Cher Denis Baupin... Comme je te méprise...

... Je vais d'emblée te tutoyer. Non parce que nous sommes camarades mais, comme tu affirmes être super "open" dans la sordide interview que tu as accordée à L'Obs, je ne vais pas me gêner.
Avant que tu ne tombes de ta chaise et que tu ne te relèves avec un exemplaire du code civil et du code pénal dans chaque main, oui je sais, tu es présumé innocent.

Néanmoins...

En affirmant que:
"Je ne vais pas nier que j’ai longtemps été dans le registre de la séduction et dans une forme de libertinage correspondant à la culture des écologistes."
C'est moi qui suis tombée de ma chaise. Doit-on en conclure que tous les écolo et surtout, touTES les écolos, sont des Marie-Couche-toi-là et que c'est la fête du slip tous les jours chez les écolos?

En lisant ceci :
"Il a pu y avoir des situations de libertinage incompris"
Je me suis relevée de ma chaise avec la furieuse envie de te mettre ma main dans la gueule te gifler.

Qu'est-ce donc que cette notion saugrenue de "libertinage incompris"? Aurais-tu malencontreusement caressé les fesses d'une femme qui - gourde comme elle est - n'aurait pas compris ? 

Et tu ajoutes :
"En discutant avec des femmes, j’ai compris que ce qui est légal, la drague, peut malgré tout être ressenti dans la vie d’une femme comme quelque chose de pénible."
Et bien, vois-tu, c'est précisément là que le bât blesse mon grand. La drague, oui c'est légal. La drague lourde, insistante, pénible, ce n'est plus de la drague : c'est du harcèlement.

Mais tout s'explique. Tu vis dans la nostalgie de l'époque 
"libertine et post-soixante-huitarde qui régnait chez les écolos. Aujourd’hui, le regard de la société est moins "open". 
Le regard de la société est moins "open". Quel scandale ! On n'est moins open, on est des gros coincés du cul... Comme c'est triste de vivre dans une époque qui ne tolère pas les mains au cul et le pelotage à tous les coins de rue.

Tu affirmes aussi que:
"le harcèlement, c’est quand il y a une volonté d’obliger"
Tu n'as rien compris, permets-moi de te le dire... Parce que quand il y a volonté d'obliger, on est légitimement en droit de penser qu'à ce moment-là, nous ne sommes plus que dans les mots mais dans les actes... Et alors là, mon cher Denis, on ne parle plus de harcèlement mais d'agression.

Alors, après réflexion, non... Je ne te plains pas Denis. Je te méprise. Celles que je plains, ce sont toutes ces femmes qui ont eu a subir ton "libertinage incompris".

Et à l'heure où j'écris ces quelques mots, c'est aussi à ta femme que vont mes pensées.

Vous aimerez aussi

63 commentaires

  1. "Comme c'est triste de vivre dans une époque qui ne tolère pas les mains au cul et le pelotage à tous les coins de rue." on est d'accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicolas Jegou, les femmes même dans le passé n'aimez pas avoir les mains d'hommes sur les fesses.j'imagine que vous êtes ironique avec votre " on est d'accord", car il est parfaitement méprisant et montre parfaitement l'imbécilité humaine caractéristiques de certains hommes incorrect.

      Supprimer
    2. Je connais personnellement Nicolas... Voir son commentaire plus bas :
      => "N'allez pas croire que je le défends en lisant mon premier commentaire (la taulière sait que je déconne)"

      Supprimer
    3. Nicolas, je te croise, je te pelote les burnes et je te mets un doigt. On verra si t'aimes ça.

      Supprimer
    4. Elodie, désolé de te décevoir mais certains de tes commentateurs sont des ânes. Quand on perd l'humour, on perd l'intelligence.

      Supprimer
    5. connard honteux j'espére que tu auras une fille on verra si tu continue a parler comme ça

      Supprimer
    6. NJ tu fais de l'humour, de la provoc ou t'es un gros con dégueulasse?

      Supprimer
    7. tu ne comprends rien à rien gros con

      Supprimer
    8. C'est une belle preuve de stupidité que de continuer sans t'excuser dans le registre provocation méprisante quand tes interlocuteur-trices ont pris au premier degré ce que tu as dit, ce qui est tout à fait possible sans être idiot pour autant. D'ailleurs, si on regarde ta photo, on peut vraiment penser, honnêtement, que tu as une tête de con...

      Supprimer
    9. Nicolas c'est le Baupin d'ici, il trouve que le sujet est prétexte à rigolade et si on est pas sous le charme de son humour de quetard on est pas "open. Comme la taulière le connais ce Nicolas, lui il a le droit de faire des blagues sur le viol et si tu rigole pas c'est que t'es pas dans l'esprit libertin du blog.

      Le commentaires sont ici l'occasion pour ces messieurs de faire des bons mots trop lol sur le viol et la sodomie, un peu comme le font les politiques qui rigolent au sujet de "nous la faire à la Baupin".

      L'humour est un outil d'oppression. C'est très triste de voire qu'ici dans les commentaires les insultes misogynes et homophobes de Nicolas sont défendu par la taulière.

      Supprimer
    10. Dites, braves gens, qui se fait traiter de connard ?

      A débarquer en meute, vous perdez tout recul. J'ai un blog où j'ai tapé sur Baupin.

      Je ne sais pas si l'andouille qui dit que l'humour est un outil d'oppression se rend compte de ce qu'elle dit. On va aller voir quelques peuples opprimés et poser la question. Je suis blogueur, donc, et j'ai aussi fait un billet sur l'humour, récemment.

      Supprimer
    11. Oui l'humour homophobe sert à opprimer les homosexuels. L'humour Misogyne sert à humilier les femmes et l'humiliation est une forme d'oppression. L'humour raciste sert à inferioriser les personnes racisées. Je me rend compte qu'ici la sodomie sert à faire taire les gens et je parle pas que de Nicolas mais d'autres qui avec lui utilisent la sexualité comme moyen de dévalorisation. Nicolas tu dit que tu as dénoncé Baupin sur ton blog mais ca te donne pas le droit de donner dans la blague de violeur ou de casseur d'homos. Baupin peut dire exactement comme toi, il a mis un jour du 8 mars du rouge à lèvre alors c'est bon il est assez féministe pour qu'on le laisser agresser qui ca lui chante. Belle mentalité.

      Supprimer
    12. Disons que tu n'es pas une mal baisée ou une non comprenante. Cela ne servira à rien.

      Quant à Baupin, pourrais tu envisager une seule seconde qu'il n'ait pas totalement tort ? Je dis ça, je ne dis rien. Parmi les femmes qui portent plainte aujourd'hui contre lui, et il a la prrdomption d'innocence, combien n'ont pas joué le jeu ? Je ne dis pas cela par provocation mais parce que je connais des types proche de la tête des Verts.

      Cela étant c'est facile de monter sur tes grands chevaux...

      Supprimer
    13. "L'humour est un outil d'oppression"

      Voilà ! l'humour, aujourd'hui en France, est d'extrême droite. Nous sommes bien d'accord.
      La vérité (ou le fait de la constater, de la révéler) est également un outil d'oppression si l'on suit cette logique. On ne devrait, d'ailleurs, pas autoriser les gens à dire ce qu'ils pensent; trop blessant.

      Supprimer
    14. Au risque de décevoir nombre d'entre vous... Moi aussi je fais des blagues sexiste, des blagues de très mauvais goût. J'avoue. Mea culpa.
      Mais je ne le fais pas ici parce que mes lecteurs et lectrices ne sont pas mes ami-e-s dans la vraie vie. Je fais évidemment une distinction très nette entre le privé et mon blog.
      Mais, Nicolas, je le connais. En vrai.

      Supprimer
    15. Et en plus je n'ai jamais mis de rouge à lèvres.

      Supprimer
    16. Ca manque à ton charme.

      Le sac à main tu l'as déjà, les talons ne te vont pas, la jupe te boudine. Tu as déjà une mère, pas de copine et une bonne demi-douzaine de blogs.

      Essaye le rouge à lèvres. Tu verras.

      Supprimer
    17. L'humour sexiste fait parti du dispositif de harcelment sexuel des femmes sur leur lieu de travail. Le sujet du harcelement sexuel des femmes au travail est ici encor une fois vider de tout contenu politique et sert à des hommes pour faire de l'humour sexiste, et faire comme si eux n'avait rien à voire avec Baupin.

      L'affaire Baupin n'aura pas plus d'effet que l'affaire Tron. Au debut Sapin était pointé aussi, et il etait question du harcelement sexuel massif dans le milieu politique. En fait maintenant c'est juste Baupin, un mec tout seul, le seul macho de france à lire la presse, qui sert à d'autres mecs à se défouler a base d'humour sexiste et à faire croire qu'ils ne sont pas comme lui.

      Rien ne doit entravé le droit des dominants à humilier les femmes, par exemple un texte sur le harcelement sexuel des femmes sur leur lieu de travail doit servir aux hommes à faire des blagues pourris. Parceque elles sont vraiment pourris vos blagues, Nicolas sa blague consiste à nous infliger la parole d'un agresseur sexuel, en quoi c'est drôle . Et Fred M pour faire son fantastique jeu de mot à base de Emmanuelle - Emmanuelle, fait comme si les actes de Baupin etait du BDSM comme dans le film de cul.
      Je croyais que ce blog s'interessait à la politique mais en fait c'est seulement la fête du slip. Le sujet du harcelement sexuel des femmes sur leur lieu de travail n'est qu'un divertissement pour ses messieurs. Le seul intérêt de l'affaire Baupin c'est que les Nicolas, les FredM & co puissent se faire croire qu'ils ne sont pas sexistes.

      Et je ne comprend pas comment vous pouvez ici défendre l'utilisation de l'humour discriminatoire. Tu dit faire des blagues misogynes en privé Elodie, mais le privé est politique. En faisant ces blagues discriminatoires tu valide ce système de pensé. Comment fait tu pour savoir si tout le monde rie de ce type d'humour ? une personne blessée ne peu pas le dire puisqu'elle se ferais traiter de débile comme moi ici, ou de pisse froid, ou de coincée du cul politiquement correcte et j'en passe. Comment d'un coté tu peu dénoncer le harcèlement sexuel et moral des femmes sur leur lieu de travail et ne pas faire le lien avec l'utilisation de l'humour sexiste qui est une technique de harcèlement et d'exclusion très commune.
      J'essaye de parler du rôle de l'humour dans le harcelement des femmes parceque ca me semble un sujet sérieux et tout ce qu'on me renvoie c'est à nouveau des blagues dépolitisantes (sur le rouge à lévres) sans jamais prendre au sérieux mes arguments. Vous faites la démonstration de l'humour oppressif, l'humour sert à refusez toute argumentation, tout échange, toute tentative d'analyse du sujet dans son aspect politique.

      Supprimer
  2. "libertine et post-soixante-huitarde qui régnait chez les écolos...
    ...c'est aussi à ta femme que vont mes pensées.

    Il est du genre à préférer "Emmanuelle" à "Emmanuelle"...
    Allez savoir pourquoi.

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Ce n'est pas du cynisme. N'allez pas croire que je le défends en lisant mon premier commentaire (la taulière sait que je deconne). Enfin, si je le défends parce que c'est un malade. Mais il n'y a aucun cynisme.

      Supprimer
  4. Ceci dit, sa défense est un bel enfumage, c'est ce qui me parait le plus intéressant de cette affaire. La plaidoirie est un art ridicule de mauvaise foi d'une puissance colossale.

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas pu m'empêcher de m'étrangler d'indignation et d'en avaler ma télécommande de fureur indignée quand Baupin a dit je cite "on était dans des jeux de séduction" quand on est dans une situation clairement établie de harcèlement. J'ai eu une violente envie de le frapper comme une vulgaire pinata quand il se justifie de libertinage incompris. Mais je plussoie dès lors qu'on pense à toutes celles qui ont subi ses outrages. Je me demande comment il peut parler de culture intrinsèque à un groupe politique quand la culture est générale et qu'elle ne sert jamais, au grand jamais à justifier une attitude aussi ignoble.

    RépondreSupprimer
  6. C'est franchement une stratégie de défense minable ! Libertinage incompris, jeux de séduction.... ben voyons ! Bon, déjà qui dit jeu, dit règles communément acceptées par les partenaires de jeu. Même les SM savent ça ! Dans le cas présent, nous avons un prédateur solitaire qui fixe lui-même les règles de son jeu, variant au gré de ses pulsions. Si ça mord, c'est dans la poche, sinon c'est du libertinage incompris... Mais quelle bande de buses coincées de la vulve ces vertes oies ! Tu t'enfonces Alphonse, tu t'enfonces... T'es dans le Déni Denis, t'es dans le Déni !

    RépondreSupprimer
  7. Très saines réactions d'Elodie . J'approuve à 100 pour 100 ! Vincent de Lille

    RépondreSupprimer
  8. merci pour ce franc parler, ça fait du bien !

    RépondreSupprimer
  9. Et surtout, il ne sait pas ce qu'est le libertinage... Le libertinage c'est justement n'obliger personne, et si l'une des parties dit non, c'est non. C'est donc à double sens. De fait il ne peut donc n'y avoir de libertinage incompris. C'est du foutage de gueule total avec des mots qu'il ne maitrise pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien pour ça que l'expression "libertinage incompris" n'est ni plus ni moins qu'un affreux pléonasme.

      Supprimer
    2. "Libertinage incompris" n'est nullement un pléonasme : c'est une aporie. (Du moins si l'on entre dans votre logique et votre vision de la chose.)

      Supprimer
    3. C'est un oxymore.

      Supprimer
    4. Il n'y a pas de "mouais" ! Un peu de respect, jeune fille…

      Supprimer
  10. J'ai partagé votre billet via FB.... Quel blaireau. Et quelle humiliation pour ces femmes ( et SA femme ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stéphanie .......................2 juin 2016 à 18:52

      Alors là je dis STOP ! ......... N'insultez pas les blaireaux qui sont de braves bêtes .............. Il n'y a aucun animal pour se comporter d'une façon aussi débile ............. Mais , il suffirait de lui maraver la gueule à coup de lattes et ça le calmerait ce taré ........ C'est aussi une tradition culturelle intrinsèque les coups de lattes dans la gueule des tarés ......

      Supprimer
  11. Vous êtes sévère. Beaupin a quand même des idées généreuses, par exemple il veut accueillir des réfugiés, et tout ça. Vous devriez réserver votre violence aux cadres du FN, même ceux qui respectent leur femme, car ce qui compte ce n'est pas ce que l'on fait au quotidien, dans la réalité, mais les idées que l'on défend devant les électeurs et les caméras. Les idées sont quand même plus importantes que les actes, il me semble, c'est pour ça que Staline est moins coupable que Hitler, par exemple : dans les actes c'était un peu pareil, mais Staline avait de meilleures idées. Bon, le problème c'est peut-être qu'avec de si belles idées, Denis s'est cru un peu trop autorisé à se comporter comme un salaud. Si ça se trouve, il y a des gens qui vont croire que plus on a de bonnes idées en théorie, plus on est un salaud en pratique, parce que les idées compensent. Mais là je dis attention : avec des raisonnements pareils on en vient à excuser les salauds qui votent FN et qui ne draguent pas lourdement les nanas, et là, non, c'est pas possible. En bref, vous compliquez trop les choses, là. Je suis perdu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma première réaction en lisant votre post a été "ô purée, en voilà un beau"

      Ce qui m'a fait le plus bondir, c'est que vous défendiez Staline, et son record funeste de morts, au nom de ses idées ... Excusez du peu, "Staline est moins coupable que Hitler". Et non, monsieur, Staline est tout autant coupable qu'Hitler ! Les deux étaient des dictateurs paranoïaques à l'extrême et imbus de pouvoir. L'un n'est pas excusable parce qu'il était un dictateur socialo-communiste, et l'autre non ... on croit rêver ! Trouvez-vous Robespierre excusable d'avoir instauré la Terreur au nom de la Révolution ?

      A l'identique, si les faits sont avérés, M Baupin n'est nullement excusable par le fait qu'il a de belles idées, encore que cela soit votre avis. A part un désordre psychiatrique, je ne vois pas ce qui pourrait justifier ses actes. Et encore, il s'agit de justification, non d'excuse. Il s'est cru au dessus des lois, de retour vers une époque féodale avec son droit de cuissage.

      Pour finir, et puisque vous mettez cela sur le tapis bien que ça n'ait rien à y faire, de quel droit insultez-vous les électeurs du FN ? Premièrement, de deux choses l'une, soit le FN est un parti autorisé et chacun est libre de voter (ou pas) pour ses représentants, auquel cas trouver les idées nauséabondes n'autorise personne à insulter, soit c'est un parti à interdire, et il faut le dissoudre. Deuxièmement, et je m'arrêterai là, je peux comprendre les électeurs qui se tournent vers le seul parti qui n'a jamais été au pouvoir quand tous les autres ont déçu et trainent de plus en plus de casseroles derrière eux. Ce n'est pas le choix que j'ai fait, mais je peux le comprendre.

      Vous ne pouvez dissocier les pensées et les actes, et à fortiori quand il s'agit de personnages publiques, parce que les actes sont censés être une extension de nos pensées.

      Supprimer
    2. Tout à fait Marco ! J'ai même entendu un type du FN s'en prendre l'autre jour à une combattante féministe, au prétexte qu'elle accordait plus d'importance à l'affaire Baupin qu'aux nouvelles agressions sexuelles massives commises par des hommes musulmans sur des femmes européennes, la semaine dernière, en marge d'un festival musical en Allemagne.

      Enfin merde quoi, ces types n'hésitent pas à afficher (librement, en plus !) une islamophobie de plus en plus virevoltante en pratiquant un amalgame que les écolos allemands ont bien fait de dénoncer le lendemain des faits. J'ai failli m'étrangler de stupéfaction outrée en avalant ma cornemuse que j'avais confondu avec mon kébab sauce samouraï !

      Supprimer
    3. @Marco Polo

      Moi c'est l'inverse, je juge les gens sur leurs actes pas sur leurs idées.

      Supprimer
    4. C'est marrant cette propension à faire des commentaires hors-sujet Marco et Anton... Enfin j'ai l'habitude, vous êtes fidèles à vos commentaires habituels ici.

      Supprimer
    5. C'est pour l'ambiance. Monsieur l'anonyme est tombé dans le piège (je sais, c'est puéril), bien que mon message ait été très caricatural (mais pas complètement hors de propos, je crois).

      Supprimer
  12. La Défense maladroite de Baupin montre à quel point ce type est goujat dans sa relation avec les femmes .. Bravo Elodie pour ce coup de gueule ..

    RépondreSupprimer
  13. « L'humour est un outil d'oppression. »

    Contrairement à la sottise qui, elle, serait donc un outil de libération, comme on peut le voir illustré ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'humour homophobe sert à la libération des homos et que l'humour raciste est un bienfait pour les personnes racisées et l'humour misogyne ca fait toujours beaucoup de bien aux femmes. L'humour peut être liberateur mais ici les seuls qui se libèrent c'est des Nicolas, des Fred et des Didiers. Et je voie pas trop pourquoi les males des commentaires de ce blog auraient besoin d'être liberé au point qu'ils puissent nous infliger des blagues sur le viol, la sodomie, le film Emmanuelle etc.
      C'est comme d'habitude, les Baupins peuvent plus libertiner en paix et les Nicolas peuvent plus faire des blagues sexistes et homophobes sans qu'on vienne leur péter les couilles.

      Sur la sociologie de l'humour voici un lien très complet, Je sais que les habitués d'ici s'en battent le scrotum mais pour les personnes de passage qui pensent qu'on peut se servir de l'humour pour autre chose que la libération du mâle blanc cette lecture est interessante :
      http://uneheuredepeine.blogspot.fr/search/label/sociologie%20de%20l'humour

      Supprimer
  14. Emmanuelle Cosse soutient son mari et plébisciterait presque Cohn bendit en 2017.

    Vous voyez, tout va bien finalement, il suffit de prendre un peu de recul.

    Jean-Pied.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous serions tous-tes ici bien mal avisé-e-s de porter un jugement sur Emmanuelle Cosse...

      Supprimer
    2. Nous serions surtout avisés, tous, d'écrire en français.

      (Et je ne vois pas ce qui pourrait nous empêcher de porter un jugement sur cette dame, elle qui en porte sur tout, y compris quand on ne lui demande rien.)

      Supprimer
  15. Bonjour Elodie,

    Le plus important, c'est toi qui l'a écrit: "Parce que quand il y a volonté d'obliger, on est légitimement en droit de penser qu'à ce moment-là, nous ne sommes plus que dans les mots mais dans les actes... Et alors là, mon cher Denis, on ne parle plus de harcèlement mais d'agression."

    j'en retiens donc que les mots ne peuvent agresser (je peut te traiter de salope féministe de gauche, dis?) et que seuls les actes violent (ah oui mais non, sexuellement tu ne m'intéresse pas).

    Il doit y avoir un truc entre les deux que tu as essayé de saisir en te disant que ça serait uniquement de sa faute à Baupin.

    Et arrivé là, on se rend compte que c'est pas aussi simple.

    Mais un bel effort tout de même pour départager les méchants des gentils. Et surtout, tu es du bon côté. Et puis on sent bien à te lire que tu n'es pas allée de l'autre côté. Tu fais la partition entre le bien et le mal, le bon et le mauvais, sauf que c'est pour nous dire que tu es là où il faut pour jeter la pierre.

    Je vais pas te dire que tu donnes dans la lapidation, tu ne l'accepterais pas.

    Alors je vais te dire que tu envoies des jolies fleures à quelqu'un à qui tu ne veux pas du bien, belle et intègre dans l'effort. Et comme Juan, je dis: je plussoie (sans s).

    Et nous plussoyons:

    je plussoie
    tu plussoies
    il/elle/on plussoie
    nous plussoyons
    vous plussoyez
    ils/elles plussoient

    Maintenant on peut s'y prendrez autrement: tu sais que dans les courses de lévriers, on motive les chiens en épinglant une peau de lapin sur sabot mobile glissant dans un rail. Au top, on libère les chiens et on lance le sabot, tiré par un câble. les chiens courent après la peau de lapin, épinglée sur le sabot, guidé par son rail et tiré par le câble. A la fin, on a des lévriers essoufflés, une peau de lapin intacte (oui, il ne la rattrapent jamais ces cons-là) et plein de joueurs, plus ou moins contents de leurs paris.

    Tu veux être où exactement dans l'histoire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça parce que j'ai oublié le mot "physique" après "agression", c'eut pu être dit en 2 phrases...

      Supprimer

Vous qui passez par là, ne restez pas anonyme et choisissez au moins un pseudo.
Et si vous voulez balancer du lien, intégrez cette balise