02/12/2015

Ma chère Marion, je vais t'apprendre la vie

Source
Ma chère Marion,

Permets-moi cette familiarité car, si j'avais été une vilaine "fille-mère inattentive", tu pourrais être ma fille. Tu ne m'en voudras donc pas de te traiter comme une gamine, une ignorante, une immature qui s'est perdue dans la cour des grands.... Dont certains ont parfois des attitudes de gamins, je te l'accorde, mais ce n'est pas une raison.

"Inattentive"... Oui... Tels sont les propos que tu as eu l'outrecuidance d'employer sur le Mouv' pour qualifier les femmes qui "tombent" enceintes comme on tombe de l'escalier ou de l'armoire, par accident.

Ma chère Marion, je vais t'apprendre la vie. Comme tu sembles être encore une ado prépubère, je vais t'expliquer que même avec un préservatif, même sous pilule, même en faisant attention (mais je t'expliquerai plus tard comment si tu souhaites des précisions), une femme peut "tomber" enceinte. C'est fou hein?

Et oui ma grande, le risque zéro n'existe pas. Quel dommage. Nous ne vivons pas dans un monde de Bisounours. Oui je sais, c'est dur à entendre mais je me dois de t'ouvrir les yeux sur le monde qui t'entoure.

Même les femmes les plus attentives, les plus prudentes peuvent être enceintes, malgré elles. Et puis tu sais, il existe aussi des femmes qui n'ont pas le droit de prendre la pilule. Mais pire encore, il arrive parfois que le préservatif craque au mauvais endroit au mauvais moment.
Je te l'ai dit, le risque zéro n'existe pas.

Et non ma grande, un enfant inattendu n'est pas forcément un cadeau de Dieu, ce n'est pas non plus un signe du destin. Ça peut être un drame. Oui je sais, c'est moche. Et du coup, tu vois, ce drame ne peut pas, ne pourra jamais devenir confortable.
Je lis la déception dans tes yeux. Ne t'en fais pas, tu t'en remettras. 
 
Autrement dit, une IVG ne peut pas et ne sera jamais "de confort" comme tu te plais à le dire, comme ta tante avant toi et ton oncle plus récemment. On ne pratique pas une IVG comme on va au ciné ou à Eurodisney. Non ma grande. On ne va pas à Eurodisney tu vois. On va au planning familial, on est gênée, on a honte, on croise les doigts pour que le deuxième test de grossesse soit négatif, on a des suées, on regarde à tous les coins de rue pour vérifier qu'on ne croisera personne qu'on connaît au centre de PMI.
C'est ça la réalité.

D'ailleurs, tu sais, dans la vie, il existe aussi des brutes épaisses, des délinquants sexuels, des malades qui considèrent que les femmes ne sont là que pour assouvir leurs pulsions sexuelles. Et il arrive parfois que ces individus forcent les femmes à avoir des relations sexuelles avec eux. Ça s'appelle un viol. retiens bien ce mot ma grande parce qu'aujourd'hui en France, 33 viols sont déclarés chaque jour en France, soit 1 toutes les 40 minutes en moyenne. Et donc, tu te doutes bien que sur ces 33 viols quotidiens (minimum puisque c'est le résultat des plaintes), certaines victimes se retrouvent enceintes.

Bien malgré elles tu peux me croire.

Je t'invite ma grande à aller à la rencontre d'une de ces victimes, de la regarder dans les yeux et de lui dire que "non, ton IVG ne sera pas remboursée par l'Etat car c'est une affaire privée et que l'Etat n'a pas à s'en mêler et qu'elle n'avait qu'à être attentive".

En revanche, si tu n'es pas convaincue, qu'à cela ne tienne, allons plus loin soyons fous folles !

Je t'invite à aller encore plus loin dans ton raisonnement de jeune fille immature et irresponsable : puisque tu es convaincue que l'Etat n'a pas à rembourser les IVG qui relèvent du domaine privé, je te propose qu'on supprime également toutes les subventions aux associations qui viennent en aide aux malades atteints du VIH, car finalement ils n'ont qu'à faire gaffe et être attentifs, je te propose qu'on arrête de distribuer des préservatifs dans les lieux publics, et qu'on arrête de rembourser la pilule aussi tiens, tant qu'on y est. 

Ma chère Marion, je ne te souhaite pas d'être enceinte malgré toi. Parce que je ne le souhaiterais jamais à qui que ce soit, même pas à ma pire ennemie. En revanche, si cela t'arrivait, et bien je trouverais normal que l'Etat soit là pour t'accompagner dans tes démarches afin que l'avortement auquel tu auras recours soit le moins douloureux possible, dans tous les sens du termes.

Et quand bien même il ne serait pas trop douloureux, tu dois néanmoins garder à l'esprit qu'il ne sera jamais "confortable".

En revanche, permets-moi de te souhaiter une raclée électorale.
Permets-moi de rêver que tu te prennes un retour de boomerang en plein dans la tronche.
Permets-moi de rêver que tu te fracasses politiquement contre un mur.
Permets-mois de nourrir l'espoir que tu paies, d'une façon ou d'une autre, les propos scandaleux que tu viens de tenir à l'encontre des femmes.

Et si j'osais, je te demanderais de me permettre de te traiter de dangereuse connasse, mais je crains que tu ne refuses. Alors je n'oserais pas. Parce que je suis bien élevée.

Et sinon, tiens-moi au courant le jour où tu seras "inattentive"... Qu'on rigole. 

A moins que tu ne sois chaste... Ou frigide... J'avoue que la question m'a traversé l'esprit. 

47 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Elle est terrible.
    Le FN est comme un théâtre, avec peu d'acteurs. Le vieux recule dans l'ombre, et la jeune s'avance dans la lumière, elle a repris le rôle en le durcissant à l'extrême, sans intelligence.

    Avec elle, aussi, on n'est pas loin de l'extrême-droite américaine la plus crétine. Elle va bientôt faire dire des messes à Notre-Dame pour les âmes des fœtus assassinés qui errent dans les limbes ?

    RépondreSupprimer
  3. Ça s'appelle un viol. retiens bien ce mot ma grande parce qu'aujourd'hui en France, 33 viols sont déclarés chaque jour en France, soit 1 toutes les 40 minutes en moyenne. Et donc, tu te doutes bien que sur ces 33 viols quotidiens (minimum puisque c'est le résultat des plaintes), certaines victimes se retrouvent enceintes.
    Ce cas précis (d'autres encore), rentre parfaitement dans le cadre ou l'avortement est indiscutable.
    Personne n'oserait dire le contraire.
    Il me semble que la belle Marion que vous avez défigurée avec votre illustration (mais je me trompe peut-être) ne dit pas autre chose. Elle parle plutôt d'une forme de légèreté que l'on a quand on est jeune et insouciant, de l'incapacité à assumer ses actes. que l'on devrait tout de même regarder avec un peu plus de gravité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "dans le cadre ou l'avortement est indiscutable."
      Un avortement n'a pas à être discuté. c'est un droit.
      Comment elle compte faire Marion? Vérifier si oui ou non on peut parler de viol? Procéder à l'examen médico-légal elle-même?

      Supprimer
    2. Oui je sais : le droit a remplacé la morale.

      Supprimer
  4. Ce qui est crétin c'est cet article. Comment faire tout un commentaire hors sujet... Le taux d'efficacité de la pilule est de 99,9%. Les grossesses sous pilules, tous les spécialistes le savent, sont dues à une erreur de prise. Un oubli, un retard important, une prise aléatoire, etc etc.

    Marion Maréchal, pour ceux qui sont un peu renseignés, a eu une vie intime assez riche (pour parler poliment), et est déjà mère d'un enfant. Elle n'a donc pas besoin de vos conseils condescendants.

    Le vrai sujet en réalité ce ne sont pas les avortements de confort, ce sont les avortement contraints.

    Les avortements qui se font par une contrainte sociale forte issue de l'alliance du conservatisme moral le plus rance (préserver l'honneur de la famille) et du progressisme gauchiste le plus débilitant (avoir un enfant à 16 ans ? Mais tu n'y penses pas, tu ne pourras pas "profiter" de ta jeunesse).

    Les féministes parlent de liberté en matière d'avortement ? Eh bien banco, alors créons les conditions pour qu'une fille célibataire qui tombe enceinte à 15 ans ou 16 ans ait matériellement une réelle liberté de choix entre garder l'enfant ou avorter. La réalité aujourd'hui c'est qu'une telle fille se retrouve socialement isolée, sans ressources, avec sa famille, les assistantes sociales et le planning familial qui lui expliquent que la meilleure solution c'est l'avortement. Et tant pis si elle elle voudrait bien le garder, tant pis pour le traumatisme psychologique, tant pis pour tout ça, il faudrait surtout pas empêcher les autres de continuer à faire la fête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "les grossesses sous pilules, tous les spécialistes le savent, sont dues à une erreur de prise. Un oubli, un retard important, une prise aléatoire, etc etc."

      => C'est archi faux. Avez-vous une idée du nombre de femmes qui prennent la pilule à heure fixe, tombent enceintes, ont encore leurs règles et continuent de prendre la pilule en ignorant qu'elles sont enceintes?

      Vous dites n'importe quoi.

      Et quand bien même cela ne représenterait que 0,1% des grossesses, on fait quoi? On leur interdit d'avorter?

      Pour le reste, figurez-vous qu'on est d'accord. Chacune doit être libre de garder ou de refuser un enfant, quel que soit son âge sans pression dans un sens ou dans l'autre.

      Supprimer
    2. "Avez-vous une idée du nombre de femmes qui prennent la pilule à heure fixe et tombent enceinte" Et vous ? Vous avez des chiffres ?

      Pour le 0,1% j'ai envie de vous dire que ce sont les imprévus et les surprises qui font le sel de la vie.

      A vrai dire, bien que j'y sois soumis comme n'importe qui aujourd'hui (c'est à dire qu'on peut difficilement faire abstraction de la nécessité de contrôler sa fécondité), cette maîtrise totale de la fécondité des femmes me rend plutôt triste. Ca enlève quelque chose à l'amour et au rapport sexuel. C'est l'amour safe, sans risques, et sans surprises.

      Supprimer
    3. Surpriiiiiiise ! Vous êtes enceinte !
      Génial. Belle perspective quand ce n'est pas ce qu'on veut à l'instant T.
      Vous savez, au XXIème siècle, on n'a pas de relations sexuelles juste pour avoir des enfants hein.

      Supprimer
    4. Bah oui c'est pas ce qu'on veut à l'instant T, c'est bien la définition de la surprise.

      Je crois que les humains n'ont jamais fait l'amour que pour avoir des enfants. Seulement avant, même si on le faisait pour le plaisir, on savait que ça pouvait avoir un enfant pour conséquence. Ca rendait la chose moins anodine, moins médicalement contrôlée qu'aujourd'hui.

      Je suis un romantique nostalgique. J'aurais aimé avoir à m'enfuir avec mon amante illégitime, pour élever notre enfant loin de la réprobation morale de nos familles respectives.

      Supprimer
    5. Eh bien, moi, s'il y a un point sur lequel je ne suis pas nostalgique, c'est bien celui-là ! Élever un enfant, et qui plus est en tête à tête avec une bonne femme probablement niaise comme une oie ou méchante comme une teigne : non mais quelle horreur !

      Supprimer
  5. Tres bon billet. Cette Marion est une vraie Le Pen. Elle sait manier l'ambiguïté des choses de la vie. Elle est le symbole de son parti qui est antirépublicain. Car la devise liberté égalité fraternité est bafoué chaque qu'ils ouvrent la bouche et je suis poli.
    C'est le commentaire ci dessus qui est cretin, cette personne n'apprécie ni l'humour ni la contradiction

    RépondreSupprimer
  6. La chute du billet est irrésistible ! Si on m'avait dit qu'un jour j'aurais l'occasion de voir une féministe auto-proclamée (car ça ne mange évidemment pas la moindre miette de pain que de l'affirmer) traiter une autre femme de mal baisée, je ne sais pas si je l'aurais cru.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Irrésistible et totalement bidon. Marion maréchale, comme toutes les le pen, est à mon avis très épanouie sexuellement.

      Je suis moins convaincu pour Ségolène Royal, Cécile Duflot, ou Martine Aubry.

      Supprimer
    2. Ah, écoutez, dans sa jeunesse – et même sa première maturité –, Mme Aubry avait une solide réputation…

      Supprimer
    3. En même temps, je ne fais qu'émettre une hypothèse.

      Supprimer
    4. Wouhouuuuu ! Élisons nos gouvernements à leur vie sexuelle !
      Et puis la vie est tellement belle aujourd'hui qu'il faut continuer à mettre au monde plus d'enfant à rajouter au merveilleux nombre de 7 milliards d'êtres humains sur notre bellissime minuscule petit caillou planétaire !
      La question de l'avortement va plus loin qu'une prétendue "beauté de la vie" et "Si importante création de dieu" ...
      Mais ça, avant qu'on en prenne conscience, les Yetis repeupleront la Creuse !
      Un anonyme qui vient de passer par l'avortement ...

      Supprimer
  7. Quelle chanceuse tu es, mas chère Elodie.
    Voilà une gamine a peine sortie des couches qui se croit capable d'imposer des vues aussi attardées au monde.
    Quelle capacité a t'elle pour prétendre gérer une Région. Ce n'est toujours pas son "expérience" parlementaire qui lui a apporté cette expérience parce que là ou elle est, elle ne sert pas à grand chose.
    En plus, à l'entrée de la puberté, elle nous fait le coup de la sale gosse révoltée en accueillant sur sa liste les identitaires.
    Tu es vraiment chanceuse de ne pas avoir eu cette enfant là toute droite sortie des heures les plus sombre de notre pays. Pas celles du siècle dernier pais celles de l'époque où le servage existait avec la taille et la gabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Original, l'entrée de la puberté à 26 ans ! D'un autre côté, comme les exotiques de banlieue restent des "jeunes" jusqu'à plus de 35 ans, c'est logique, d'une certaine façon.

      Sinon, il n'y a vraiment pas le moindre rapport entre le servage d'une part, la taille et la gabelle d'autre part, mais ce n'est pas grave : l'important est de montrer qu'on est moderne, n'est-ce pas ?

      Supprimer
    2. Meuh non, Didier. C'était juste pour fixer l'époque.

      Supprimer
  8. Elodie et Marion , la maman et la pétain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, "mouais" ? Vous n'allez pas faire la fine bouche devant un jeu de mots qui vaut largement votre petit montage photographique, tout de même !

      Et puis, dires : vous n'êtes pas un peu jeunette pour envisager d'être la mère de Marion ? Ou alors, il faudrait que vous eussiez croisé la route de Gabriel Matzneff, je ne vois que ça…

      Supprimer
    2. Il eut fallu que je fusse fille-mère en effet.
      Quant au montage, il n'est pas de moi.
      Mais oui le jeu de mots est bon ! Ça va, z'êtes content?

      Supprimer
    3. Je ne suis jamais content, vous le savez très bien ! Et surtout pas aujourd'hui, où je viens de perdre deux plombes en allant au gare Volvo d'Évreux pour rien !

      En plus de ça, je n'ai toujours pas commencé à relire les deuxièmes épreuves de mon roman, lequel, à force d'être relu, commence à me sortir considérablement par les mirettes.

      Voilà.

      Supprimer
    4. Lire "garage" en place de "gare"…

      Supprimer
    5. Ah oui en effet. Trop de problèmes vous avez.

      Supprimer
    6. Auxi, 4 décembre 2015 18 h 38

      @Didier Goux : "… et puis, direS…"

      Je sais bien que le rôle d'instituteur aigri vous est dévolu sur ce blog, mais avouez que vous donnez le bâton pour vous faire battre…

      Supprimer
    7. Ouais… c'était pas mon jour, on dirait !

      Supprimer
  9. je suis d'accord, MMP est vraiment une écervelée dangereuse. Par contre, pour les majeures la pilule n'est pas remboursée (sauf si elle est prescrite comme traitement contre l'acné). Et je trouve ça dingue!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh... Je crois que vous faites erreur. Elle est bien remboursée même quand elle n'est pas prescrite pour l'acné.

      Supprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. En fait, en regardant mieux la photo d'illustration, je viens de me rendre compte d'une chose : quand on mélange Marion Maréchal et le Maréchal tout court, on obtient le chanteur Christophe.

    Señorita, dépêche-toi, et remets ta robe de taffetas…

    RépondreSupprimer
  12. Bin oui, mais c'est pas très sympa pour Christophe.

    RépondreSupprimer
  13. Un délice de lire ces mots..
    Elle m'a donné envie d'un coup de gueule cette petite et puis je n'ai pas voulu lui donner plus d'importance qu'elle en a.. Et puis.. J'ai envie de dire que.. Même si une grossesses est due à des circonstances moins graves, un avortement est une démarche éprouvante, traumatisante.
    Elle ne sapera pas ce droit même si elle est élue un jour puisque en politique, vu comme ça va, tout est possible.
    Et cette petite arriviste à l'ego surdimensionné je lui souhaite une seule chose moi..
    Je lui souhaite de subir les effets de tous ses actes, de tous ses propos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Je lui souhaite de subir les effets de tous ses actes, de tous ses propos. »

      Qu'est-ce que c'est encore que cette sottise ? Où avez-vous vu que les hommes politiques subissaient les effets de leurs actes et de leurs paroles, vous ? François Hollande a aux trois quarts ruiné la Corrèze ; conséquence de cet "acte" : il est élu président de la République. À cette même présidence, Jacques Chirac est élu en 1995, puis ne fait absolument rien durant 7 ans, à part paumer bêtement sa majorité à l'Assemblée. Résultat : réélu en 2002 avec un score de roi nègre. Et ainsi de suite.

      Supprimer
    2. Sourire
      On juge toujours dans les limites de sa propre comprenette.

      Supprimer
  14. Euh.... il a 3 ans votre lien ! Pourquoi le ressortir maintenant ?

    GG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être parce qu'elle en a remis une couche récemment ?

      Supprimer
    2. Remettre une couche, quand il s'agit d'enfants, ne me paraît pas une si mauvaise idée.

      Supprimer
    3. La méthode 100% efficace c'est la stérilisation comme en Allemagne et en Inde

      Supprimer
  15. Le fait est que la Marion est plutôt jolie fille, avec un strabisme convergeant qui lui donne un charme supplémentaire, elle ne manque pas de répartie, même si c'est pour dire des conneries, se contredit en toute incohérence dans une même phrase, et a une bonne pratique de la langue française. Elle a tout pour plaire à l'écrivaillon Goux, aucun fond et tout de la forme nationaliste prétentieuse.

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise