10/03/2012

Semaine de m**** pour Nicolas Sarkozy

Cette semaine a été dure… Très dure (prononcer "duuuuure" à la façon d’un Michel Galabru) pour Nicolas Sarkozy...

Tout commence mardi 6 mars dans l'émission Des paroles et des actes sur France 2. 
  • Obligé de s'explique sur sa Presidential Party au Fouquet's
  • Obligé de justifier ses relations avec les riches, les milliardaires, les grands patrons
  • Obligé de justifier son goût pour le luxe
  • Obligé d'expliquer que toutes ces "maladresses" c'est la faute de Cécilia
  • Obligé de faire un mea culpa qui ne passe pas, auquel on ne croit pas, et dont on se fout pas mal finalement.
En effet, nous sommes 55% à considérer qu'il n'était pas sincère. Coup de com ? Prouver qu'il n'est pas le candidat des riches mais un homme comme les autres qui - s'il est réélu - ira fêter sa victoire en famille, avec les siens ? Mais oui : exactement. Carla Bruni ne déclarait-elle pas "nous sommes des gens modestes" quelques minutes avant la prestation de son mari ? 
Modestie : nom commun féminin. Pudeur dans l'expression des sentiments. Modération, réserve, retenue dans l'appréciation de soi-même.
Mouais... Pas étonnant qu'on n'y croit pas une seconde...
Deuxième coup dur : malgré une prestation que l'UMP juge satisfaisante, les sondages ne décollent pas pour Nicolas Sarkozy qui n'est toujours crédité que de 27 % d'intentions de vote au 1er tour

Mais qu'on se réjouisse, 27 %, c'est son meilleur niveau ! Formidable élève Sarkozy : poursuivez vos efforts !

Troisième coup dur : mutinerie à l'UMP. A tour de rôle, dans le propre camp du candidat sortant, chacun-e y va de sa petite phrase.
Bon j'arrête parce qu'on va dire que je m'acharne et que je tire sur l'ambulance.
Mais qu'on se réjouisse (bis), Nicolas Sarkozy a confirmé chez Jean-Jacques Bourdin qu'il arrêterait la politique s'il n'était pas réélu... Coup de com ?

Quatrième coup dur de la semaine ?

C'est Carla qui va être contente, elle va pouvoir reprendre une vie normale de gens modestes :
  • allez chez Lidl,
  • rouler en Twingo,
  • revendre sa Rolex,
  • contracter un crédit revolving,
  • prendre le métro,
  • partir en vacances à Palavas-les-flots
Courage, c'est bientôt fini la vie d'ascèse, l'austérité extrême... Le compte-à-rebours a commencé : J-57.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise