06/05/2013

Une année au Ministère des Droits des Femmes

égalité femmes hommes
J'arrête pas de dire partout qu'il est prématuré de faire des bilans de la première année de quinquennat de François Hollande, mais j'arrête pas d'en faire.
Ça doit être mon côté mouton. Ou chien de Pavlov, je ne sais pas.

Toujours est-il qu'en termes de bilan, j'adresse une mention particulière à Najat Vallaud-Belkacem.

Dans un monde parfait dirigé par des Bisounours, le Ministère des Droits des Femmes n'aurait pas lieu d'être. Les femmes et les hommes seraient égaux sur tous les plans et basta.
Oui mais voilà. Force est de constater que ce n'est pas le cas.
Donc, ce Ministère qui avait disparu depuis plusieurs années a été remis en place par François Hollande.

Et Najat Vallaud-Belhacem n'a pas chômé. C'est le moins qu'on puisse dire.
L'égalité au travail
Le site www.ega-pro.fr a été créé pour permettre aux entreprises privées et publiques de réaliser l'égalité professionnelle. Récemment, des entreprises récalcitrantes viennent d'être sanctionnées. Un seuil minimal de temps de travail de 24 heures par semaine et des horaires en continu ont été prévus dans le projet de loi relatif à la sécurisation de l’emploi, pour limiter la précarité du temps partiel, notamment pour les femmes. Pour lutter contre le plafond de verre, un classement des entreprises du SBF 120, selon le degré de féminisation des instances de direction, est désormais publié chaque année. Et d'ici quelques semaines, un plan pour le développement de l’entreprenariat féminin sera dévoilé.
Éduquer à l’égalité de la crèche à l’université
Le programme "ABCD de l’égalité" sera déployé dès la prochaine rentrée scolaire dans 10 académies. Toutes les classes, de la maternelle au CM2 sont concernées. Les enseignants seront désormais formés pour mieux prévenir les inégalités filles-garçons. L’éducation à la sexualité sera enfin effective et généralisée.
Protéger les femmes contre les violences
Le harcèlement sexuel a fait l'objet du premier texte de loi voté par le Parlement. L’accueil des femmes victimes de violences est renforcé: des lieux d’accueil de jour ont été financés dans 62 départements, un tiers des 5 000 places d’hébergement d’urgence qui seront créées pendant le quinquennat sera dédié aux femmes victimes de violences.
Le téléphone portable Grand Danger se généralise sur tout le territoire. La grande enquête VIRAGE sur les violences faites aux femmes, qui n’avait pas été actualisée depuis 10 ans, est relancée. Un projet de loi renforce la lutte contre les mariages forcés, les mutilations sexuelles et la polygamie.
Garantir le droit des femmes à disposer de leur corps
Depuis le 31 mars 2013, l’accès à la contraception est garanti de manière anonyme et pris en charge à 100% pour les mineures de 15 à 17 ans. L’IVG est remboursée à 100% et couvre la totalité des charges supportées par les établissements. Les Pass-Contraception sont en voie de généralisation dans les Régions.
Instaurer la parité à tous les étages
Vie politique, sport, universités, fonction publique: la parité touche désormais tous les domaines. Après la publication de la loi, la réforme du scrutin binominal paritaire prendra effet dès 2014 pour les élections cantonales. De 13,5% de femmes dans les conseils généraux, on passera à 50%.
Promouvoir l’image des femmes dans les médias
Le CSA verra prochainement ses compétences élargies pour veiller à cette image et au respect des droits des femmes. L’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) est régulièrement saisie de publicités qui portent atteinte à la dignité des femmes. La télévision fera davantage de place au sport féminin grâce à la refonte du décret listant les évènements sportifs d’importance majeurs devant obligatoirement être diffusés en clair.
Dans un monde de Bisounours, on n'aurait pas besoin de toutes ces mesures pour contraindre les politiques, les patrons, les médias ou les gens tout simplement, à considérer les femmes autrement que comme des mamans, des bobonnes ou des bimbos. 

Dans un monde de Bisounours, on ferait autant confiance aux femmes qu'aux hommes pour endosser des fonctions de pouvoir ou à responsabilités.

Mais on n'est pas dans un monde de Bisounours.
Et même si dans l'absolu, contraindre par la loi à la parité ou à l'égalité salariale est fort dommage, ça n'en reste pas moins nécessaire.

Et je nourris l'espoir que ce qui est une contrainte pour beaucoup aujourd'hui devienne la norme plus tard.
 
Infographie Ministère des Droits des Femmes
Infographie réalisée à partir de cette vidéo

24 commentaires:

  1. J'ai étudié un peu le sujet la semaine dernière pour mon billet de réponse à Corto : c'est vraiment qu'un chouette boulot est fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avais lu ton billet. JE ne sais plus si je l'avais commenté. Mais il était vachement bien.
      Tiens, je vais de rajouter en lien du coup.

      Supprimer
    2. L'égalité en marche a 1 an, faut continuer...

      Supprimer
  2. C'est curieux, mais depuis quelque temps, vos billets me donnent l'impression d'être totalement dans le second degré ; un peu comme si c'est moi qui les avais écrits, pour rire.

    (J'ajoute que voir Nicolas s'extasier devant le “chouette boulot” réalisé par Mme Belkacem est un plaisir rare et de haute volée.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier, l'expression est sans doute débile. Il n'empêche que pas plus que vous je n'étais intéressé au boulot de Najat VB. Je suis les machins féministes via les blogs. En fait, tout un travail est réellement fait...

      Supprimer
    2. Nicolas => oui.

      Didier Goux => euh.

      Supprimer
    3. Mais évidemment que "du travail" a été fait ! Et c'est bien ce qui est terrifiant ! Car tout ce que cite la taulière, en s'en extasiant, va soit vers une restriction des libertés, soit vers des aberrations et de l'endoctrinement pur et simple.

      Le CSA censé obliger les chaînes à diffuser du sport féminin, simplement parce que le ministre en a décidé ainsi : c'est tout de même extraordinaire cela ! Et je ne dis rien des "leçons d'égalité" dès la maternelle : c'est parce qu'elle semble trouver cela mêêêrveilleux, que je parlais de mon impression de second degré, de moquerie voilée, chez notre hôtesse. Je crains hélas qu'elle ne soit tout à fait sérieuse…

      Supprimer
    4. Didier, elle ne trouve pas ça merveilleux, elle dit même que c'est regrettable qu'on soit obligé de passer par la loi pour certains trucs... A part ça, le CSA agit principalement sur les chaînes publiques et celles qui ont un contrat avec l'Etat pour diffuser des émissions. L'école et les crèches ? Il ne s'agit pas vraiment de donner les leçons d'égalités mais d'arrêter les leçons d'inégalité.

      Supprimer
    5. Nicolas, personne ne vous a demandé de parler en lieu et place de notre hôtesse. D'autant qu'il va de soi que vous forcez votre nature. Est-ce que vous vous rendez compte du ridicule qu'il y a, de votre part, de me parler de l'école et des crèches, dont je sais bien que vous n'avez absolument rien à foutre ? Et, d'ailleurs, l'hôtesse non plus n'en a rien à faire, puisqu'elle n'a pas d'enfant, pas de mari, etc.

      En gros : de quoi vous vous mêlez, vous autres tout seuls ? Qu'est-ce que vous savez d'un couple ? Hmm ?

      Supprimer
    6. Mais je ne parle pas à sa place ! C'est votre réaction qui me semble abusive et caricaturale.

      Supprimer
    7. Va falloir que j'arrête d'écrire mes billets et de me barrer ensuite.
      Bon enfin bref.
      Je trouve ça bien mais triste de devoir passer par des mesures gouvernementales pour obliger à plus d'égalité.
      Et sinon?
      J'ai pas de mari paraît-il. Mais ça ne fait pas de moi une ignorante sur les relations de couple si je puis me permettre.
      Un Jules ça compte ou pas?
      Et j'ai le droit de parler d'éducation et de maternité même si j'ai pas de mouflets? Ou pas?

      Supprimer
    8. Je reviens 24 h plus tard et partiellement dessaoulé. Non, évidemment, cela ne vous empêche nullement de penser ce que vous voulez sur le couple, les enfants, etc. Ce n'est certainement pas ce que je voulais dire (note annexe à Nicolas : ma réaction était évidemment abusive et caricaturale).

      Il va de soi que je n'ai aucune chaire du haut de laquelle je pourrais parler ; le fait de vivre en couple depuis… (laissez : je recompte…) depuis 23 ans ne me confère aucune autorité particulière.

      Le problème, ce qui, je crois, nous séparera toujours, c'est cette égalité, cette notion d'égalité, qui, pour moi, n'existe pas, ne peut pas exister. Les êtres (humains : je ne sais ce qu'il en est des singes ou des abeilles…) ne sont pas égaux et ne le seront jamais. Que cela vous ennuie ou non, il y aura toujours des hommes incomparablement plus intelligents, ou brillants, ou ce que vous vous voudrez, que les autres. Et ceux-là réussiront toujours plus que les autres, que la masse. Je sais que les gens de gauche ne supportent pas cette réalité : néanmoins elle existe.

      Supprimer
    9. Je vois bien ce que vous dites. Mais moi ce que je dis c'est qu'il faut imposer aux hommes, par la loi si nécessaire, de faire appel aux femmes qui sont aussi, parfois plus, compétentes que certains hommes dans tel ou tel domaine.
      La loi est aussi là pour rappeler aux hommes que les femmes sont leurs égales.
      Si c'était déjà le cas dans les mentalités, on n'aurait pas besoin de légiférer là-dessus.

      Supprimer
  3. Je note la constance et l'obstination de certain crypto-masculiniste à venir nous expliquer que bien que les hommes (blancs, hétérosexuels) se cooptent et se reproduisent entre eux dans les mêmes cénacles depuis des siècles, il dénie aux femmes le droit aux mêmes coups de pouce que ceux qu'ils s'accordent en tout injustice, nous faisant prendre du même coup des vessies pour des lanternes : à savoir la pseudo super-compétence , pseudo-supériorité masculines, en réalité super-escroquerie et super-injustice historiques en cours de ringardisation.
    Même idée fausse malgré son air de clarté : il faudrait avoir mari et enfants pour être "compétent" en élevage et entretien de domesticité ! Donc si je suis bien, les travaux de Delphy (pour ne citer qu'elle) sur l'exploitation du travail gratuit et ne donnant aucun droit sociaux aux femmes dans le mariage seraient nuls et non avenus ? Qui peut croire ça ? Merci pour ce billet qui donne enfin un bilan positif, n'en déplaise aux ronchons et aux aigris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merveilleux exemple de sottise tournant en boucle, que ce commentaire d'Hypathie. Qui ne dit rien, tourne en boucle, cite (évidemment) cette pauvre folle de Delphy, en parlant de ses "travaux".

      Supprimer
    2. Pourquoi Delphy=pauvre folle?

      Supprimer
  4. Si l'égalité c'est privilégier la parité au détriment de la qualité, je ne suis pas convaincu que nous prenions une bonne direction. A moins que nous soyons en plein réenchantement de rêve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne parle de privilégier la parité à la qualité, mais de prendre l'initiative d'aller chercher la qualité AUSSI chez les femmes. Parce qu'il y en a voyez-vous.

      Supprimer
  5. Je dis ça car par souci d'égalité, on a vu le niveau de l'enseignement scolaire baisser considérablement afin de permettre à la diversité d'accéder à des hauts postes à moindre effort.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour à tous,
    je viens d'arriver... je m'inscrit parce que j'adhère à la majorité de ce que je lis ici et moi aussi je rêve d'un monde de bisousnours...
    je voudrais en finir avec l'incontournable discrimination positive, parce qu'on n'a pas le choix pour l'instant, avec le plafond de verre et toute la cohorte de loi car, là aussi nous n'avons pas le choix.. Cela fait une petite trentaine d'années que je travaille dans des métiers "d'homme", avec des hommes, et vous savez quoi ? je suis une femme, et souvent on me l'a rappelé, et pas souvent de la meilleure façon. aussi voici ma pierre à l'édifice :
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/05/25/les-hommes-et-les-femmes-ont-ils-des-cerveaux-differents_3174565_3224.html

    Et maintenant ? c'est quoi l'argument pour justifier l'inégalité de traitement ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question et c'est bien tout le problème.
      Merci pour le lien vers cet article passionnant et bienvenue!

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise