10/10/2012

Quand L'Express défendait les femmes

Je te parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître: quand L'Express "racontait l'Histoire", dixit le site de l'Express lui-même.

Et alors que depuis quelques temps, les Unes du journal créent le buzz par leur mauvais goût (euphémisme), j'ai été contente agréablement surprise de trouver dans le diaporama qui retrace l'histoire du canard une Une consacrée à la défense de la contraception.

Unes L'Express
 Avec en sous-titre, une citation de Nicolas Machiavel (rien que ça!): 
"Ce sont les circonstances qui décident du bien et du mal"
Tout n'est peut-être pas perdu alors...
Et peut-être que L'Express traverse une mauvaise passe...

4 commentaires:

  1. Bin, oui Elooooody, mais vous parlez là d'un temps que les moins de vingt ans ...
    Vous parlez de cette époque où la censure officielle existait encore mais aussi ou les vrais journalistes ne s'en laissaient pas compter par les financiers.
    Ceux-là qui avaint viré leur patron qui s'était engagé en politique par exemple.
    C'était les débuts de la préparation de la loi Neuwirth (1967), on arrivait aussi à l'installation officielle de Planning Familial, déclaré en 1960 mais seulement installé en place publique en 1967 (il existait en fait en clandestinité depuis 1956).
    Rien d'étonnant à cette couverture. L'explosion de libération des esprits de 1968 était en gestation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Rien d'étonnant à cette couverture".
      Non c'est vrai, compte tenu du contexte. Mais quand on voit les Unes de L'Express aujourd'hui, on pourrait oublier celles d'hier...

      Supprimer
    2. C'est pour cela qu'il faut expliquer aux "moins de vingt ans" l'évolution de notre société et l'infiltration de quelques financeurs dans les moyens de communication. Vous y participez et merci pour cela.

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise