Tests salivaires dans les lycées : l'enfumage de Valérie Pécresse

Pendant la campagne des Régionales en Île-de-France, Valérie Pécresse avait sorti de son chapeau une brillante idée anticonstitutionnelle et parfaitement inapplicable : imposer aux lycéens et lycéennes un test salivaire afin de vérifier s'ils sont sous l'emprise du cannabis.

Bien que cette mesure soit totalement farfelue, démago, limite populiste et qu'elle révèle un amateurisme consternant, Valérie Pécresse persiste et signe depuis le début de la semaine en brandissant, tel un étendard, ce dispositif fantasmagorique.

Hasard du calendrier, j'écoutais ce matin une interview du pneumologue et tabacologue Bertrand Dautzenberg - pourtant pas né de la dernière pluie - qui plaide en faveur d'une dépénalisation encadrée du cannabis et qui conseille d'utiliser plutôt des plantes à fumer légales que du tabac, pour les mélanges. En gros, fumer de la ganja pure ajoutée à des herbes à fumer est à la fois moins nocif que la consommation de tabac ou de résine de cannabis. Mais c'est un autre débat. On y reviendra.
Dans un pays où 17,0 millions de personnes déclarent avoir déjà fumé du cannabis au cours de leur vie. 4,6 millions au cours de l’année, 1,4 million au moins 10 fois au cours du mois et 700 000 quotidiennement, les déclarations de Bertrand Dautzenberg ont du sens.

Contrairement à celles de Valérie Pécresse.

Voilà donc ce qu'elle a déclaré hier sur France Info :
« La création d’un référent drogues et addictions dans chaque lycée dès la rentrée. Ce référent aura plusieurs outils. […] Un premier outil peut être un test de dépistage qui permettrait de faire un état des lieux. C’est légal, c’est déjà possible – lisez SOS Drogues info services. Les proviseurs pourraient déjà le faire [elle est interrompue]. C’est à la demande des conseils d’administration des lycées, c’est un des outils que je mets en place. »
« Le test, la façon… C’est un cadre légal qui est cadré par SOS Drogues info service. Ce test serait fait par des équipes médicales, dans le cadre du secret médical. Les résultats ne seraient donnés qu’à l’élève, s’il est mineur à ses parents, et s’il refuse de se soumettre à ces tests, comme ce sont des tests de dépistage qui sont à vocation épidémiologique, l’idée, c’est de savoir si, dans la classe, il y a des problèmes de drogue ou pas. Si l’élève refuse de se soumettre, il est considéré dans le test comme positif. »
C'est légal, c'est possible, c'est marqué dedans, c'est SOS Drogues info services qui le dit. Sauf que non. SOS Drogues info services est, comme son nom l'indique, un service d'écoute, d'aide, d'information et d'accompagnement, mais en aucun cas une brigade de dépistage mobile armée de tests salivaires.
De plus, ce n'est pas légal. Rien dans la loi ne permet de contraindre quiconque à faire un test salivaire de dépistage, sauf dans le cadre d'une procédure judiciaire. Et les seules personnes habilitées à procéder à ces tests sont les policiers.
Par conséquent, à moins d'interpeller tous les lycéens et lycéennes à l'entrée de l'établissement en les soupçonnant d'être des toxicos et de les embarquer au poste de police, ce grand dispositif pécressien n'est rien d'autre que de l'enfumage, sans mauvais jeu de mots.

Donc, de deux choses l'une : soit Valérie Pécresse est elle-même sous l'emprise de stupéfiants, soit elle a pris ses rêves pour des réalités.
Soit les deux.
Ou pas.
Je pose la question.

Vous aimerez aussi

15 commentaires

  1. De toute façon, on devrait commencer à savoir, depuis le temps que la plaisanterie dure, que la lutte contre la drogue c'est comme la lutte contre la prostitution : ça ne sert à rien. Personnellement, je serais assez pour la légalisation de toutes les drogues, et que chacun, ensuite, prenne ses responsabilités.

    Mais certains murmurent que la légalisation reviendrait à faire cesser les trafics illégaux actuels et que, dans ce cas, il y aurait de fort risques d'émeutes insurrectionnelles dans tous les “quartiers” qui, pour l'essentiel, vivent de ce trafic, et même sont structurés par lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À part ça, qu'est-ce qui vous prend de nous pondre trois billets en deux jours, alors qu'on ne vous avait pas entendue pendant trois semaines ?

      Supprimer
    2. C'est ce que j'allais écrire, on ne suit plus du coup!

      Supprimer
    3. Je suis sous EPO. J'écris 3 billets d'un coup, puis plus rien. C'est le principe.

      Supprimer
  2. Longtemps sur le métier remettez votre ouvrage… Un groupe de députés UMP avaient déposé une propsition de loi en ce sens le 29 janvier 2014 :
    http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1747.asp

    RépondreSupprimer
  3. La France est trop dogmatique pour légaliser les drogues, elle le fera quand tous les autres pays l'auront fait et après avoir gaspillé son budget police à courir après des petits dealers d'herbe pendant que les terroristes à kalach ne sont pas trop inquiétés. La France est vraiment dirigée par des abrutis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rappelons que la police française n'a pas de pouvoir en Belgique

      Supprimer
    2. rappelons que la police française n'a pas de pouvoir en Belgique

      Supprimer
  4. On pourrait aussi faire des tests ADN pour savoir quels enfants sont de vrais Français Chrétiens ..........

    RépondreSupprimer
  5. Les mômes pourront toujours snifer de la colle ou de l'essence .... Ce n'est pas illégal et ça défonce complétement ..........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En parlant de défonce, vous tournez à quoi ma chère?

      Supprimer
    2. Aux herbes de sorcières ..... ça rend complétement loufdingue ....

      Supprimer
  6. Toutes les sociétés ont besoin d'avoir un Diable absolu à combattre ....
    Le Diable qui fait peur parce qu'il peut s'insinuer partout et détruire l'ordre établi .... Nous , en occident on a LA DROGUE , pire que tous les autres diables .... LA DROGUE , le combat contre LA DROGUE justifie tous les abus policiers , tous les emprisonnements , tous les flicages .... Bon , en fait ça sert aussi à ça LA DROGUE .......

    RépondreSupprimer
  7. Euh...et toujours rien sur les évènements de Cologne?
    Did

    RépondreSupprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise