Coup de mou

Jegoun a publié deux billets coup sur coup pour parler des blogs politiques. Il dit que la plupart d'entre eux sont en mort cérébrale 2.0.
C'est pas faux. Je ne sais pas si le mien est un blog politique, mais il est en sommeil, c'est le moins qu'on puisse dire.
Il est évidemment plus simple de bloguer quand on est dans l'opposition. Taper sur Sarko et Le Pen, c'est facile et ça ne mange pas de pain.

Défendre la Loi Macron, c'est... comment dire... Plus complexe.
Donc je suis une fainéante, et j'assume.
Mais pas que. Enfin ça dépend pour quoi.

On a tous nos raisons pour moins bloguer. La mienne, la principale, c'est que je suis en campagne. Porte à porte tous les soirs, comité de campagne tous les lundis soirs, réunions une fois par semaine, distribution de tracts sur les marchés, dans les quartiers, dans les boîtes aux lettres.
Moralité, quand je rentre le soir, je ne blogue pas, je ne blogue plus.
Et c'est très frustrant, parce que j'aurais des tonnes de trucs à dire.
Mais comme le souligne Jegoun, au moment où j'ai envie d'écrire, tout a déjà été dit, en 140 caractères, à la télé, à la radio, ou dans les blogs des copains.
Du coup, je ne glande plus rien.

Va falloir que je me ressaisisse.

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  1. Défendre la Loi Macron, c'est... comment dire... Plus complexe.

    Mon petit doigt me dit que ce n'est pas la pire des couleuvres que vous aurez à avaler.
    Et à vendre au porte à porte, si on accepte de vous ouvrir la porte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, contre toute attente, et je vais être tout à fait honnête: les portes s'ouvrent toutes. Et sur 150 environ, seulement 3 nous ont envoyés sur les roses.
      Les autres étaient plutôt contents de nous voir et même ravis du bon bilan du CG actuel.
      Du coup, ils ont parfaitement conscience qu'il ne faut pas mélanger colère nationale et élections départementales.

      Supprimer
  2. Consolez-vous comme il m'arrive de le faire moi-même, et de plus en plus souvent : si ce que je comptais dire a été dire par d'autres, c'est probablement parce que ça n'avait guère d'intérêt ; j'ai donc bien fait de m'abstenir.

    Vous verrez : c'est souverain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK. Je vais tester. Même si en ce moment, je teste déjà malgré moi!

      Supprimer
  3. Au boulot !

    Mais, putain, il n'y a que des gros réacs qui commentent, ici !

    RépondreSupprimer
  4. Note en passant: le soir en rentrant a la maison, tout a peut être été dit... mais en 140 caractères justement... Donc simplifié... effleuré... incomplet... et ca... c'est une raison nécessaire et suffisante pour continuer de bloguer... en plus de 140 caractères! M'enfin ^^

    Sinon ouais... les reacs c'était mieux avant... quand ca savait rester à sa place!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouarf !
      Mais une bonne raison de bloguer => plus de 140 caractères. C'est pas faux!

      Supprimer
    2. Je connais un certain nombre de blogueurs (et aussi de commentateurs…) qui feraient aussi bien de se limiter à 140 signes : leur pensée y tiendrait à l'aise.

      Supprimer
  5. Auxi 28 février 2015

    Qu'une défense de la très droitière et très scélérate loi Macron attire les réacs, quoi de plus prévisible ? Ils savaient les socio-kollabos à leur botte, mais n'en espéraient pas tant tout de même…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ç'a surtout le mérite de ne strictement rien vouloir dire : de l'imprécation mâtinée de gâtisme.

      Supprimer
  6. Depuis quand vous "modérez", vous ?

    Et sinon, cette campagne : ça laboure grave (comme disait Victor Hugo) ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je modère pour les billets qui ont plus d'une semaine pour éviter les english spams.

      Supprimer
    2. Et oui : ça laboure grave.

      Supprimer
  7. L'indépendant18 mars 2015 à 01:36

    Défendre la loi Macron. Emmanuel Macron ou l'ultra-libéralisme prétendument socialiste, à l'exemple d'un Strauss-Kahn, d'un Moscovici, d'un Tapie, d'un Attali, etc, etc... Elle est belle cette gauche bobo, qui prétend défendre le peuple, mais qui considère comme une certaine droite, que l'homme doit être au service de l'économie et non l'inverse. L'exemple de Macron au sujet du Traité Transatlantique est à cet égard probant.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise