18/04/2014

Toi aussi, dessine ta nouvelle carte de France

C'est le site des Décodeurs qui propose de se mettre deux secondes dans la peau d'un cartographe éclairé. 

Pendant que les chaînes d'info continue s'égosillent autour de la démission d'Aquilino Morelle et qu'elles sont en mal de contradicteurs à droite, je me suis prêtée au jeu de la décentralisation.

Et voilà le résultat:


Je ne suis pas mécontente de moi, je crois que ça tient la route et que c'est assez crédible. Mais j'avoue que je n'ai pas été très impartiale. J'ai agrandi la Région Centre a qui j'ai modestement attribué le nom de Grand Centre. C'est un peu mon fief et j'estime qu'il mérite mieux.

J'ai intégré la Mayenne dans la Bretagne, comme ça mes amis qui ont quitté Miniac-Morvan pour Beaulieu-sur-Oudon redeviennent bretons et je sais qu'ils en seront ravis.

Manuel, Marylise, si vous me lisez, je suis à votre disposition.

46 commentaires:

  1. Vous vous êtes plantée dans votre coloriage, en mettant l'Oise en jaune, c'est-à-dire en Normandie !

    À part ça, votre Bretagne a trois départements de trop, lesquels devraient plutôt être rattachés à au ventre mou, c'est-à-dire à la région centre (qui, de toute façon, ne correspond à rien de réel).

    La Corse et l'Alsace, pour des raisons historiques, mais pas seulement, doivent être, à mon avis, des régions indépendantes.

    Pour le reste, ça m'a l'air de tenir la route…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rrrrrâââ, c'est le machin du site qui a foiré son coloriage.
      Pour la Bretagne et le Centre, c'est à cause de la Mayenne et de mes amis.
      Pour la Corse et l'Alsace, le changement, c'est maintenant.

      Supprimer
    2. le centre ne correspond pas à rien bordel ! le Val de Loire est l'ancienne terre des Rois toussa ! :)

      Supprimer
    3. Il n'empêche que, telle qu'elle est, elle ne correspond quand même à rien, historiquement.

      Supprimer
  2. Salut Elooooody,
    Joli coloriage en effet. Si je peux me permettre, en ce qui me concerne, comme Didier, je pense que la Corse doit conserver son indépendance ne serait-ce que pour son insularité et son histoire.
    D'autre part, il me semble que l'actuelle région Provence Alpes Côte d'Azur devrait fusionner avec l'actuel Languedoc Roussillon pour beaucoup de raisons. En vrac : tourisme, industrie, voies de circulations liées à la liaison entre Italie du Nord (industrielle) et Espagne. L'arc méditerranéen forme un tout qu'il ne faudrait peut-être pas casser et ce rapprochement était déjà dans les cartons à la fin des années 80.
    Sur ce, passe un bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai, j'ai hésité. Mais alors du coup, je maintiens, j'y colle la Corse aussi!
      Bon week-end à toi aussi.

      Supprimer
    2. Si vous ne voulez pas que votre deux-pièces-cuisine soit plastiqué, je vous encourage vivement à créer une région autonome pour ces iliens à la con…

      Supprimer
    3. Sinon, j'irai encore plus loin que M. Pierrot : il faudrait fusionner les deux régions qu'il dit, puis y déporter tous nos "divers enrichissants" (dont beaucoup y sont déjà de toute façon : ça limitera les frais de déplacement, car affréter des wagons plombés, ça finit par douiller), et enfin accorder son indépendance au machin nouvellement créé.

      On laisse mijoter une dizaine d'années, en prenant de construire un très haut mur à tessons tout autour. Au bout de ce laps, la région sera devenue à peu près aussi prospère que le Mali, et hop ! on redevient les patrons pour une bouchée de pain, sans avoir les emmerdes ni la promiscuité.

      Je me demande bien pourquoi personne n'a encore eu l'idée de me confier les clés de la France, moi…

      Supprimer
    4. Contactez donc Manuel et Marylise, je suis sûre que cette idée les enchantera!

      Supprimer
    5. Ils vont avoir peur que je leur fasse de l'ombre et ils vont me noyer tel un chaton dans une grosse conspiration du silence. C'est joué d'avance, ce truc.

      Supprimer
  3. Elle a fait un gros coloriage, la honte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme elle ne s'en est pas mal tirée, demain on essaie la pâte à modeler…

      Supprimer
    2. Ah non! Pas la pâte à modeler, je vais encore mélanger toutes les couleurs.

      Supprimer
    3. Bon, dans ce cas, on fera des lignes de bâtons. Très important, les bâtons, à votre âge…

      Supprimer
  4. Moi aussi je veux jouer : il a l'air bien ce jeu

    RépondreSupprimer
  5. Youpi, j'aurai plus de facilités à me procurer du bon vin de l'Alsace et du Jura vu que je suis Lorrain. Ca me va très bien comme découpage régional. Toutefois le 51 devrait être intégré dans la Bourgogne pour des raisons viti-vinicoles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bin, oui mais je crois qu'il est déjà dans PACA (quel nom horrible)

      Supprimer
    2. La Marne fait partie de la Champagne, elle en est même le cœur : je vois mal au nom de quelle cohérence on devrait l'intégrer à la Bourgogne…

      Supprimer
    3. Discussion d'ivrognes... Je me retire.

      Supprimer
    4. Ivrogne toi-même : ça fait au moins trois jours que je n'ai pas touché un flacon !

      Supprimer
    5. On s'dit "tu"? C'est nouveau?

      Supprimer
    6. Je ne pense pas que tu devrais te retirer Miss Vodka , n'est-ce pas ?
      On est tous dans le même panier.

      Supprimer
    7. Devant la dive bouteille, le tutoiement est de rigueur : d'où le tutoiement de Didier

      Supprimer
    8. Non, c'est juste que, pour moi, l'expression "machintruc toi-même !" est un syntagme figé et que cela sonne bizarrement à mes oreilles lorsqu'on l'adapte au voussoiement. Pour lever l'ambiguïté, la prochaine fois je dirai quelque chose comme : « Oh, vous, ivrogne toi-même, d'abord ! »

      Supprimer
    9. Mika : Nicolas pourra vous confirmer que je ne sombre dans le tutoiement qu'après un nombre assez considérable de bouteilles. Et encore, il y faut des mélanges…

      Supprimer
    10. Miss Vodka? Ah non alors!
      Plutôt blanc ou Mojito.

      Supprimer
    11. mea culpa. à votre santé !

      Supprimer
  6. C'est dire que vous devez sacrément bien encaisser, et avoir aussi une bonne descente pour se laisser aller qu'après avoir consommé des mélanges : j'abdique, je me limite au vin à raison de trois verres de 10cL par jour. Je suis un "petit joueur" au regard de votre expérience de la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas une expérience de la vie : juste celle de l'alcool. Mais, là non plus, je ne suis plus ce que j'ai été : un demi-litre de Ricard, une ou deux bouteilles de Riesling, et voilà, il faut que j'aille me coucher. Quelle pitié, quand on y pense…

      Supprimer
    2. Ce blog va devenir un club d'AA si ça continue.

      Supprimer
    3. Non car on n'est pas anonymes.

      Supprimer
    4. Plus ou moins selon les pseudos. Enfin sauf pour Didier Goux.

      Supprimer
  7. Les Lorrains n'aiment pas trop les Alsaciens et Lycée de Versailles.
    Si on nous oblige à cohabiter je ne réponds pas des dégâts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant ce qui risque d'arriver...

      Supprimer
    2. L'Alsace est déjà une région équilibrée, de plus, nous sommes tournés vers l'Allemagne et la Suisse, dans l'idée d'une cohérence régionale européenne. La fusion avec d'autres ne ferait que renforcer notre identité dont nous sommes fiers. Par ailleurs, les Alsaciens et les Lorrains ne s'apprécient pas franchement. Ou serait donc situé le siège régional? Strasbourg sans doute, 10ème plus grande ville de France, grande ville étudiante, capitale européenne, etc. Ainsi, les Lorrains seront désavantagés. Et si l'on transmet les compétences à une autre ville de moindre envergure, comme Nancy, et bien cela ne ferait que renforcer encore d'avantage notre isolationnisme. Après tout, les Vosges nous séparent de la France. Parfois, il n'est pas bon de trop vouloir changer..

      Supprimer
    3. Arg... Ça va être compliqué, c'est sûr. Mais je vous rassure, ce n'est pas moi qui dessinerait cette nouvelle carte! Mouarf.
      Mais par contre, il y aura forcément des déçus...

      Supprimer
    4. C'est à ce moment que Lorrains et Alsaciens vont devoir surmonter leurs différends. Perso en tant que lorrain, je m'en fiche de savoir où sera le siège du moment que la région nouvelle sera bien administrée. Tant qu'à, je rejoins l'idée de réunir à Strasbourg afin de pouvoir interagir aux échelons régional et européen. Je trouve que les querelles d'identités sont un peu usées car on devrait plutôt asseoir notre force dans l'idée d'une réunion de peuples. Ce serait un poids plus puissant sur la scène géopolitique. Dire que le siège doit être soit en lorraine ou en alsace c'est comme se demander barbe dessus ou dessous la couette : aucune importance. Et l'identité c'est un sentiment propre à chaque individu, pas à un clan régional, je me vois mal m'identifier à une région si je sais qui je suis.

      Supprimer
    5. Je suis assez d'accord en effet.

      Supprimer
  8. Tiens ! J'avais loupé ce billet.

    Je confirme : Didier ne tient pas la route et est saoul avec deux ou trois litres de blanc après une bouteille de Ricard. Il se met alors au tutoiement.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise