Présidence de l’UMP: la (rase) campagne sans fin

Pétition retour Sarkozy
Ras-le-bol de cette campagne !

Je ne dis pas ça parce que je suis de gauche (quoique…) mais parce que cette campagne nous offre chaque jour un peu plus de dérapages verbeux, particulièrement du côté de la Droite Forte, ce courant qui, au sein même de l’UMP, ne fait pas l’unanimité mais qui se débrouille assez bien pour occuper médiatiquement le devant de la scène.

Déchirée entre un soutien inconditionnel à Jean-François Copé et une nostalgie désespérante vis-à-vis de Nicolas Sarkozy, la Droite Forte vient de lancer une pétition nationale pour le retour de son messie.

Messie qui, à l’heure où je rédige cet édito, est en partance pour la Russie où il doit participer à une cérémonie organisée par des milliardaires russes, au cours de laquelle seront récompensés "les meilleurs investissements en Russie".

Mais revenons à la campagne au sein de l’UMP.

François Fillon s’affichait il y a quelques jours pendant le débat télévisé qui l’opposait à Jean-François Copé, souriant, confiant, voire amical avec son adversaire.
Tous deux nous servaient du "mon am"» par ci, "mon copain" par là et ne semblaient finalement guère s’opposer que sur la forme mais pas (ou très peu) sur le fond.

Sauf que voilà, la politique est un univers impitoyable et JR Copé commence visiblement à taper sur le système de Bobby Fillon qui supporte de moins en moins ses "coups de mentons"

François Fillon aura mis le temps, mais il sort finalement de ses gonds (mieux vaut tard que jamais) pour dénoncer les "virages à droite" et la vision "caricaturale et étriquée" que Jean-François Copé a de l’UMP.

Une fois n’est pas coutume, je suis d’accord avec François Fillon. 

D’autant plus qu’on vient d’apprendre – et ce n’est pas une surprise je vous le concède – que notre brave Patrick Buisson national vient d’apporter son soutien à Jean-François Copé dont il salue, au contraire de François Fillon, "son courage dans le combat des idées". Bon évidemment, Patrick Buisson cherche à se caser...

Vous aimerez aussi

0 commentaires

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise