques qui se cramponnent à leurs racines historiques au temps actuel, anachronisme)

    La place des mesures dites de gauche dans un contexte de crise se pose : depuis la raclée des municipales, il y a remise en cause des marqueurs sociétaux de la gauche comme le mariage pour tous etc...

    Car, lorsque la crise est là, on adopte une gouvernance pragmatique, le clivage gauche/droite est donc moins marqué que de coutume ainsi que le clivage au niveau européen.

    Toutefois il est possible d'être un gouvernement dit de gauche sociale en temps de crise, cela n'en pose pas moins la question si ce sera "intellectuellement" acceptable.

    Il existe une "comédie" de perception au PS : Valls est désigné comme de droite au sein du PS, il surjouent le clivage alors qu'il existe toujours. Il y a peur d'effacement de clivage.

    Les Roms par exemple sont un sujet très clivant entre gauche/droite. Pourtant les flux migratoires restent une constante incontournable depuis des temps immémoriaux des populations européennes.

    -Une forte adhésion du peuple à un parti politique permet de mieux faire passer les idées et les discours du parti quel soit il.

    Malheureusement, le problème malthusien des partis politiques est le manque criant de transparence financière des partis ! cela affecte l'opinion publique et agit comme un vrai repoussoir moral.

    La ligne idéologique d'un parti est déterminée par la synthèse des idées du parti entier. Malheureusement il nous manque quelqu'un qui rassemble toutes ces idées et les ordonne entre elles.

    - Crise de leadership à l'UMP : Copé qui est contesté et Fillon qui est isolé. Afflux de trentenaires UMP afin de renouveler et remettre à flot "le navire de l'UMP" via le dynamisme de la nouvelle génération.

    Leur objectif déclaré est la présidentielle 2017 (CF course à l'élection)

    - Il existe pratiquement le même discours à droite qu'à gauche sur les problèmes internes des partis respectifs.

    Les alliances politiques sont inexistantes à cause des institutions politiques, cela amène à une faiblesse de pouvoir, division plutôt que rassemblement.

    - Est-ce que la crise politique amène à un éclatement de la société ? La société réclame pourtant du libéralisme de gauche, elle en a besoin. Cela est un aspect positif car cela reflète un changement profond de la société : d'où la réaction des tenants archaïques, traditionnalistes qui ont peur du changement.

    RépondreSupprimer

  8. Pourtant nous sommes obligés d'évoluer afin de suivre le monde, et cela obligera bientôt les partis politiques à changer afin de suivre les besoins d'une société évoluant. Mais cela exige des ressources qui se doivent d'être transparentes par rapport à la confiance du peuple.

    Exemple de l'ISLANDE : ils ont externalisé les compétences politiques, il y a tirage au sort des parlementaires, des propositions constitutionnelles suggérées par le peuple avec obligation du pouvoir en place d'étudier ces propositions.

    Il y a vraie participation civique car on permet à des gens non inscrits au pouvoir de faire des propositions.

    -Influence de la Terra Nova a permis l'inflexion de la politique du PS par rapport à la réalité économique et sociale du pays.

    -PCommuniste à la dérive : La lutte des classes a évolué en lutte des consciences. Leur premier sujet sont les inégalités sociales et financières entre différentes fanges de la population.

    Faible représentativité aux noyaux de pouvoir que sont l'Assemblée et le Sénat de la fange ouvrière (1%) alors qu'ils représentent 52% de la population française.

    Revendique 150 000 adhérents. les politologues disent que ce chiffre est sujet à caution.

    L'UDI a 50 000 adhérents environ.

    - les partis politiques sont des institutions un peu figées d'un point de vue historique. Cela entraîne une défiance française pour la politique qu'ils jugent un peu anachronique.

    L'influence du changement du septennat en quinquennat est flagrante : il y a apparition d'une course au pouvoir, on ne prend pas le temps de mettre une politique stable au gouvernement car on pense aux prochaines élections.

    C'est un vrai poison politique qui divise et qui envenime les divergences.

    Et je finis sur l'aspect culturel du PS concernant le monopole des questions sociales.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mika. Si ça continue, je vais t'embaucher pour assurer une veille d'actualités!

      Supprimer
  9. Ce serait un grand honneur pour moi. Je suis souvent les débats de Yves Calvi.
    J'espère que ca ne t'embête pas que je publie en commentaire ?

    RépondreSupprimer
  10. Capté aujourd'hui (21/04/2014) sur public sénat vers 12H-12h05 après "la politique c'est net" et avant "les grands travaux" un petit résumé très clair sur le fonctionnement de la commission européenne. Sauf que je ne trouve pas la vidéo. Martin Schultz était cité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut attendre, la vidéo sera sans doute dispo demain...

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise